Français Volants de Paris – Strasbourg (Division 2, 14e journée)

Ce premier match de l’année 2014 est synonyme de reprise pour les Français Volants après une interruption de 3 semaines. Durant celle-ci, les Remparts de Tours ont récupéré la première place du classement de la poule B du championnat de D2.

L’adversaire du jour, Strasbourg, n’est pas une équipe à prendre à la légère. Si son classement actuel est peu flatteur, les Parisiens n’ont pas oublié qu’elle fut la première équipe lors de la phase aller à les battre sur un score sans appel de 4 à 1. La méfiance reste de mise.

Après seulement 23 secondes de jeu, Kévin Dugas sollicite le gardien adverse avec un tir ras de glace plein axe. Les Parisiens s’installent dans la moitié strasbourgeoise, dominent. À 2’30’’, Gaël Guilhem bute lui aussi sur le gardien strasbourgeois suite à une belle infiltration de Kévin Dugas en ayant éliminé deux de ses vis-à-vis.

Mais les Volants concèdent l’ouverture du score contre toute attente à 2’42’’ : suite à un bon travail de Romain Schmitt derrière la cage, Antoine Delhostal ajuste Xavier Bolomier sur un tir à mi-hauteur venant de la droite. Loin d’être déstabilisés, les Parisiens continuent d’exercer leur domination. Les visiteurs sont étouffés par le jeu parisien, leur deuxième occasion sérieuse n’intervenant qu’à 10’48’’ sur une infiltration de Noé Gersanois qui tire directement sur Xavier Bolomier. Les occasions parisiennes s’accumulent par l’intermédiaire d’Antoine Amsellem ou d’Alexandre Monge qui se présente seul face à Ludovic Lio à 11’30’’. Mais si la défensive strasbourgeoise peine de plus en plus, elle ne plie pas.

La délivrance pour les Français Volants intervient sur une phase de supériorité numérique : à 14’25’’, Milan Vastusko tire en pleine lucarne quasiment de la ligne bleue. Cette égalisation est plus que méritée pour les locaux tant leur domination a été grande depuis le début du tiers. Les 5 dernières minutes de ce premier tiers s’équilibrent, la meilleure occasion étant à l’actif du strasbourgeois Damien Brau Arnauty à 15’32’’.

Ce premier tiers a vu une large domination parisienne, les Strasbourgeois ayant scoré sur une de leurs rares occasions. Si tout reste à faire au niveau du score, les Français Volants ont montré de belles dispositions. Il reste à confirmer cette domination en étant plus altruiste devant le but.

Les premières secondes du deuxième tiers voient une domination strasbourgeoise sans réelle occasion. Sur une supériorité numérique parisienne, Antoine Delhostal effectue à 22’26’’ un beau tir bien cadré par Xavier Bolhomier. Au complet, les locaux reprennent progressivement leur domination territoriale. Néanmoins, sur un contre, Pierre Schultz trouve le poteau droit de Xavier Bolhomier à 28’13’’. Cette alerte est prise au sérieux par les joueurs parisiens qui vont encore plus accentuer leur pression sur la cage adverse : à 29’08’’, suite à une percée de Milan Vastusko, le capitaine Félix Chougui se retrouve seul au gardien strasbourgeois qui réalise l’arrêt. Dans la foulée, 24 secondes après, sur une belle rentrée sur la gauche de Milan Vastusko, ce dernier passe le palet à Antoine Amsellem qui trouve la lucarne de Ludovic Lio.

Les Français Volants mènent au score pour la première fois de la partie. À peine la remise en jeu effectuée, à 29’48’’, Kevin Dugas shoote de la gauche : le gardien adverse commet une erreur d’appréciation et laisse échapper le palet entre ses bottes. Troisième but parisien : le break est réalisé. Loin de se contenter de cet avantage, les tirs se multiplient côté parisien. À 33’28’’, Félix Chougui effectue une très belle action, tout en technique, en effaçant deux défenseurs adverses avant de buter sur le cerbère strasbourgeois. À 36’39’’, Kévin Dugas réalise un doublé suite à un tir puissant dans l’axe de la cage de William Place mal repoussé par le gardien. Les Strasbourgeois peinent énormément dans ce tiers, seule l’indiscipline parisienne dans les trois dernières minutes leur permet de relever la tête en supériorité numérique.

Contrairement au premier tiers où les Français Volants n’avaient pas su concrétiser leur domination, ce deuxième tiers a permis aux locaux de prendre une large avance au tableau d’affichage.

Le troisième tiers commence comme les deux premiers, sur une grosse domination parisienne. À 43’29’’, sur un excellent travail et une passe de Nicolas Chauveau venant de la gauche de la cage qui désarçonne le gardien strasbourgeois, ce dernier n’étant plus ses appuis, Kévin Dugas n’a plus qu’à pousser tranquillement le palet dans le but ouvert pour s’offrir un triplé.  La messe est dite tant la différence de niveau semble importante entre les deux équipes. Les 15 dernières minutes seront moins intenses. Les plus belles occasions sont à porter au crédit du strasbourgeois Yannick Maillot à 54’40’’ qui effectue un très joli tir en pivot, bien arrêté par le gardien parisien, et de Milan Vastusko à la conclusion d'un très beau travail d’Antoine Amsellem et de Félix Chougui sur une belle remontée faite de plusieurs passes successives.

Les Français Volants méritent cette victoire, la première de l’année 2014. Sur l’ensemble de la partie, l’équipe a su élever son niveau de jeu, montrer un bon hockey afin de prendre la mesure de leur adversaire. Cette victoire permet aux Parisiens de reprendre la tête de la poule B suite à la victoire surprise de Clermont-Ferrand sur la glace tourangelle. Ce plein de confiance ne sera pas de trop, les deux prochains matchs des Français Volants ayant lieu en déplacement respectivement sur la glace de Clermont Ferrant puis de Tours. Ces deux matchs seront capitaux dans l’optique d’être le mieux classé dans le cadre de la préparation des play-offs qui s’approchent à grands pas.

 

Français Volants de Paris – Strasbourg II (1-1, 3-0, 1-0)

Samedi 4 janvier 2014 à la patinoire Sonja Henie. 300 spectateurs

Arbitrage de M. Dessaint assisté de MM. Bataillie et Marie

Pénalités : FV Paris 16’ (2’, 8’, 6’),  Strasbourg 10’ (4’, 2’, 4’)

Evolution du score :

0-1 à 02’40’’ : Delhostal assisté de Schmitt

1-1 à 14’25’’ : Vastusko assisté de Amsellem et Place (sup. num.)

2-1 à 29’32’’ : Amsellem assisté de Vastusko

3-1 à 29’48’’ : Dugas assisté de Lamey et Guilhem

4-1 à 36’33’’ : Dugas assisté de Place et Guilhem

5-1 à 43’29’’ : Dugas assisté de Chauveau et Guilhem