Rouen - Gap (Ligue Magnus, 21e journée)

Grosse fatigue sur l’île Lacroix !

2014-01-18-Rouen-GapÉnorme sensation ce samedi sur l’île Lacroix où Gap vient s’imposer. Des Gapençais auteurs d’une énorme seconde période, qui les aura vus résister en infériorité (sans Syvasalmi en prison et Mäntylä blessé) alors que les Rouennais sont remontés comme des coucous et connaissent leur (seule) meilleure phase de jeu. Sinon, les Rapaces sans sur-jouer mais opportunistes avec un Garman haut de gamme ont infligé la première défaite à domicile à des Dragons très et trop émoussés au troisième tiers.

Rouen, avec des lignes quasiment complètement remaniées - et sans Guren pour cause de future ou nouvelle (?) paternité - était pourtant rentré une première fois au vestiaire en ayant dominé le secteur des occasions.

Loïc Lampérier était stoppé par une mitaine sûre de Garman (2’26). Julien Desrosiers préférait le tir à la passe sur un trois-contre-un (3’27). Thinel en breakaway ne réussissait pas sa feinte du revers devant un Garman rapide de la botte (8’30). Puis le capitaine du RHE76 butait de très (trop) près sur le gardien adverse très solide (12’21). Un gardien également doué du bouclier sur un lancer précis et frappé de loin par Raphaël Faure (16’38).

Du côté du RGHA, on a gâché une double supériorité (7’25). Néanmoins, à quatre contre trois un tir de loin (de Casini ?) s’est révélé dangereux (7’46) sur la cage locale. Fabrice Lhenry s’est montré fébrile sur un envoi de Nilsson et que Lacheny n’a pas su cadrer après s’être emparé du rebond laissé libre (11’27). Défensivement, Gap, à l’image de Milan Tekel sur Lampérier (10’30), s’est accroché et a bien joué le coup devant un gardien robuste et concerné.

2014-01-18-Rouen-Gap2Les joueurs de Rodolphe Garnier ont débuté le tiers médian beaucoup trop mollement. Malgré un gros avertissement de Colin Moore que Lhenry détournera de la plaque (23’00). Les tombeurs du Donbass ne réagiront pas. En moins de sept minutes, les hommes d’Ari Salo ont tiré autant que pendant tout le premier tiers. C’est presque naturellement que Niklas Nilsson sans gêne ouvre la marque en se saisissant d’un rebond d’un tir de Vondracek (0-1 à 25’09). Au passage, le Suédois inscrit son premier but en ligue Magnus.

Un tout petit plus de deux minutes plus tard, Niklas Nilsson double la marque entre les jambières d’un tir rapide à ras la glace (0-2 à 27’16).

Les coéquipiers de Marc-André Thinel sont (enfin) piqués au vif et retrouvent vitesse et inspiration. Julien Desrosiers fait tout un numéro de double va et vient derrière la cage et vient réduire le score dans un trou de souris au poteau gauche (1-2 à 30’33). Ce but encourage l’exploit individuel alors Yannick Riendeau fait un tour sur lui-même à proximité de l’enclave mais son jet du revers trouve la barre (33’20). Les Rouennais sont presque intenables. Dimitri Thillet dans le slot ne peut cadrer coté mitaine (33’44). Le tir frappé de Janos Vas trouvé par Stefanka est brillamment stoppé par Garman (35’26).

Les partenaires d’Alexandre Cornaire ne paniquent qu’à une seule reprise, lorsque Thillet est de nouveau dangereux mais Garman fait l’arrêt (36’48). Sous pression, les Rapaces subissent deux infériorités en fin de tiers. Entre les deux, Milan Tekel fait s’employer Lhenry à la limite du grand écart de la botte (29’52). Sur la première supériorité des Dragons, Michael Garman, totalement masqué, fait un arrêt de la mitaine incroyable sur un lancer frappé fort de loin par Tavzelj (38’54). Lors de la seconde (de deux secondes à jouer), l’arbitre refuse de valider le but de Manavian sur un lancer de la pointe au motif que le palet serait entré après la sonnerie… On pourra aussi penser le contraire.

2014-01-18-Rouen-Gap4On n’était pas inquiet dans les travées de l’île Lacroix - où une trentaine de supporters gapençais (sans adversaire tant les trois « kops » locaux sont restés quasi-muets) ont mis beaucoup d’ambiance – car les Dragons avaient su réagir et devraient continuer à pousser. On se trompait, les noirs n’étaient que l’ombre d’eux-mêmes. Les Hauts-Alpins s’aventuraient peu au-delà de la ligne rouge. Il n’y a donc rien eu de notable avant… le troisième but des Rapaces. Collin Circelli sur la seule opportunité des Blancs s’est amusé après un tour de cage à glisser la rondelle derrière Lhenry (1-3 à 53’17).

Ensuite, le RHE a mis plus de quatre minutes pour créer une offensive digne de ce nom lorsque Yannick Riendeau sera stoppé de la mitaine par Garman (57’36). Rodolphe Garnier appellera son temps-mort et remplacera Fabrice Lhenry par un attaquant supplémentaire. Rien n’y fera avant un retard de jeu discuté par les deux équipes. Finalement, à six contre quatre, Yannick Riendeau excentré à droite trouvera les filets d’un tir frappé dans un but ouvert (2-3 à 59’48). Beaucoup trop tard pour remettre en question la victoire méritée de Gap.

Gap, comme précédemment Caen, s'offre un succès précieux dans la lutte pour éviter les play-down. Rouen sans Guren (tiens donc !) où les joueurs d’impact ont disparu par manque d’énergie, où les joueurs décisifs ont manqué de lucidité, où Tavzelj ne sera plus là dans une vingtaine de jours, où le moment de bousculer les lignes a peut-être été mal choisi, a toujours un gros calendrier (à Strasbourg, Dijon, Bercy, Briançon, à Grenoble, Angers, à Amiens) et doit très vite remettre le bleu de chauffe et recouvrer des jambes, parce que l’échéancier ne change pas pour les champions de France en titre.

 

Rouen - Gap 2-3 (0-0, 1-2, 1-1)
Samedi 18 janvier 2014 à 20h30 au centre sportif Guy Boissière. 2447 spectateurs.
Arbitres : M. Alexandre Bourreau assisté de MM Douchy et Furet.
Pénalités : Rouen 8’ (8’, 0’, 0’) ; Gap 8’ (2’, 4’, 2’)
Tirs : Rouen 49 (12, 26, 11) ; Gap 21 (6, 12, 3)
Supériorités : Rouen 1/4, Gap 0/4
Chances : Rouen 12 (5, 6, 1) ; Gap 5 (3, 2, 0)

Évolution du score :
0-1 à 25’09 Nilsson assisté de Vondracek
0-2 à 27’16 Nilsson assisté de Vondracek
1-2 à 30’33 Desrosiers
1-3 à 53’17 Circelli assisté de Virpio et Cornaire
2-3 à 59’48 Riendeau assisté de Thinel et Manavian (sup.num.)
 

Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry (18 arrêts)

Défenseurs : Lauri Lahesalu – Antonin Manavian ; Raphaël Faure – Jonathan Janil ; Andrej Tavzelj (A) – Léo Guillemain.

Attaquants : Julien Desrosiers – François-Pierre Guénette (A) – Marc-André Thinel (C) ; Anthony Rech – Janos Vas – Juraj Stefanka ; Yannick Riendeau – Loïc Lampérier – Dimitri Thillet ; Romain Gutierrez – Loup Benoit – Anthony Goncalves.

Remplaçants : Gabriel Girard (G), Aurélien Dorey et Théo Lanvers. Absents : Miloslav Guren (paternité), Stanislav Hudec (départ), Juho Mielonen (épaule), Johan Saint-André (?).

Gap

Gardien : Michael Garman (47 arrêts).

Défenseurs : Kai Syvasalmi – Pasi Hirvonen ; Brice Mansouri – Milan Tekel (A) ; Alexandre Cornaire (C) - Étienne Chiappino.

Attaquants : Jouni Virpiö – Collin Circelli (A) – Colin Moore ; Radim Valchar – Mickaël Perez – Nicolas Arrossamena ; Niklas Nilsson – Roman Vondracek – Yoanne Lacheny.

Remplaçants : Guillaume Duquenne (G), Jérémy Baridon, Jacques Evrard, Charly Brugiere, Guillaume Michelon et Hugo Casini. Absents : Mathieu André, Niko Mäntylä et Lucas Savoye (blessés), Tim Boron et Daniel Despotovic (départs).