Reims - Lyon (Division 1, 21e journée)

Kubis mange du Lyon !

OlssonAlexanderAprès deux victoires consécutives (face à Annecy à domicile et celle face à Cholet la semaine passée), les Phénix de Reims recevaient les Lions de Lyon dans leur "nouvelle" patinoire de Châlons en Champagne. Cette patinoire sera leur domicile pendant les trois prochaines saisons, le temps que les travaux de réhabilitation de la patinoire Bocquaine soient terminés.

Ce match arrive au bon moment pour Reims qui est actuellement sur une bonne dynamique. Face à eux : Lyon, leader du championnat, un des favoris si ce n'est le plus grand, pour l'accession en Magnus. À sa tête, l'ex-entraîneur et homme fort du club de Reims : François Dusseau.

Le match débute très fort avec un gros combat physique d'entrée ! Pris à ce petit jeu, les Lyonnais veulent jouer à l'impact psychologique. Les Rémois ne se laissent pas démonter, et sur l'une des premières actions du match, Vrielynck décale parfaitement Hollapa qui n'a plus qu'à pousser le palet dans une cage vide (1-0 à 1'00).

S'ensuit une pluie de pénalités qui s'abat sur les Rémois. Pendant trois minutes, ils jouent au minimum à moins un et jusqu'à moins deux. Les Lyonnais veulent profiter de l'occasion pour revenir au score. L'arrière Aymeric Gillet décoche des slaps surpuissants à la bleue, mais sans le moindre mal. Reims s'appuie sur son portier tchèque Filip Kubis, qui commence à partir de ce moment à dégoûter les joueurs lyonnais. Les Phénix gèrent parfaitement ces infériorités numériques. Malgré tout, les Lions tiennent le puck et dominent ce premier tiers. Pour preuve, à la fin de celui-ci, au niveau des tirs Lyon mène 18 à 9, soit le double de tirs pour les Rhodaniens.

Le deuxième tiers est la copie conforme du premier. Des Lyonnais dominateurs et des Rémois qui tiennent bien défensivement avec un Kubis encore et toujours impérial ! Reims se crée quelques occasions en contre, notamment grâce à la ligne des frères Sabatier et du Finlandais Susi qui font parler leur vitesse.

La fougue rémoise fait alors naître quelques erreurs défensives et donc quelques pénalités. Reims doit donc jouer à encore une fois à trois contre cinq. Rien n’y fait malheureusement pour Lyon, qui ne parvient pas à trouver la faille. Une frayeur cependant traverse le camp rémois quand le poteau de Kubis dévie le palet sur un tir d’Olsson.

KubisFilipDans le troisième et dernier tiers du match, on a l'impression de revivre ce qui s'est passé dans le premier. Dès le palet mis en jeu, un contre permet à Florian Sabatier de transmettre le palet à Susi qui marque du revers (2-0 à 40'26). Avec cette avance, on a l'impression que le plus dur est fait pour Reims, et que les Lyonnais ne pourront plus revenir tant la défense rémoise est solide.

Lyon garde le contrôle du palet et Reims ne procède qu'en contre. Certains joueurs rémois se donnent sans compter et n'hésitent pas à se jeter sur la glace afin de bloquer les tirs lyonnais, notamment Akseli Mattila. Les slaps de Gillet à la bleue sont surpuissants, mais rien n’y fait, Kubis ne flanche pas.

La fin de match approche et les mises en échec se font plus dures côté lyonnais. Alors qu'il ne reste que deux minutes à jouer, Alexander Olsson arrive à réduire le score (2-1 à 58'26). Coup de tonnerre dans la "Cité des Glaces" de Chalons. Nous allons donc vivre une fin de match à suspense ! Dusseau tente le tout pour le tout en faisant sortir son gardien, mais Reims remporte ce match haut la main avec abnégation.

Cette victoire permet au club de la cité des Sacres de respirer un peu au niveau du classement avant son déplacement chez le premier relégable (Montpellier) qui est maintenant distancé à six points. Quant à Lyon, cette défaite va peut-être relancer la course à la première place avec les Boxers de Bordeaux, qui se rapprochent à trois points avec un match en moins.

À noter lors de ce match la prestation de la ligne Vrielynck-Holappa-Diaferia qui a fait un excellent travail de sape. Yann Diaferia en particulier s'est battu sur tous les palets et a rendu une soirée difficile aux défenseurs lyonnais par son pressing incessant. Kubis a été impérial, le meilleur Rémois sur la glace ! La ligne des "trois S", par sa vitesse en contre, a fait énormément de mal à la défense lyonnaise.

Pour Lyon, Gillet et Olsson ont été vraiment les joueurs en vue. La visite de François Dusseau en Champagne ne s'est pas déroulée comme il l'avait sans doute prévu.

 

Reims - Lyon 2-1 (1-0, 1-0, 2-1)
Samedi 25 janvier 2014 à 18h45 à la Cité des Glaces de Châlons en Champagne. 489 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Barbez assisté de Jérémie Kahli et Joffrey Yssembourg.
Pénalités : Reims 28' (8', 16', 4'), Lyon 12' (6', 4', 2')

Evolution du score :
1-0 à 01'00" : Hollapa assisté de Vrielynck
2-0 à 40'26" : Susi assisté de F. Sabatier
2-1 à 58'26" : Olsson


Reims

Gardien : Filip Kubis.

Défenseurs : Akseli Mattila - Victor Vitton-Mea ; Artturi Karjalainen - Ekue Tomety ; Armand Coustenoble - Edmunds Kniksts.

Attaquants : Jérémy Sabatier - Florian Sabatier - Atte Susi ; Valère Vrielynck (C) - Sami Holappa - Harri Pälve ; Benoît Valier - Yann Diaferia - Rémi Houque.

Remplaçants : Dylan Célestin (G), Tony Allouchery.

Lyon

Gardien : Adrien Morel-Hervillard.

Défenseurs : Aymeric Gillet - Radovan Trefny ; Olivier Styf - Jules Breton.

Attaquants : Alexander Olsson - Nicolas Biniek - Vikhael To-Landry ; Elie Raibon - Timothée Franck - Julien Lebey ; Martin Bartos - Jonathan Laberge - Miroslav Kristin.

Remplaçants : Gabriel Lyant (G), Thomas Lapointe, Mathieu Touveron, Léo Girod, Arnaud Magallon, Frédéric Figon.