Rouen - Dijon (Ligue Magnus, 23e journée)

Rouen remet la marche avant !

2014-01-24-rouen-dijon3L'affiche entre Rouen (leader) et Dijon (troisième) avait tous les atours du match piège pour le RHE76 devant son public de l'île Lacroix et à moins de 48 heures de la finale de coupe de France. Au terme d'une prestation sérieuse et rassurante après les défaites (à Caen et contre Gap) et une victoire arrachée et heureuse à Strasbourg, les coéquipiers de Marc-André Thinel s'imposent 3-1 face aux Dijonnais qui paient cash deux manques de rigueur défensive et qui ont encaissé un mauvais troisième but (tout près de la seconde pause) leur rendant la tâche difficile.

Jusque-là, les Ducs ont fait quasiment jeu égal avec les Dragons, en dominant même le début de la rencontre. En contre-attaque, Thomas Decock ne peut cadrer alors que Ritz a su profiter d'une erreur en zone offensive rouennaise de Stefanka (5'44). Et Michal Korenko inquiète Fabrice Lhenry qui enchaîne les matches devant la cage locale, contrairement à l'alternance habituelle (6'12). Les Rouennais ont une seule réaction à deux coups, mais Henri-Corentin Buysse gagne d'abord son duel face à Rech (7'26) avant d'être solide au deuxième poteau face au même ailier normand bien trouvé par Vas (7'43).

2014-01-24-rouen-dijon4On est donc à peine étonné que les hommes de Jarmo Tolvanen parviennent à ouvrir le score sur la première supériorité numérique. Après un excellent jeu de Daniel Åhsberg derrière la cage, Johan Andersson très intelligent prévoit le déplacement anticipé de Lhenry au second poteau et glisse de près la rondelle au premier pour un contre-pied imparable et magnifique (0-1 à 12'04).

Malheureusement pour les visiteurs, ils laissent les noirs égaliser facilement en oubliant Julien Desrosiers dans l'enclave qui ne leur fait pas de cadeau sur la réception d'une passe en retrait rapide et brillante de Guénette. La reprise instantanée de l'international français trouve le haut des filets (1-1 à 14'21).

Sébastien Gauthier a un filet au bout de la crosse après une accélération du duo Ritz-Decock. Le Canadien tient Lhenry à sa merci après que le gardien a laissé un énorme rebond dans le slot, mais le joueur de centre n'est pas inspiré et Lhenry bloque cette chaude, très chaude rondelle (15'19). Le tournant du match ? Peut-être, car ensuite les joueurs de Rodolphe Garnier ne ratent pas l'occasion de prendre l'avantage, eux aussi sur leur premier power-play. Julien Desrosiers trouve Vas dans le bas du cercle à droite qui, même excentré, trouve les filets d'un tir frappé de volée. Pan ! (2-1 à 18'33).

Les Bourguignons accusent le coup et subissent maintenant les assauts adverses. Mais Henri-Corentin Buysse, qu'on a pu trouver un peu lent sur le but de Vas, est costaud d'un réflexe ahurissant de la jambière devant Riendeau (18'55), puis le gardien est exceptionnel en volant un but à Thinel alors qu'un premier lancer frappé de la pointe par Tavzelj avait rendu Buysse sans appuis, en fâcheuse posture (19'21).

2014-01-24-rouen-dijonLa fin du premier tiers arrive à point pour les Ducs. Mais la reprise des jaunes est aussi difficile. Les joueurs des bords de Seine ont recouvré des couleurs après leurs buts. Marc-André Thinel trouve le poteau d'un tir à mi-distance (20'44). Guénette ne cadre pas une belle opportunité (24'12). Guren, seul dans l'enclave, n'appuie pas assez son lancer (24'35). Les Ducs ont fait le dos rond pendant que les Dragons ont peut-être laissé passer leur(s) chance(s). Présentement, les jaunes accélèrent. Loïc Lampérier est pris par la patrouille (25'54). Fabrice Lhenry sauve les meubles pendant que ses coéquipiers jouent à un homme de moins (26'30), de même un peu plus tard (29'10). Rouen souffre et Raphaël Faure est obligé de se sacrifier en défense (31'57). Dijon a une attaque surnuméraire (trois-contre-un) mais Johan Andersson sera dérouté par Lhenry (33'17).

Les Normands tentent désormais de gérer la rencontre. Les Bourguignons se désunissent, jouent moins collectif et tentent l'exploit individuel. Daniel Åhsberg est frustré par la jambière de Lhenry (35'35). Divisés, les Dijonnais subiront une deuxième infériorité où Miloslav Guren de la pointe fait briller Buysse (36'47). En infériorité, Thomas Decock, plus prompt que Manavian, s'enfuit à droite, récupère son propre rebond sur Lhenry, et entame un tour de cage dont la vélocité semble surprendre le gardien rouennais. Mais à la fin de son demi-tour, alors que la cage est ouverte, l'ailier s'affale. La chute de l'attaquant annihile l'occasion d'égaliser pour les Ducs (38'16). Romain Gutierrez, lui, ne trébuche pas, lorsqu'après un bon travail dans la bande de Lampérier, Benoit lui délivre la "spéciale Loup", le long de la bande, une passe en retrait de derrière la cage. L'ailier en haut à droite du slot crucifie Buysse en pleine lucarne (3-1 à 39'23).

2014-01-24-rouen-dijon2Rouen domine le dernier tiers pendant lequel Dijon a tout de même eu des occasions, mais les gardiens régneront sur cette ultime période. Ni Romain Gutierrez (44'58 & 51'20), Thinel (45'25), Stefanka (47'21) et Riendeau (50'03) ne surprendront Buysse. Ni Johan Andersson (46'20), Decock (53'35), Ritz (59'50) ne prendront Lhenry en défaut.

Grâce à cette victoire et aux autres résultats de la journée, le RHE accroît son avance sur tous ses poursuivants au classement. De quoi engranger le la confiance avant d'affronter d'autres Ducs dans moins de quarante et une heures à Bercy pour la grande fête du hockey français. Dijon ne souffre pas de cette défaite sur la glace normande car ses concurrents directs ont aussi perdu. Désormais, la troisième place est sérieusement envisageable pour le CHPD et semble dans ses crosses avec un calendrier (Gap, Chamonix, à Villard, Épinal) à sa portée, à condition de ne pas manquer d'assiduité.

Joueurs étoiles du match : *** Julien Desrosiers (Rouen), ** Fabrice Lhenry (Rouen), * Janos Vas (Rouen).

 

Rouen - Dijon 3-1 (2-1, 1-0, 0-0)
Vendredi 24 janvier 2014 à 20h30 au centre sportif Guy Boissière. 2747 spectateurs.
Arbitrage de M. Geoffrey Barcelo assisté de MM. Geoffroy et Furet.
Pénalités : Rouen 8' (2', 2', 4') ; Dijon 8' (2', 2', 4').
Tirs : Rouen 34 (14, 9, 11) ; Dijon 29 (6, 9, 14).
Supériorités : Rouen 1/4, Dijon 1/4.
Chances : Rouen 14 (5, 4, 5) ; Dijon 11 (3, 5, 3).

Évolution du score :
0-1 à 12'04" : Andersson assisté de Åhsberg et Robichaud (sup. num.)
1-1 à 14'21" : Desrosiers assisté de Guénette et Thinel
2-1 à 18'33" : Vas assisté de Desrosiers et Janil (sup. num.)
3-1 à 39'23" : Gutierrez assisté de Benoit et Lampérier


Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry (28 arrêts).

Défenseurs : Antonin Manavian - Miloslav Guren ; Andrej Tavzelj (A) - Lauri Lahesalu ; Raphaël Faure - Jonathan Janil.

Attaquants : Julien Desrosiers - François-Pierre Guénette (A) - Marc-André Thinel (C) ; Anthony Rech - Janos Vas - Yannick Riendeau ; Loïc Lampérier - Romain Gutierrez - Juraj Stefanka ; Dimitri Thillet - Loup Benoit - Anthony Goncalves.

Remplaçants : Gabriel Girard (G), Léo Guillemain, Juho Mielonen. Absent : Stanislav Hudec (départ).

Dijon

Gardien : Henri-Corentin Buysse (31 arrêts).

Défenseurs : Emmanuel Boudreau - Maxime Robichaud (A) ; Thomas Roussel - Adam Sedlak ; Benoît Quessandier - Michal Korenko.

Attaquants : Johan Andersson - Mikael Eriksson (A) - Daniel Åhsberg ; Nicolas Ritz (C) - Sébastien Gauthier - Thomas Decock ; Aram Kevorkian - Alexandre Mulle - Peter Valier.

Remplaçants : Julian Barrier-Heyligen (G), Pierre Crinon, Stephen Dugas.