Valenciennes - Luxembourg (Division 3, groupe B)

Valenciennes renverse le Tornado

lukascvejnUne semaine après avoir tenu tête au leader, les Diables Rouges poursuivent leur quête de la deuxième place face à un concurrent direct, le Tornado de Luxembourg, placé en embuscade. Vaincus à l’aller sur leur glace de Kockelsheuer, les équipiers de Yannick Hamri débarquent dans le Nord avec un désir de revanche, eux qui ne sont qu’à un point dans un classement ne tenant toutefois pas compte des forfaits havrais.

Parés de bonnes intentions, les joueurs du Grand-Duché sont réduits dès la deuxième minute à cause d’une obstruction de Richard. Le défenseur David Selin se poste devant la cage pour gêner Philippe Lepage, sans succès Luxembourg agit en contre-attaque, par le Britannique Cannon, déjoué par Glevanak après avoir effacé le dernier défenseur. Face aux difficultés des hommes de Wagret en matière de relance, les visiteurs prennent leur chance. La zone défensive semble en outre cadenassée par le dispositif du Tornado, sur lequel Allan Harmegnies bute à son tour et que des tirs lointains ne peuvent faire vaciller. Seuls Cvejn et Selin parviennent, sur des efforts solitaires, à contourner le dispositif mis en place aux abords du but gardé par l’ancien Montpelliérain.

Si les Luxembourgeois éprouvent parfois des difficultés à développer leur jeu, du fait d’erreurs de transmission et de manque de soutien au porteur du palet, la situation se décante à la faveur des unités spéciales. Profitant de l’absence momentanée de Fronty, puni pour cinglage, Teemu Hinkula, de la droite, repique vers le centre pour trouver une meilleure position de tir, choix fatal pour Milan Glevanak, surpris (0-1 à 15'12"). La charge dans le dos de Romain Sauvage, sur l’échec-avant, conduit incidemment au deuxième but des visiteurs. Parti à droite, Ronny Scheier transite par l’arrière du but et sert parfaitement Sacha Backes, patient dans l’enclave (0-2 à 17'54").

De retour sur le glaçon, Romain Sauvage adoucit la note avant le premier coup de sirène, sur un centre de Sébastien Fronty (1-2 à 18'59"), mais le redressement hennuyer est freiné à la reprise par un regain d’indiscipline. Deux fautes successives de Guerra et Sauvage permettent en effet aux bleus et blancs d’occuper les abords de la cage de Glevanak. Ce dernier préserve la marque face à Georges Scheier, bien positionné, Christophe Thiry, posté entre les cercles, puis Marcus Eriksson, qui contourne dangereusement le but. Les joueurs du Grand-Duché ont laissé passer une belle aubaine, car Hinkula est puni pour dureté, essayant de se faire accompagner dans la geôle, en vain… Seul son équipier Hamri le rejoindra trente secondes plus tard.

En double infériorité, la punition signée Thomas Fauchart, placé devant la cage pour reprendre l’essai de Cvejn, ne tarde pas (2-2 à 27'59"). Lepage se rachète face à Fronty, puis les siens se chargent de dégager le palet, jusqu’à une séquence à quatre contre quatre. On y retrouve les deux protagonistes, le défenseur parvenant à isoler Fauchart, dont la feinte décisive face au dernier rempart permet aux Diables de prendre les devants (3-2 à 31'23"), avance confortée par Sébastien Fronty d’un lancer précis de la ligne bleue (4-2 à 33'16"). Luxembourg passe alors près de la correctionnelle sur une contre-attaque Wagret-Fauchart annihilée par Lepage.

Un temps contrariée par la troisième faute de Romain Sauvage, la marche en avant reprend à l’entame du dernier acte. Thomas Fauchart affole de nouveau la défense, Lukas Cvejn parvient à armer de la ligne bleue et Harmegnies voit filer un palet ne demandant qu’à rentrer. Mais la marque n’a pas évolué au moment où Jérôme Stachowiak est à son tour appelé à se calmer derrière la balustrade. Le Tornado n’en attendait pas autant pour remettre la pression, grâce à une passe de Hinkula vers Yannick Hamri, seul au deuxième poteau (4-3 à 43'49").

Les débats totalement relancés, les Nordistes redoublent de vigilance et se replient de plus en plus, ne laissant que les duettistes Fauchart et Wagret inquiéter Lepage. Sur une nouvelle infériorité, Glevanak fait l’arrêt, puis sauve la mise devant Vesa-Matti Hirvonen, à l’affût du travail de ses attaquants. Une faute évitable du capitaine Ronny Scheier, qui retient Sauvage alors que le palet glissait déjà vers l’autre cage, complique les affaires de frontaliers encore bien aidés par leur portier. Philippe Lepage multiplie en effet les arrêts sur une action Sauvage-Fauchart, un tir sans contrôle de Cvejn et un dernier essai de Fronty. Il peut regagner le banc avec le sentiment d’avoir préservé le suspense aux abords de la dernière minute.

Faute d’avoir pu se mettre à l’abri, Valenciennes aura craint une remontée jusqu’au bout, face aux ultimes occasions échues à Hirvonen et Hinkula. Un retour luxembourgeois aurait été rageant, d’autant qu’un hors-jeu empêche la paire Fauchart-Lageard de trouver la cage vide. C’est donc avec un certain soulagement que les Diables Rouges assurent leur deuxième place.


Valenciennes – Luxembourg 4-3 (1-2, 3-0, 0-1)
Samedi 8 février 2014 à 18h40 à Valigloö. 800 spectateurs.
Arbitrage de Frédéric Massé et Julien Peyre.
Pénalités : Valenciennes 26' (4’, 8’+10’, 4’), Luxembourg 24' (2', 6', 6’+10’).

Évolution du score :
0-1 à 15'12" : Hinkula (sup. num.)
0-2 à 17'54" : Backes assisté de R. Scheier et G. Scheier (sup. num.)
1-2 à 18'59" : Sauvage assisté de Fronty et Wagret
2-2 à 27'59" : Fauchart assisté de Selin et Cvejn (double sup. num.)
3-2 à 31'23" : Fauchart assisté de Cvejn
4-2 à 33'16" : Fronty
4-3 à 43'49" : Hamri assisté de Hinkula et Cannon (sup. num.)

 

Valenciennes

Gardien : Milan Glevanak.

Défenseurs : David Selin - Sébastien Fronty ; Anthony Guerra - Lukas Cvejn (A) ; Ludovic Mathieu.

Attaquants : Anthony Wagret - Thomas Fauchart (C) - Jérôme Stachowiak ; François Marchal - Rémi Lageard - Romain Sauvage (A) ; Vincent Grenier - Arthur Delbecque - Allan Harmegnies ou Edgar Delbecque.

Remplaçant : Romain Drouin (G).

Luxembourg

Gardien : Philippe Lepage.

Défenseurs : Mickael Richard - Vesa-Matti Hirvonen ; Philippe Bechtold - Ronny Scheier (C) ; Christophe Thiry.

Attaquants : Yannick Hamri - Colm Cannon - Teemu Hinkula ; Sacha Backes - Marcus Eriksson - Georges Scheier ; Julien Dequidt - David Donzel - Frédéric Davidson ; Patrick Schon.

Remplaçant : Gilles Mangen (G).