Suisse - Suède (JO 2014, tournoi féminin, match pour le bronze)

Changement de casting

Évènement dans le hockey féminin mondial : un match pour le bronze se déroule sans la Finlande ! Pour expliquer l'ampleur de la surprise, il faut savoir que, en 20 compétitions disputées jusqu'alors (championnats du monde ou Jeux olympiques), les Finlandaises, nation européenne la plus constante derrière les intouchables Nord-Américaines, ont toujours terminé troisièmes ou quatrièmes.

2014-02-20-Suede-Suisse-fem

Mais cette année, la Finlande a chuté dès le quart de finale, contre l'adversaire de toujours, la Suède. Depuis leur incroyable médaille d'argent à Turin en 2006, les Suédoises n'ont pourtant cessé de décliner dans la hiérarchie, jouant même le barrage de relégation aux derniers Mondiaux. Elles ont d'ailleurs montré leurs limites en demi-finale contre les Américaines : 6-1 et surtout 70 tirs à 9 ! Un match solide de la part de la gardienne Valentina Wallner, qui a donc conquis la place de titulaire aux dépens de l'héroïne de 2006 Kim Martin.

La Suisse, elle, a été très compétitive face au Canada (vite menée de trois buts, elle n'a perdu que 3-1 en signant vingt-deux tirs), et elle peut donc vraiment croire au podium. C'est une nation "nouvelle" dans le hockey féminin, qui a accédé une fois au bronze mondial 2012 grâce au talent de sa gardienne Florence Schelling. Ici, pas de concurrence. Schelling est indispensable et a encore été décisive cette année en quart de finale par un blanchissage de 41 arrêts contre la Russie.

Les Suissesses sont peut-être un peu nerveuses par l'enjeu, en tout cas elles montrent peu le bout de leur nez avec un seul tir dans toute la première période. Le jeu est à vrai dire assez bloqué entre deux équipes bien en place.

2014-02-20-Suede-Suisse-fem4Pour débloquer la situation, on attent une faute. La solide arrière Sandra Thalmann ne se laisse pas passer en 1 contre 1 mais accroche ensuite un peu la Suédoise qu'elle a déportée. En supériorité numérique, Pernilla Winberg repique depuis l'arrière de la cage dans le dos de Nicole Bullo pour la première grosse occasion.

De retour sur la glace, Thalmann rate deux fois le palet sur la même action avant de lâcher son marquage : une triple erreur fatale. Cecilia Östberg, pourtant tenue par Lara Benz, délivre une belle passe en pivot vers le second poteau pour la reprise parfaite du revers de Michelle Löwenhielm juste au-dessus de la jambière gauche de Schelling (0-1, 14'00"). Un but magnifique ! La pauvre Thalmann termine ce premier tiers-temps par une nouvelle pénalité, en accrochant Asserholt.

Jenni Asserholt est un véritable poison pour la défense par sa vivacité. Elle a aussi un joli coup d'oeil : en début de deuxième période, elle trouve une longue passe vers Erika Grahm oubliée à la ligne bleue, une échappée arrêtée par Schelling.

La Suisse est néanmoins ressortie des vestiaires avec plus d'intentions offensives. Elle en est récompensée par une obstruction d'Eliasson. Nicole Bullo dirige le jeu de puissance à la ligne bleue, et les déviations d'Alina Müller et de Jessica Lutz obligent Valentina Wallner à des arrêts importants.

2014-02-20-Suede-Suisse-fem3La partie peut basculer à tout moment. Pernilla Winberg perd le palet à la ligne bleue offensive pendant que ses arrières sont parties au banc pour changer : la capitaine suisse Julia Marty sort alors la rondelle d'une passe lobée en direction de sa soeur jumelle Stefanie qui part seule au but... Son revers échoue dans la mitaine de Wallner.

Stadler est déjà en prison quand Altmann fait trébucher Nordin qui a pris de la vitesse en zone neutre : 28 secondes à 5 contre 3 pour la Suède ! Dans cette situation critique, la capitaine Julia Marty réalise un travail défensif remarquable pour bloquer l'attaque scandinave et même récupérer la possession.

Ce tiers-temps plus équilibré, la Suisse va pourtant le perdre. Un tir de la bleue d'Erica Udén Johansson avait déjà frappé la barre transversale à la mi-match. Juste avant la seconde pause, son lancer en entrée de zone échappe à la mitaine de Florence Schelling, qui craque au plus mauvais moment (0-2, 38'58").

La Suisse a-t-elle les ressources psychologiques pour revenir ? Il lui faudrait un but dès le retour sur la glace pour lui donner confiance. Et c'est exactement ce qui arrive. Stefanie Marty couvre un palet à la ligne bleue et son envoi à la cage est coupé mais pas contrôlé par Linnea Bäckman. Le palet parvient à Sara Benz, seule face au but, qui ne se fait pas prier pour nettoyer la lucarne (1-2, 41'18").

2014-02-20-Suede-Suisse-fem2Johanna Olofsson fait trébucher Stefanie Marty dans le coin, et la Suisse peut continuer sur sa lancée avec cet avantage numérique. Les Suédoises font bloc devant leur cage, le palet est repoussé par un gant, par une jambe, mais Phoebe Stanz finit par l'envoyer au fond (2-2, 46'13").

La Suède repasse à l'attaque, avec un slap de Lina Wester paré du gant par Schelling. Lara Stalder charge Lindh et se retrouve en prison (48'26"). Eliasson sort le palet du revers pour Udén Johansson dans le slot, mais Schelling prend sa revanche sur la Suédoise. La pénalitée est tuée : la Suisse ne veut vraiment pas laisser passer sa chance.

Erika Grahm commet l'erreur fatale : en voulant quitter sa zone avec le palet, elle se fait contrer par Laura Benz. Lara Stalder centre alors pour le but gagnant de Jessica Lutz (3-2, 53'43").

Schelling a maintenant la mitaine chaude et ne relâchera plus ce maudit caoutchouc. Les minutes passent et les meilleurs occasions sont helvétiques, avec des dribbles de Müller dans la défense et un tir de Sara Benz capté par la mitaine de Wallner. Le coach Niclas Hogberg sort sa gardienne à deux minutes de la fin et prend son temps mort. La Suède pousse, Alina Müller dégage son camp... et le palet file tout doucement vers la cage désertée (4-2, 58'53").

2014-02-20-Suede-Suisse-fem5On festoie sur le banc suisse, mais un match de hockey n'est hamais fini. La Suède continue de jouer sans gardienne, et la passe de derrière la cage d'Erika Grahm est reprise par Pernilla Winberg devant Stalder (4-3, 59'16"). Mais quand Wallner sort une troisième fois, c'est au moment où l'excellente capitaine suisse Julia Marty intercepte un dernier palet en zone neutre.

Des larmes coulent de part et d'autre, mais elles n'ont pas le même goût. Le sel de la médaille est une saveur inédite pour les hockeyeuses suisses, candidates pour la première fois à un podium. Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître ! L'expérience suédoise a été vaincue par l'enthousiasme suisse. Jamais jusqu'ici les médailles olympiques n'avaient échappé aux quatre nations "historiques" du hockey féminin (Canada, États-Unis, Finlande, Suède). Pour l'avenir olympique de ce sport, ce changement de casting est une très bonne nouvelle.

Commentaires d'après-match

Florence Schelling (gardienne de la Suisse) : "Un rêve se réalise ! Ce que nous avons montré dans tout ce tournoi était incroyable. Nous n'avons jamais abandonné. Nous étions toutes si nerveuses au début. Aucune de nous n'avait jamais joué un match si important. Ensuite, au dernier tiers-temps, nous n'avions plus rien à perdre."

Erica Udén Johansson (attaquante de la Suède) : "Je me sens aussi mal qu'à Vancouver, mais cette fois nous avons mené 2-0 et je voulais tellement avoir cette médaille. Toute l'équipe a dit avant la dernière période que nous allions la prendre, mais nous avons changé notre jeu et cela nous a coûté la médaille. Il est dangereux de trop rester en défense et nous devons aussi attaquer. Quand elles ont marqué, nous avons encore plus reculé inconsciemment."

2014-02-20-Suede-Suisse-fem6

 

Suisse - Suède 4-3 (0-1, 0-1, 4-1)
Jeudi 20 février 2014 à 16h00 au palais des glaces Bolchoï de Sotchi. 8283 spectateurs.
Arbitrage de Nicole Hertrich (ALL) assistée de Denise Caughey (CAN) et Alicia Hanrahan (USA).
Pénalités : Suisse 10' (4', 4', 2') ; Suède 4' (0', 2', 2').
Tirs : Suisse 26 (1, 12, 13) ; Suède 31 (10, 10, 11).

Évolution du score :
0-1 à 14'00" : Löwenhielm assistée de Lindh et Östberg
0-2 à 38'58" : Uden Johansson assistée d'Östberg et Lindh
1-2 à 41'18" : S. Benz assistée de Forster
2-2 à 46'13" : Stanz assistée de Müller (sup. num.)
3-2 à 53'43" : Lutz assistée de Stalder et L. Benz
4-2 à 58'53" : Müller (cage vide)
4-3 à 59'16" : Winberg assisté d'Asserholt et Grahm


Suisse

Gardienne : Florence Schelling.

Arrières : Angela Frautschi (+2) - Julia Marty (C, +1) ; Sandra Thalmann (-2, 4') - Laura Benz (-1) ; Livia Altmann (2') - Nicole Bullo.

Attaquantes : Alina Müller (+1) - Stefanie Marty - Phoebe Stanz ; Jessica Lutz (-1) - Lara Stalder (4') - Sara Benz (A, -1) ; Sarah Forster (+1) - Evelina Raselli - Romy Eggimann [puis Stiefel à 40'] ; Nina Waidacher - Anja Stiefel - Katrin Nabholz (A).

Remplaçante : Sophie Anthamatten (G).

Suède

Gardienne : Valentina Wallner.

Arrières : Emilia Andersson (+1) - Lina Bäcklin (+1) ; Linnea Bäckman (-2) - Emma Eliasson (-2, 2') ; Johanna Olofsson (A, +1, 2') - Josefine Holmgren (+1) ; Sofia Engström [une présence].

Attaquantes : Pernilla Winberg - Lina Wester - Jenni Asserholt (C) ; Erika Grahm (A, -2) - Anna Borgqvist (-1) - Emma Nordin (-1) ; Maria Lindh (+2) - Erica Udén Johansson - Cecilia Östberg (+2) ; Michelle Löwenhielm.

Remplaçantes : Kim Martin Hasson (G), Fanny Rask.