Rouen - Chamonix (Ligue Magnus, quarts de finale, match 1)

Acte 1, Rouen dicte (facilement) sa loi !

Cohérent dans son jeu sans vraiment terminer son échec avant et aidé par la réussite de son deuxième trio, le RHE76 s’est logiquement imposé devant le CHC dans le premier match du quart de phase finale qui les oppose.

Mission accomplie pour Rouen (sans Lhenry) qui remporte une victoire probante face à un Chamonix sans conviction, charitable et trop respectueux. Usés par la vitesse des Dragons se projetant sans cesse à l’offensive, les visiteurs ont été privés de possession de rondelle et Clément Fouquerel a été rapidement fébrile pour que les Chamois espèrent quoi que ce soit dans ce premier match de la série.

Le jeune gardien de Chamonix avait déjà fait un arrêt incomplet sur un lancer d’Antonin Manavian (6’09) lorsqu’il a encaissé un mauvais premier but d’un tir presque anodin de Desrosiers dans un angle fermé pendant que son coéquipier, Kyle Hardy, cirait le banc de la geôle (1-0 à 8’00). Trente-six secondes plus tard, Marc-André Thinel contrait intuitivement une passe derrière la cage de Fouquerel. Après un rapide relais avec le patin de Lampérier, Vas en haut du slot pouvait crucifier le portier des Blancs (2-0 à 8’36).

Les Normands ont ensuite tué trois pénalités dont 51 secondes que le trio Thinel-Tavzelj-Guénette, malgré une terrible chance de Laurent Gras déroutée par un Girard très concerné (11’59), a annihilé en double désavantage numérique. Puis les défenses ont pris l’ascendant à l’image de Silvennoinen sur Vas (13’46) et Mielonen sur Gadoury (18’28) jusqu’à la fin du premier temps de jeu.

Le retour sur la glace est très calme jusqu’à une occasion d’Alexandre Audibert enrayée par Girard bien présent (23’30) et un slalom d’Hardy qui traverse toute la patinoire pour provoquer une faute de Desrosiers. Mais l’attaque à cinq des Haut-Savoyards manque d’envie et ne pourra attraper qu’un petit filet par l’incontournable Laurent Gras (26’03). Julien Desrosiers est sorti du cachot depuis moins d’une minute lorsque l’ailier accélère et envoi Guénette marquer un superbe but du revers coté mitaine, excusez du peu (3-0 à 28’35). Anthony Rech aura une colossale opportunité à double coup mais Fouquerel sera très solide devant le natif de Sallanches (29’39). Puis, sur le même type d’action que le troisième but, Marc-André Thine,l aidé par Lampérier, trouve le filet à mi-hauteur (4-0 à 31’05).

On pense qu’il n’y a plus de match, mais Chamonix va aussitôt réduire la marque. Brent Patry frappe, Girard ne complète pas son arrêt, Gras se saisit du rebond et trouve le poteau, le palet revient dans le dos du gardien rouennais à la merci de Masson qui peut pousser le caoutchouc dans le but (4-1 à 31’59). Néanmoins, les Chamois ne bâtissent pas sur ce but.

Clément Fouquerel est au plus mal sur un lancer frappé de Mielonen. Le cerbère fait interrompre le jeu pour se remettre de l’impact (33’15). Sur l’action d’après, il est sauvé par le coup de sifflet précipité de l’arbitre qui ne validera pas un palet ayant franchi la ligne sous l’impact avec un de ses partenaires pressé par Stefanka (33’54). Toutefois, Clément Fouquerel a repris ses esprits car il stoppe de la mitaine un lancer de Vas mis sur orbite par le duo Lampérier-Thinel (38’44). Ce n’est que partie remise puisque moins d’une minute après, à deux-contre-un, Anthony Rech fait une passe magistrale tout en tempo pour son capitaine flamboyant qui trouve le but ouvert (5-1 à 39’49). Fin du suspense. Déjà ? Alors qu’il reste encore un dernier tiers à jouer.

Dans la troisième partie du match, Rouen continuera à enfiler les buts comme des perles. Juraj Stefanka en bulldozeur dans le trafic (6-1 à 45’38) et Lampérier à la faveur d’une passe en retrait de Vas (7-1 à 46’03) seront les buteurs. Juste avant qu’Arnaud Hascoet ne double la marque pour les hôtes des joueurs des bords de Seine. Stéphane Gros en profite pour prendre un temps mort. Cause à effet ? Dans tous les cas, ses hommes n’encaisseront plus de but, nonobstant des lancers dangereux de Jonathan Janil pendant un jeu de puissance (51’07), de Thillet servi par Stefanka (54’53) et de Thinel qui touchera un montant (56’38). Plus surement, c’est sans doute parce que le jeu a été haché par de nombreuses (8) prisons… Enfin, et pour l’anecdote, Chamonix finira sur une bonne note en trouvant pour la troisième fois le filet derrière Girard. Clément Masson a bien aperçu Silvennoinen monté dans l’enclave. Sans opposition, l’arrière reprendra de volée la rondelle (7-3 à 59’29).

Avec cette victoire, les Rouennais gardent leur cap en ligne de mire. Un résultat à confirmer dès demain devant ces mêmes Chamoniards, sans doute cette fois gonflés d’orgueil et d’envie, ce qui sera une autre paire de manches.

Joueurs étoiles du match : *** Marc-André Thinel (Rouen), ** Janos Vas (Rouen), * Julien Desrosiers (Rouen).

 

Rouen - Chamonix 7-3 (2-0, 3-1, 2-2)
Vendredi 28 février 2013 à 20h30 au centre sportif Guy Boissière. 2747 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Barbez et Damien Bliek assistés de Matthieu Loos et David Courgeon.
Pénalités : Rouen 20' (6', 2', 12') ; Chamonix 8' (2', 0', 6').
Tirs : Rouen 37 (13, 17, 7) ; Chamonix 18 (5, 7, 6).
Supériorités : Rouen 1/3, Chamonix 0/9.
Chances : Rouen 7 (2, 2, 3) ; Chamonix 2 (1, 1, 0).
 
Évolution du score :
1-0 à 08'00" : Desrosiers assisté de Guénette et Janil (sup. num.)
2-0 à 08'36" : Vas assisté de Thinel
3-0 à 28'35" : Guénette assisté de Desrosiers et Riendeau
4-0 à 31'05" : Thinel assisté de Lampérier et Lahesalu
4-1 à 31'59" : Masson assisté de Gras et Patry
5-1 à 39'49" : Thinel assisté de Rech et Vas
6-1 à 45'38" : Stefanka assisté de Vas et Manavian
7-1 à 46'03" : Lampérier assisté de Vas et Thinel
7-2 à 46'12" : Hascoët assisté de Terrier

7-3 à 59'29" : Silvennoinen assisté de Masson

 

Rouen

Gardien : Gabriel Girard (15 arrêts)

Défenseurs : Lauri Lahesalu – Jonathan Janil ; Antonin Manavian – Miloslav Guren ; Andrej Tavzelj (A) – Juho Mielonen.

Attaquants : Julien Desrosiers – François-Pierre Guénette (A) – Yannick Riendeau ; Loïc Lampérier – Janos Vas – Marc-André Thinel (C) ; Anthony Rech – Loup Benoit ou Romain Gutierrez – Juraj Stefanka ; puis à 54’21 Anthony Goncalves et Dimitri Thillet

Remplaçants : Tom Aubrun (G), Léo Guillemain, Raphaël Faure. Absents : Fabrice Lhenry (adducteurs), Stanislav Hudec (départ).

Chamonix

Gardien : Clément Fouquerel (30 arrêts).

Défenseurs : Brent Patry – Arthur Cocar ; Damien Torfou – Riku Silvennoinen ; Kyle Shearer-Hardy – Fabien Veydarier.

Attaquants : Laurent Gras (A) – Clément Masson (A) – Alexandre Audibert (C) ; Jérémy Arès – Mathias Terrier – Arnaud Hascoet ; Julien Tremblay – Kévin Gadoury – Vincent Kara ; puis à 40’00 Benjamin Rubin et Patxi Biscard.

Remplaçants : Victor Goy (G), Clément Colombin. Absent : Lou Bogdanoff (?).