Chaises musicales chez les gardiens, déménagements de stars

La date limite des transactions dans la NHL offre cette saison une série d’échanges de gardiens de but plutôt rare.

 
Le poste de gardien de but est rarement concerné d'habitude par la date limite des transactions - généralement, peu d’équipes ont des soucis majeurs à ce poste - mais l’édition 2014 de cette “deadline” les concerne pour une fois au premier chef : pas moins de 10 d'entre eux ont changé d'adresse !
 
Outre ce nombre étonnant de gardiens échangés, la date limite de transaction a concerné de nombreuses stars de la ligue : Martin St. Louis, Thomas Vanek, Roberto Luongo... 
 
Dans cette grande foire annuelle, les équipes se positionnent dans la course aux séries éliminatoires. D’une part, certaines cherchent des renforts de dernière minute pour réussir à s’imposer dans les huit qualifiés de leur conférence, de l’autre les mal classés se séparent de leurs joueurs en fin de contrat pour récupérer des jeunes et des choix de draft.
 
Aux New York Rangers : F Martin St. Louis
À Tampa Bay : F Ryan Callahan, 1er choix 2015 et 2e choix 2014 (conditionnel)
L’une des plus grosses “bombes” de cette série d’échanges est incontestablement le départ de Martin St. Louis de Tampa Bay. L’un des tous meilleurs marqueurs depuis plus de dix ans, icone des joueurs de petit gabarit, St. Louis avait semble-t-il demandé un échange avant la pause olympique. Le fait d’être écarté par Steve Yzerman, son propre manager général, de la liste canadienne initiale a-t-il joué ? Difficile à dire, mais la rumeur d’une arrivée aux Rangers se faisait persistante depuis plusieurs semaines. Avec 369 buts et 604 passes en 1041 matchs, St. Louis, six fois all-star, a terminé deux fois meilleur pointeur de la NHL au cours de ses treize saisons sous l’uniforme de Tampa Bay, avec qui il a gagné la coupe Stanley 2004.
En retour, les Rangers cèdent leur capitaine Ryan Callahan, qui arrive en fin de contrat. Ses exigences - un contrat de six ans et 6,5 millions par an - paraissaient démesurées pour un joueur qui n’a jamais dépassé 61 pts en une saison et n’a franchi le plateau des vingt buts que trois fois. Malgré ses qualités de meneur et son dévouement défensif, la pilule était bien grosse pour les Rangers ! Tampa reçoit aussi des choix de draft, dont un conditionnel : le 2e choix 2014 deviendrait un premier choix si les Rangers atteignent la finale de conférence. De l’autre côté, si Callahan resigne à Tampa, les Rangers recevront un 2e choix 2015 contre un 7e choix.
 
À St. Louis : G Ryan Miller et F Steve Ott
À Buffalo : F Chris Stewart, G Jaroslav Halak, F William Carrier et 1er choix de draft 2015 (conditionnel)
Buffalo se sépare de son gardien titulaire, en poste depuis une dizaine d’années. L’international américain, héros des Jeux de Vancouver et à nouveau sélectionné à Sochi, arrivait en fin de contrat. Les rumeurs d’une prolongation naissaient sur les réseaux mais le staff des Sabres a finalement choisi la rupture. Un staff en plein remaniement, les départs de dirigeants se succédant, ce qui a sans doute compliqué la donne… Buffalo laisse en outre partir Steve Ott, un centre abrasif qui restait sur de bonnes saisons à Dallas, mais qui n’a jamais réussi à apporter grand chose aux Sabres depuis son arrivée contre Derek Roy.
Les Blues, 3e défense de la ligue, disposaient déjà d’un solide duo dans les cages avec Halak et Elliott. L’arrivée de Miller est vue comme une amélioration par rapport à Halak, peu convaincant en séries. Ott apportera son énergie et son physique, mais n’arrangera guère les affaires offensives d’une équipe à l’attaque anémique. En ce sens, le départ d’un buteur de grand gabarit comme Chris Stewart peut coûter cher, même si le Canadien ne réalise pas une saison spectaculaire. Le jeune espoir William Carrier complète l’échange : drafté au 2e tour en 2013, Carrier évolue en ligue du Québec, avec des statistiques ordinaires. Buffalo obtient aussi un choix conditionnel de 1er tour dans la prometteuse draft 2015, qui sera activé selon la durée du parcours en playoffs des Blues. Les Sabres comptent ainsi dix choix de 1er ou 2e tour en 2014 et 2015 le mardi soir, avant les échanges de dernière minute…
 
À Phoenix : F Martin Erat + F John Mitchell
À Washington : D Rostislav Klesla + F Chris Brown + 4e choix 2015
Martin Erat avait demandé un échange depuis plusieurs semaines, pour mettre fin à son cauchemar dans la capitale américaine. Le Tchèque, en panne offensive et au temps de jeu famélique, cherchera à retrouver dans l’Arizona son talent oublié à Nashville. Washington se débarrasse ainsi d’un problème et compense avec Penner. L’arrivée de Klesla renforcera une défense extrêmement fragile, où les très offensifs Green, Orlov, Carlson ou Carrick ont bien besoin d’une tour de contrôle plus défensive. Phoenix obtient par ailleurs John Mitchell, attaquant de soutien utile en 3e ou 4e ligne, en échange de Chris Brown, attaquant drafté au 2e tour en 2009, qui ne compte que 11 matchs NHL au compteur.
 
À Washington : G Jaroslav Halak, 3e choix 2015
À Buffalo : G Michal Neuvirth, D Rostislav Klesla
À peine arrivés, déjà repartis. À peine trois jours après son départ des Blues, Halak quitte Buffalo pour Washington où il sera en concurrence avec Braden Holtby. Les Sabres récupèrent en retour Klesla, défenseur d’expérience pour encadrer les jeunes pousses, et Neuvirth, qui partagera le temps de jeu avec Jhonas Enroth.
 
À Montréal : F Thomas Vanek
À New York Islanders : F Sebastian Collberg, 2e choix de draft
L’arrivée de Vanek au CH a lancé une onde de choc dans la ligue, tant elle est inattendue. Marc Bergevin paraît avoir fait le choix du “tout ou rien” avec cet échange. Montréal vise clairement la coupe dès cette saison, car l’Autrichien est en fin de contrat et ses demandes risquent de dépasser les moyens du Canadien l’été prochain. Le retour n’est pas anodin, puisque Collberg est un ancien premier choix. Le Suédois a moyennement convaincu cette saison, invisible notamment au mondial junior. Néanmoins, les Islanders récupèrent un bon espoir ainsi qu’un choix de draft de 2e tour.
 
À Ottawa : F Ales Hemsky
À Edmonton : 5e choix 2014, 3e choix 2015
Le départ d’Hemsky faisait figure de marronnier. Tous les ans, les rumeurs se multipliaient et les Oilers le conservaient… Pas cette fois ! Le Tchèque rejoint son compatriote Michalek dans la capitale canadienne. Edmonton continue à reconstruire, avec deux nouveaux choix de draft.
 
À Los Angeles : F Marian Gaborik
À Columbus : F Matt Frattin, 2e choix, 3e choix conditionnel
Les Blue Jackets n’auront pas gardé Gaborik très longtemps. Débarqué la saison dernière, le Slovaque aura connu une multitude de pépins physiques. En son absence, l’équipe a plutôt bien joué et bataille pour les playoffs. Le staff a donc décidé de faire confiance au groupe en place. Le retour est plutôt bon avec Matt Frattin, ancien espoir de Toronto qui était arrivé en Californie dans l’échange Scrivens-Bernier, et deux choix de draft.
 
À Minnesota : G Ilya Bryzgalov
À Edmonton : 4e choix 2014
L’énigmatique portier russe poursuit son errance. Depuis ses succès notables à Anaheim et Phoenix, Bryzgalov a vu sa cote plonger. Un contrat mirobolant à Philadelphie, un comportement excentrique et des résultats inconstants lui avaient valu un rachat de contrat. Il avait alors rejoint les jeunes Oilers pour apporter son expérience, mais la solution n’a pas convaincu le staff.
Minnesota, un temps sur les rangs pour le légendaire Martin Brodeur - dont les jumeaux évoluent dans un lycée du Minnesota - s’est donc rabattu sur Bryzgalov pour apporter du soutien au rookie Darcy Kuemper. Ce dernier s’est retrouvé titulaire à cause des blessures à long terme de Niklas Bäckström et Josh Harding. Kuemper réalise une bonne saison, mais reste peut-être un peu tendre pour le sprint final.
 
À Edmonton : G Viktor Fasth
À Anaheim : 5e choix 2014 + 3e choix 2015
Pour remplacer Bryzgalov, Edmonton récupère le vétéran suédois Fasth. Ce dernier a débarqué en NHL la saison dernière et avait assuré un brillant intérim de Jonas Hiller lors de son absence pour vertiges. Malheureusement pour lui, ses prestations en 2013-14 sont très décevantes et il s’est vu concurrencé par deux gardiens plus jeunes : le Danois Frederik Andersen et le grand espoir américain John Gibson, champion du monde junior et médaillé de bronze au mondial sénior l’an passé. Anaheim devait faire de la place pour ce duo.
Edmonton cède deux choix de draft et obtient une bonne assurance derrière Ben Scrivens, acquis un peu plus tôt dans la saison. L’occasion de stabiliser enfin la situation dans les cages, qui reste un chantier majeur depuis la finale de coupe Stanley obtenue avec le vétéran Roloson en 2006 : cette saison, les Oilers se sont donc séparés de Dubnyk et Bryzgalov, et ont acquis Scrivens et Fasth pour un remaniement complet.
 
À Florida : G Roberto Luongo et F Steven Anthony
À Vancouver : G Jakob Markström et F Shawn Matthias + 15% du salaire de Luongo
C’est l’une des grandes surprises de cette date limite des transactions. La rumeur d’un retour de Luongo en Floride existait depuis maintenant trois ans, le portier canadien s’y entraînant encore aux intersaisons et sa femme en étant originaire. Luongo n’avait jamais caché son envie de revenir jouer pour les Panthers et avait malgré tout assez mal digéré les tentatives récurrentes du staff des Canucks de l’échanger, tout en montrant un professionalisme et une attitude irréprochables. Néanmoins, le salaire mirobolant du gardien, obtenu pour 12 ans en 2009, gênait la franchise de Miami, ce qui bloquait toute transaction. Et Vancouver ne trouvait aucune autre solution pour se défaire de son imbroglio dans les cages. L’échange de Cory Schneider aux Devils lors de la dernière draft avait paru mettre un terme aux rumeurs, et voilà que l’échange survient au moment où on ne l’attendait plus ! Vancouver, ancien prétendant au titre, paraît désormais en reconstruction et passe d’un duo d’élite - Schneider-Luongo - à un duo très inexpérimenté, avec les Suédois Eddie Läck et Jakob Markström. Une chute de qualité incroyable et inattendue en seulement neuf mois, ce qui vaut au manager général Mike Gillis une volée de bois vert sur les réseaux. Markström, un temps considéré comme le meilleur gardien n’évoluant pas encore en NHL, a vu sa réputation décliner depuis deux ans avec des performances en stagnation. Florida s’en débarrasse au moment où il peut encore attirer du monde et s’en remet au vétéran Luongo, 34 ans et sous contrat jusqu’en 2021-2022. Il rejoint un autre “vieux”, Tim Thomas - qui l’avait battu en finale de coupe Stanley avec Boston en 2011… Steven Anthony permet surtout de faire de la place dans le quotat de 50 joueurs des Canucks. Cet ancien bon espoir de la ligue du Québec n’a guère progressé et évolue en ECHL et CHL.
En retour, Vancouver reconstruit donc, et récupère en Shawn Matthias un ailier défensif correct mais sans plus, qui voyait son temps de jeu menacé par l’émergence d’attaquants plus jeunes et plus prometteurs (Huberdeau, Barkov, Howden, Bjugstad, Shore…)
 
À Dallas : G Tim Thomas
À Florida : D Dan Ellis
Le duo Luongo-Thomas n’aura existé que 24h, le temps pour les Panthers d’envoyer Thomas à Dallas, où il servira de remplaçant à Kari Lehtonen.
Dan Ellis n’a jamais réussi à s’imposer nulle part et poursuit son voyage : il sera le remplaçant de Luongo, ce qui permet à Florida de remiser le vétéran Scott Clemmensen en ligue mineure.
 
À Montréal : G Devan Dubnyk
À Nashville : considérations futures
La chute libre de Dubnyk va peut-être s’arrêter à Montréal. L’ancien portier d’Edmonton est passé de titulaire aux Oilers à deux doigts du ballotage chez les Predators, mais il est finalement échangé à Montréal. La santé de Price reste incertaine après ses exploits olympiques et Dubnyk constitue une assurance derrière Peter Budaj. Il semble que, malgré ses excellentes références junior et AHL, le troisième portier actuel, Dustin Tokarski, doive encore patienter. Nashville n’avait de son côté pas besoin de Dubnyk vu les prestations de Carter Hutton, en attendant le retour de Pekka Rinne.
 
À Washington : F Dustin Penner
À Anaheim : 4e choix 2014
Les Ducks laissent partir Dustin Penner après une saison honnête. Le deuxième séjour de l’attaquant à Anaheim n’aura donc pas duré bien longtemps et il découvrira pour la première fois la conférence Est. Les Ducks paraissent ainsi faire confiance à plusieurs jeunes attaquants, comme Kyle Palmieri ou Patrick Maroon, aux profils assez proches.
Washington récolte en Penner un grand gabarit pour un soutien offensif derrière un Ovechkin bien esseulé cette saison.
 
À Minnesota : F Matt Moulson, F Cody McCormick
À Buffalo : F Torrey Mitchell, choix de draft
Les Sabres sont décidemment très actifs lors de cette deadline. Le départ de Matt Moulson, arrivé en cours de saison contre Vanek, était attendu. Le joueur était en fin de contrat et il était probable que Buffalo espère en retirer un bénéfice. Le retour est donc Torrey Mitchell, ancien Shark qui avait demandé un échange au staff du Wild, où son intégration n’avait pas pris. C’est un bon joueur de soutien, mais Buffalo récupère surtout un énième choix de draft. Cody McCormick fait le voyage vers le Minnesota pour la 4e ligne, faute de s’être imposer dans le faible alignement des Sabres...
 
À Pittsburgh : F Marcel Goc
À Florida : 5e choix 2014, 3e choix 2015
Pittsburgh complète son panel d’attaquants défensifs avec Marcel Goc. L’ancien Predators est un joueur de complément très régulier, qui sera utilisé pour améliorer le jeu en infériorité des Penguins. Les Panthers récoltent deux choix de draft pour un joueur en fin de contrat, c’est donc plutôt une bonne opération. 
 
À New Jersey : F Tuomo Ruutu
À Carolina : D Andrei Loktionov, 3e choix 2017 conditionnel.
Les Hurricanes font le ménage en se séparant de Ruutu, ailier physique mais peu en vue cette saison et qui a connu de nombreuses blessures dans sa carrière. New Jersey cherchait un attaquant de top-9 pour retrouver un peu d’allant dans une attaque anémique. L’arrivée de Ruutu est un renfort évident, à prix modeste : Loktionov, récupéré de Los Angeles l’an dernier, avait bien du mal à percer l’alignement cette saison. 
 
À Philadelphie : D Andrew MacDonald
À New York Islanders : 3e choix 2014 + 2e choix 2015 + F Matt Mangene
Les Flyers, à la défensive friable, s’offrent le n°1 de la ligue en tirs bloqués, pour un salaire abordable. MacDonald est un défenseur sous-estimé, très régulier en près de 300 matchs depuis son arrivée dans la ligue en 2008-2009. Il était en fin de contrat et les Islanders en obtiennent un excellent retour : un 3e choix cette saison et un 2e choix dans la prometteuse draft 2015. L’attaquant Mangene fait l’appoint pour libérer une place dans le quota de 50 joueurs mais ne paraît pas avoir un potentiel extraordinaire : ancien attaquant de l’université du Maine, il évolue en AHL sans briller offensivement.
 
À Columbus : D Nick Schultz
À Edmonton : 5e choix de draft
Les Blue Jackets visent les playoffs et s’offrent un défenseur expérimenté, solide et physique, pour un prix modique. Edmonton poursuit sa reconstruction : le départ de Schultz donnera du temps de jeu aux jeunes défenseurs du système.
 
À Boston : D Andrej Meszaros
À Philadelphie : 3e choix de draft
Les Flyers cèdent un défenseur de top-4 un jour après avoir acquis Andrew MacDonald, le tout à un concurrent direct à l’Est. Un mouvement étrange, mais le Slovaque arrive en fin de contrat. Pour Boston, c’est un bon renfort qui leur évite de trop se reposer sur leurs jeunes défenseurs Hamilton, Bartkowski ou Krug, et de trop puiser dans leur système en cas de pépins. En assurance, Boston a aussi pris Corey Potter, ancien Oiler, au ballotage.
 
À Detroit : F David Legwand
À Nashville : F Patrick Eaves, F Calle Järnkrok, 3e choix de draft
Le dernier joueur d’origine des Predators fait donc ses valises pour sa région natale. Legwand, 2e joueur choisi lors de la draft 1998 et tout premier choix de la franchise du Tennessee détient logiquement le record de matchs de l’histoire des Predators. Bon centre de 2e ligne, avec de bonnes qualités défensives et très rapide, Legwand n’a jamais affolé les compteurs mais constitue un bon renfort pour les Wings, en pleine bagarre pour les playoffs. Il apportera de l’expérience et une aide en infériorité numérique dans une équipe des Red Wings rajeunie. Pour Nashville, une page se tourne… Le retour comprend Patrick Eaves, bon joueur défensif de 3e ligne, le grand espoir suédois Calle Järnkrok, excellent en SEL, et un choix de draft.
 
Aux New York Rangers : D Raphael Diaz
À Vancouver : 5e choix de draft
À peine arrivé aux Canucks, Raphael Diaz traverse l’Amérique pour rejoindre les Rangers. Ses prédispositions offensives permettront à New York de remplacer Del Zotto, échangé plus tôt dans la saison. Vancouver, en difficulté au classement, parait faire le ménage.
 
À Pittsburgh : F Lee Stempniak
À Calgary : 3e choix 2014
Pittsburgh n’a rien ajouté en défense, mais complète encore une attaque déjà bien fournie avec l’ancien Leafs Stempniak, buteur d’appoint relativement régulier. Les Flames continuent pour leur part à tenter de reconstruire un système assez vide en espoirs prometteurs.
 
À Anaheim : D Stéphane Robidas
À Dallas : 4e choix 2014 (conditionnel)
Les Ducks réalisent un troisième échange avec l’arrivée du vétéran Robidas, un défenseur sous-estimé. Le Canadien a réalisé une excellente carrière à Dallas où il était le défenseur n°1. Les Stars lui ont demandé son avis et il a décidé de rejoindre la Californie où il espère disputer enfin le titre. Âgé de 37 ans, l’ancien du CH ne reviendra cependant au jeu que dans deux semaines, suite à une fracture de la jambe subie fin novembre.
Dallas continue ainsi sa reconstruction avec un choix conditionnel. Le choix de draft passera au 3e tour si Anaheim rejoint la finale de conférence et que Robidas dispute la moitié des matchs.
 
À Chicago : D David Rundblad, D Mathieu Brisebois
À Phoenix : 2e choix de draft 2014
Joli coup pour les Blackhawks qui obtiennent en Rundblad un ancien premier choix des Senators d’Ottawa, arrivé à Phoenix dans l’échange Kyle Turris. Rundblad semble stagner depuis deux ans, mais il est encore jeune et offre une solution d’avenir intéressante au champion en titre. Brisebois complète lui aussi le groupe d’espoirs de la franchise de l’Illinois, bien fournie en attaquants mais moins à l’arrière. Le manager Stan Bowman se réjouit de l’arrivée de Rundblad, qu’il essayait d’acquérir en vain depuis plusieurs mois.
Phoenix obtient un choix de draft sans doute lointain au 2e tour contre un joueur qui ne l’a guère convaincu pendant son passage. Avec des jeunes défenseurs comme Murphy, Summers, Gormley, Ekman-Larsson ou Schlemko, la base arrière était de toute façon embouteillée.
 
À Los Angeles : D Brayden McNabb, F Jonathan Parker, 2e choix 2014, 2e choix 2015
À Buffalo : F Hudson Fasching, D Nicolas Deslauriers
Échanges de bons espoirs entre les Kings et les Sabres. Buffalo récolte sans doute le gros lot avec Hudson Fasching, l’un des tous meilleurs marqueurs NCAA cette saison. Drafté au 4e tour en 2013, il compte 27 pts en 31 matchs avec l’université du Minnesota. Le défenseur Nicolas Deslauriers évolue pour sa part en AHL depuis trois ans, et ses qualités défensives ont explosé cette saison puisqu’il compte 18 buts et 39 pts en 60 matchs. 
En retour, Los Angeles récupère l’arrière Brayden McNabb, 23 ans et 37 matchs NHL ces deux dernières saisons, et Jonathan Parker, un buteur d’ECHL. Les deux choix de draft ne sont pas une grosse perte pour les Sabres, mais récupérer Fasching est un joli coup.
À noter que les Sabres ont aussi récupéré le centre Cory Conacher au ballotage : l'ancien espoir brillant du Lightning l'an passé ne s'est pas du tout intégré à Ottawa.
 
À Florida : F Brandon Pirri
À Chicago : 3e choix 2014 + 5e choix 2016
Chicago fait le ménage dans une attaque surdimensionnée où Pirri n’a pas réussi à trouver sa place. Grand espoir de l’équipe, il n’a pas pu franchir le cap du titulaire indiscutable, place finalement conquise par Brandon Saad. La progression spectaculaire d’un autre espoir, Teuvo Teräväinen - champion du monde junior et capitaine du Jokerit Helsinki à 19 ans - permet à Chicago de se séparer d’autres jeunes. Pirri s’offre une nouvelle chance en Floride où la concurrence paraît plus raisonnable. En retour, les Hawks obtiennent deux choix de draft, ce qui est toujours utile.
 
À Montréal : D Mike Weaver
À Florida : 5e choix 2015
Le Canadien complète sa défense avec le solide Mike Weaver, défenseur de petit gabarit mais très régulier depuis plusieurs saisons en Floride. Les Panthers se séparent d’un joueur en fin de contrat, la saison étant virtuellement terminée depuis plusieurs semaines.
 
À Colorado : G Reto Berra
À Calgary : 2e choix 2014
L’Avalanche renforce son système avec le Suisse Reto Berra, qui a débuté en NHL cette saison. Il servira de 3e gardien derrière Varlamov et Giguère. Calgary a donc décidé de faire confiance à Karri Rämö comme n°1.
 
À Columbus : F Dana Tyrell, D Matt Taormina
À Tampa Bay : F Jonathan Audy-Marchessault, F Dalton Smith
Échange mineur avec deux arrivées à Columbus de joueurs avec une expérience NHL correcte. Tyrell compte plus de 130 matchs NHL mais seulement 7 cette saison durant laquelle il a perdu sa place. Taormina en compte 56 pour New Jersey et Tampa. C'est un défenseur mobile de petit gabarit. En retour, le Lightning récupère Audy-Marchessault, très bon scorer en AHL (il reste sur deux saisons au delà des 60 pts) mais seulement 2 matchs NHL, et Dalton Smith, choix de 2e tour 2010, plutôt un bagarreur aux statistiques très modestes en AHL.
 
À Anaheim : F Andre Petersson
À Ottawa : D Alex Grant
Anaheim s’offre un peu de profondeur offensive avec l’ailier Petersson, qui réalise une bonne saison en AHL (40 pts en 47 matchs) mais ne compte qu’un match NHL, l’an dernier. En retour, Alex Grant, cinq saisons en AHL pour deux petits matchs NHL cette saison, où il a inscrit deux buts.
 
À Florida : F Mark Mancari
À St Louis : F Erik Selleck
Les Panthers s’offrent en Mancari un buteur AHL très régulier au delà des 30 unités. Mais cet ancien Sabre n’a jamais réussi à s’imposer en NHL jusque là. Les Blues récupèrent Selleck, un ailier de 4e ligne plutôt bagarreur à l’apport limité.
 
À Vancouver : F Jeff Costello
À Ottawa : D Patrick Mullen
Échange mineur, où Vancouver obtient un bon prospect de soutien. Jeff Costello, capitaine de l’université Notre-Dame, est un excellent ailier défensif qui a sans doute un avenir en 3e ou 4e ligne en NHL. Mullen, barré par plusieurs espoirs défensifs de meilleur niveau, aura peut-être plus de chances à Ottawa, lui qui évolue en AHL depuis 2009.