KHL (Conférence Ouest, play-offs, quart de finale, matches 1)

 

Les play-offs ont débuté en KHL, deuxième ligue, avec 10% des médailles distribuées, à avoir brillé à Sotchi malgré le fiasco de l’équipe russe.

À Donetsk, devant 3834 spectateurs ukrainiens, le Donbass a fait le break sur les Lettons de Riga au démarrage du troisième tiers  par le finlandais Teemu Laine (3-1 à 41’17). Puis, la fin de match a été débridée où Donetsk mènera toujours d’au moins deux buts avant que Laine ajoute un but en cage vide. C’est sur les jeux spéciaux que le club ukrainien a fait la différence et a remporté ce premier match extra-Russe. Son défenseur Clay Wilson avait marqué en infériorité numérique le deuxième but de son équipe. Malgré un grand temps de jeu, l’ailier Maxim Yakutsenya n’a pas pointé dans ce match où les locaux ont inscrit cinq buts. Au final, malgré 33 arrêts du gardien suédois Mikael Tellqvist et l’ouverture du score - au premier tiers par le Letton Meija Gints - Riga s’incline 5 à 2.

À Prague, les défensives des locaux et de Zagreb n’auront pas été rigoureuses (sauf dans les jeux spéciaux), mais les 4157 spectateurs se sont régalés en voyant sept buts. Lev Prague a tremblé jusqu’à la fin car les Croates sont revenus à un but d’écart avec plus de trois minutes encore à jouer. Mark Dekanich, le portier des visiteurs, a été remplacé par un attaquant supplémentaire lorsque les Praguois ont été pénalisés à la 59e minute mais Petri Vehanen le gardien des Lions (Lev) a été solide en fin de partie, finalement  remportée par les hommes de l’ex-Rouennais Kari Jalonen sur le score de 4 à 3.

À St-Pétersbourg, 12159 personnes ont courbé l’échine presque pendant 50 minutes avant que les locaux du SKA disciplinés mais dominés dans les deux derniers tiers par le CSKA Moscou (encore plus discipliné), trouvent la faille par le peu utilisé Andrei Sigaryov. St-Pétersbourg peut remercier son gardien tchèque Alexander Salak qui, auteur de 43 arrêts, a réussi un blanchissage, pour son premier match de play-offs en KHL. Victoire 1 à 0 de St-Pétersbourg sur le CSKA Moscou.

À Moscou, les autochtones ont été rapidement menés de deux buts par Yaroslav (0-2 à 14’22).  Les visiteurs du Lokomotiv ont longtemps tenu sous le feu du Dynamo impuissant en avantage numérique. Mais à la 50e minute de jeu, en une minute et une seconde, Moscou a égalisé. En prolongation, il n’aura pas fallu deux minutes aux leaders de la division ouest pour inscrire le but de la victoire par Maxim Karpov au grand soulagement des 6749 spectateurs.