Suède : début du deuxième acte

Les 55 matches de la saison régulière se sont écoulées pour la SHL suédoise. Les clubs inaugurent une nouvelle formule puisque les six premiers accèdent directement aux quarts de finales, ceux classés de la 7e à 10e place devant passer par un tour de qualification, le play-in, au meilleur des trois matches.
Le reste ne change pas : les deux derniers bataillent avec les quatre meilleurs d'Allsvenskan en Kvalserien pour l'attribution des places pour la prochaine saison en élite. Prêt ?
 
Janvier a été douloureux pour Skellefteå. Le départ du gardien Henrik Karlsson pour la KHL fut extrêmement difficile à négocier. Markus Svensson a finalement apprivoisé, non sans mal, son poste de numéro 1, et Erik Hanses est arrivé à temps d'Almtuna pour le seconder. Mais Svensson aura-t-il le cran pour mener son équipe vers l'or comme son prédécesseur Joacim Eriksson ? Svensson l'avait en tout cas bien épaulé en participant à une poignée de matches lors des play-offs 2013 mais, cette fois-ci, il devra convaincre sur la durée. 
 
Il sera toutefois entouré d'une défensive toujours perméable et de l'attaque la plus prolifique de la SHL. À 29 ans, Pierre-Édouard Bellemare est au sommet : 35 points, un de moins qu'en 2012 mais aussi avec trois parties en moins au compteur. Deviendra-t-il le premier joueur français à remporter deux titres de champion de Suède ? Une semaine avant la fin de la saison régulière, le SAIK a assuré sa première place en écrasant Leksand 7-0 avant de subir trois revers de rang. Mais ne vous méprenez pas, avec trois finales de suite, Skellefteå est désormais rodé aux grands rendez-vous.
 
Mais lui a-t-on trouvé une bête noire ? Car des indiens ont déterré la hache de guerre. Cela fait huit ans que l'on n'avait plus vu Frölunda aussi haut dans le classement. Et sur les cinq rencontres disputées contre le SAIK, le club de Göteborg en a remportées trois dont les deux dernières sur le même score : 6-1 !
 
Leur résistance face au grand favori du championnat et une extrême régularité dans leurs résultats ont placé logiquement les Indians au second rang. La jeune troupe - 23 ans de moyenne d'âge - de Roger Rönnberg, dont une douzaine d'internationaux junior/senior, se pose comme un très sérieux outsider. 
 
Depuis la reformation d'un club de hockey à Växjö dans les années 90, jamais les Lakers, promus en élite en 2011, ne s'étaient qualifiés pour les play-offs. C'est chose faite, et de manière remarquable avec cette troisième place en saison régulière. Une réussite à laquelle ont participé deux personnalités arrivées à l'origine comme renforts en cours de saison dernière alors que le club était en perdition. Elles sont aujourd'hui encensées : le jeune entraîneur de 34 ans Sam Hallam (photo) et l'attaquant américain Ryan Lasch, ex-meilleur marqueur de la Liiga finlandaise.
 
Enfin, rendons hommage à Tomi Kallio, attaquant finlandais de 37 ans qui a passé la barre des 200 buts en SHL, le 13e de l'histoire à réaliser cette performance.
 
Le Brynäs IF doit sa quatrième place à un excellent finish : six victoires à ses dix dernières joutes dont quatre consécutives. Lors de ces quatre derniers matches, le BIF a d'ailleurs obtenu un score cumulé de 16-5. On peut supposer que l'équipe de Gävle tentera plus que tout de poursuivre dans cette dynamique mais l'enthousiasme pourrait être affecté. Lors de l'avant dernier match contre Linköping, Ryan Gunderson s'est fracturé l'avant-bras, il est donc indisponible pour le restant de la saison. Un vrai cauchemar car le défenseur américain de 28 ans, courtisé par le Jokerit pour son entrée en KHL, est un vrai maestro offensif irremplaçable, meilleur pointeur de son équipe, défenseur le plus prolifique du circuit, donc très souvent décisif. Alors qu'il effectuait sa troisième saison à Gävle, l'ironie de l'histoire, c'est qu'il n'avait jamais raté une seule partie depuis son arrivée en 2010 en Suède à Örebro. Pas de bol...
 
De son côté, Färjestad peut s'estimer heureux d'avoir tiré un excellent joker avec Milan Gulaš. Après avoir quitté la KHL et le Metallurg Magnitogorsk, l'attaquant tchèque a amassé 23 points en 26 matches. Revigorée cet hiver, l'équipe a gravi les échelons pour finalement terminer au cinquième rang avec, là aussi, une belle accélération à l'arrivée. Une satisfaction alors que le FBK avait malheureusement vu son gardien Danny Taylor jeter l'éponge après seulement 16 matches, blessé indéfiniment à la hanche. La cage sera donc confiée pour les play-offs à Fredrik Pettersson-Wentzel et le récent renfort finlandais Pekka Tuokkola. Quant à Charles Bertrand, au temps de jeu très réduit ces dernières semaines, il a dernièrement gardé la forme avec l'équipe U20.
 
Deuxième meilleur buteur de la SHL derrière Chad Kolarik, Linus Klasen (ci-contre) a réussi une prouesse. En inscrivant son 56e point, il a effectué un record d'équipe alors que le Luleå HF fêtait son trentième anniversaire. Il devance ainsi Tomáš Surovy et... Linus Omark, revenu au sein de son club formateur. Omark est une valeur ajoutée pour le club du nord, comme le fut l'arrivée du gardien Mark Owuya en décembre. Tous deux ont échoué en Amérique du Nord et leur acquisition a de quoi réjouir.
 
Néanmoins, le comble, c'est que les Ours polaires, meilleure défense de la SHL, ont subi cinq revers de rang depuis l'arrivée d'Omark après la pause olympique. Les deux ailiers Linus pourront-ils redynamiser à temps Luleå ? 
 
Car leur qualification directe pour les quarts s'est finalement jouée de très peu puisqu'ils n'ont devancé que d'un point Leksand, obligé de passer par le tour de qualification pour espérer accrocher les quarts.
 
Malgré deux derniers succès obtenus contre des équipes du podium, Frölunda et Växjö, le LIF est obligé de baptiser le play-in mais le fait de conserver une chance d'accéder aux quarts demeure une satisfaction en soi. Deux joueurs ont particulièrement étonné. À 26 ans, Oscar Alsenfelt, très utilisé, a maîtrisé son premier rôle de titulaire devant la cage en SHL. Quant à Patrik Hersley, il est tout simplement rentré dans l'histoire en devenant le premier défenseur à accumuler autant de buts en ligue suédoise, brisant le record de Jan Huokko (21), lui aussi ancien défenseur de Leksand.
 
Leksand devra se défaire du HV71 en play-in. Le changement de coaching avant Noël n'a absolument rien changé au club de Jönköping qui a déçu jusqu'à maintenant des supporteurs habitués à bien mieux ces dix dernières années. L'autre de choc de ce play-in opposera le MODO et le meilleur gardien de la SHL - Linus Ullmark - à l'armada offensive - deuxième au nombre de buts marqués - de Linköping. Parmi celle-ci, on retrouve notamment Pär Arlbrandt, "petit" ailier de 171 cm, 31 ans, qui a obtenu 71 points, égalant le deuxième meilleur total de l'histoire de Bud Holloway en 2013. Le record de Håkan Loob - 76 unités en 1982/83 - est donc encore en jeu !
 
L'autre promu, Örebro, n'a pu donc échapper à la Kvalserien. En plus, l'ÖHK devra assurer le maintien sans Marko Anttila, touché au genou.  Arrivé en cours de saison en provenance du Metallurg Novokuznetsk, le géant finlandais de 2m03 avait obtenu 20 points en 22 parties. Maigre consolation pour les fans de l'ÖHK, Anttila restera les deux prochaines saisons au sein du club. En espérant pour eux et pour lui que ce sera en SHL.
 
Toujours placé dans le fond du classement, l'AIK n'a vu que très peu de progrès cette saison. La Kvalserien était donc inéluctable où le club de Solna va y retrouver son plus grand rival, le Djurgårdens IF, pour un nouvel épisode qui s'annonce tendu et passionnant.
 
Pour assurer sa survie, l'équipe a engagé un vainqueur de la Coupe Stanley. Le défenseur Jordan Hendry, ex-coéquipier de Laurent Meunier à Straubing, avait remporté les séries NHL avec Chicago en 2010 avec Cristobal Huet. En Allemagne, Straubing a donc liquidé quelques joueurs pour préserver sa santé financière.
 
Une initiative également opérée en Suède qui a d'ailleurs créé la polémique. Ne pouvant plus prétendre à la promotion en SHL, Almtuna, Södertälje et Asplöven ont fait leur ménage de printemps en avance. Sauf que les trois premiers de l'Allsvenskan - Malmö, Västerås et Djurgården - n'ont pas hésité à piocher dans le magasin, chose qui a particulièrement révolté le BIK Karlskoga, organisation plus modeste et obligé de passer par le tour de qualification pour deux points de retard. Voilà Karlsoga qui devra donc se qualifier aux dépens de Karlskrona, Mora et Rögle. 
 
 
Classement SHL
 
1.Skellefteå AIK 111 pts
2.Frölunda HC 102 pts
3.Växjö Lakers 94 pts
4.Brynäs IF 85 pts
5.Färjestads BK 85 pts
6.Luleå HF 84 pts
----------
7.Leksands IF 83 pts
8.MODO Hockey 81 pts
9.Linköpings HC 78 pts
10.HV71 71 pts
----------
11.Örebro HK 61 pts
12.AIK 55 pts
 
 
Meilleurs marqueurs 
 
1.Pär Arlbrandt (Linköping) 71 pts
2.Joakim Lindström (Skellefteå) 63 pts
3.Linus Klasen (Luleå) 57 pts
4.Simon Hjalmarsson (Linköping) 57 pts
5.Chad Kolarik 48 pts
 
Meilleurs buteurs
 
1.Chad Kolarik (Linköping) 30
2.Linus Klasen (Luleå) 28
3.Oscar Möller (Skellefteå) 27
- Simon Hjalmarsson (Linköping)
5.Pär Arlbrandt (Linköping) 26
 
Meilleurs passeurs
 
1.Pär Arlbrandt (Linköping) 45
2.Joakim Lindström (Skellefteå) 40
3.Ryan Gunderson (Brynäs) 33
4.Simon Hjalmarsson (Linköping) 30
- Mikael Johansson (Leksand) 
 
Meilleurs gardiens
 
1.Linus Ullmark (MODO) 93,1% en 35 parties
2.Oscar Alsenfelt (Leksand) 92,8% en 46 parties
3.Fredrik Pettersson-Wentzel 92,6% en 37 parties
 
Meilleures fiches
 
1.Mattias Bäckman (Linköping) +26
2.Erik Forssell (Skellefteå) +22
- Bud Holloway (Skellefteå)
- Erik Andersson (Skellefteå)
5.Pierre-Édouard Bellemare +21