Angers - Rouen (Ligue Magnus, demi-finale, match 3)

L'abnégation angevine récompensée

Après deux victoires en terre normande, les Ducs d'Angers accueillent les Dragons de Rouen dans ce match 3 de la demi-finale de Ligue Magnus. Le public, conscient de l'enjeu, a répondu en nombre et le Haras est à guichet fermé.


Rouen prend le match par le bon bout et domine le début. Marc-André Thinel inquiète rapidement Florian Hardy, mais le portier international est déjà très concentré (0'41''). Angers est acculé devant son but et s'en remet – c'est une habitude depuis le début de cette série – à son gardien. Antonin Manavian (4'31'') et Jonathan Janil (6'27 et 6'56'') tentent de la bleue en vain.

Même en situation d'infériorité numérique (surnombre), les Dragons inquiètent l'arrière-garde angevine. Florian Hardy sera même sauvé par son poteau droit sur un missile d'Andrej Tavzelj (8'11''). Le public angevin retient son soufle et espère une suite de match plus favorable pour ses protégés.

Quelques instants après la pénalité – sur une de leurs rares incursions en zone adverse – les Ducs vont néanmoins ouvrir le score. Après un bon travail de Brian Henderson derrière le but, Robin Gaborit récupére le palet le long de la bande côté droit et sert Michael Busto étrangement seul plein axe. Le numéro 6 des Ducs ne se fait pas prier pour trouer la mitaine de Fabrice Lhenry (1-0, 11'40''). Il faut bien l'avouer, cette ouverture du score angevine est un peu contre le cours du jeu.

S'ensuit alors une nouvelle supériorité numérique pour les Dragons, consécutive à un cinglage d'Andrej Mrena à proximité de son but. Un avantage dont les Rouennais ne profitent pas malgré un power-play bien installé. Les Angevins, très bien organisés à 4 contre 5, empêchent toutes les situations favorables de tirs.

Quelques instants plus tard, Andrej Tavzelj se fait littéralement mettre dans le vent par le ''top scorer'' angevin Tim Crowder. Le défenseur slovène n'a d'autre choix que d'accrocher l'attaquant canadien qui allait se présenter seul devant Fabrice Lhenry (15'03'').

La supériorité ne donne rien, mais Angers double la mise peu après par l'intermédiaire d'Andrej Mrena. Le défenseur slovaque des Ducs décoche un tir flottant de la bleue côté gauche qui finit... dans la lucarne opposée. Fabrice Lhenry, visiblement masqué au départ de ce tir, ne peut que constater les dégâts (2-0, 17'37''). Après une dernière tentative de Tomas Baluch en pointe (19'38''), les Angevins, très réalistes, rentrent au vestiaire avec cet avantage de deux buts.

La deuxième période repart sur les mêmes bases et Jonathan Janil met de suite la pression sur Florian Hardy (20'18''). Quelques instants plus tard, Angers se retrouve pénalisé deux fois en moins de deux minutes. Mais les Rouennais n'arrivent pas – ni à 5 contre 3 ni à 5 contre 4 – à forcer le verrou angevin. Loïc Lampérier tentera sa chance en angle fermé mais son tir est trop prévisible pour tromper Florian Hardy (24'37'') .

En milieu de tiers, Rouen se retrouve deux fois de suite en infériorité numérique. Mais Angers se montre assez désorganisé et n'arrive que trop rarement à installer son jeu de puissance. 

Globalement, les débats s'équilibrent au fur et à mesure que les minutes s’égrainent même si la mainmise sur le palet est clairement pour les hommes de Rodolphe Garnier. 

En fin de tiers, Romain Gutierrez est pénalisé pour un cinglage. Encore une fois, les Dragons tiennent bon et ne concèdent pas le moindre tir lors de cette infériorité numérique. Quelques secondes après avoir ''tué'' cette pénalité, Marc-André Thinel récupère le palet à la bleue côté droit et file vers le but. Nullement attaqué – et quelque peu aidé par le chute de Tim Crowder venu défendre – le capitaine des Dragons vient dribbler Florian Hardy et placer la rondelle entre ses bottes (36'19''). Superbe but des Dragons.

Un deuxième tiers un peu plus équilibré avec des Dragons dominateurs mais finalement assez inefficaces offensivement.

Au retour des vestiaires, le jeu proposé est toujours de très haut niveau de la part des deux équipes. Rouen – mené au score – doit faire le jeu, au contraire d'angevins plutôt attentistes mais rapides pour porter le danger vers la cage adverse.

Miroslav Guren se retrouve sur le banc de la prison (42'03''). Encore une fois, les Dragons maîtrisent bien cette situation en ne concédant aucun tir à leurs adversaires. Mais une fois cette pénalité terminée, les Ducs font à nouveau le break. Sur un superbe service de Jonathan Bellemare de derrière la cage, Tim Crowder a tout le temps d'ajuster Fabrice Lhenry devant le slot. L'attaquant angevin trouve le poteau intérieur droit de Lhenry sur un subtil lancer du revers (3-1, 45'19''). 

Le Haras explose et croit que ses protégés ont fait le plus dur. Que nenni ! Moins de deux minutes plus tard, sur un jeu de passe rapide et une entrée de zone remarquable, François-Pierre Guénette trouve Marc-André Thinel au second poteau qui n'a aucun mal à tromper Florian Hardy, revenu trop tard sur cette action (3-2, 47'17''). Coup de froid dans les tribunes, mais les supporters des Dragons – plutôt calmes depuis le début de la rencontre – redonnent de la voix.

La fin de match est plutôt engagée et les équipes se rendent coup pour coup. À deux minutes de la fin, Jonathan Janil tire sur Florian Hardy, qui bloque la rondelle et concède un engagement dans sa zone (58'56''). Logiquement, Rodolphe Garnier décide de prendre son temps mort et de sortir son gardien.

Un choix peu payant car – malgré un pressing dans la zone angevine – ils seront sanctionnés d'un surnombre à quinze secondes de la fin (sept joueurs de champs sur le glaçon angevin !).

Jérémy Rauline – l'un des deux arbitres principaux de la rencontre – ne tergiverse pas et accorde un tir de pénalité aux Angevins. En effet, le surnombre a été sifflé dans les deux dernières minutes. C'est Cody Cambpell qui vient défier Fabrice Lhenry, mais ce dernier ne se laisse pas feinter et stoppe la rondelle de la mitaine (59'45'').

Les quelques secondes restantes seront insuffisantes aux Dragons pour qu'ils puissent égaliser. Angers mène donc la série 3-0. Un score que nul n'aurait imaginé au début de la série.

Rendez-vous donc demain soir, même lieu, pour ce qui pourrait être le dernier match des Dragons dans cette saison 2013-2014.

Étoiles du match : *** Tim Crowder (Angers), ** Florian Hardy  (Angers), * Marc-André Thinel (Rouen).



Angers - Rouen 3-2 (2-0, 0-1, 1-1) 
Vendredi 14 mars 2014 à la patinoire du Haras. 1200 spectateurs. 
Arbitrage de Alexandre Hauchart et Jérémy Rauline assisté de David Courgeon et Pierre Dehaen. 
Pénalités : Angers 12' (2', 6', 2') ; Rouen 14' (4', 6', 4')
Tirs : Angers 17 (6, 9, 2) ; Rouen 23 (9, 7, 7)

Évolution du score
1-0 à 11'40'' : Busto assisté de Gaborit et Henderson
2-0 à 17'37'' : Mrena assisté de Crowder
2-1 à 36'19'' : Thinel assisté de Guénette
3-1 à 45'19'' : Crowder assisté de Bellemare et Skinnars
3-2 à 47'17'' : Thinel assisté de Guénette et Desrosiers