Rouen - Angers (Ligue Magnus, play-offs, match 5)

Dos au mur, Rouen a (encore) répondu présent !

Ils étaient donc réels, ces progrès rouennais aperçus du côté du Haras samedi dernier. À la maison, le RHE76 (sans Guren) a repris ses bonnes habitudes de début de saison. Marquer !

Au bout de 58 secondes seulement, à deux-contre-un, Yannick Riendeau reprenait victorieusement une passe de Guénette. C’est l’ailier québécois qui avait chipé la rondelle en zone neutre pour créer un revirement fatal aux Angevins (1-0 à 0’58). Trente secondes plus tard, tout le public de l’île Lacroix se relevait pour acclamer Antonin Manavian, buteur de loin d’un lancer frappé après une pression de Stefanka et de Lampérier sur la cage des Ducs. Eh, pan ! (2-0 à 1’32). Les favoris de la série (au complet) étaient déjà menés de deux buts alors que Florian Hardy, leur gardien fameux, n’avait pas encore touché le palet. Ah, il ne fallait pas être en retard ce soir.

À l’agonie, l’ASGA subissait toujours, mais sans que le RHE76, qui tirait beaucoup, ne se créait d’autres chances. Les Ducs ne sortaient pas beaucoup de leur zone, mais quand ils sortirent, cela n’était pas pour rien. Fabrice Lhenry (préféré à Girard devant la cage) contrôlait en deux fois un envoi de Skinnars dès une remise en jeu (6’46). Puis, un défenseur droit local laissait partir Julien Albert dans son dos pour provoquer Lhenry. Mais l’ailier était imprécis (7’45). Finalement, Angers allait à la cage. Fabrice Lhenry trébuchait dans le trafic. La rondelle parvenait on ne sait comment au fond du filet, aperçue tardivement par l’arbitre. M. Bergamelli validait le but au grand désappointement des Rouennais qui firent en vain quelques doléances aux forces verbalisantes (1-2 à 8’09).

Les Normands réagissaient. La frappe de Juho Mielonen trouvait la botte de Hardy à la parade (10’23). Les hommes de Rodolphe Garnier remettaient ceux de Simon Lacroix sous pression. Mais Loïc Lampérier était sanctionné pour une faute offensive. En avantage numérique, les visiteurs exerçaient une terrible poussée sur le but de Fabrice Lhenry, très solide, qui cette fois, se sortait du piège angevin (12’55). La parité de joueur revenue, Julien Desrosiers partit en échappée et choisit le tir à mi-distance. Florian Hardy, concentré, riposta de la jambière (13’27).

La fin du premier tiers fut équilibrée où une demi-occasion à deux-contre-deux fut un peu trop vite jouée par Fredrik Börjesson (19’33).

La deuxième période reprend sur le même rythme, partagé. Florent Aubé, semble-t-il, aura fait une belle tentative bien déroutée par Lhenry (22’22). Rouen gaspille une attaque surnuméraire avec trois attaquants (24’30). Puis, les Dragons reprennent la mainmise sur le match. Juho Mielonen, monté en plein dans le slot, ne peut ajuster Hardy que dans l’estomac (26’31). Lauri Lahesalu est à la pointe lorsque, trouvé par Vas, l’arrière estonien tente un lancer des poignets. Masqué (et victime d'une déviation ?), Florian Hardy est impuissant (3-1 à 28’40).

Rouen continue d’asphyxier Angers. Pressurisée, la défensive des Ducs est poussée à la faute. Florian Hardy fait trébucher Gutierrez, et le gardien est condamné à deux minutes de pénalité. Vingt-huit secondes plus tard, Marc-André Thinel, de loin, catapulte la rondelle juste sous la barre côté mitaine (4-1 à 30’28). Nous sommes à la mi-match et celui-ci semble déjà joué. Surtout que l’offensive d’Angers, fatiguée, manque de lucidité lors de ses occasions. Face à un seul défenseur, Campbell et Crowder contre-attaquent mais ce dernier trouve un Lhenry aux fourneaux (31’28). Rebelote à deux-contre-un, Florent Aubé ne peut reprendre le centre de Skinnars (34’25). La fin du tiers médian est ensuite hachée par des prisons.

Les Normands attaquent le dernier tiers tambour battant. La kalachnikov n’est pas enrayée du côté des champions de France. Sept tirs en moins de deux minutes ! À ce rythme, l’ASGA ne peut tenir. Il s’ensuit une série impressionnante de pénalités contre les visiteurs. Le RHE76 joue plus de cinq minutes consécutives en power-play dont 2’52 en double avantage numérique. Mais si les Dragons ont bien trois occasions (Riendeau à 42’32 et 46’02, Stefanka à 45’22), ils n’auront pas marqué pendant tout ce temps de jeu en supériorité ! La faute à Florian Hardy évidemment, mais aussi à ses compères. Défendant sur des trios, Henderson, Campbell, Mrena, Lévèque, Busto et Albert auront été ses remarquables complices (46’28). Il faut noter aussi que Lauri Lahesalu aura été un défenseur très doué pour enlever le palet à Börjesson parti en contre provoquer Lhenry (43’29).

Il y a eu une seconde phase où Rouen a de nouveau joué en supériorité. Celle-ci a lieu quasiment jusqu’à la fin. Braden Walls a été sanctionné pour une mauvaise charge. Le président d’Angers lui a été exclu pour outrage à la maréchaussée. Cette fois,  M.Bergamelli veille à ce que le dirigeant quitte le pourtour de la glace. Johan Skinnars se substitue à son patron dans la geôle, pendant cinq minutes. Pendant ce temps-là, les pompiers (les vrais hommes du feu, ceux du 18 ou du 112) interviennent sur des fumées s’échappant des toilettes entre les tribunes G et H. Et Florian Hardy est remplacé devant la cage par Neau (52’24). Mais les Dragons sont beaucoup moins déterminés et ne marquent pas plus pendant cette nouvelle phase d’attaque à cinq. Revenus à égalité de joueurs, les Ducs se créent deux occasions pour l’honneur. Cody Campbell est stoppé par la mitaine d’un Lhenry concentré jusqu’au bout (58’29). Johan Skinnars trouve lui le petit filet (58’45). La foule, tout de même lésée par ce dernier tiers contrarié par un Angers dans l’erreur, se réjouit de la deuxième victoire sur la brèche de leurs favoris toujours en vie.

Joueurs étoiles du match : *** Fabrice Lhenry (Rouen) ; ** Antonin Manavian (Rouen) ; * Yannick Riendeau (Rouen).

 

Rouen - Angers 4-1 (2-1, 2-0, 0-0)
Mardi 18 mars 2014 à 20h30 au centre sportif Guy Boissière. 2642 spectateurs.
Arbitrage de Bruno Colleoni et Jimmy Bergamelli assistés de Pierre Dehaen et Matthieu Barbez.
Pénalités : Rouen 8' (2', 2', 4') ; Angers 45' (0', 6', 14'+5'+20').
Tirs : Rouen 44 (10, 13, 21) ; Angers 17 (9, 7, 1).
Supériorités : Rouen 1/8 (de 2 minutes), 0/1 (de 5 minutes) ; Angers 0/2
Chances : Rouen 7 (2, 1, 4) ; Angers 6 (2, 2, 2)
 
Évolution du score :
1-0 à 00'58" : Riendeau assisté de Guénette
2-0 à 01'32" : Manavian assisté de Stefanka et Lampérier
2-1 à 08'09" : Bellemare assisté de Walls
3-1 à 28'40" : Lahesalu assisté de Vas et Rech
4-1 à 30'28" : Thinel assisté de Riendeau et Desrosiers (sup.num.)
 
 
Rouen
 
Gardien : Fabrice Lhenry (16 arrêts).
 
Défenseurs : Lauri Lahesalu – Jonathan Janil ; Andrej Tavzelj (A) – Raphaël Faure ; Antonin Manavian – Juha Mielonen.
 
Attaquants: Anthony Rech – Janos Vas – Marc-André Thinel (C) ; Julien Desrosiers – François-Pierre Guénette (A) – Yannick Riendeau ; Loïc Lampérier – Juraj Stefanka – Romain Gutierrez.
 
Remplaçants : Gabriel Girard (G), Léo Guillemain, Dimitri Thillet, Anthony Goncalves, Loup Benoit, Johan Saint-André. Absents : Miloslav Guren (côtes ?), Stanislav Hudec (départ).  
 
Angers
 
Gardien : Florian Hardy (31 arrêts) puis à 52'24" Alexis Neau (9 arrêts).
 
Défenseurs : Florent Aubé – Fredrik Börjesson ; Gary Lévèque – Michael Busto (A) ; Andrej Mrena – Cédric Custosse.
 
Attaquants : Johan Skinnars – Cody Campbell – Tim Crowder ; Julien Albert (A) – Brian Henderson – Robin Gaborit ; Jonathan Bellemare (C) – Braden Walls – Éric Fortier ; Tomas Baluch (à 49’28).
 
Remplaçants : Paul Bahain, Léonard Nalliod-Izacard, Alexis Crosnier et Damien Sanchez. Absent : Mark Isherwood (mal du pays).