KHL (Conférence Est, play-offs, demi-finale, matches 2)

À Magnitogorsk, l’équipe locale, le Metallurg, était prévenue après sa victoire tirée par les cheveux, en prolongation, la veille, face à Novosibirsk.

Cette fois, lorsqu’en supériorité numérique, Sergei Mozyakin fait le break, d’un tir frappé du cercle gauche, pour Magnitogorsk (3-1 à 35’02), le Metallurg a davantage su contenir les attaques des visiteurs du Sibir. Mieux, au contraire de la veille, Magnitogorsk n’a pas craqué lorsque le buteur de Novosibirsk, Dmitry Monya (quatrième but) réduisait le score avec encore 9’05 à jouer (3-2 à 50’55). Devant ses 5457 partisans, Vasily Koshechkin (28 arrêts) a été solide devant sa cage, notamment de la mitaine devant Dmitry Monya (40’46), et heureux que la barre repousse un tir frappé de loin par Vyacheslav Belov (10’47). Le défenseur Viktor Antipin lui a été d’un précieux soutien. Les attaquants Denis Zaripov et Mikhail Yunkov avec leur capitaine, Mozyakin, n’ont pas été avare d’efforts. Le gain du match est venu des jeux spéciaux bien mieux maîtrisé chez le Metallurg, où l’arrière, Rinat Ibragimov, peu utilisé par ailleurs, a récolté deux points. Du côté de Novosibirsk, on aura trouvé que des attaquants à signaler. Les deux joueurs de centre finlandais Jori Lehterä, Jarno Koskiranta et les deux ailiers russes le buteur Dmitry Monya et le capitaine Alexei Kopeikin. Metallurg Magnitogorsk mène deux victoires à zéro face au Sibir Novosibirsk avant de s’y rendre afin de jouer les matches 3 et 4.

À Astana, les visiteurs d’Ufa, déjà vainqueur la veille, menaient par deux buts grâce au défenseur Andrei Zubarev (0-1 à 11’50) et au buteur Yegor Dubrovsky (0-2 à 15’42), quand ils ont vu déferler une équipe locale presqu’au pied du mur avant d’aller au Salavat Yulaev. Le Barys, emmené par l’attaquant américain Brandon Bochenski, avait repris l’avantage juste avant le troisième tiers (3-2 à 39’04). Avant que la dernière période devienne très rugueuse, Andrei Gavrilin, déjà remarqué hier, offrait le break à Astana (4-2 à 46’42). Plus tard en fin de match, le joueur de centre canadien, Dustin Boyd, ajoutait un cinquième but. Lors d’un trois-contre-deux, il allait directement à la cage trouver la lucarne gauche (5-2 à 59’32) pour le plus grand plaisir d’une patinoire pleine à craquer (4070 sp.). À part les joueurs déjà nommés, l’arrière Maxim Semyonov a été excellent chez les locaux et son gardien Vitaly Yeremeyev (17 arrêts), un peu surpris sur le second but d’Ufa, a fait son boulot. Salavat Yulaev Ufa et Barys Astana sont à égalité une manche partout avant d’aller à Ufa jouer les matches 3 et 4.        

Précédemment  dans la conférence est :

Metallurg Magnitogorsks’est qualifié pour les demi-finales en battant Admiral Vladivostock par quatre victoires à une. (3-1 ; 5-3 ; 4-3pr ; 2-3pr ; 4-3pr).

 Barys Astanaa remporté sa série contre Avtomobilist Yekaterinburg par quatre victoires à zéro (3-2pr ; 5-4pr ; 1-2 ; 1-2).

Sibir Novosibirsk Regiona éliminé Ak Bars Kazan, par quatre victoires à deux (1-3 ; 3-2pr ; 7-1 ; 3-6 ; 0-1 ; 3-2pr).

Salavat Yulaev Ufaa sorti le Torpedo Nyzhny Novgorod avec quatre victoires contre trois (1-3 ; 0-1 ; 1-2pr ; 2-4 ; 4-2 ; 6-2 ; 2-1)