KHL (Conférence Est, play-offs, demi-finale, matches 3)

À Novosibirsk, Magnitogorsk, qui menait deux victoires à zéro dans la série, était attendu de pied ferme par 7400 personnes (complet) et un Sibir sur la brèche.

Les deux équipes n’ont pas cessé de compléter leurs pressings durant le premier tiers (26 charges au total en 20 minutes). À ce petit jeu, ce sont les joueurs de Novosibirsk qui s’en sont le mieux sortis. En power-play dans un jeu en surcharge, l’arrière, Ivan Lekomtsev, ouvrait la marque pour le Sibir, dans un filet ouvert (1-0 à 12’50). Assez dans le cours du jeu car le Sibir était sorti très fort dans ce premier tiers. Dans le second, les charges étaient beaucoup moins nombreuses (14). Les visiteurs du Metallurg reprenaient petit à petit le contrôle du match même si, à deux reprises, ils ne parvenaient pas à percer le box-play de Novosibirsk. Finalement, Magnitogorsk égalisera par le défenseur Yaroslav Khabarov  d’un tir frappé de loin (1-1 à 53’31).

Les gardiens, le Finlandais Mikko Koskinen (33 arrêts) pour Novosibirsk et Vasily Koshechkin très solide (33 arrêts) pour Magnitogorsk, resteront imperméables jusqu’à la fin du temps réglementaire. En prolongation, très rapidement, l’ailier Denis Platonov donnait le but gagnant à Magnitogorsk d’une façon singulière. Le retour de son tir ricochait sur le haut de son corps et, dans un angle fermé, le rebond lobait Mikko Koskinen au-dessus de l’épaule droite (1-2 à 62’11). Il va falloir au Sibir sortir encore plus fort demain à domicile dans le match 4, afin de prendre plus d’avance et ainsi éviter ce retour presque inéluctable du Metallurg. Les locaux pourront compter sur un excellent défenseur, Konstantin Alexeyev et un capitaine exemplaire, l’ailier Alexei Kopeikin, pour faire face à l’arrière Viktor Antipin et aux excellents attaquants de ce soir Sergei Mozyakin, Dmitry Kazionov et Mikhail Yunkov. Cela sera très compliqué pour le Sibir Novosibirsk Region désormais mené trois victoires à rien par le Metallurg Magnitogorsk.

Chez lui à Ufa, le Salavat Yulaev n’a pas commis la même erreur qu’au match précédent qui avait permis à Astana de l’emporter à domicile et d’égaliser dans la série (1-1). En effet, Ufa n’a pas arrêté de jouer une fois le break fait (2-0 à 15’34). Le Salavat Yulaev a ajouté un troisième but par son buteur Igor Mirnov, 5 buts, d’un tir de l’oreille droite dans le haut des filets (3-0 à 24’59). Mais il s’est fait peur. Tout juste avant la fin du deuxième tiers, les visiteurs, le Barys, est revenu à un but d’écart. Deux buts inscrits en une minute et dix secondes. Le premier, par le joueur de centre, Dmitry Upper démarqué dans le slot suite à une belle accélération et passe magistrale de Konstantin Romanov  (3-1 à 38’49). Le second par l’ailier américain Brandon Bochenski d’un tir frappé en haut du cercle droit (3-2 à 39’59). Heureusement dans le dernier tiers, l’attaquant finlandais, Teemu Hartikainen, d’une déviation d’un lancer, pouvait redonner un avantage logique et plus conséquent à Ufa (4-2 à 49’09).

Le Salavat Yulaev et son gardien, Andrei Vasilevsky (15 arrêts), qui s’est bien repris après son arrêt incomplet qui a causé le second but adverse, ne furent pas beaucoup plus inquiétés dans le reste de la partie. Quand Astana remplaça son portier, Vitaly Yeremeyev (32 arrêts) par un attaquant supplémentaire cela permit au Finlandais Antti Pihlström de clôturer la marque en cage vide, devant 7570 fans prêts à revenir demain pour le match 4 (5-2 à 59’05). L’arrière Ivan Vishnevsky et Vitaly Proshkin ont été très utiles à Ufa. De même que l’attaquant Yegor Dubrovsky. Chez le Barys, le défenseur américain Mike Lundin n’a pas grand-chose à se reprocher. Salavat Yulaev Ufa mène deux victoires à une devant Barys Astana avant de recevoir demain pour le quatrième match.  

Précédemment  dans la conférence est :

Metallurg Magnitogorsk s’est qualifié pour les demi-finales en battant Admiral Vladivostok par quatre victoires à une. (3-1 ; 5-3 ; 4-3pr ; 2-3pr ; 4-3pr).

Barys Astana a remporté sa série contre Avtomobilist Yekaterinburg par quatre victoires à zéro (3-2pr ; 5-4pr ; 1-2 ; 1-2).

Sibir Novosibirsk Region a éliminé Ak Bars Kazan, par quatre victoires à deux (1-3 ; 3-2pr ; 7-1 ; 3-6 ; 0-1 ; 3-2pr).

Salavat Yulaev Ufa a sorti le Torpedo Nyzhny Novgorod avec quatre victoires contre trois (1-3 ; 0-1 ; 1-2pr ; 2-4 ; 4-2 ; 6-2 ; 2-1)