Angers - Briançon (Ligue Magnus, finale, match 3)

Briançon reprend la main

Ducs et Diables Rouges se retrouvent pour ce troisième match de la finale de Ligue Magnus. Les deux équipes sont à égalité un partout avant le début cette rencontre.

Le Haras est – une nouvelle fois – à guichets fermés et le début de match est tout de suite électrique. Ainsi Tomas Baluch et Marc-André Bernier sont rapidement sanctionnés pour ''dureté excessive''. Le ton du match est donné !

Les Briançonnais pressent haut et empêchent les Angevins de ressortir proprement de leur zone. Angers, désarçonné, commet des fautes et Éric Fortier – logiquement – se retrouve sur le banc de la prison. Il faudra vingt secondes aux Diables Rouges pour forcer le verrou angevin. Marc-André Bernier, bien servi par Denny Kearney, n'a aucun mal à tromper Florian Hardy de près (0-1, 03'57'').

Le public du Haras est refroidi instantanément et va continuer de voir son équipe ''couler'' puisque les Briançonnais vont inscrire deux nouveaux buts en... 9 secondes ! Dans un premier temps, Denny Kearney profite d'un mauvais rebond de Florian Hardy pour doubler la mise (0-2, 06'33''). Dans un second temps – alors que Robin Gaborit tarde à ressortir le palet le long de la bande – Cédric Di Dio Balsamo lance de la bleue et met à contribution Florian Hardy qui laisse une nouvelle fois un gros rebond ; Bostjan Golicic n'en demande pas tant et pousse la rondelle dans la cage vide (0-3, 06'42'').

Un début de match idéal pour les Briançonnais et – fort justement – le coach angevin Simon Lacroix demande un temps mort. Il faut croire que cela est bénéfique pour les Angevins puisqu’ils vont marquer sur l'engagement qui suit. Jonathan Bellemare avance côté gauche et repique vers le centre avant de placer la rondelle du revers dans la lucarne de Ronan Quemener, côté mitaine (1-3, 06'54''). Incroyable mais vrai, trois buts ont été marqués en 21 secondes ! Ce but angevin a le don d'agacer le portier des Diables Rouges qui écope de deux minutes de pénalité.

Les Angevins ne profiteront pas de cette supériorité malgré un bon tir de Jonathan Bellemare (07'42''). Quelques instants plus tard, les Briançonnais sont de nouveau pénalisés. Les Angevins s'installent dans le camp adverse et perdent le palet à la bleue. Matthieu Frécon profite de l'aubaine, fonce vers la cage adverse et trompe Florian Hardy d'un superbe tir en lucarne, côté mitaine (1-4, 10'27'').

Dès lors, le rythme de la rencontre baisse quelque peu. Il faudra attendre la fin de tiers pour voir les Angevins se retrouver en double supériorité numérique pendant plus d'une minute trente. Mais les Briançonnais sont bien regroupés autour de leur portier et ne laissent pas les Angevins revenir au score malgré un tir vicieux de Tim Crowder à quelques secondes de la sirène (19'57'').

Angers repart avec quarante-cinq secondes de supériorité en début de deuxième tiers, mais Briançon n'aura pas à forcer son talent pour contenir les vélléités adverses. Un tiers où rien ne sera marqué malgré une domination et une maîtrise des joueurs de Luciano Basile. Les quelques indisciplines de Denny Kearney donneront quelques maigres espoirs aux Angevins.

Mais rien n'y fait et Ronan Quemener est bien présent dans sa cage notamment lorsqu'il dévie de la botte un tir en reprise de Tim Crowder (35'54''). Son homologue angevin n'est pas en reste et réalise une bien meilleure prestation lors de ce deuxième tiers.

Bref, Briançon mène toujours de trois buts à l'entame de ces vingt dernières minutes. Angers reviendra à deux unités lorsque Braden Walls, servi plein axe, ajuste Ronan Quemener d'un tir à mi-hauteur qui finit dans le petit filet, côté bouclier (2-4, 43'43'').

Ce but redonne de l'espoir aux supporters angevins. Espoirs déchus puisque trente-et-une secondes plus tard – après une perte de palet de Tim Crowder au centre de la patinoire – Bostjan Golicic profite d'un bon jeu avec Jaka Ankerst pour mettre la rondelle hors de portée de Florian Hardy (2-5, 44'14'').

Denny Kearney se verra même refuser un but alors qu'il filait seul défier Florian Hardy. Le bon retour de la défense angevine et la confusion devant la cage justifient ce refus aux yeux des arbitres (46'09'').

Les Diables Rouges marquent un dernier but – anecdotique – à quelques minutes de la fin de ce match. En power-play, Pierre-Antoine Devin marque à bout portant en pleine lucarne ! (2-6, 57'05''). Un but un peu ''bizarre'' puisqu'un grand nombre de joueurs se sont arrêtés de jouer suite à un ''brassage'' entre Jonathan Bellemare et deux adversaires devant le banc briançonnais.

Les Diables Rouges reprennent la main et on ne peut pas dire que cela soit volé. Il faudra que les Angevins se ressaisissent dès demain pour égaliser dans cette série.

Étoiles du match : *** Bostjan Golicic (Briançon), ** Denny Kearney (Briançon), *  Sébastien Bisaillon (Briançon)

Commentaires d’après match

Jonathan Zwikel (ex-international français, consultant L'Equipe 21) : ''Ce soir, j'ai une impression de maîtrise de Briançon. On va dire que c'est une impression sur un instant présent, sur aujourd'hui. Briançon a été supérieur sur tous les compartiments du jeu. Cela ne veut absolument rien dire sur la suite des événements. Sur ce qu'on a vu ce soir, Briançon avait une maîtrise collective supérieure à Angers, un impact offensif plus tranchant avec leur première ligne mais aussi avec l'ensemble du collectif puisque même la quatrième ligne a scoré ce soir. Du côté d'Angers, trop de largesses défensives pour espérer gagner un match de finale, pas assez d'homogénéité dans le collectif, pas assez de lien entre les joueurs. Le score reflète la physionomie du match et la domination de Briançon. Mais c'est encore une fois une vérité d'aujourd'hui et demain on repart à 0-0 avec une page blanche. On a déjà vu Angers en souffrance dans ces play-offs, notamment contre Rouen, et ils ont su réagir. Demain, ça sera intéressant de voir leur capacité à rebondir.''

 

Angers - Briançon 2-6 (1-4, 0-0, 0-2)
Vendredi 28 mars 2014  à 20h30 à la patinoire du Haras. 1072 spectateurs.
Arbitres : Alexandre Hauchart et Nicolas Barbez assisté de Pierre Dehaen et Yann Furet
Pénalités : Angers 26' (6', 8', 12') ;  Briançon 22' (10', 4', 8').
Tirs cadrés : Angers  36 (15, 10, 11) ; Briançon 29 (9, 12, 8)

Évolution du score :
0-1 à 03'57" : Bernier assisté de Kearney et Labrecque (sup. num)
0-2 à 06'33" : Kearney assisté de Szelig et Labrecque
0-3 à 06'42'' : Golicic assisté de Di Dio Balsamo et Ankerst
1-3 à 06'54'' : Bellemare
1-4 à 10'27'' : Frecon assisté de Trabichet (inf. num)
2-4 à 43'43'' : Walls
2-5 à 44'14'' : Golicic assisté de Ankerst
2-6 à 57'05'' : Devin assisté de Golicic (sup. num)