Bilan : Phénix de Reims

La saison 2013-2014 restera dans les mémoires des supporters rémois, mais pas dans le bon sens du terme. Elle fut pleine de complications.
 
Dans les coulisses, le club a dû gérer les problèmes financiers qui avait été exposés lors de la dernière assemblée générale du club en juin 2013. La dette doit en effet être épurée sur les trois prochaines années. Pour cela, le RCH a pris des décisions drastiques en se séparant d'un salarié (responsable commercial), mais également d'un de ses joueurs : Jimi Palanto. Ce dernier n'a pas tout perdu puisqu'il a eu l'opportunité de goûter au niveau supérieur en signant chez les Ours de Villard-de-Lans.
 
Outre les problèmes financiers, le club a fait face à la fermeture de sa patinoire liée à la vétusté de son écrin le 25 octobre dernier. Jusqu'à présent, les 4 clubs de sports de glace de Reims étaient répartis sur deux patinoires, contraint de cohabiter sur une seule surface ; les conditions d'entraînements (horaires et créneaux...) n'étaient plus réunies tant pour la D1 que pour le hockey mineur. 
 
Avec plusieurs matchs à la patinoire Barot (à huit clos) et la fin de saison à la Cité des Glaces de Châlons en Champagne, les joueurs n'ont pas évolué dans les meilleures conditions pour une discipline en plein essor et qui est considérée comme un "sport spectacle". Grand coup de chapeau aux supporters et particulièrement aux "Givrés", l'association de supporters du RCH.
 
Sportivement, les Phénix ont tenu le "choc" malgré ces soubresauts. Finir onzièmes du championnat et se maintenir en D1 n'est pas un moindre mal, même si les joueurs, le staff ainsi que les dirigeants étaient habitués au haut du classement et à jouer les playoffs depuis quelques saisons maintenant. 
 
La saison étant terminée, le staff prépare la saison prochaine. Le manager Maxence Rouffaud travaille avec l'entraîneur Miikka Rousu et Ivan Bock (U18 et U22) sur le recrutement. Celui-ci se voudra judicieux. Les jeunes issus du centre auront également leur chance comme l'ont eu certains d'entre eux cette saison: Benoît Valier, Dylan Celestin ou encore Rémi Houque. Des discussions sont en cours afin de conserver des joueurs.
 
À noter également que le maillot de la prochaine saison sera revu, plus épuré, tout en gardant les codes couleurs historiques du club. 
 
Merci à Damien Morel (secrétaire général, responsable communication et ex-joueur) pour sa collaboration.