NCAA : Un Frozen Four expérimenté

 
Les finales régionales ont rendu leur verdict ce week-end. L'an passé, le carré final comprenait quatre novices à ce stade. L'édition 2014 à Philadelphie présentera à l'inverse quelques unes des équipes les plus expérimentées.
 
Boston College (24 apparitions), Minnesota (21) et North Dakota (20) ont remporté au total 17 des 66 titres de l'histoire universitaire. Le quatrième larron, Union, disputera son 2e Frozen Four après celui de 2012 et cherchera son premier titre.
 
Le bilan du week-end.
 
West Regionals
Samedi 29 mars
Minnesota 7-3 Robert Morris
Le favori du tournoi n'a pas tremblé pour son match d'ouverture. Après avoir tué deux pénalités, les Gophers ont fini le premier tiers en trombe avec trois buts dans les cinq dernières minutes, grâce à un exploit individuel de Nate Condon, puis par un slap de Michael Brodzinski et un rebond de Justin Kloos. A la mi-match, Kyle Rau ajoutait un quatrième but. Le petit poucet du tournoi réagissait bien dans la deuxième moitié du tiers médian. Son meilleur joueur, Cody Wydo, réduisait le score avant d'offrir un but à Zac Lynch dans les dernières secondes. Dans la dernière période, la star montante des Gophers, Hudson Fashing, creusait à nouveau l'écart en supériorité. David Friedmann répliquait quelques secondes plus tard pour revenir à 5-3. Mais Minnesota tenait bon et ajoutait un but cage vide par Nate Condon, puis un ultime but par Mike Reilly dans les dernières secondes. Un match totalement dominé par Minnesota ; le première année Dalton Izyk sortait en effet 41 arrêts pour Robert Morris, contre 22 tirs sur Adam Wilcox.
 
St. Cloud State 4-3 ap. Notre-Dame 
Dans un match dominé par Notre-Dame, ce sont les Huskies de St. Cloud State qui ont tiré les marrons du feu. Le capitaine Nic Dowd signait le but gagnant en prolongations, concluant une séquence durant laquelle St. Cloud State dominait enfin. Après avoir signé seulement 12 tirs dans le temps réglementaire, les Huskies se réveillaient et comptaient 16 tirs en un quart d'heure ! St. Cloud State débutait bien le match, avec un certain réalisme. Ryan Papa ouvrait le score dès la 7e minute. Après l'égalisation de Bryan Rust, les Huskies prenaient l'avantage en fin de tiers par Brooks Bertsch. Le deuxième tiers tournait à l'avantage de Notre-Dame, qui lançait 18 tirs sur Ryan Faragher. Le portier cédait avant la mi-match sur un tir de Kevin Lind, mais ses équipiers reprenaient l'avantage par Jonny Brodzinski, sur l'un des quatre tirs du second tiers. Notre-Dame égalisait par Thomas DiPauli dans un troisième tiers dominé 9 tirs à 2. Tout s'inversait donc en prolongations et le favori se qualifiait pour la finale. Il aura tout de même fallu un excellent Ryan Faragher, qui sauvait notamment son camp sur une échappée de Vince Hinostroza dans la période supplémentaire.
 
Dimanche 30 mars
Minnesota 4-0 St. Cloud State
Adam Wilcox démontrait en finale pourquoi il faisait partie des 10 nominés au Hobey Baker. Le portier des Gophers signait un blanchissage de 24 arrêts face aux Huskies pour envoyer son équipe au Frozen Four. Champion de la conférence Big Ten en saison régulière, Minnesota dominait le match assez nettement et ouvrait le score en milieu de premier tiers par le première année Justin Kloos. Le deuxième tiers confirmait cette tendance avec un but rapide de Seth Ambroz, à l'affût d'un rebond, suivi à mi-match d'un deuxième but de Justin Kloos, consécutif à un superbe jeu de passes avec Taylor Cammarata et Nate Condon. Ce score de 3-0 poussait le coach de St. Cloud State à remplacer Ryan Faraguer par Charlie Lindgren dans les buts. Le coach Bob Motzko expliquait après le match que Faragher avait été malade et hospitalisé deux jours plus tôt. Cela ne changeait rien à la domination des Gophers. Les joueurs du coach Don Lucia signaient 16 tirs dans la dernière période, tuant le match en supériorité par Kyle Rau, sur rebond. Minnesota retrouve donc le Frozen Four, disputé la dernière fois en 2012. C'est la 21e apparition au total pour Minnesota.
 
Equipe-type du tournoi :
G Adam Wilcox, D Brady Skjei et Mike Reilly, A Justin Kloos (MVP), Nate Condon (tous de Minnesota), et Nic Dowd (St. Cloud State).
 
East Regionals
Vendredi 28 mars
Quinnipiac 0-4 Providence
Pour leur premier tournoi régional depuis 2001, les Providence Friars se sont qualifiés pour la finale avec une victoire convaincante 4-0 sur Quinnipiac. Le gardien Jon Gillies, auteur de 37 arrêts, a porté son camp. Les Friars ont ouvert le score dès la 4e minute par Mark Jankowski, qui convertissait un rebond sur le poteau au plus fort de la domination adverse. Les Bobcats menaient alors 6 tirs à 1. Quinnipiac a par la suite poussé pour revenir au score, mais s'est effondré au deuxième tiers temps. En moins de dix minutes, Providence scellait l'issue du match. Anthony Florentino, Shane Luke puis Trevor Mingoia en supériorité mettaient le match hors de portée des Bobcats. Le dernier tiers relevait alors de l'anecdote. C'est la première fois que Providence passe le premier tour depuis 1989.
 
Union 5-2 Vermont
Le favori et tête de série n°1, Union College, s'est logiquement imposé 5-2 au premiet tour face à Vermont. Les Dutchmen ont capitalisé sur les équipes spéciales au premier tiers temps, piégeant les Catamounts en infériorité par Matt Hatch dès la 5e minute, avant de prendre une avance de 2-1 au quart d'heure de jeu en supériorité par Max Novak, du revers. Une minute auparavant, Chris McCarthy avait égalisé. Le jeu de puissance de Union faisait mouche à nouveau en deuxième période, Novak s'offrant un doublé, avec l'aide involontaire d'un défenseur. Union contrôlait parfaitement la fin de match, creusant l'écart par Mat Bodie. Deux minutes plus tard, McCarthy réduisait le score à 4-2, mais Hatch réalisait à son tour un doublé, cage vide, à moins de trois minutes de la fin. Une victoire méritée, Union comptant 34 tirs sur Brody Hoffman. Le gardien des Dutchmen, Colin Stevens, sauvait de son côté 23 tirs.
 
Samedi 29 mars
Union 3-1 Providence
Les hommes en forme du premier tour ont à nouveau répondu présents en finale. Le capitaine Mat Bodie, Max Novak et Matt Hatch, tous buteurs au premier tour, ont à nouveau participé au pointage et contribué à la victoire d'Union face à Providence. Les Dutchmen ont encore une fois ouvert le score tôt dans la partie, Bodie marquant dès la 3e minute. La défense des Dutchmen brillait pour tenir le score, avec un exploit incroyable de Shayne Gostisbehere. Le seul arrière nominé au Hobey Baker de joueur de l'année suppléait son gardien hors de position et sauvait pas moins de quatre tirs sur la même action ! Solides et dominateurs avec 14 tirs au premier tiers, les favoris trouvaient la faille après 58 secondes en deuxième période, par Max Novak. La partie s'équilibrait, la défense d'Union s'appuyant sur un Colin Stevens concentré dans les cages. Ainsi, les Friars ne perçaient le coffre-fort qu'à cinq minutes de la fin du match, grâce à Nick Saracino. Mais 1'30" plus tard, Matt Hatch redonnait deux buts d'avance et envoyait Union College à sa deuxième participation au Frozen Four en trois ans.
 
Equipe-type du tournoi :
G Colin Stevens, D Shayne Gostisbehere et Mat Bodie, A Max Novak (MVP - tous quatre de Union), Mark Jankowski (Providence) et Chris McCarthy (Vermont).
 
 
Midwest régional
Vendredi 28 mars
Ferris State 1-0 Colgate 
L'excellent gardien de Ferris State, CJ Motte, a justifié lors de ce premier tour sa présence dans les dix nominés au Hobey Baker. Avec 35 arrêts et un blanchissage, il a porté son camp vers la finale régionale. Le gardien adverse, Charlie Finn, n'aura pas été en reste avec 26 arrêts, battu seulement par une réalisation du première année Gerald Mayhew en supériorité numérique à la 30e minute. Comme prévu, un match extrêmement défensif, globalement dominé par Colgate, aura ravi les 5400 spectateurs. Les Raiders auront beaucoup essayé, mais Motte était intraitable.
 
Wisconsin 2-5 North Dakota
Wisconsin, vainqueur de la conférence Big Ten la semaine dernière, n'a pas réussi à confirmer. Les Sioux de North Dakota ont tenu la distance et terminé la partie en trombe pour se qualifier en finale. L'homme du match est Mark McMillan, auteur d'un but et deux passes. L'attaquant des Sioux a tout d'abord préparé le premier but de Michael Parks dès la 5e minute, avant de marquer le but gagnant à 1'44" de la fin du match. Un but qui aura exigé une longue révision vidéo pour s'assurer qu'aucune interférence sur le gardien n'avait influé sur l'action. Auparavant, Wisconsin avait égalisé en premier tiers par un but en avantage numérique de Jedd Soleway. L'attaquant de poche Rocco Grimaldi marquait en second tiers, puis Tyler Barnes égalisait pour Wisconsin. Le but de McMillan en fin de match contraignait les Badgers a sortir leur gardien Joel Rumpel. Grimaldi marquait à deux reprises cage vide et s'offrait ainsi un triplé. Les Badgers se sont montrés assez indisciplinés dans la partie, avec cinq pénalités qui, selon le coach Mike Eaves, ont pesé physiquement sur l'équipe.
 
Samedi 29 mars
Ferris State 1-2 North Dakota après 2 prolongations
La finale la plus disputée de ce week-end opposait Ferris State et North Dakota. Les Bulldogs ouvraient le score à la 8e minute par une action rondement menée, conclue par Cory Kane. Trois minutes plus tard, Stephane Pattyn égalisait en supériorité numérique. Les deux gardiens, Zane Gothberg (North Dakota) et CJ Motte (Ferris State) se livraient alors un duel de haut vol et tenaient le score inchangé jusqu'à la sirène. Gothberg se montrait alors impérial avec pas moins de 14 arrêts dans la première période supplémentaire. Une deuxième prolongation débutait et le quatrième ligne Connor Gaarder donnait la victoire aux Sioux d'un but de renard, récoltant un rebond de Paul LaDue (deux assistances). Gothberg, 44 arrêts, qualifie donc son équipe pour le Frozen Four.
 
Equipe-type du tournoi :
G CJ Motte, D Paul LaDue (North Dakota), Scott Czarnowczan (tous trois de Ferris State), A Rocco Grimaldi (MVP), Connor Gaarder (tous deux de North Dakota), Cory Kane (Ferris State).
 
Northeast regional
Samedi 29 mars
Boston College 6-2 Denver
Piégés par Notre Dame durant les playoffs Hockey-East, les Eagles de Boston College ont parfaitement réagi en éliminant Denver pour l'ouverture du Northeast regional. Comme souvent cette saison, la star du match aura été Johnny Gaudreau. Le meilleur marqueur de la saison et grandissime favori pour le Hobey Baker a donné le tournis à la défense adverse, avec ses compères de la première ligne, Kevin Hayes et Bill Arnold. Gaudreau ne mettait que 25 secondes à ouvrir le score. Puis, il initiait le second but, signé Hayes, cinq minutes plus tard. Et à la 10e minute, Gaudreau marquait à nouveau, pliant le match. Le cauchemar de Denver ne s'arrêtait pas là. Au deuxième tiers, Hayes, Gaudreau et Arnold signaient trois nouveaux buts et permettaient aux Eagles de mener 6-0 après 35 minutes ! De quoi se relâcher traquillement. Trevor Moore, en fin de deuxième tiers, et Evan Janssen à quelques secondes de la fin du match sauvaient l'honneur des Pionners, qui n'ont pu obtenir que 18 lancers sur Thatcher Demko. En face, l'excellent Sam Brittain a été chassé après deux tiers et remplacé par Evan Cowley. Denver échoue encore dès le premier tour, pour la 7e fois depuis les titres consécutifs de 2004 et 2005. Gaudreau, pour sa part, signe son premier triplé en 117 matchs universitaires et termine avec la bagatelle de 6 pts. De quoi gonfler son avance au classement des meilleurs marqueurs NCAA, avec le plus haut total de points depuis Peter Sejna (2003).
 
UMass Lowell 2-1 Minnesota State
Difficile de battre Connor Hellebuyck dans les matchs décisifs ! Le gardien d'UMass Lowell restait sur deux blanchissages en playoffs Hockey East, et a manqué de peu d'en réussir un troisième consécutif face à Minnesota State. Ses 35 arrêts ont enthousiasmé les 6500 spectateurs, tout comme les 33 arrêts de son homologue Cole Huggins. Les River Hawks frappaient les premiers. Joe Pendenza s'échappait en infériorité et trouvait la faille entre les jambières de Huggins. Le seul but du match jusqu'à la dernière minute... Zack Kamrass doublait alors la mise cage vide. Hellebuyck, bien aidé par ses poteaux toute la soirée, perdait malgré tout son blanchissage à 11 secondes de la sirène, avec un but de Zach Stepan en supériorité numérique. Qu'importe : fin de parcours pour les Mavericks et une finale excitante en vue !
 
Dimanche 30 mars
Boston College 4-3 UMass Lowell
Le choc des titans concluant ces finales régionales aura tenu toutes ses promesses. L'attaque de feu de Boston College (plus de 4 buts par match cette saison) contre la défense de fer de UMass Lowell (à peine 1,60 but encaissé)... Les Eagles ont parfaitement forcé leur adversaire à jouer selon leur rythme. Au final, un match offensif, spectaculaire et incertain. Boston College ouvrait le score à la 13e minute par l'inévitable première ligne. Gaudreau exploitait un changement de ligne lent et servait Hayes pour le 1-0. A deux minutes de la pause, un jeu de puissance remettait UMass Lowell dans la partie. Michael Kapla égalisait d'un tir lointain, masqué. Le deuxième tiers se tendait. Connor Hellebuyck et Thatcher Demko se livraient un duel à distance dans les cages et il fallait attendre les dernières minutes pour voir le score évoluer. La première ligne de Boston College, encore elle, faisait mouche. Gaudreau tirait sur Hellebuyck, Arnold prenait le rebond, 2-1 ! Une avance qui ne durait qu'une minute, Josh Holmstrom égalisant encore. Les River Hawks prenaient l'ascendant après seulement 43 secondes dans le dernier tiers par Evan Campbell... mais ne gardaient le score que 21 secondes. Ryan Fitzgerald égalisait. Finalement, dans ce bras de fer, les Eagles faisaient la différence par le défenseur Ian McCoshen à la 52e minute. Demko (29 arrêts) tenait bon jusqu'au bout pour envoyer Boston College au Frozen Four, la 11e qualification depuis 1998.
 
Equipe-type du tournoi :
G Connor Hellebuyck (UMass Lowell), D Mike Matheson (Boston College) et Christian Folin (UMass Lowell), A Johnny Gaudreau et Kevin Hayes (Boston College), Joe Pendenza (UMass Lowell)
 
 
 
Frozen Four
Union College : 14 victoires et un nul sur les 15 derniers matchs (62 buts pour, 25 contre). 2e apparition.
North Dakota : 20e apparition. Qualifiés de justesse grâce au succès de Wisconsin sur Ohio State en playoffs Big Ten, les Sioux participent à leur sixième Frozen Four en dix ans. North Dakota a remporté le titre national à 7 reprises, le dernier en 2000.
Boston College : Champions en 2008, 2010 et 2012, les Eagles ont signé au cours de la saison une série de 19 matchs sans défaite. Homme fort : Johnny Gaudreau, meilleur buteur (35) et pointeur (77) de la saison. 24e apparition au Frozen Four.
Minnesota : classés n°1 au cours de 17 semaines cette saison, les Gophers participent au Frozen Four pour la 21e fois.
 
Le programme
Jeudi 10 avril
Union - Boston College
North Dakota - Minnesota
Vendredi 11 avril : désignation du MVP de la saison (trophée Hobey Baker)
Finale samedi 12 avril, au Wells Fargo Center de Philadelphie.
 
 
Hobey Baker award : les 10 finalistes
*Josh Arshibald (U. Nebraska-Omaha), Junior. Joueur de l'année en NCHC avec 29 buts en 37 matchs. (Pittsburgh)
*Greg Carey (St. Lawrence), Senior. Déjà nominé l'an dernier, Carey termine à nouveau meilleur pointeur en ECAC et meilleur passeur de la NCAA. Auteur de 57 pts en 38 matchs. (signé par Phoenix le 19 mars)
*Nic Dowd (St. Cloud State), Senior. Compte 39 pts dont 21 buts en 36 matchs, finaliste pour tous les trophées de la conférence NCHC, dont celui de meilleur attaquant défensif (Los Angeles).
*Ryan Dzingel (Ohio State), Junior. Meilleur marqueur de la conférence Big Ten, compte au total 43 pts en 34 matchs, dont 20 buts (Ottawa)
*Johnny Gaudreau (Boston College), Junior. Meilleur buteur et pointeur de toute la NCAA. Déjà nominé l'an dernier, il avait fait partie des 3 finalistes. (Calgary)
*Shayne Gostisbehere (Union), Junior. Le seul défenseur nominé cete année compte 8 buts, 20 passes en 36 matchs. Il a surtout impressionné par la qualité de son jeu défensif. (Philadelphie)
*Kevin Hayes (Boston College), Senior. Le compère de Gaudreau termine 3e marqueur de la NCAA avec 56 pts en 37 matchs (Chicago).
*CJ Motte (Ferris State), Junior. Le gardien des Bulldogs termine en tête de la NCAA avec 26 victoires, dont 16 consécutives dans la première moitié de saison. 
*Joel Rumpel (Wisconsin), Junior. Le gardien des Badgers termine 6e en moyenne de buts encaissés (2,19) et pourcentage d'arrêt (93,1%).
*Adam Wilcox (Minnesota), Sophomore. Plus jeune nominé, Wilcox a terminé 3e de NCAA en moyenne de buts encaissés (1,91) et 2e en pourcentage d'arrêts (93,4%). Il a encaissé 2 buts ou moins dans 25 de ses 33 matchs.