Angers - Briançon (Ligue Magnus, finale, match 6)

Les Ducs s'offrent le match ultime

Le Haras est archi comble pour ce sixième match de la finale de Ligue Magnus. Angers doit impérativement l'emporter, sinon ils verront leurs adversaires du jour brandir la coupe de Champion de France sur leur glaçon.

Angers démarre le match tambour battant et ne laisse pas respirer des Briançonnais surpris par ce début tonitruant. Ronan Quemener joue d'entrée de jeu les pompiers de service.

Les Ducs impressionnent et marquent logiquement. De la droite, Andrej Mrena lance ras glace ; son lancer est détourné par le patin de Tim Crowder et arrive dans la palette de Johan Skinnars en haut du slot. L'attaquant suédois contrôle puis ajuste tranquillement Ronan Quemener qui ne s'est pas replacé assez vite (1-0, 07'17'').

Cette ouverture du score est complètement méritée pour des Ducs déterminés. Johan Skinnars est à deux doigts de doubler la mise. Le numéro 95 des Ducs s'offre un festival au milieu de la défense des Diables Rouges, son tir finissant sur la base du poteau droit de Ronan Quemener (11'33''). Mais ce n'est que partie remise puisque, quelques secondes plus tard, Tim Crowder – bien servi par Johan Skinnars derrière la cage – s'y reprend à deux fois avant de placer la rondelle entre les bottes du portier visiteur (2-0, 12'17''). Le Haras exulte et l'ambiance est à son paroxysme !

Et ce n'est pas fini pour les supporters des Ducs ! Tim Crowder – bien aidé par la lenteur de la défense briançonnaise, notamment de Sébastien Bisaillon – récupère sans grande difficulté le palet le long de la bande avant de transmettre à Johan Skinnars. Le virevoltant suédois sert plein axe Éric Fortier qui ne se fait pas prier pour exécuter Ronan Quemener d'un tir du poignet (3-0, 19'04'').

Les Briançonnais ont l'impression que le ciel leur est tombé sur la tête... Il suffit de regarder les mines déconfites sur le banc des Diables Rouges pour comprendre que rien ne va.

Il ne fallait pas arriver en retard pour ce deuxième tiers car les Briançonnais – visiblement sermonnés par Luciano Basile à la pause – réduisent le score dix secondes après la reprise par l'intermédiaire de Marc-André Bernier. Bien servi plein axe par Dave Labrecque, le capitaine des Diables Rouges, trouve le petit filet de Florian Hardy, côté bouclier (3-1, 20'10''). Le Haras retient son souffle et comprend rapidement que la physionomie du match est en train de changer. Angers a laissé beaucoup de forces dans ce premier tiers complètement à son avantage. Briançon a des ressources – en plus d'une profondeur de banc certaine – et musèle parfaitement les velléités adverses.

À force de presser, les Ducs commettent des fautes et se retrouvent rapidement en infériorité numérique. Mais Florian Hardy – une nouvelle fois dans un grand soir – ne concède pas de but. Notamment en effectuant un arrêt de grande classe sur un tir de Damien Raux à bout portant (24'45''). Briançon a l'occasion de doubler la mise mais le tir de Jimmy Jensen finit sur le haut de la transversale de Florian Hardy (27'40'').

Ce deuxième tiers est dominé par Briançon. Néanmoins, la solidarité défensive et le talent de Florian Hardy permettent aux Angevins de rentrer au vestiaire avec deux buts d'avance.

Le troisième tiers sera complètement à l'avantage des hommes de Luciano Basile. Les Briançonnais se retrouvent vite en supériorité numérique mais l'abnégation angevine prend le dessus. Cependant les tirs des Diables Rouges ne sont pas très dangereux, à l'image de ce tir du poignet de Marc-André Bernier (51'04''). Le repli défensif des Ducs est tel que les actions briançonnaises sont plutôt ''statiques''. Les tirs des Diables Rouges sont prévisibles et par forcément dangereux pour un gardien de la qualité de Florian Hardy.

À force d'attaquer, Briançon s'expose au contre. Les Ducs d'Angers s'offrent un deux contre un mais Johan Skinnars – sur une superbe passe de Cody Campbell – voit son tir repoussé de la botte droite par Ronan Quemener (53'45'').

Les Diables Rouges sortent leur gardien en fin de match, mais cela ne donne rien. Pire pour eux, Bostjan Golicic – visiblement frustré de cette défaite – fonce vers Éric Fortier le long de la bande et lui assène une méchante charge contre la tête. Les arbitres n'hésitent pas et lui infligent une pénalité de match (59'35'').

Trois partout dans cette série. Le titre de champion de France se décidera dimanche prochain à  la patinoire René Froger. Les Ducs, vaillants à souhait, se frotteront à des Briançonnais privés de Bostjan Golicic (suspension automatique) et – peut être – de Pierre-Antoine Devin (blessé, n'est pas réapparu sur la glace au troisième tiers).

Étoiles du match : *** Johan Skinnars (Angers), ** Florian Hardy (Angers), *  Tim Crowder (Angers)

 

Angers - Briançon 3-1 (3-0, 0-1, 0-0)
Vendredi 4 avril 2014  à 20h00 à la patinoire du Haras. 1072 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Barbez et Bruno Colleoni assisté de Matthieu Loos et Matthieu Barbez
Pénalités : Angers 14' (2', 6', 6') ;  Briançon 31' (2', 2', 27').
Tirs cadrés : Angers  28 (14, 6, 8) ; Briançon 32 (9, 12, 11)

Évolution du score :
1-0 à 07'17" : Skinnars assisté de Crowder et Mrena
2-0 à 12'17" : Crowder assisté de Skinnars
3-0 à 19'04'' : Fortier assisté de Skinnars et Crowder
3-1 à 20'10'' : Bernier assisté de Labrecque