Corée du Nord - Géorgie (Championnats du Monde Division 3)

La Corée du Nord sans pitié pour la Géorgie

Après le retour de Hong Kong, c’est aux grands débuts de la Géorgie qu’assiste le public de Kockelscheuer.

 Si l’ancienne république soviétique avait connu le hockey, la discipline n’y était plus pratiquée depuis 1986. Les difficultés structurelles, frein au développement, ont peu à peu été combattues, le championnat investissant la petite patinoire de la capitale Tbilissi, des rencontres se déroulant également en province : sur les bords de la Mer Noire à Batoumi, dans la station de sports d’hiver de Bakuriani, sur une piste extérieure.

Profitant de la tenue d’une poule du Mondial D3 à Erevan, ils avaient affronté l’Afrique du Sud et leur voisin arménien en amical en 2008, avant de participer aux qualifications aux Émirats Arabes Unis en 2012. Les efforts du Président de la Fédération, Denis Davydov, ont été récompensés par une intégration à la Fédération Internationale en 2009. Malheureusement, ce pionnier ne pourra assister à la rencontre historique de ce jour, ayant perdu la vie sur une route de la Turquie orientale en compagnie notamment du secrétaire général Lasha Tsagareishvili et de son homologue arménien Karen Khachatryan alors qu’ils devaient rejoindre Istanbul où un vol les attendait pour assister à Tunis au congrès IIHF de septembre 2009.

L’adversaire du jour est la Corée du Nord, déjà aperçue au Luxembourg en 2008, où elle avait enchaîné les victoires. Éclaircie dans un parcours chaotique pour les joueurs de la péninsule, dont le forfait de 2007 les a éloignés de la Division 2. Derniers de ce championnat en 2009, forfaits deux ans plus tard, les Coréens ont ensuite vu le pays organisateur (la Turquie en 2012, l’Afrique du Sud en 2013) leur fermer la porte de la remontée. S’ils entrent sur la glace avec en fond sonore la chanson Poupée de cire, poupée de son, ils font vite sentir à leur inexpérimenté adversaire qu’ils n’ont pas traversé l’Asie et une partie de l’Europe pour s’amuser.

Très vite mis en jambes par Myong Chol Kim, le cerbère Kakha Ambrolava s’attend à souffrir, y compris lors des rares séquences de supériorité numérique. Les Géorgiens y demeurent dans leur camp, en quête d’une rondelle insaisissable. Au retour à cinq, le jeu s’apparente à une infériorité seule la maladresse retardant l’ouverture de la marque nord-coréenne. Meilleur arrière des Mondiaux 2012 et 2013, le défenseur Ri Pong Il déborde à droite pour servir Kim Hyok Ju, dont la reprise sans contrôle fait mouche (1-0 à 06'13"). Ambrolava n’est pas avare d’efforts pour empêcher l’écart d’enfler : sa botte empêche Ri Se Gwang de doubler la mise, ses poteaux l’assistant face à Kim Ju Hyok et Ri Pong Il. Le gardien de Bakuriani compte déjà neuf arrêts lorsqu’il cède sur un revers à ras glace de Kim Song Gum (2-0 à 09'18").

La deuxième faute coréenne, une obstruction de Kim Kuk Chol, ne lui accorde pas plus de répit. Devant lui, Amiran Geperidze éprouve de grandes difficultés à ajuster une passe vers un équipier positionné à quelques mètres à peine sur sa droite. Ri Chol Min en profite pour l’ajuster de près (3-0 à 10'31"). Les remontrances de Gocha Jeiranashvili envers son dernier rempart paraissent injustifiées tant celui-ci est abandonné par une défense peu mobile.

La Corée du Nord étouffe son adversaire. Ri Chol Min convertit le troisième lancer sur le poteau, venu de Kim Hyok Ju (4-0 à 15'10"), Ri Se Gwang l’imite sur un rebond (5-0 à 17’14") et le défenseur Ri Pong Il se promène dans la défense pour servir Kim Myong Chol (6-0 à 18'29").

Les actions « d’école » s’enchaînent, au grand désarroi de Jeiranashvili père, déjà très nerveux à l’échauffement. La deuxième période ne va aucunement l’apaiser. S’il n’a pas eu d’arrêt à effectuer, Pak Kuk Chol est rappelé au banc à l’heure où ses équipiers se chargent de dégouter son homologue : un rebond converti par Kim Myong Chol (7-0 à 20'14"), une déviation de Kim Ju Hyok (8-0 à 22'02"), un jeu à trois conclu par Ri Se Gwang (9-0 à 23'33"), et des lancers millimétrés en lucarne signés Kim Kwang Ho et Kim Hyok Ju (10-0 à 24'17" et 11-0 à 25'33") obligent les Géorgiens à rappeler Kakha Ambrolava, soulagé de regagner le banc après avoir essuyé 45 lancers en vingt-sept minutes… quelques secondes avant que son homologue ne négocie son premier arrêt face à Gogichashvili, décalé à droite d’où il a pour une fois le temps de lancer.

Le suppléant Konstantine Sankidze, venu de Tbilissi comme une partie de la défense et à la différence d’une attaque évoluant principalement au Mimino Bakuriani, se démarque par une couleur de maillot singulière. Le porteur d’un chandail noir floqué du numéro 86 se met rapidement en évidence d’une bonne intervention aux devants de Kim Ju Hyok. Dans une rencontre où la vitesse de patinage et les transmissions tranchent terriblement en défaveur des joueurs du Caucase, les rares passes manquées et les tirs repoussés reviennent inlassablement vers un joueur coréen, tel An Chol Hyok après un tir sur le poteau (12-0 à 33’03"). Moins d’une minute après une mine de la ligne bleue venue de Kim Nam Hyok (13-0 à 34'30"), la Corée du Nord concède un dégagement interdit, qui lui permet d’entamer une contre-attaque à trois contre un…

La défense géorgienne ne parvient pas à imposer ses muscles devant l’enclave, ce dont profitent Kim Nam Hyok, plus vif que Davidov (14-0 à 35'26"), Kim Chol Bom, au pressing (15-0 à 37'04"), puis Ju Sung Hyok et Kim Kuk Chol sur des déviations (16-0 à 41'42" et 17-0 à 42'08"). Les Nord-Coréens ne prennent même plus la peine de lever les bras et regagnent le banc sans réaction particulière. Ils mettent cependant un point d’honneur à enchaîner les actions rapides, qui permettent à Ri Chol Jin de marquer dans une cage grande ouverte (18-0 à 43'52") et à Ju Sung Hyok de conclure un débordement de Ri Se Gwang sur lequel deux défenseurs trébuchent (19-0 à 44’48"). Même le tableau d’affichage a parfois du mal à suivre le rythme nord-coréen, légèrement ralenti par le courage de Sanikidze et ses 36 arrêts en trente-trois minutes, dont un réflexe sur un tir surpuissant de Kim Myong Chol.

Le tableau d’affichage s’arrêtera à 22, suite à des actions collectives conclues par Kim Hyok Ju (20-0 à 49'54" et 21-0 à 53'30") et un dernier but en supériorité de son presque homonyme Kim Ju Hyok (22-1 à 58'45"). Auparavant, la Géorgie aura réussi à enflammer les travées. Le vétéran Gocha Jeiranashvili s’offre une courte échappée et, une fois passée la ligne bleue, envoie un lancer tendu qui bat Pak Il, ou "Pak two" comme annoncé par la table de marque, côté mitaine (21-1 à 54'05"). De quoi sauver l’honneur du dernier venu aux Championnats du monde à l’issue d’une partie sans suspense.

Désignés meilleurs joueurs de la rencontre : Kim Hyok Ju pour la Corée du Nord et Konstantine Sanikidze pour la Géorgie.


Corée du Nord – Géorgie 22-1 (6-0, 9-0, 7-1)
Dimanche 6 avril 2014 à 16h00 à la patinoire de Kockelscheuer. 100 spectateurs.
Arbitrage d’Igor Tsernyshov (EST) assisté de Thomas Caillot (FRA) et Zhinan Cui (CHI).
Pénalités : Corée du Nord 8' (4’, 4’, 0’), Géorgie 18' (0’, 2’, 6’+10’).
Tirs : Corée du Nord 92 (30, 31, 31), Géorgie 4 (0, 2, 2).

Évolution du score :
1-0 à 06'13" : Kim Hyok Ju assisté de Ri Pong Il
2-0 à 09'18" : Kim Song Gun assisté de Ju Sung Hyok
3-0 à 10'31" : Ri Chol Min assisté de Kim Hyok Ju (inf. num.)
4-0 à 15'10" : Ri Chol Min assisté de Kim Hyok Ju
5-0 à 17’14" : Ri Se Gwang assisté de Pak Song Jin et Kim Kwang Ho
6-0 à 18'29" : Kim Myong Chol assisté de Ri Pong Il
7-0 à 20'14" : Kim Myong Chol assisté de Ri Chol Min
8-0 à 22'02" : Kim Ju Hyok assisté de Ri Chol Jin
9-0 à 23'33" : Ri Se Gwang assisté de Ju Sung Hyok et Kim Kwang Ho
10-0 à 24'17" : Kim Kwang Ho assisté de Pak Song Jin
11-0 à 25'33" : Kim Hyok Ju assisté de Kim Myong Chol et Ri Chol Min
12-0 à 33’03" : An Chol Hyok
13-0 à 34'30" : Kim Nam Hyok assisté de Kim Chol Hyok
14-0 à 35'26" : Kim Nam Hyok assisté de Ri Chol Min et An Chol Hyok
15-0 à 37'04" : Kim Chol Bom assisté de Kim Ju Hyok
16-0 à 41'42" : Ju Sung Hyok assisté de Pak Song Jin et Kim Song Gun
17-0 à 42'08" : Kim Kuk Chol assisté de Kim Chol Hyok et Ri Chol Jin
18-0 à 43'52" : Ri Chol Jin
19-0 à 44’48" : Ju Sung Hyok assisté de Ri Se Gwang
20-0 à 49'54" : Kim Hyok Ju assisté de Kim Myong Chol
21-0 à 53'30" : Kim Hyok Ju assisté de Kim Myong Chol et Kim Chol Bom (sup. num.)
21-1 à 54'05" : G. Jeiranashvili
22-1 à 58'45" : Kim Ju Hyok assisté de Ri Chol Jin et Kim Chol Hyok (sup. num.)

Corée du Nord

Gardien : Pak Kuk Chol puis Pak Il à 20'00"

Défenseurs : An Chol Hyok - Ri Pong Il (A) ; Kim Song Gun – Pak Song Jin ; Kim Nam Hyok - Kim Chol Hyok.

Attaquants : Kim Hyok Ju - Ri Chol Min - Myong Chol Kim ; Ju Sung Hyok (C) - Ri Se Gwang - Kim Kwang Ho ; Chol Jin Ri - Kim Kuk Chol - Kim Ju Hyok ; Kim Chol Bom, Jon Song Chol.

Géorgie

Gardien : Kakha Ambrolava puis Konstantine Sanikidze à 27'15"

Défenseurs : Giorgi Jeiranashvili - Amiran Geperidze ; Mikheil Davitashvili (A) - Ilia Davidov (C) ; Zaza Gongadze - Gurami Archvadze.

Attaquants : Giorgi Jangobegishvili - Vakhtang Gogichashvili - Gocha Jeiranashvili (A) ; Zurab Nadirashvili - Mikheil Vedyapin - Giorgi Gigauri ; Giorgi Gobejishvili - Gia Oganeziani - Davit Oganeziani.