Luxembourg - Bulgarie (Championnats du Monde Division 3)

La Bulgarie gâche la fête

Pays hôte pour la troisième fois en sept ans, le Luxembourg a soigné son avant-match : le groupe Scheppe Siwen vient chauffer une patinoire presque comble, les jeunes pousses exécutent une chorégraphie à laquelle participent les représentants de plusieurs nations, puis le discours inaugural du Président de la Fédération suédoise Christer Englund vient clore la cérémonie d’ouverture. Le public est surtout venu en nombre dans l’espoir de revivre le même exploit qu’en 2008, année où la Turquie avait cédé d’entrée. L’adversaire bulgare sort d’un Mondial 2013 raté synonyme de la fin de plusieurs années en D2 puis D2B mais n’en demeure pas moins un adversaire de poids à ce niveau.

À l’issue d’un départ timide illustré par deux dégagements interdits, les Luxembourgeois pressent dans l’élan d’un lancer côté gauche de Wambach. Les encouragements montent en puissance à mesure que la zone bulgare est investie, mais le trop plein d’enthousiasme conduit Robert Beran en prison. L’occasion de voir que la Bulgarie est plutôt à l’aise en supériorité. La rondelle circule bien entre les deux attaquants d’origine russe, Yotov et Muhachev, le premier plaçant le palet sous la barre sur une offrande du second (0-1 à 04'25"). Le pressing de Beran permet de récupérer le disque en zone offensive. La Bulgarie concède à son tour un dégagement interdit, puis une faute d'Aleksandr Panev. Le portier Mihaïlov, au cœur de sa troisième décennie de championnats du monde, repousse en catastrophe un essai lointain de Welter, mais le capitaine Scheier oublie Aleksei Yotov, parti se jouer Michel Welter d’une feinte parfaite (0-2 à 06'53").

Un raid de Marcus Eriksson redonne de la voix à un public de nouveau craintif quand Hodulov dribble le très chevelu François Schons pour défier Welter d’un lancer mal ajusté, et lorsque Nikolov décale Eftimov, dont le tir heurte le poteau. Le Grand-Duché réagit par un jeu à trois Beran-Gronlund-Welter, sur lequel la défense rouge est prise de court. Panev regagne la prison, d’où il voit les siens écarter un jeu de puissance en manque de solutions. Plus percutant, Stanislav Muhachev file derrière la cage, d’où il délivre une passe précise que Yotov expédie sous la barre (0-3 à 15'57").

Si la concentration fait parfois défaut aux joueurs locaux, leur capacité à réagir est à souligner. Chaque but encaissé a donné lieu à une riposte tricolore. Celui-ci ne fait pas exception car Eriksson repique de l’aile gauche vers la cage. La botte de Mihaïlov n’est pas assez ferme, Eric Wambach suit (1-3 à 17'30"). Moins à l’aise, le portier bulgare écarte le tir de Scheier dans la précipitation, puis s’avoue vaincu quand Houdremont surgit pour conclure l’action entamée par Robert Beran derrière le but (2-3 à 19'24").

La pause ne ralentit pas l’élan des Luxembourgeois, passés près de l’égalisation sur un tour de cage d’Eriksson, échoué sur le poteau. La reprise inaugure une prise d’assaut du but balkanique. Le boulet de canon de Ronny Scheier est lui aussi repoussé in extremis vers Benny Welter, bien placé (3-3 à 20'38"). La partie semble sur le point de tourner à l’avantage des blancs. Un lancer du poignet de Benny Welter et une percée de Gronlund font encore vaciller l’arrière-garde.

La faute de Ronny Scheier remet la Bulgarie, chancelante, en scelle. Le sacrifice de Georges Scheier et un sauvetage de Michel Welter contrecarrent les plans de la paire Yotov-Muhachev, et Eriksson subtilise le palet à Boyadjiev pour battre Konstantin Mihaïlov côté plaque (4-3 à 28'38"). Les décibels atteignent un nouveau plafond… pour retomber une minute plus tard car les deux principales menaces ont le don de glacer l’ambiance : la botte de Welter ne résiste pas à Stanislav Muhachev (4-4 à 30'01"). Le premier bloc bulgare, souverain, met à mal des locaux acculés dans leur zone et Michel Welter, dont le gant intercepte le missile de Maksim Eftimov, est rarement épargné.

La réponse vient d’attaquants incisifs, comme Marcus Eriksson, très inspiré malgré son manque d’expérience en équipe nationale. Son lancer soudain dès l’entrée en zone surprend ainsi le gardien du CSKA Sofia, sans réaction (5-4 à 31'32"), mais vite remis de ses émotions sur une nouvelle attaque Beran-Welter. Imperturbables, les Bulgares s’appuient sur le talent de leurs deux maestros. Souvent à l’affût aux abords de la ligne bleue, Aleksei Yotov sait se faire oublier malgré les mises en garde du banc luxembourgeois. Quant à Stanislav Muhachev, son aisance technique lui permet de remonter grand nombre de palets et d’approvisionner le troisième homme Ivan Hodulov. Ce dernier, passé par la Russie et la Slovaquie, connaît toutefois des difficultés dans la finition, comme en témoigne un tir repoussé par la barre et un raid terminé par un essai hors cadre, provoquant toutefois la faute de Gilles Biver.

Avec un homme de plus, les verts et rouges sont redoutables, offrant l’opportunité au défenseur Bozhanov, infiltré dans l’enclave, de faire chauffer le gant de Welter. La présence ininterrompue de Muhachev accule la défense. Pressé, Kevin Gronlund dégage le palet au-dessus du plexiglas. Cette double supériorité permet à Yotov de distiller un nouveau caviar à Hodulov (5-5 à 35'37"). Le retour à forces égales ne modifie pas grand-chose, la Bulgarie parvenant peu à peu à contrôler un adversaire moins fringant. Le plongeon du jeune Waltener ne permet pas d’écarter le danger très longtemps car Muhachev ramène inlassablement le palet dans la zone, où le défenseur Bogdan Stefanov redonne l’avantage aux siens, via la barre transversale (5-6 à 39'28").

À la reprise, la glace jalonnée de nombreuses flaques d’eau donne à la trajectoire du palet des effets surprenants. Elle n’empêche pas Ivan Hodulov de (re)mettre en évidence les difficultés défensives de la troupe de Vladimir Kouznetsov. Une charge contestée de Gronlund sur Muhachev témoigne de ces difficultés à contrecarrer les plans balkaniques. Le gant de Welter chauffe encore devant Yotov puis Boyadjiev, avancé, avant que Hodulov ne gâche une nouvelle offrande de Muhachev devant une cage ouverte.

La Bulgarie n’aura pas à regretter ce manque de réalisme. Vainqueur d’une mise au jeu, Maksim Eftimov s’y prend à deux fois pour creuser l’écart (5-7 à 46'08") avant de forcer la décision sur une échappée côté gauche (5-8 à 46'23"). Les ratés de Hodulov dans la finition se poursuivent sur un contre de Stanislav Muhachev, mais ils auront été compensés par sa capacité à conserver le disque, notamment dans une fin de match où les Luxembourgeois, en manque de fraîcheur, auront tenté en vain de régir.

Réaliste en début de rencontre, la Bulgarie sort indemne du piège inaugural. Elle devra désormais affronter des adversaires a priori plus faciles avant la joute finale face à la Corée du Nord. Sa redoutable première ligne sera un atout de poids dans l’opération remontée.

Désignés meilleurs joueurs de la rencontre : Alexei Yotov pour la Bulgarie et Marcus Eriksson pour le Luxembourg.



Luxembourg – Bulgarie 5-8 (2-3, 3-3, 0-2)
Dimanche 6 avril 2014 à 19h45 à la patinoire de Kockelscheuer. 850 spectateurs.
Arbitrage de Tim Tzirtziganis (BEL) assisté de Michael Johnstone (CAN) et Orri Sigmarsson (ISL).
Pénalités : Luxembourg 12' (2’, 6’, 4’), Bulgarie 8' (4’, 0’, 4’).
Tirs : Luxembourg 39 (16, 13, 10), Bulgarie 43 (10, 15, 18).

Évolution du score :
0-1 à 04'25" : Yotov assisté de Muhachev (sup. num.)
0-2 à 06'53" : Yotov assisté de Muhachev (inf. num.)
0-3 à 15'57" : Yotov assisté de Muhachev
1-3 à 17'30" : Wambach assisté d’Eriksson
2-3 à 19'24" : Houdremont assisté de Beran et Schons
3-3 à 20'38" : B. Welter assisté de Gronlund et Beran
4-3 à 28'38" : Eriksson (inf. num.)
4-4 à 30'01" : Muhachev assisté de Yotov et Hodulov
5-4 à 31'32" : Eriksson
5-5 à 35'37" : Hodulov assisté de Yotov et Boyadjiev (double sup. num.)
5-6 à 39'28" : Stefanov assisté de Hodulov
5-7 à 46'08" : Eftimov
5-8 à 46'23" : Nikolov assisté d’Eftimov et Vasilev

Luxembourg

Gardien : Michel Welter.

Défenseurs : Kevin Grönlund - Ronny Scheier (C) ; Clément Waltener - François Schons ; Christophe Thiry - Gilles Biver ; Philippe Bechtold.

Attaquants : Ben Houdremont - Benny Welter (A) - Robert Beran ; Sacha Backes - Georges Scheier - Steven Minden ; Eric Wambach - Marcus Eriksson - Thierry Holtzem ; Patrick Schon (A), 22 Frederic Davidson.

Remplaçant : Gilles Mangen (G).

Bulgarie

Gardien : Konstantin Mihaïlov.

Défenseurs : Aleksandr Panev - Bogdan Stefanov ; Nikolay Bozhanov - Aleksandar Vasilev ; Petar Mihov.

Attaquants : Ivan Hodulov (A) - Stanislav Muhachev (C) - Aleksei Yotov ; Maksim Eftimov - Martin Boyadjiev (A) - Martin Nikolov ; Krasimir Monov - Rosen Hristov - Aleksandar Panev.

Remplaçants : Radosvet Petrov (G), Ivan Yelev, Yanaki Gatchev, Tomislav Georgiev.