Géorgie - Hong Kong (Championnats du Monde, Division 3)

Et de deux pour Hong Kong

Hong Kong vise la deuxième victoire en autant de rencontres face à la Géorgie, très remontée. Bonnes intentions et cris de guerre suffiront-ils à éviter une nouvelle déroute ?

Un signe positif vient du premier tir de la partie, venu de Gogichashvili, et de quelques mouvements derrière la cage de Ho. La défense essaie de s’appliquer dans le marquage face à une pression il est vrai moindre que celle de la veille. Encore sollicité, King Ho met fin à une attaque menée par Goperidze, dont le centre vers Gocha Jeiranashvili est écarté.

Si Konstantin Sanikidze, bénéficiaire de l’alternance devant la cage, écarte du casque un tir en force de Franky Choi, ce sont bien ses partenaires qui créent le jeu, notamment sur le premier jeu de puissance. Moment choisi par Amiran Geperidze d’adresser une reprise sans contrôle vers la jambière solide de King Ho. Même si le déficit en matière de patinage est encore criant, la Géorgie a plus de temps pour tenter d’organiser son jeu. Sa bonne entame prend fin à la septième minute, sur un coup de coude de Jeiranashvili fils.

Plutôt réaliste face aux Émirats Arabes Unis, Hong Kong manque encore d’inspiration et voit la défense contrer plusieurs lancers, avant de céder, prise à défaut par un palet expédié derrière le but et exploité avec promptitude par Franky Choi (0-1 à 08'07"). Menée, la Géorgie perd déjà plusieurs palets, qu’elle ne parvient plus à emmener dans le camp adverse. Signe d’impuissance, Geperidze est contraint de lancer de la ligne rouge. Quant à la première charge de Yannick Wong, elle a le don d’énerver les hommes de l’Ukrainien Evgeny Alipov.

Après un but de la neutre signé Tony Leung, invalidé pour hors-jeu (15'31"), une contre-attaque de Terry Choi (0-2 à 15'42") et une passe de Kan reprise sans contrôle par Sun Yin Ho (0-3 à 17'52") permettent aux Asiatiques de se détacher. Sin Him Kan, nullement rassasié, se promène encore dans la défense, mais la reprise de Bernard Fung est interceptée par le gant de Sanikidze. Déjà auteur d’une quinzaine d’arrêts, celui-ci concède un rebond dangereux, repris par Franky Choi (0-4 à 18'59").

Le remplaçant Ambrolava est encore froid lorsqu’il doit mettre fin au raid entamé par Alvin Sham depuis sa zone. Barry David Beck donne du temps de glace aux jeunes Jeffrey Tai et Hei Yu To, nés en 1995. Sur la deuxième supériorité, la Géorgie se procure enfin une occasion par Oganeziani, mais King Ho reste concentré sur la tentative à ras glace. Quant à son homologue, il est contraint de geler le palet sur un dégagement, les Hongkongais faisant jeu égal avec un homme de moins. La deuxième faute de Bernard Fung en l’espace de trois minutes n’y change rien, deux uniques lancers lointains venant employer Ho.

En sortant de la prison, Bernard Fung sale la note du revers (0-5 à 28'47"). Les Géorgiens, désormais repliés à trois devant l’enclave, contrent plusieurs lancers et Giorgi Jeiranashvili plonge deux fois de suite pour épargner le dernier rempart, avant de sauver sur sa ligne. La défense cède encore devant Bernard Fung, servi par un patient Sun Yin Ho (0-6 à 35'22"), puis Yannick Wong la transperce pour venir tromper Ambrolava de près (0-7 à 37'38").

Les jambes géorgiennes deviennent de plus en plus lourdes, comme sur cette possibilité de contre-attaque à trois contre un, transformée en trois contre quatre une fois la zone offensive atteinte…

Hong Kong marquera encore à cinq reprises au cours du dernier vingt. Période pendant laquelle Sun Yin Ho fait le spectacle. Très à l’aise dans le rôle de passeur, il offre d’une passe précise le triplé à Bernard Fung (0-8 à 40'49"), transmet le palet au défenseur Tony Leung, au lancer dévié par une crosse géorgienne (0-9 à 42'40"). Avec son compère Fung, muni d’une grille pour protéger ses lunettes, ils continuent à s’amuser dans la zone géorgienne, le passeur devenant buteur (0-10 à 46'24" et 0-11 à 46'55").

Privée de Jangobegishvili, auteur d’un coup de poing dans le dos d’un Hongkongais sur une explication musclée, la Géorgie concède un dernier but à Hang Leong Mo, au pressing devant la cage (0-12 à 54'07"). Hong Kong peut fêter cette deuxième victoire, agrémentée d’un blanchissage partagé par Ho et Keung.

Désignés meilleurs joueurs de la rencontre : Kakha Ambrolava pour la Géorgie et Sun Yin Ho pour Hong Kong.


Géorgie - Hong Kong 0-12 (0-4, 0-3, 0-5).
Lundi 7 avril 2014 à 12h30 à la patinoire de Kockelscheuer. 100 spectateurs.
Arbitrage de Tomislav Knezevic (CRO) assisté de Vytautas Lukosevicius (LIT) et Orri Signarsson (ISL).
Pénalités : Géorgie 31' (2’, 2’, 2’+5’+20’), Hong Kong 8' (2’, 4’, 2’).
Tirs : Géorgie 10 (5, 3, 2), Hong Kong 55 (18, 18, 19).

Évolution du score :
0-1 à 08'07" : F. Choi assisté de Sham et Kan
0-2 à 15'42" : T. Choi
0-3 à 17'52" : S. Y. Ho assisté de Kan
0-4 à 18'59" : F. Choi assisté de Sham
0-5 à 28'47" : Fung assisté de Tai
0-6 à 35'22" : Fung assisté de S. Y. Ho
0-7 à 37'38" : Wong assisté de S. Y. Ho (sup. num.)
0-8 à 40'49" : Fung assisté de S. Y. Ho
0-9 à 42'40" : Leung assisté de S. Y. Ho
0-10 à 46'24" : S. Y. Ho assisté de Fung
0-11 à 46'55" : S. Y. Ho assisté de Fung et Kan
0-12 à 54'07" : Mo

Géorgie

Gardien : Konstantine Sanikidze puis Kakha Ambrolava à 20'00"

Défenseurs : Giorgi Jeiranashvili – Gia Oganeziani ; Mikheil Davitashvili (A) - Ilia Davidov (C) ; Zaza Gongadze - Gurami Archvadze.

Attaquants : Amiran Geperidze - Vakhtang Gogichashvili - Gocha Jeiranashvili (A) ; Zurab Nadirashvili - Mikheil Vedyapin - Giorgi Gigauri ; Giorgi Jangobegishvili - Davit Oganeziani- Giorgi Gobejishvili.

Hong Kong

Gardien : King Ho puis Emerson Keung à 40’00"

Défenseurs : Pak Lun Chow - Yannick Wong ; Julian Ma (A) - Tony Leung ; Chi Kin Lam - Ting Kwan Yeung.

Attaquants : Bernard Fung - Sun Yin Ho - Siu Him Kan ; Terry Choi - Alvin Sham (A) - Franky Choi ; Hang Leong Mo - John Fu - Arthur Kong Chee Tam (C) ; Hei Yu To – [Arthur Kong Chee Tam ] - Jeffrey Tai, Chun Keung Kan.