Corée du Nord - Luxembourg (Championnats du Monde Division 3)

Le Luxembourg abonné au bronze ?

La défaite face à la Bulgarie a dilapidé une grande partie des minces espoirs luxembourgeois. Pour continuer à croire en ses chances de titre, le pays organisateur devra résister aux Nord-Coréens. Tâche difficile en perspective pour Gilles Mangen, titularisé devant la cage.

La troupe de Vladimir Kouznetsov démarre pied au plancher et pousse les Asiatiques dans leurs derniers tranchements. Beran force le passage face à Ri Pong Il pour un lancer détourné, Sacha Backes s’infiltre à son tour dans une défense prise d’assaut, comme Pak Song Jin dribblé par Eriksson et Kim Chol Hyok, coupable de la première faute. Robert Beran serré de près, Georges Scheier prend ses responsabilités, contourne le bloc coréen et lance en force. Contraint de concéder le rebond, Pak Kuk Chol voit avec soulagement François Schons expédier le palet au-dessus. Le coup de coude de Groenlund, parti à l’abordage, change la donne.

Le défenseur An Chol Hyok occasionne les premiers frissons, nourris par un lancer de la droite de Kim Kwang Ho dans le filet latéral, l’illusion optique faisant croire au but. Si la défense coréenne est fébrile sur les poussées luxembourgeoises, une montée de Schons libère des espaces à Ri Chol Min, dont la feinte a raison de Mangen (1-0 à 10'17"). Treize secondes plus tard, Kim Kwang Ho trouve cette fois le cadre, en reprenant un palet aérien (2-0 à 10'30"). Les protestations du banc face à une crosse très élevée n’y changent rien.

Cette double réussite désorganise totalement les bleus. Face aux entrées de zone issues d’efforts individuels et aux nombreux palets de relance perdus, le collectif nord-coréen commence à faire la différence. Thiry est débordé par Kim Kuk Chol, dont le centre isole Ri Chol Jin (3-0 à 16'38"), et sur une mise au jeu remportée en zone offensive Ri Chol Min, en position idéale, préfère offrir le but à Hong Chun Rim (4-0 à 19'46").

À la reprise, le but de Kim Hyok Ju, échappé à gauche (5-0 à 20'09"), met fin au match difficile de l’ancien Montpelliérain. La botte de son suppléant Michel Welter est testée d’entrée par Ri Se Gwang, parti dans le dos de deux défenseurs qui se sont heurtés. Le Luxembourg essaie de muscler les débats, mais Biver ne récolte qu’une méconduite, le percutant Gronlund, malheureux dans ses tentatives offensives, est ensuite puni pour obstruction. Les fausses notes sont désormais très rares dans le jeu de Nord-Coréens nullement rassasiés. En supériorité, An Chol Hyok fait parler deux fois la poudre depuis les abords du cercle droit (6-0 à 29'09" et 7-0 à 32'55").

Pourtant les Luxembourgeois ne sont pas avares d’efforts pour sauver l’honneur. Georges Scheier profite d’une rare erreur, de Pak Song Jin, pour filer au but mais manque de lucidité en fin de course. Benny Welter s’appuie sur Beran pour lancer, sur le masque de Pak Kuk Chol, imperturbable. Les équipiers du portier de Taesongsan peuvent regagner le vestiaire confiants, non sans avoir méticuleusement reposé leurs casques derrière le banc. Après la deuxième pause, sans les joueurs de Hong Kong et de la Géorgie, rentrés à l’hôtel faute de suspense, Pak Il effectue son entrée devant le but. Pour une expérience plutôt amère…

À la suite d’un essai de Marcus Eriksson, Georges Scheier s’y prend à deux fois pour forcer la décision (7-1 à 43'37") sous les vivas d’un public demeuré enthousiaste, d’autant plus que Benny Welter profite d’un écran devant la cage pour tromper à son tour Pak Il (7-2 à 45'17"). Le banc rappelle ce dernier, mais le titulaire initial subit à son tour la révolte locale, car Georges Scheier, déchaîné, remet le couvert. Les bleus sont très pressants, coupent les passes d’adversaires méconnaissables. Un temps-mort est demandé par les Asiatiques, regroupés pour la majorité… sur la glace, à l’écoute de leur staff.

Kouznetsov tourne désormais avec deux lignes, Scheier étant positionné entre Holtzem et Wambach, qu’il trouve d’ailleurs au centre (7-3 à 49'15"). Et tout Kockelscheuer de croire à un improbable retour… La première ligne prend le relais et maintient la pression : on croit Robert Beran sur le point de marquer dans la cage ouverte, mais An Chol Hyok, dont les deux buts en supériorité auraient du sceller le sort des hôtes, sauve in extremis.

La succession de palets perdus ne profitera plus à un Grand-Duché en perte de vitesse dans les dernières minutes, contrecoup d’une grosse dépense d’énergie pour initier un retour inespéré. Sauf grosse contre-performance face aux deux autres représentants de l’Asie, une nouvelle troisième place, à laquelle il paraît condamné depuis une décennie, l’attendra ce week-end.

Désignés meilleurs joueurs de la rencontre : Ri Chol Min pour la Corée du Nord et Georges Scheier pour le Luxembourg.



Corée du Nord - Luxembourg 7-3 (4-0, 3-0, 0-3)
Lundi 7 avril 2014 à 19h30 à la patinoire de Kockelscheuer. 850 spectateurs.
Arbitrage de Valentin Lascar (ROU) assisté de Michael Johnstone (CAN) et Botond Palkovi (HON).
Pénalités : Corée du Nord 8' (2’, 4’, 2’), Luxembourg 20' (2’, 6'+10’, 2’).
Tirs : Corée du Nord 34 (16, 13, 5), Luxembourg 28 (6, 8, 14).

Évolution du score :
1-0 à 10'17" : Ri Chol Min assisté de Hong Chun Rim et Kim Hyok Ju
2-0 à 10'30" : Kim Kwang Ho
3-0 à 16'38" : Ri Chol Jin assisté de Kim Kuk Chol
4-0 à 19'46" : Hong Chun Rim assisté de Ri Chol Min
5-0 à 20'09" : Kim Hyok Ju
6-0 à 29'09" : An Chol Hyok assisté de Kim Hyok Ju et Ri Chol Min (sup. num.)
7-0 à 32'55" : An Chol Hyok assisté de Hong Chun Rim et Ri Chol Min (sup. num.)
7-1 à 43'37" : G. Scheier assisté de Wambach
7-2 à 45'17" : B. Welter assisté de Biver
7-3 à 49'15" : Wambach assisté de G. Scheier


Corée du Nord

Gardien : Pak Kuk Chol puis Pak Il de 40'00" à 45'17"

Défenseurs : An Chol Hyok - Ri Pong Il (A) ; Kim Song Gun – Kim Nam Hyok ; Pak Song Jin - Kim Chol Hyok.

Attaquants : Kim Hyok Ju – Hong Chun Rim - Ri Chol Min ; Ju Sung Hyok (C) - Ri Se Gwang - Kim Kwang Ho ; Ri Chol Jin - Kim Kuk Chol - Kim Ju Hyok ; Jon Song Chol - Kim Myong Chol - Kim Chol Bom.

Luxembourg

Gardien : Gilles Mangen puis Michel Welter à 20'09".

Défenseurs : Kevin Grönlund - Ronny Scheier (C) ; Clément Waltener - François Schons ; Christophe Thiry - Gilles Biver.

Attaquants : Ben Houdremont - Benny Welter (A) - Robert Beran ; Sacha Backes - Georges Scheier - Steven Minden ; Eric Wambach - Marcus Eriksson – Thierry Holtzem ; Patrick Schon (A).

Remplaçant : Frederic Davidson.