Les Tchèques sans défense ?

Quatre ans après son titre de champion du monde en 2010, Vladimir Ruzicka fait son grand retour sur le banc de la sélection tchèque.
 
Après les fâcheries entre son prédécesseur Hadamczik et certains joueurs, ses choix sont évidemment très attendus, mais pour l'instant, l'effectif a encore des contours très provisoires. Quatre joueurs de KHL (du Donbass et du SKA) sont arrivés dans la semaine : le gardien Alexander Salak, le défenseur Jan Kolar, les attaquants Lukas Kaspar et Roman Cervenka. Ils ne sont pas encore alignés, car Ruzicka veut jouer ces premières rencontres avec les joueurs présents depuis le début du stage la semaine dernière. Ces quatre-là seront des titulaires probables, à part Kolar qui aura quand même sa carte à jouer dans des lignes arrières déplumées.
 
Les hommes de Ruzicka avait remporté la médaille d'or par surprise en 2010, mais ils comptaient quand même sur des cadres expérimentés à l'arrière. Où sont-ils aujourd'hui ? Karel Rachunek est mort entre-temps dans l'accident d'avion de Yaroslavl. Miroslav Blatak et Petr Caslava sont actuellement blessés. Filip Novak est sous antibiotiques. Michal Rozsival a aujourd'hui 35 ans, il a connu une blessure du "bas du corps" mi-mars et a repris le jeu vendredi. On attend Ondrej Nemec, toujours en lice en KHL avec le Lev Prague. Et pour l'instant, il ne reste que Tomas Mojzis...
 
Quid de la première paire aux Jeux olympiques en février dernier ? Ladislav Smid ne joue plus depuis dix jours pour des problèmes de cou, et le staff n'a toujours pas réussi à contacter Marek Zidlicky. Le vétéran Tomas Kaberle, complimenté pour son grand retour, joue actuellement les barrages de relégation avec Kladno mais n'est pas en bonne forme physique. 
 
Pour le premier match de sa carrière d'entraîneur-adjoint, Jaroslav Spacek, récemment recruté pour se charger des défenseurs, découvre une équipe inexpérimentée. Le champion du monde "survivant" Mojzis a été promu capitaine, et il fait presque chef scout. Autour de lui, Stritesky, Kovar, Mozik, Jank et Vitasek n'ont jamais joué en équipe nationale. Gulasi (5 sélections) et Kudelka (6) seraient presque expérimentés en comparaison.
 
L'attaque compte elle aussi quatre nouveaux visages. Neuf débutants d'un coup, on n'avait plus vu ça depuis douze ans ! On ne s'étonne donc pas que cette formation virginale ait de la peine à imposer son jeu contre le Danemark, qui passe tout près d'ouvrir le score en fin de première période. Le gardien Jakub Kovar réalise un arrêt décisif face à Patrick Björkstrand.
 
La situation se débloque à la reprise. Phillip Bruggisser dégage le palet par-dessus le plexi depuis la zone défensive, et les Tchèques ne mettent que 4 secondes à convertir le jeu de puissance : Robert Kousal gagne la mise au jeu pour le lancer de la bleue de Tomas Kudelka, et Lukas Radil conclut dans le slot. Trente secondes plus tard, Ondrej Roman s'avance entre les cercles et double ma mise. Il inscrit peu après son second but personnel sur une belle combinaison collective en zone offensive, partie du défenseur Mozik et passée par Zohorna et Svacina. En quatre minutes exactement, les Danois ont été totalement assommés !
 
La domination tchèque est totale avec un hockey offensif, qui mêle agressivité, patinage et concentration. Le public se régale. Un but est refusé car l'arbitre a sifflé avant. Le score est porté à 4-0 par Nosek avec - cerise sur le gâteau - un "pénalty à la Forsberg", à bout de bras après avoir déplacé le gardien danois Patrick Galbraith.
 
La défense aux cinq débutants aura finalement passé une soirée relativement tranquille en ne concédant que douze tirs...
 
Commentaires d'après-match
 
Vladimir Ruzicka (entraîneur de la République Tchèque) : "Nous avons mis de jeunes joueurs qui étaient très motivés, et cela s'est ressenti en première période avec beaucoup d'erreurs. La longue pause avant leur dernier match a eu son influence. Kovar a heureusement tenu, et après la pause notre performance s'est améliorée. Nous avons marqué des buts rapides qui ont pris les Danois par surprise. Nous avons bien tenu les deux lignes bleues. Les gars ont bien travaillé, certains m'ont beaucoup surpris. La responsabilité est énorme. Énorme ! Seul celui qui s'est occupé de l'équipe nationale peut comprendre. Je me crois revenu quatre ans en arrière. C'est autre chose qu'en club, j'aime ça."
 
Ondrej Roman (attaquant de la République Tchèque) : "Je joue toute l'année avec Vlad Svacina à Vitkovice, nous sommes habitués l'un à l'autre. Tomáš Zohorna s'adapte parfaitement, il récupère les palets. Je suis heureux. Le match s'est bien passé aussi parce que nous avons bloqué les tirs et joué l'homme. Nous avons une équipe jeune, tout le monde perçoit sa chance. Chacun veut se montrer. Si ça ne marche pas pour ce championnat, il y a de la perspective pour la suite."
 
 
 
République Tchèque - Danemark 4-0 (0-0, 3-0, 1-0)
Jeudi 10 avril 2014 à 18h00 à Děčín. 3328 spectateurs.
Arbitrage de Jan Hribik et Pavel Hodek (TCH) assistés de Petr Blümel et Jaromir Bláha (TCH).
Pénalités : République Tchèque 12' (6', 2', 4'), Danemark 10' (6', 2', 2').
Tirs : République Tchèque 45 (13, 18, 14), Danemark 12 (5, 4, 3).
 
Évolution du score :
1-0 à 20'43" : Radil assisté de Kudelka et Kousal (sup. num.)
2-0 à 21'11" : Roman assisté de Svacina
3-0 à 24'00" : Roman assisté de Svacina et Zohorna
4-0 à 47'01" : Nosek (tir de pénalité)
 
 
République Tchèque (2' pour surnombre)
 
Gardien : Jakub Kovář.
 
Défenseurs : Tomáš Mojžíš (C) - Matej Stříteský ; Tomáš Kudělka - Lukáš Kovář ; Bohumil Jank (+2, 4') - Vojtech Mozík (+2) ; Michal Gulaši - Ondrej Vitásek (2').
 
Attaquants : Michal Vondrka (2') - Jakub Petružálek - Radek Smoleňák ; Tomáš Nosek - Robert Kousal - Lukáš Radil ; Tomáš Zohorna (+2) - Ondřej Roman (+2) - Vladimír Svačina (+2) ; Martin Zaťovič - Tomáš Filippi (2') - Petr Pohl.
 
Remplaçant : Tomáš Zavorka (G).
 
Danemark
 
Gardien : Patrick Galbraith.
 
Défenseurs : Jannik Christensen - Phillip Bruggisser (2') ; Jesper B. Jensen - Emil Kristensen ; Kasper Jensen (-2) - Simon Grønvaldt (-2) ; Sonny Hertzberg.
 
Attaquants : Morten Poulsen - Morten Green - Mads Christensen ; Morten Lie - Jesper Jensen - Patrick Bjorkstrand ; Sebastian Svendsen (-2, 4') - Morten Andreasen (-2, 2') - Mathias Thinnessen (-2) ; Anders Schultz - Kristoffer Lauridsen (2') - Steffen Klarskov Nielsen.
 
Remplaçant : Sebastian Dahm (G).