Suisse - Suède (Euro Hockey Challenge, à Rapperswil)

Alors que les finales nationales voient s'affronter Kloten - Zurich et Skellefteå - Färjestad, la Suisse et la Suède débutent leur préparation pour le prochain Championnat du monde ensemble.
 
Les finalistes n'étant pas encore sélectionnables, de même que certains exilés NHL bientôt en vacances, cela donne l'opportunité, de part et d'autre, d'intégrer de jeunes joueurs ainsi sensibilisés à l'équipe nationale. 
 
Le sélectionneur Sean Simpson est particulièrement attendu au tournant. Éliminés dès le premier tour du tournoi olympique, les vice-champions du monde auront la lourde tâche de confirmer ce statut à Minsk. Pour Simpson, il s'agit là de terminer en beauté. Il a en effet officialisé en cette fin de semaine son entente avec le Lokomotiv Yaroslavl. 
 
À la trêve olympique, le "Loko" avait recruté Dave King et pris la dernière place qualificative à l'ouest. Avant de créer la sensation puisque ce club, endeuillé par le terrible crash de 2011, a tour à tour éliminé les deux ogres occidentaux, le Dynamo Moscou et le SKA Saint-Pétersbourg. Là encore, ce sera un tout autre défi qui attendra Sean Simpson la saison prochaine après quatre années derrière le banc helvète.
 
Avant cela et le prochain Mondial, la Nati s'est donc réunie à Rapperswil puis Arosa pour une double confrontation contre la Suède.
 
La première a vu une victoire assez aisée des champions du monde. Linus Klasen (Luleå), Andreas Thuresson (Brynäs) et Dick Axelsson (Frölunda) se sont particulièrement mis en évidence en obtenant chacun 2 points. Il est à noter que les fans suisses n'ont pas fini d'entendre parler de deux de ces trois joueurs puisque Klasen et Axelsson ont respectivement signé pour Lugano et Davos.
 
Auteurs d'une entrée en matière décevante, les Suisses ont toutefois réussi à sauver l'honneur à 7 minutes de la fin grâce au jeune défenseur de Lugano Dominik Schlumpf.
 
En dehors de cette partie, la formation à la croix blanche a malheureusement perdu Eric Walsky. L'Américano-Suisse peut tirer un trait pour le prochain championnat du monde, contractant une ancienne blessure à la cuisse... pour sa première sélection.
 
Élus joueurs du match : Reto Suri pour la Suisse, Linus Ullmark pour la Suède.
 
 
Suisse - Suède 1-4 (0-2, 0-1, 1-1)
Mercredi 9 avril 2014 à la Diners Club Arena de Rapperswil. 3567 spectateurs.
Arbitrage de Karol Popovic et Nadir Mandioni assistés de Roman Kaderli et Simon Wüst.
Tirs : Suisse 22 (9, 5, 8), Suède 21 (8, 6, 7).
Pénalités : Suisse 6' (0', 2', 4'), Suède 4' (0', 0', 4').
 
Évolution du score :
0-1 à 07'59" : Klasen assisté de Brithén
0-2 à 18'45" : Andersén assisté de Kilström et Thuresson
0-3 à 21'51" : Axelsson assisté de Wennberg et Thuresson
0-4 à 50'13" : Hersley assisté d'Axelsson et Klasen (sup. num.)
1-4 à 53'18" : Schlumpf assisté de Scherwey et Walser (sup. num.)
 
 
Suisse
 
Gardien : Daniel Manzato.
 
Défenseurs : Dean Kukan - Julien Vauclair ; Tim Ramholt (-1) - Robin Grossmann (2') ; Dominik Schlumpf (-2) - Samuel Guerra (-2) ; Clarence Kparghai (-1).
 
Attaquants : Caryl Neuenschwander (-1) - Etienne Froidevaux (-1) - Thomas Déruns (-1) ; Inti Pestoni - Andres Ambühl - Reto Suri ; Pascal Berger (-1) - Eric Walsky (-2) - Thomas Rüfenacht (-2, 2') ; Lino Martschini (-1) - Samuel Walser (2') - Tristan Scherwey.
 
Remplaçant : Michael Flückiger (G).
 
Suède
 
Gardien : Linus Ullmark.
 
Défenseurs : Tom Nilsson (2') - Mikael Wikstrand ; Patrik Hersley (+2) - Jonas Ahnelöv (+2) ; Niclas Andersén (+1) - Lukas Kilström  (+1) ; Nichlas Torp.
 
Attaquants : Linus Klasen (+1) - Niklas Olausson (+1) - Daniel Bång ; Dick Axelsson (+2) - Alexander Wennberg (+2) - Andreas Thuresson (+2) ; Jesper Ollas - Anton Rödin (2') - Johan Ryno ; Patrik Carlsson - Daniel Mannberg - Anton Hedman ; Ted Brithén, Simon Önerud (+1).
 
Remplaçant : Adam Reideborn (G).