Suisse - Suède (Euro Hockey Challenge, à Arosa)

La préparation pour le prochain championnat du monde a plutôt mal débuté pour la Suisse, défaite par la Suède 1-4 et qui a perdu les services de l'attaquant Eric Walsky. Il s'agit du deuxième forfait après celui du défenseur Alessandro Chiesa, celui-ci intervenu avant cette double confrontation suédoise. 
 
Pour autant, le sélectionneur Sean Simpson a choisi de ne pas appeler de renfort et espère une réaction d'orgueil à Arosa pour ce deuxième match contre la Suède. Il a ainsi préféré titulariser devant les filets le trentenaire Michael Flückiger qui effectue là ses débuts internationaux. Linus Ullmark, vainqueur du trophée Honken remis au meilleur gardien de Suède à seulement 20 ans, est quant à lui confirmé une deuxième fois devant la cage Tre Kronor.
 
Particulièrement attentiste et maladroite lors du premier match à Rapperswil, la Suisse change totalement de visage à Arosa et affiche davantage d'intensité. Si ce sont les Suédois qui ouvriront la marque par Ahnelöv, la Suisse parviendra à égaliser puis à prendre les devants 2-1 avant la première pause. 
 
Néanmoins, difficile de contenir des Suédois particulièrement habiles en avantage numérique puisqu'ils auront marqué par deux fois dans cette configuration, trois lors de cette double confrontation.
 
Mais à dix minutes de la fin, déjà à l'origine des deux premiers buts de la Nati, la ligne 100% lausannoise Neuenschwander - Froidevaux - Déruns continue sa démonstration et sera encore décisive, but de Caryl Neuenschwander, auteur d'un doublé.
 
La prolongation s'avérant inutile, c'est finalement Reto Suri, le seul à réussir son essai, qui donnera la victoire à la Suisse aux tirs au but. Les Helvètes redressent la tête.
 
La Suède est donc tombée devant un adversaire bien plus tranchant. Une bonne nouvelle est néanmoins parvenue aux oreilles de Pär Mårts : le champion du monde Joel Lundqvist a désormais le feu vert. Le capitaine de Frölunda a joué de malchance cette saison, ralenti par deux fractures de stress, des douleurs à l'aine et aux abdominaux. Lundqvist se joindra à une équipe nationale quelque peu remaniée en vue d'affronter le Danemark mercredi puis vendredi.
 
 
Suisse - Suède 3-3 (2-1, 0-1, 1-1, 0-0) / 1-0 aux tirs au but.
Vendredi 11 avril 2014 au Kongresszentrum d'Arosa. 1750 spectateurs.
Arbitrage de Marco Prugger et Mark Wiegand assistés de Andreas Kohler et Balazs Kovacs.
Tirs : Suisse 25 (10, 8, 5, 2), Suède 33 (13, 12, 7, 1).
Pénalités : Suisse 10' (2', 4', 4', 0'), Suède 10' (4', 2', 2', 2').
 
Évolution du score :
0-1 à 09'45" : Ahnelöv assisté de Klasen et Önerud (sup. num.)
1-1 à 10'14" : Neuenschwander assisté de Froidevaux 
2-1 à 17'14" : Froidevaux assisté de Déruns et Ramholt (sup. num.)
2-2 à 21'35" : Bång 
2-3 à 42'01" : Klasen assisté d'Axelsson (sup. num.)
3-3 à 50'00" : Neuenschwander assisté de Kukan et Rüfenacht
 
Tirs au but :
Suisse : Suri (réussi), Ambühl (arrêté), Pestoni (arrêté).
Suède : Ryno (arrêté), Klasen (arrêté), Carlsson (arrêté).
 
Suisse
 
Gardien : Michael Flückiger.
 
Défenseurs : Dean Kukan (+1) - Julien Vauclair (+1, 2') ; Tim Ramholt (-1) - Clarence Kparghai (-1) ; Dominik Schlumpf (+1) - Samuel Guerra (+1, 4') ; Robin Grossmann.
 
Attaquants : Caryl Neuenschwander (+2) - Etienne Froidevaux (+1) - Thomas Déruns (+2, 2') ; Inti Pestoni - Andres Ambühl (2') - Reto Suri ; Lino Martschini (-1) - Samuel Walser (-1) - Tristan Scherwey (-1) ; Pascal Berger, Thomas Rüfenacht (+1).
 
Remplaçant : Daniel Manzato (G).
 
Suède
 
Gardien : Linus Ullmark.
 
Défenseurs : Tom Nilsson - Mikael Wikstrand (2') ; Patrik Hersley - Jonas Ahnelöv ; Niclas Andersén - Nichlas Torp (-1, 2') ; Lukas Kilström (-1).
 
Attaquants : Ted Brithén (-1) - Alexander Wennberg (-1, 2') - Andreas Thuresson (-2 ,2') ; Linus Klasen (+1) - Simon Önerud - Daniel Bång (+1) ; Dick Axelsson (2') -  Jesper Ollas - Anton Rödin - Johan Ryno ; Patrik Carlsson - Daniel Mannberg - Anton Hedman ; Dick Axelsson (-1).
 
Remplaçant : Adam Reideborn (G).