L'équipe-type de division 1 2013/14

Comme chaque année, les entraineurs ont été appelés par Hockey Archives à voter pour leur équipe-type des joueurs de division 1. Dans un championnat particulièrement homogène et de plus en plus relevé, ce ne sont pas moins de 31 joueurs, représentant 12 clubs, qui ont obtenu au moins une voix.

Le poste de gardien a été particulièrement disputé : si Matej Kristín a obtenu la meilleure moyenne de buts concédés, il a été boudé par les coachs, sans doute en raison de son affaire de culotte « peu académique » (convaincu de tricherie pour avoir des éléments supplémentaires dans sa culotte avant d'être relaxé en appel). Du coup Marc-André Martel, artisan de la présence de Dunkerque en playoffs, et Sébastian Ylönen, qui a réussi la transition Magnus/D1, ont été tout près de déboulonner le tenant du titre. Car oui, c’est une première dans l’histoire de l’équipe-type, un gardien parvient à préserver son titre deux saisons consécutives. Si Guillaume Richard a changé de club à l’intersaison il n’en est pas moins resté un maillon indispensable et sa montée en puissance tout au long de la saison lui ont permis d’emporter la première place.

Pour trouver grâce aux yeux des entraineurs de D1, être le meilleur pointeur parmi les défenseurs est une bonne solution. Comme lors des exercices précédents, celui-ci a été largement plébiscité. Avec 37 points, le Canadien des Yétis du Mont-Blanc, Jesse McConney, a fini aux portes du Top 10 des pointeurs du championnat et a glané par la même sa place dans notre équipe-type. Pour le seconder, les entraineurs ont plutôt cherché à lui adjoindre un défenseur plus défensif. Parmi le quatuor qui a lutté pour la seconde place c’est finalement le plus petit qui l’a emporté. Jussi Laine pour sa seconde saison dunkerquoise a continué à impressionner par son calme, son sens du placement et sa relance précise. Il devance donc un groupe de trois hommes culminant au minimum à 1m80 : le Bordelais Fredrik Dratzén, le Lyonnais Aymeric Gillet et le Mulhousien Ondřej Poživil.

A l’offensive, il y a un poste qui a rapidement trouvé son leader : à un vote près, le meilleur buteur du championnat, Étienne Brodeur, aurait pu obtenir l’unanimité. Son sens du but et sa puissance sur l’échec avant ont donc séduit les coachs. Du coup, le poste d’ailier droit ayant été accaparé par le Canadien, les entraineurs ont reporté tous les autres ailiers sur l’aile gauche. Et à ce petit jeu, c’est le meilleur pointeur du championnat, Miroslav Kristín qui remporte la mise. Le Slovaque des Lions avec ses 55 points et un ratio de +30 a joué un rôle prépondérant dans la domination lyonnaise cette saison. Au final, il devance un autre Lyonnais, Julien Lebey, ainsi que le binôme de Brodeur à Bordeaux, Francis Desrosiers. Pour le poste de centre, la lutte n’aura pas été bien longue : Jonathan Laberge s’est vite distingué et sa maitrise du jeu sur le premier trio lyonnais a marqué les esprits dans ce championnat. Seul l’Angloy Luc-Olivier Blain a pu obtenir plus d’une voix à ce poste stratégique.

L’équipe type Hockey Archives de Division 1 : Guillaume Richard (Mulhouse) ; Jesse McConney (Mont-Blanc) – Jussi Laine (Dunkerque) ; Miroslav Kristín (Lyon) – Jonathan Laberge (Lyon) – Étienne Brodeur (Bordeaux).

 

Guillaume Richard   Jesse McConney   Jussi Laine

Miroslav Kristin   Jonathan Laberge   Etienne Brodeur