Présentation quarts de finale de conférence (Playoffs 2014)

On y est, si tous les championnats européens se terminent ces jours, les playoffs NHL débutent ce mercredi avec cette année des confrontations de haut niveau et pour la plupart indécises. Avec la nouvelle formule, on retrouve peu de surprises parmi les équipes qualifiées mis à part peut-être les Stars de Dallas et les Blue Jackets de Columbus, notons tout de même qu’il y aura qu’une seule équipe canadienne présente lors du tournoi printanier. Voici donc un petit tour d’horizon des séries de ces quarts de finales de conférence.

 

Conférence Est

Boston Bruins - Détroit Red Wings

La cote : BOS 70% - DET 30%.

Boston part en reconquête après l’échec de la saison passée et la défaite en 6 matchs face aux Blackhawks de Chicago. Les hommes de Claude Julien partent pour ces séries avec le trophée du Président récompensant la meilleure équipe de saison régulière, on s’attend donc à ce qu’ils soient les grands favoris à l’Est. Avec une équipe plus homogène que l’an passé et avec des ajouts de poids (Iginla, Ericksson, Smith…), on voit mal Détroit gagner cette série. Mais l’expérience des Red Wings toujours dirigés par Mike Babcock pourrait causer des tors aux Bruins et les probabilités de victoires dépendront beaucoup de la santé des joueurs de Détroit souvent mise à mal en saison régulière. Mais Babcock a pu puiser dans le réservoir de Grand Rapids (sa filiale en AHL) pour trouver des joueurs capables du meilleur comme Tomas Tatar, Tomas Jurco ou bien Riley Sheahan. On aura donc droit à une série entre deux équipes de l’original six qui devrait ne pas être avare en intensité.

Les joueurs à suivre :

- BOS : après une première saison complète exceptionnelle, la révélation des playoffs de 2013 Torey Krug sera d’autant plus attendu. Devenu la véritable tour de contrôle en power-play, le jeune défenseur originaire du Michigan possède une vraie vision du jeu à l’offensive couplée d’un très bon lancer. Krug devrait une nouvelle fois faire mal (les Rangers s’en souviennent encore) en avantage numérique et contre-attaque, sans oublier qu’avec son mètre soixante-quinze il est également très bon en défensive.

- DET : Il est l’un des derniers suédois à arriver dans le Michigan et il fait déjà parti des piliers des Wings. Gustav Nyquist est devenu l’un des gros pointeurs de Détroit en l’espace d’une saison. Après avoir fait ses classes dans la très réputée équipe de Grand Rapids en mineur, Nyquist affole désormais les compteurs en NHLavec 48 points en 57 rencontres, ses bonnes performances lui ont même valu de figurer dans la sélection suédoise à Sochi. À 24 ans, il pourrait bien faire oublier ses prédécesseurs suédois lors de ces playoffs.

 

Tampa Bay Lightning - Montréal Canadiens

La cote : MTL 60% - TBL 40 %.

Depuis l’arrivée de Tampa-Bay dans la même division que Montréal, les deux équipes sont devenus en tout point rivales, faisant de cette série une confrontation qui devrait sentir la poudre. Le Lightning a réussi pour son dernier match à prendre la seconde place de la division Atlantique, synonyme de l’avantage de la glace pour ce quart de finale. Mais cet avantage sera t-il important ? On peut sérieusement en douter au vu du nombre de Québécois vivant dans le district de l’est de la Floride dont beaucoup seront au St.Pete Times Forum mercredi soir.

Si Montréal a gagné la guerre en tribune, rien n’est moins sûr sur la glace, tant les joueurs de Michel Therrien sont inconstant depuis le début de saison. De plus les attentes sont d’autant plus élevés que les saisons passées après la rapide élimination l’an dernier face à Ottawa. De plus, depuis l’arrivée de Thomas Vanek, l’attente des partisans est d’autant plus forte. La seule équipe canadienne en séries arrivera-t-elle à surmonter la pression ? Du côté de Tampa-Bay, tout est au beau fixe, après une bonne saison, les Bolts ont retrouvé une place en playoffs, si le départ de Martin St-Louis semble être digéré, la récente blessure de Ben Bishop semble plus inquiétante mais le talentueux gardien américain devrait tenir sa place, tandis que du côté du Canadien, Galchenyuk devrait manquer le 1er tour des séries.

Les joueurs à suivre :

- TBL : Il ne vous disait peut-être pas grand chose en début de saison, mais désormais tout le monde connaît son nom. Ondrej Palat est devenu le leader de l’attaque du Lightning. Avec 59 points en 82 rencontres, le Tchèque possède également un ratio de +32 (le meilleur et de loin de son équipe), joueur rapide avec des mains en or il est aussi bien passeur que buteur. Couplé à Steven Stamkos, Palat sera peut-être la clé pour mettre Price à terre.

- MTL : Il pourrait être comparé à un moteur diesel tant il a eu du mal à ouvrir son compteur cette saison, mais une fois lancé, David Desharnais tourne à plein régime et ne pollue pas les glaces de NHL. Sur un trio composé de Pacioretty et Vanek, le petit attaquant quebécois semble être à son aise puisqu’il totalise 52 points en 79 rencontres. Son habilité technique et sa vitesse pourrait bien être l’un des plus grands atouts pour amener le palet jusque dans le slot où ses partenaires s’occuperont du reste.

 

Pittsburgh Penguins - Columbus  Blue Jackets
 
La cote: PIT 70% - CBJ 30 %
 
On pourrait penser que  pour cette série c’est David contre Golhiath, mais pas vraiment tant les Blues Jackets réalisent une saison plus qu’honorable. Les joueurs de l’Ohio vont connaître la seconde participation aux playoffs de l’histoire de la franchise et ils auront tout de même fort à faire face aux redoutables Penguins. C’est simple, les Pens ont dominé la division Métropolitaine de bout en bout et l’attaque tourne une nouvelle fois a plein régime avec un Sidney Crosby au sommet de son art (meilleur marqueur de la saison régulière). Si l’avantage offensif est nettement du coté de l’ouest de la Pennsylvanie, il en est l’inverse pour les gardiens de but où Sergei Bobrovsky pourrait être le poison de Dan Bylsma et de ses joueurs. Pour Marc-André Fleury, ces playoffs sont pour lui une opération de rachat après deux saisons bien moyennes, surtout que Vokoun vient d’être rappelé, lui qui a raté la saison régulière. Dans cette série des extrêmes bien que Pittsburgh est favori, il faudra ce méfier de Columbus qui bien être l’équipe surprise de ces séries 2014. 
 
Les joueurs à suivre :
 
- PIT : Il aura tout connu cette saison (sauf les JO), Kris Letang est de retour au bon moment après une saison galère où les blessures et la maladie l’auront éloigné des patinoires pour 46 matchs. Mais tout le monde sait que Letang est la pièce maîtresse de la défense des Pens et qu’il devra oeuvrer de tout son talent pour amener les siens à la victoire et au vue de ses derniers matchs nous sommes pas trop inquiet.
 
-CBJ: c’est l’une des révélation de cette saison régulière, Ryan Johansen (4ème au repêchage de 2010) a enfin montré tout son talent avec 63 points en 82 matchs, le jeune canadien de 21 ans fut le leader que tout l’Ohio attendait depuis le départ de Rick Nash. Avec 63 points en 82 matchs, il devra tenir le même rythme si les Blues Jackets veulent accrocher les Pens lors de ce premier tour.
 
 
New-York Rangers -  Philadelphia Flyers
 
La cote :  NYR 50% - PHI 50 %.
 
Pour beaucoup, c’est l’affiche de ces quarts de finale et NBC ne s’est pas trompé puisque c’est cette série qui sera diffusée sur les ondes du média américain à des heurs convenables pour nous Européens le week-end. C’est en tout cas l’une des plus indécise entre deux franchises qui ont longtemps tourné à vide cette saison avant de trouver leurs rythme de croisière. Du côté de la Grosse Pomme, la troupe d'Alain Vignault semble bien se trouver depuis les ajustements de l’hiver dernier, le retour de Zucharello et l’arrivée de Martin St-Louis semble faire du bien aux Blue Shirts. Pour gagner les Rangers miseront une nouvelle fois sur de grosses performances de Lundqvist. Chez les Flyers c’est un peu le même cas de figure avec un Giroux de nouveau décisif et un Mark Streit qui semble être devenu le leader défensif que Philadelphie avait besoin. Une série indécise pour deux équipes qui sont depuis trop longtemps à la conquête d’une nouvelle coupe Stanley
 
Les joueurs à suivre :
 
- NYR : pas trop d’originalité en citant Henrik Lundqvist comme joueur à suivre pour les Rangers. Véritable rouage dans la réussite des Rangers, Lundqvist fera tout pour gagner sa première Stanley Cup, lui qui est passé si près en 2011. La réussite et la victoire de New-York passe par des prestations hors-normes de son gardien suédois.
 
- PHI : Ici on ne citera pas un mais deux joueurs. Dans cette bataille qui s’amène des joueurs comme Wayne Simmonds et Sean Couturier devraient être les joueurs clés pour gagner les duels physiques et imposer leurs présence dans le slot. Les deux hommes forts des Flyers furent très bon dans ce domaine durant toute la saison régulière. C’est simple en matière de points les deux viennent de réaliser leurs meilleurs saisons (60 points pour Simmonds et 39 pour Couturier), nul doute que ce type de joueur sera très performant lors de ces playoffs.

 

Conférence Ouest

Anaheim Ducks - Dallas Stars

La cote : ANA 75% - DAL 25 %.

Lindy Ruff a réussi son pari d’envoyer les Stars de Dallas en playoffs, qu’ils n’avaient pas connus depuis 5 ans. Depuis le début de saison, un véritable groupe s’est créé dans la cité du Texas avec de la cohésion et un vrai esprit d’équipe. Jamie Benn et les siens ont gagner leur place parmi les meilleurs équipes du circuit, le dernier match à domicile contre Saint-Louis (victoire 3-0) a bien résumé l’ensemble de la saison des Stars. Oui mais voilà, dès le premier tour se dresse l’équipe la plus redoutable de cette saison régulière à l’ouest en la personne des Ducks d’Anaheim, meilleure attaque de l’Ouest. Les joueurs de Bruce Boudreau aborde ses playoffs avec le costume de favori tant ils paraissent redoutables, c’est une équipe de gros gabarits et d’excellents patineurs qui vont se présenter face aux Stars. Si dans les cages Jonas Hiller ne semble pas être une garantie fiable à 100%, la défense et l’attaque semble bien armée avec Fowler, Bonino, Perry et compagnie pour rééditer l’exploit de 2007 à savoir ramener la coupe dans le sud de la Californie.

Les joueurs à suivre :

- ANA : Il aborde ses derniers playoffs, à 43 ans Temmu Selänne. Auteur cette fois d’une ci d’une saison un peu mois productive (27 points pour 64 matchs), on se doute pas que son leadership et surtout son expérience compteront pour aider les Ducks à gagenr ses séries. Derniers efforts pour décrocher une dernière coupe puis viendra enfin le golf et le stand up paddle avec un exemplaire offert par les Kings lors de leur dernier affrontement en saison régulière.

- DAL : Cocorico, Antoine Roussel sera le troisième joueur français après Bozon et Huet à participer aux séries éliminatoires et nul doute qu’il sera plus acteur que spectateur. “Rouss” (comme le surnomme ses coéquipiers) dispose de toute la confiance de Lindy Ruff (13 minutes de temps de jeu par match en saison régulière), sur un bloc avec C.Eakin et R.Garbutt le Français va être un véritable poison pour les adversaires avec un jeu rapide et physique. Un joueur comme Roussel est souvent très performant en playoffs mais le natif de Roubaix aura fort à faire pour ce premier tour face à la puissance physique des Ducks.

 

San José Sharks - Los Angeles Kings

La cote : SJS 55% - LAK 45 %.

Là aussi, le duel entre le deuxième et le troisième de la division Pacifique s'annonce des plus indécis. La rivalité entre les Sharks et les Kings va être à son apogée lors de 1er tour. Éternel perdant des séries, San José repart comme chaque année avec de grandes ambitions et avec une attaque qui comprendra deux lignes capables de faire très mal aux adversaires. Du côté des Kings, on misera encore une fois sur un bon repli, une défense de fer (meilleur de défense de NHL en saison régulière) et sur Jonathan Quick qui détient le meilleur pourcentage d'arrêts de la saison régulière chez les gardiens de but. De plus, L.A. pourra compter sur une audience de plus en plus grandissante en Californie où l'intérêt pour le hockey ne cesse d’augmenter. Avec la non participation des Lakers en playoffs de la NBA, le public n'en sera que plus nombreux.

Les joueurs à suivre :

- SJS : De retour après de longs mois d’absence, le jeune prodige tchèque qui avait enflammé le début de saison revient pour ces séries, mais Tomas Hertl retrouvera t-il toutes ses sensations ? Il a conclu ses deux derniers matchs avec une fiche vierge mais sa capacité de réaction devrait être rapide pour un joueur qui a inscrit 25 points pour ses 35 premiers matchs en NHL. De toute façon la profondeur offensive des Sharks sera là pour compenser une possible contre-performance du Tchèque.

- LAK: Après un passage compliqué à Columbus où il en plus raté les Jeux Olympiques, Marian Gaborik semble s'éclater sous le soleil de L.A. Sa fiche de pointage est là pur parler puisque avec LA c’est 16 points en 19 matchs avec les Kings. À 32 ans, il espère enfin gagner sa première coupe Stanley et Los Angeles est la ville parfaite pour s'éclater et gagner.

 

Colorado Avalanche - Minnesota Wild

La cote : COL 60% - MIN 40 %.

Il a de grandes chances d’être élu meilleur entraîneur de la saison, tant il a réussi à trouver un nouveau souffle à la franchise de Denver. Patrick Roy et ses joueurs ont tenu la dragée haute pendant tout l’hiver s’offrant le titre de division Centrale. Varlamov dans les buts et les jeunes attaquants Duchenne, Landeskog et McKinnon furent les grands artisans de la réussite des Av’s et ils vont enfin retrouver les séries après de longues d’années de disette. De son coté le Wild de Minnesota parvient en toute logique jusqu’en séries et ce malgré les déboires au niveau des blessures, notamment des gardiens où il aura fallu aller chercher Ilya Bryzgalov avant la deadline pour s’assurer d’avoir un numéro 1 capable de tenir son rang. Si on vient bien Colorado l’emporter, Minnesota a cette année une véritable chance de passer le 1er tour puisque la profondeur de banc est là désormais avec une vraie deuxième ligne et une défense qui ne mise pas que sur Ryan Suter.

Les joueurs à suivre :

- COL : Dans cette équipe aussi deux joueurs auront toute notre attention mais en défense cette fois avec Tyson Barrie et André Benoit. Si au début de saison on craignait que les Avs coulent à cause de leurs défense peu expérimentée, ce ne fut pas le cas en partie grâce à ces deux joueurs. Derrière Erik Johnson sans contexte défenseur numéro 1, Tyson Barrie a su malgré son jeune age s’imposer dans l’arrière garde de l’Avalanche avec un belle production offensive à la clé (38 points en 64 matchs). Son coéquipier André Benoit semble sortir de nulle part, logtemps il a fait la navette entre NHL et AHL (passé aussi par la KHL en 2011/2012 avec le Spartak) et à 30 ans il a enfin toute sa place dans un effectif du circuit. Atout offensif et égaalement très bon repli, Benoit est un joueur complet qui a toute la confiance de son coach.

- MIN : Avec ses compagnons du second trio, il pourrait bien faire la différence pendant ces séries. Mickael Granlund est sûrement l’élément manquant que Minnesota n’avait pas l’an dernier pour passer le premier tour. Granlund s’est enfin adapté au jeu nord-américain et il est devenu le centre numéro 2 derrière son compatriote Mikko Koivu. Avec 41 points en 63 parties, le Finlandais est l’un des meilleurs compteurs de son équipe, on attend encore beaucoup de lui pour ces playoffs.

 

Saint Louis Blues - Chicago Blackhawks

La cote : STL 45% - CHI 55%.

Si les Blues de Saint Louis restent l’un des favoris pour aller chercher la coupe, force est de constater que les derniers matchs tous perdus ne sont pas très rassurant. On se demanderait presque si Chicago ne part pas nettement favori face à son rival. Pourtant, les Blues qui ont la seconde meilleur défense de la conférence disposent tout de même de la plus grosse profondeur de banc de toute la ligue et nous ne sommes pas trop inquies sur la motivation des joueurs pour aborder ces séries. En face, les Blackhawks n’ont qu’un seul objectif : conserver la Stanley dans l’Illinois. Ils pourront toujours compter sur les cadres habituels (Kane, Hossa, Toews, Keith…) et sur une nouvelle jeune garde qui prend de plus en pus de place au sein de l’équipe à l’image de Brandon Saad, Jeremy Morin ou encore Nick Leddy. Quoi qu’il en soit, un favori au titre sera éliminé dès le 1er tour de ces séries éliminatoires.

Les joueurs à suivre :

- STL : Il a été recruté pour cela, Ryan Miller est ici pour aider les Blues à la conquête de la coupe Stanley. L’expérience du portier américain sera sans nul doute bénéfique pour Saint-Louis dont les gardiens précédents ne furent pas des plus performants en séries éliminatoires. Avec Miller les Blues ont rendu leur équipe bien plus homogène dans tous les secteurs de jeu et l’ancien gardien de Buffalo devrait une arme fort utile pour passer ce premier tour.

- CHI : ce joueur de 21 ans commence à se tailler un nom parmi les grands des Hawks, Brandon Saad pourait bien être la pièce décisive dans ce combat face au rival du Missouri. Déjà auteur la saison passé d’une campagne prometeuse avec Chicago, Saad conclut la saison régulière avec 47 points en 78 rencontres avec un ratio de +20 (cinquième ratio de des Blackhawks). Avec son très bon patinage et son travail dans les coins de la patinoire, Saad dispose de toutes les cartes pour être décisif en playoffs.