KHL (Conférence Est, finale, match 4)

Chez lui à Ufa, le Salavat Yulaev avait réussi à remporter le match numéro 3 qui lui permettait, même encore mené par le Metallurg Magnitogorsk d’une victoire dans la série, de conserver un maximum de chance de remporter la finale de conférence est.

C’est une nouvelle fois dans sa patinoire bondée de 8070 spectateurs qu’Ufa devait remettre le couvert afin d’essayer d’égaliser dans l’enchaînement de ces rencontres face au Metallurg.  

Malgré le camouflet reçu au match 3, Mike Keenan, le coach des visiteurs, ne changeait pas son alignement. Tout juste les jeunes, anciens internationaux U18 russes, Vladimir Malinovsky et Yevgeni Grigorenko, échangeaient leur place sur le quatrième trio et dans la tribune.

Les deux équipes ont fait jeu égal au cours des deux premiers tiers et les deux gardiens, Andrei Vasilevsky (SYU) et Vasily Koshechkin (MM) ont été solides. Néanmoins, Ufa a le plus grand nombre d’occasions. Pour le Salavat Yulaev, le buteur, Igor Mirnov, ne cadre pas une chance (5’41), l’attaquant finlandais Teemu Hartikainen est paradé par Koshechkin (8’33) et l’ailier Anton Slepyshev bute aussi sur le portier (23’52). Metallurg riposte en contre. L’offensif Canadien, Francis Paré, touche le poteau en breakaway après une belle feinte sur Vasilevsky (17’44).

Il n’y a pas eu beaucoup de prisons entre deux équipes disciplinées. Mais sur celles-ci, il y a eu des opportunités. Elles n’ont pas été saisies par Ufa. À l’image d’Andrei Zubarev en déviation d’un tir de la pointe (6’29) ou sur un tir de loin de l’arrière Kirill Koltsov, tous les deux bloqués par Koshechkin (28’50). Par contre, Magnitogorsk y construira sa courte victoire. Dans le deuxième vingt, le défenseur Viktor Antipin ouvre la marque en faveur de Magnitogorsk. Le jeune Russo-Kazakh monté entre les oreilles au milieu de la boite adverse reçoit une passe du Tchèque Jan Kovar et enfile lors d’une attaque installée (0-1 à 35’03).

La suite du match et toute la dernière période sera bien entendu à l’initiative d’Ufa. Mais malgré les tirs locaux de l’ailier Denis Khlystov, de l’arrière Andrei Zubarev, et une occasion de Mirnov contré de la jambière par Koshechkin (47’39), les joueurs du Metallurg, qui non seulement ont recouvré des remises en jeux gagnantes, et qui continuent à se sacrifier sur les lancers adverses pour préserver leur maigre avantage, ne craqueront pas. Les visiteurs auront même une opportunité à deux-contre-un avec  le duo Mozyakin – Kovar (47’48). Lorsque le gardien d’Ufa, Andrei Vasilevski (26 arrêts), sera remplacé par un attaquant supplémentaire dans la dernière minute de jeu, Magnitogorsk ne rompra pas plus.

Grâce un blanchissage de son gardien, Vasily Koshechkin (39 arrêts) et d’une très belle performance de son premier bloc (Antipin-Biryukov ; Mozyakin-Kovar-Zaripov), le Metallurg réussit à ramener d’Ufa une victoire ce qu’Ufa n’a pas encore réussi à faire à Magnitogorsk. Un succès du Metallurg qui lui permet aussi de recevoir au match n°5 en position de force (3 victoires à 1), prêt à conclure cette finale.

Commentaires d'après-match

Vladimir Yurzinov jr (entraîneur d'Ufa) : "Les équipes ont eu les mêmes chances de gagner, des occasions ont été obtenus de part et d'autre. Un joueur a réussi à inscrire un but, et cela a déterminé le résultat. Inutile d'analyser qui a le plus attaqué ou le plus défendu, le plus importaant, c'est qui a le plus marqué. À chaque match, le vainqueur est celui qui concrétise le mieux ses occasions. En play-offs, tout est décidé par des nuances, et le lieu n'est pas un facteur. Même si, bien sûr, le soutien des fans est important."

Mike Keenan (entraîneur de Magnitogorsk) : "Le match a été équilibré, tout s'est joué dans unités spéciales. Comme au match précédents, nous avons été pénalisés plus souvent. En infériorité numérique, notre gardien a été excellent et nous avons joué parfaitement. Quand nous avons été en supériorité numérique, nous avons marqué. D'où le résultat. [...] Vous savez, les arbitres de NHL ont des listes de joueurs qui aiment plonger pour provoquer deux minutes de pénalité. J'espère que les arbitres de KHL finiront par faire de même et connaîtront ces joueurs."

 

Salavat Yulaev Ufa - Metallurg Magnitogorsk 0-1 (0-0, 0-1, 0-0)
Mercredi 9 avril 2014 à 17h00 à l'Arena Ufa. 8070 spectateurs.
Arbitrage de Konstantin Olenin et Aleksei Anisimov assistés d'Aleksandr Zakharenkov et Aleksandr Sadovnikov.
Pénalités : Ufa 6' (2', 2', 2'), Magnitogorsk 10' (2', 4', 4').
Tirs : Ufa 39 (13, 13, 13), Magnitogorsk 27 (10, 12, 5).
 
Évolution du score :
0-1 à 35'03" : Antipin assisté de Mozyakin et Kovar (sup. num.)
 
 
Salavat Yulaev Ufa
 
Gardien : Andrei Vassilievsky [sorti à 59'42"].
 
Défenseurs : Arturs Kulda (LET) - Brent Sopel (CAN) ; Kirill Koltsov - Andrei Zubarev ; Vitali Proshkin (C) - Ivan Vishnevsky ; Aleksei Vassilievsky.
 
Attaquants : Denis Khlystov - Aleksandr Mereskin - Yegor Dubrovsky ; Antti Pihlström (FIN) - Aleksei Kaïgorodov - Igor Mirnov ; Teemu Hartikainen (FIN) - Tomas Zaborsky (SVK) - Dmitri Makarov ; Anton Slephyshev - Aleksei Glukhov - Aleksandr Stepanov.
 
Remplaçants : Aleksei Volkov (G), Ildar Isangulov. En réserve : Anton Babchuk, Nikita Shchitov, Nikita Filatov, Denis Tolpeko.
 
Metallurg Magnitogorsk
 
Gardien : Vassili Koshechkin.
 
Défenseurs : Evgeni Biryukov - Viktor Antipin ; Yaroslav Khabarov - Sergei Tereshchenko ; Vladimir Malenkikh - Chris Lee (CAN) ; Rinat Ibrahimov.
 
Attaquants : Danis Zaripov - Jan Kovar (TCH) - Sergei Mozyakin (C) ; Bogdan Potekhin - Dmitri Kazionov - Francis Paré (CAN) ; Denis Platonov - Mikhaïl Yunkov - Yaroslav Kosov ; Oskar Osala (FIN) - Tim Brent - Evgeni Timkin ; Vladimir Malinovsky.
 
Remplaçant : Aleksandr Pechursky (G). En réserve : Filipp Metlyuk, Evgeni Grigorenko.