Le casse-tête suédois

Après la double confrontation contre la Suisse - une victoire / une défaite - Tommy Boustedt, manager général de l'équipe nationale suédoise, avait affirmé qu'une liste de 90 joueurs était pré-établie avant le prochain championnat du monde à Minsk. Oui, ça en jette.
 
Mais a-t-il parlé trop vite ? Sans doute car, en quelques jours, cette annonce a perdu de sa crédibilité. Car c'est bien à une cascade de forfaits qu'est confronté l'entraîneur Pär Mårts. Jugez plutôt, ont déjà décliné l'invitation : les gardiens Jhonas Enroth et Viktor Fasth, les défenseurs Henrik Tallinder, Alexander Edler, Oliver Ekman-Larsson, Staffan Kronwall et Carl Gunnarsson, les attaquants Patric Hörnqvist, les jumeaux Sedin et Marcus Johansson. Dernier en date, suspendu lors de la dernière finale olympique, Nicklas Bäckström, troisième meilleur passeur de la NHL cette saison, a refusé pour raison familiale. Papa depuis octobre, il veut profiter de sa fille Haley.
 
En fait, en provenance du circuit phare nord-américain, seuls le gardien de Vancouver Eddie Läck - qui devrait être le titulaire devant la cage - le défenseur de Nashville Mattias Ekholm et l'attaquant de Calgary Mikael Backlund ont pour le moment accepté le voyage au Bélarus. Présent au Mondial 2012 à domicile, l'artilleur d'Ottawa Erik Karlsson se laisse quant à lui un temps de réflexion.
 
D'où la nécessité de ne pas négliger ces matches de préparation qui présente des ébauches d'effectif. Alors que cinq joueurs ont quitté le groupe la semaine dernière, sept nouveaux l'ont rejoint pour la double confrontation contre le Danemark à domicile, dont le gardien Marcus Högberg, le défenseur Daniel Rahimi et les attaquants Mattias Sjögren et Pär Arlbrandt. 
 
À Ängelholm, c'est pourtant le Danemark qui a pris un départ de rêve après 2'43" grâce à Patrick Björkstrand, jeune joueur qui a connu une première année satisfaisante en KHL à Zagreb. Il avait connu son premier Mondial l'an passé, il veut désormais davantage de responsabilités. Il a donc gâché les débuts d'Oscar Alsenfelt devant la cage suédoise. Néanmoins, la Suède prendra les commandes dans ce premier tiers par Joel Lundqvist, toujours au rendez-vous, et le défenseur de Linköping Daniel Rahimi.
 
Rahimi est un pur défenseur défensif, peu inspiré en offensive. Il est pourtant buteur ce soir là, tout comme son collègue du MODO Nichlas Torp, eux qui n'avaient inscrit qu'un but en saison régulière. C'est moins surprenant de la part de Patrik Hersley qui a établi un nouveau record pour le nombre de buts marqués par un défenseur en SHL suédoise. Il alourdira la marque dans la seconde période. 
 
Fin passeur (deux assistances durant cette partie), de loin meilleur marqueur de la SHL, Pär Arlbrandt inscrira le cinquième but de la Suède tandis que Björkstrand parviendra à s'offir son premier doublé sous les couleurs danoises. Pas de doute pour ce dernier, sa faim de nouvelles responsabilités est déjà visible alors qu'il n'avait marqué qu'un but l'an passé pour sa première saison senior avec l'équipe nationale.
 
La Suède s'impose donc sans grande difficulté. Aux voisins du sud de les contrarier davantage lors du deuxième test-match prévu ce vendredi soir.
 
 
Suède - Danemark 5-2 (2-1, 3-0, 0-1).
Mercredi 16 avril 2014 à 19h00 à la Lindab Arena d'Ängelholm. 2168 spectateurs.
Arbitrage de Morgan Johansson et Mikael Holm assistés de Ludvig Lundgren et Emil Ryd.
Pénalités : Suède 12' (6', 6', 0'), Danemark 4' (0', 4', 0').
Tirs : Suède 32 (10, 17, 5), Danemark 24 (10, 8, 6).
 
Évolution du score :
0-1 à 02'43" : Björkstrand assisté de J. Jensen
1-1 à 14'12" : Lundqvist assisté de Klasen 
2-1 à 16'55" : Rahimi assisté d'Arlbrandt et Sjögren
3-1 à 22'35" : Torp assisté d'Arlbrandt et Sjögren
4-1 à 27'02" : Hersley assisté de Wennberg et Bång
5-1 à 32'42" : Arlbrandt assisté de Sjögren et Bång (sup. num.)
5-2 à 57'30" : Björkstrand assisté de J. Jensen et Hertzberg
 
 
Suède
 
Gardien : Oscar Alsenfelt.
 
Défenseurs : Mikael Wikstrand (-1) - Tom Nilsson (4') ; Jonas Ahnelöv (+1) - Patrik Hersley (+2) ; Nichlas Torp (+1) - Niclas Andersén (A, +1, 2') ; Niclas Lundgren (+1) - Daniel Rahimi (-1, 2').
 
Attaquants : Anton Hedman - Joel Lundqvist (C, +1) - Andreas Thuresson (2') ; Daniel Bång (+3) - Mattias Sjögren (+2) - Pär Arlbrandt (+3) ; Dick Axelsson (A) - Alexander Wennberg (+1) - Linus Klasen (+1, 2') ; Jesper Ollas (-1) - Johan Ryno - Anton Rödin (-1) ; Simon Önerud (-1) - Niklas Olausson (-1).
 
Remplaçant : Marcus Högberg (G).
 
Danemark
 
Gardien : Patrick Galbraith.
 
Défenseurs : Emil Kristensen Löjborg (-1) - Jesper B. Jensen (A) ; Philip Bruggisser - Kasper Jensen ; Sonny Hertzberg - Simon Grønvaldt ; Jannik Christensen (-3).
 
Attaquants : Patrick Björkstrand (+1) - Jesper Jensen (+1) - Frederik Storm (+1) ; Mads Christensen (-2) - Morten Green (C, -1, 2') - Morten H. Poulsen (A, -1) ; Kim Staal (-1, 2') - Morten Andreasen (-1) - Morten Lie ; Sebastian Svendsen (-1) - Kristoffer Lauridsen - Mathias Thinnesen (-1).
 
Remplaçants : Sebastian Dahm (G),  Steffen Klarskov.