Keränen, révélé sur le tard mais efficace très tôt

La Finlande s'enflamme ce soir pour les débuts internationaux de Michael Keränen, joueur révélé sur le tard, sans être passé par les équipes nationales juniors. Longtemps oublié en troisième ou quatrième ligne, il a soudain doublé à 24 ans son total de points avec Ilves pour devenir deuxième meilleur marqueur de la Liiga.
 
Et les débuts sont pour le moins réussis. Si le premier but est signé Miika Lahti, un beau tir du poignet en lucarne sur une contre-attaque rapide, Keränen ne met que dix minutes à trouver le chemin des filets, en convertissant un rebond à bout portant. 2-0, le résultat est déjà net et il traduit la nette domination finlandaise. Comme hier, l'Allemagne a raté son début de match, même si elle essaie de réagir par un contre solitaire de Sinan Akdag, repoussé par Ville Kolppanen.
 
Mais le retour sur la glace pour la deuxième période est fort différent. Au bout de seulement treize secondes, Yasin Ehliz s'impose dans la bande et place un tir précis au-dessus de la plaque de Kolppanen. Ce but réveille complètement les Allemands : le gardien finlandais capte cependant en mitaine un slap de Frank Mauer. Au vu du nombre d'occasions, ce dernier peut s'estimer maudit depuis deux jours... mais il a finalement de la réussite pendant le seul jeu de puissance allemand de la partie (une faute de Karalahti, évidemment). Bien décalé par une passe de Frank Hördler, Mauer voit son lancer dévié par une crosse adverse hors de portée du gardien Kolppanen. La chance a peut-être changé de camp, car dans la foulée, Esa Lindell ne trouve que la transversale.
 
Ritter ayant été pénalisé avant la pause, il reste 38 secondes d'avantage numérique à la Finlande en début de troisième tiers-temps. Zepp doit réaliser deux arrêts consécutifs contre Komarov et Keränen. Mais les occasions deviennent maintenant équilibrées. Côté allemand, Alexander Barta met dans le vent toute la défense, dribble le gardien... et laisse échapper le palet de sa crosse. Plus les minutes passent, plus le jeu se durcit. Et à 39 secondes de la fin, Tommi Taimi fait exploser de joie les trois mille spectateurs en marquant son premier but en équipe nationale.
 
La Finlande a donc assuré quatre victoires à domicile dans cet Euro Hockey Challenge. Avant de se déplacer pour la prermière fois, en Slovaquie, elle attend quatre nouveaux renforts : le gardien Mikko Koskinen, le défenseur Juuso Hietanen, le meilleur marqueur du Mondial 2011 Jarkko Immonen et le champion du monde junior - très attendu - Teuvo Teräväinen. Quant au vétéran Olli Jokinen, il sera bien présent aux championnats du monde.
 
Désignés joueurs du match : Eetu Pöysti pour la Finlande et Constantin Braun pour l'Allemagne.
 
Commentaires d'après-match
 
Rob Zepp (gardien de l'Allemagne) : "Nous avons eu du mal au début, néanmoins nous avons bien tenu et nous avons obtenu une chance de gagner au cours du match. Les Finlandais étaient toujours dangereux dans notre zone. Pour moi en tant que gardien, les rencontres de ce genre sont importantes. Aujourd'hui, il y a encore eu beaucoup de tirs. Je ne m'attendaids pas à autre chose contre un tel adversaire. Ces deux matches après presque quatre semaines de pause ont été bons pour moi pour me remettre dans le bain. Je vais de mieux en mieux chaque jour et je me réjouis des prochains défis."
 
 
 
Finlande - Allemagne 3-2 (2-0, 0-2, 1-0)
Vendredi 18 avril 2014 à 18h30 à la patinoire de Mikkeli. 3215 spectateurs.
Arbitrage de Stefan Fonselius et Jani Luoma-aho (FIN) assistés de Lauri Nikulainen et Daniel Österholm (FIN).
Pénalités : Finlande 2' (0', 2', 0'), Allemagne 4' (0', 4', 0').
Tirs : Finlande 39 (13, 13, 13), Allemagne 35 (9, 11, 15).
 
Évolution du score :
1-0 à 05'54" : Lahti assisté de Pöysti et Korpikari
2-0 à 10'08" : Keränen assisté de Mäntylä et Hytönen
2-1 à 20'13" : Ehliz assisté de Hördler
2-2 à 33'26" : Mauer assisté de Hördler (sup. num.)
3-2 à 59'21" : Taimi assisté de Wirtanen et Savinainen
 
 
Finlande
 
Gardien : Ville Kolppanen.
 
Défenseurs : Tuukka Mäntylä (+1) - Tommi Taimi (+1) ; Esa Lindell - Jere Karalahti (+1, 2') ; Jyri Marttinen - Kristian Näkyvä ; Oskari Korpikari (+1) - Tommi Kivistö.
 
Attaquants : Leo Komarov (+1) - Petteri Wirtanen - Veli-Matti Savinainen ; Michael Keränen (+1) - Juha-Pekka Hytönen (+1) - Tuomas Kiiskinen (+1) ; Tommi Huhtala - Tomi Sallinen - Jere Sallinen ; Jani Tuppurainen - Miika Lahti (+1) - Eetu Pöysti (+1).
 
Remplaçant : Juuse Saros (G). En réserve : Iiro Pakarinen, Jarno Koskiranta.
 
Allemagne
 
Gardien : Rob Zepp.
 
Défenseurs : Frank Hördler - Benedikt Kohl ; Constantin Braun - Daryl Boyle ; Sinan Akdag (-1) - Justin Krueger (-2) ; Benedikt Brückner - Dennis Reul (-1).
 
Attaquants : Frank Mauer (-1) - Felix Schütz - Yasin Ehliz (-1) ; Laurin Braun - Kai Hospelt (-1) - Marcus Kink ; Toni Ritter (-1, 2') - Alexander Barta (-1) - Daniel Pietta (-1) ; Dominik Kahun - Leon Draisaitl - Matthias Plachta (2') ; Mirko Höfflin.
 
Remplaçant : Andreas Jenike (G). En réserve : Felix Brückmann (G), Nikolai Goc, Yannic Seidenberg.