L'hécatombe suédoise continue, qui pour Minsk ?

Malgré l'hécatombe dont est victime la Suède, ses fans espéraient encore voir un de ses meilleurs représentants. Pas de chance, l'artilleur d'Ottawa Erik Karlsson a finalement décliné lui aussi l'invitation.
 
En février, Karlsson avait subi un choc avec l'attaquant du Minnesota Matt Cooke. Le problème, c'est qu'au jour d'aujourd'hui, le meilleur défenseur des J.O. 2014 a toujours une douleur au talon d'Achille et ne se voit pas débuter une nouvelle compétition.
 
Si les grandes lignes de la Tre Kronor restent pour le moment énigmatiques, on avait davantage de certitude devant les filets. En effet, Stefan Ladhe, entraîneur des gardiens, avait confirmé en début de semaine les futures arrivées d'Eddie Läck (Vancouver) et Anders Nilsson (New York Islanders). Avait. Et là, vous me voyez venir.
 
Mercredi soir, Läck a annoncé qu'il ne s'était pas encore remis d'une blessure alors qu'il avait accepté, dans un premier temps, le voyage vers Minsk. Douche froide.
 
C'est donc un nouveau forfait NHL après ceux de - accrochez-vous - Jhonas Enroth, Viktor Fasth, Carl Gunnarsson, Marcus Johansson, Patric Hörnqvist, les jumeaux Sedin, Alexander Edler, Nicklas Bäckström, Oliver Ekman-Larsson, Erik Karlsson, Henrik Tallinder et dernièrement Victor Hedman. Évidemment, il n'y a pas que des refus pour raison de santé, et ça, cela commence sérieusement à agacer Pär Mårts, désormais obligé de composer avec une équipe quasi exclusivement "européenne".
 
La préparation se poursuivait cette semaine pour un double duel contre la Norvège, le premier à Östersund. Une ville qui a vu naître il y a 47 ans Ulf Dahlén, gloire du hockey suédois avec plus de 1000 parties en NHL, et objet d'une cérémonie pour son entrée dans le Temple de la Renommée suédois. 
 
L'équipe nationale est elle d'humeur festive puisqu'elle ouvre rapidement le score après seulement 2'45" par Daniel Rahimi. Le défenseur suédois d'origine iranienne inscrit son deuxième but en une semaine, soit plus... que sa production cette saison sous les couleurs de Linköping ! 
 
La Norvège parviendra à égaliser à cinq minutes de la première pause par Stefan Espeland face à des Suédois plutôt attentistes. Néanmoins, les Ours polaires ne pourront empêcher leurs voisins de passer la seconde. Niklas Olausson, deux fois, et Nicklas Danielsson permettront à la Tre Kronor de mener 4-1 à la mi-match avec notamment deux buts à 34 secondes d'intervalle.
 
À sept minutes puis à 33 secondes de la fin, Dennis Rasmussen et Dick Axelsson porteront enfin la marque à 6-1.
 
Soirée donc difficile pour le gardien Lars Volden et la Norvège qui n'a pu offrir que 15 lancers au jeune Linus Ullmark. La Suède continue sa préparation en force - malgré ses déboires de couloir - avec 17 buts marqués à leurs trois derniers matches avant une deuxième rencontre prévue ce vendredi qui s'annonce de nouveau périlleuse pour les Norvégiens.
 
 
Suède - Norvège 6-1 (1-1, 3-0, 2-0).
Mercredi 23 avril 2014 à 19h30 à la Östersund Arena. 2542 spectateurs.
Arbitrage de Mikael Sjöqvist et Tobias Björk assistés de Anders Ahlström et Emil Wernström.
Pénalités : Suède 12' (4', 6', 2'), Norvège 14' (4', 10', 0').
Tirs : Suède 41 (8, 17, 16), Norvège (6, 5, 4).
 
Évolution du score :
1-0 à 02'45" : Rahimi assisté d'Ahnelöv et Klasen
1-1 à 15'56" : Espeland assisté de M.Olimb et Trygg
2-1 à 23'27" : Olausson assisté de Fransson et Hedman
3-1 à 31'06" : Danielsson assisté de Rasmussen
4-1 à 31'40" : Olausson assisté d'Axelsson et Klasen
5-1 à 53'34" : Rasmussen assisté de Thuresson
6-1 à 59'27" : Axelsson assisté de Klasen et Andersén
 
 
Suède
 
Gardien : Linus Ullmark.
 
Défenseurs : Tom Nilsson (-1) - Mikael Wikstrand (-1) ; Patrik Hersley (+1, 2') - Niclas Lundgren (+1) ; Daniel Rahimi (+2) - Jonas Ahnelöv (+2) ; Niclas Andersén (A, +3, 2') - Johan Fransson (+3).
 
Attaquants : Daniel Bång - Joel Lundqvist (C, 2') - Anton Rödin (2') ; Simon Hjalmarsson (-1) - Mattias Sjögren (-1) - Pär Arlbrandt (-1) ; Dick Axelsson (A, +3) - Niklas Olausson (+4) - Linus Klasen (+3) ; Nicklas Danielsson (+2) - Dennis Rasmussen (+2, 2') - Andreas Thuresson (+2) ; Jesper Ollas (+1), Anton Hedman (+1, 2').
 
Remplaçant : Oscar Alsenfelt (G).
 
Norvège
 
Gardien : Lars Volden.
 
Défenseurs : Mattias Nørstebø (-2) - Jonas Holøs ; Stefan Espeland (-2) - Mats Trygg (-2, 2') ; Alexander Bonsaksen (-1, 2') - Daniel Sørvik (-1) ; Nicolai Bryhnisveen - Jonas Djupvik Løvlie.
 
Attaquants : Per-Åge Skrøder (A, -1) - Ken-Andre Olimb (-1) - Mathis Olimb ; Sondre Olden - Morten Ask - Nicklas Roest (2') ; Steffen Thoresen (-2, 2') - Mads Hansen (C, 4') - Kristian Forsberg (A, -1) ; Robin Dahlstrøm (-2) - Andreas Stene (-4, 2') - Andreas Martinsen (-4).
 
Remplaçant : Steffen Søberg (G).