Liiga : Kärpät grand vainqueur d'une grande finale

Pour sa finale, la Liiga finlandaise proposait une affiche de rêve : le premier contre le deuxième qui avaient survolé l'ensemble de la saison. Et celle-ci aura tenu toutes ses promesses. 
 
Tout au long de la saison régulière, le Kärpät d'Oulu avait impressionné avec ses 44 victoires et ses 131 points, un record pour le championnat finlandais. Cette démonstration s'était poursuivie en quart - contre le HPK - puis en demi-finale - contre SaiPa - avec seulement un revers de concédé.
 
Se retrouvait donc face aux "hermines" leur dauphin, le Tappara Tampere, deuxième à l'issue des 60 parties et finaliste malheureux la saison dernière contre les Ässät de Pori. Néanmoins, leur parcours en playoff fut davantage ardu avec six manches disputées contre les Pelicans de Lahti puis sept face au Lukko de Rauma.
 
Toutefois, avant cette finale, les coéquipiers de Ville Nieminen restaient sur deux victoires consécutives contre le Kärpät. De quoi envisager le meilleur. S'il n'y en a pas eu une troisième, les fans du Tappara ont bien cru à un neuvième sacre quand leurs préférés ont commencé à mener dans cette série finale 3-1.
 
Les hommes de Lauri Marjamäki ont cependant offert une incroyable réaction d'orgueuil, Juhamatti Aaltonen et le Tchèque Ivan Huml inscrivant les buts gagnants des matches 5 et 6. Pour la première fois de l'histoire, le championnat finlandais se décidera à l'issue d'une septième partie. Celle-ci eut donc lieu samedi à la Oulun Energia Areena avec un Kärpät bien décider à briller à domicile afin de parachever une saison historique.
 
La désillusion d'avoir concédé une telle réaction de son adversaire a finalement poussé le Tappara à une méfiance extrême. Preuve en est leur activité offensive dans cette dernière rencontre puisque ceux-ci n'auront adressé que dix lancers à Tomi Karhunen... en trois périodes ! Malgré ses 26 tentatives, le Kärpät n'aura finalement pas eu plus de réussite dans les 60 minutes. 
 
A la 8e minute de la prolongation, c'est un coup de vent qui va balayer les espoirs du Tappara. Après un mouvement rapide couloir droit et un tir parfaitement croisé malgré un angle difficile, Juhamatti Aaltonen offrira en définitive le titre au Kärpät, explosion de joie dans l'arène d'Oulu (but en vidéo ici).  
 
Féroce bastion de la Liiga dans les années 2000 avec quatre médailles d'or, le Kärpät remporte le sixième championnat de son histoire au cours d'une finale considérée, selon bon nombre d'observateurs, comme la meilleure de tous les temps. 
 
Clairement un des grands acteurs de ce triomphe, l'international Juhamatti Aaltonen, membre de la dynastie dans les années 2000, soulève à 28 ans pour la quatrième fois le Kanada-malja, trophée offert aux champions. Avec 8 buts / 15 points, Aaltonen a logiquement reçu le trophée Jari Kurri remis au meilleur joueur des play-offs.
 
Après un tel dénouement, difficile de résister au flot d'émotion. Elle est d'autant plus compréhensible pour Esa Pirnes. Le centre de 37 ans avait en février faussé compagnie à l'AIK et le bas de la SHL pour rejoindre son club-formateur 15 ans après l'avoir quitté. Il est alors devenu pour la première fois de sa longue carrière champion de Finlande avec cette équipe.
 
Aaltonen, Pirnes mais aussi l'heureux capitaine Lasse Kukkonen, les lieutenants Ivan Huml, Ben Maxwell, Mika Pyörälä, Ari Vallin et l'ébouriffant espoir Ville Pokka ont encadré à merveille toute l'équipe, de même que les gardiens Jussi Rynnäs et Tomi Karhunen qui ont assumé successivement le rôle de titulaire.
 
C'est enfin une énorme satisfaction pour le directeur général Juha Junno, en poste depuis quatorze ans, et qui avait tant hâte de goûter de nouveau au succès après six ans d'attente. Ne voulant que très peu de changements la saison prochaine, l'enthousiasme de Junno le pousse à une ambition inchangée en Liiga et un autre défi : prolonger cette frénésie aux quatre coins de l'Europe via la nouvelle Ligue des Champions de Hockey.