Présentation Demi-Finales de conférence (Playoffs 2014)

Le premier tour s’est achevé hier soir, et pas le temps de souffler que les demi-finales de Conférence débutent cette nuit avec une confrontation au sommet entre Boston et Montréal. Pratiquement toutes les séries se joueront entre équipes rivales, la nouvelle formule proposée par la NHL cette année favorisant ce type de confrontation qui sent la poudre.

 

Conférence Est

Boston Bruins - Montréal Canadiens

La cote : BOS 65% - MTL 45%

Sûrement la série la plus attendue sur la cote Est et qui fait déjà la Une de tous les médias québécois, la confrontation entre Boston et Montréal s’annonce de haute volée entre deux équipes ennemies depuis la création de la Ligue Nationale. Si Montréal mène en terme de victoires cette saison, les Bruins paraissent les grands favoris de cette série après une qualification plus que méritée face aux Red Wings de Détroit (Boston a gagné la série 4-2). Surtout, la puissance physique fait pencher la balance du coté du Massachussets face aux "poids plume" de Montréal. On sent d’ailleurs que la pression est plus du côté des hommes de Michel Therrien, sur lesquels tous les regards seront braqués après une large victoire face à Tampa Bay au tour précédent. Un duel fort intéressant qui devrait se tenir devant le filet entre Carey Price d’un côté et Tuukka Rask de l’autre, récent candidat au trophée Vézina.

Les joueurs à suivre :

- BOS : Ce sont sûrement les joueurs les plus détestés à Montréal mais peut-être les plus appréciés à Boston, Milan Lucic et Brad Marchand. Ces deux joueurs fort utiles à leur organisation seront sans nul doute les vraies pestes de la série mais leur travail devrait s’avérer payant aussi bien dans la déstabilisation des défenseurs advrerses que sur la fiche de pointage puisque Lucic compte déjà à 4 points en 5 matchs. Pour Marchand, le début des séries fut un peu plus compliqué avec une fiche vierge de tout point, mais le Canadien est toujours à son maximum contre les Habs, de grandes chances donc qu’il se réveille pendant ces demi-finales.

- MTL : Lui est le joueur le plus détesté à Boston constamment sifflé quand il a la possession du palet au TD Garden, P.K. Subban sera le joueur-clé dans la réussite ou l’échec de Montréal dans cette série. Si sa saison fut remarquable à de nombreux égards, son niveau n’est malheureusement pas au rendez-vous dans ces playoffs. Bien qu’ayant 5 assistances à son compteur, Subban doit cependant éviter les erreurs défensives stupides et tirer plus souvent à la cage, chose très souvent reprochée par de nombreux observateurs québécois (seulement 9 tirs contre Tampa-Bay). La réussite en powerplay viendra d’ailleurs de la capacité à prendre des décisions plus rapides et à shooter plus souvent à la cage.

 

Pittsburgh Penguins - New York Rangers

La cote : PIT 60% - NYR 40%

Pittsburgh a souffert durant ce premier tour face à des Blue Jackets de Columbus qui n’ont pas démérité, mais les Pens sont tout de même arrivés à bout du "poison" de l’Ohio et se retrouvent donc face à des Rangers de New York fraîchement qualifiés pour la suite de la compétition. En effet c’est dans un match 7 bien maîtrisé que les Blue Shirts ont réussi à vaincre les Flyers de Philadelphie avec encore une fois une grande prestation d’Henrik Lundqvist. Dans cette série, on devrait s’attendre à un duel attaque contre défense, même si l’attaque de Pittsburgh a connu des difficultés lors du tour précédent. En effet Evgeni Malkin n’a inscrit son premier but que lors du match 6 avec un hat-trick et Crosby n’a toujours pas marqué dans ces playoffs (tout de même 6 assistances pour le capitaine). D’ailleurs, les deux premiers pointeurs des Pens sont deux défenseurs, Matt Niskanen et Paul Martin. À New-York, le Madison Square Garden devrait être le grand avantage des Rangers tant ils paraissent être à leurs aises dans le jardin de Manathan, la défense devrait être aussi un atout avec Lundqvist bien sûr mais aussi avec un joueur comme Marc Staal l’un des artisans de la victoire de New-York contre les Flyers.

Les joueurs à suivre :

- PIT : Brandon Sutter est un peu la révélation de ce premier tour après avoir marqué 3 buts et délivré 2 passes décisives, le jeune centre de Pittsburgh semble être la nouvelle arme de Dan Bylsma en attaque, il a en tout cas été là quand Malkin et Crosby n’était pas forcément au rendez-vous contre Columbus. L’Américain de 25 ans a encore tout à prouver et doit continuer à scorer contre les Rangers.

- NYR : Dans la famille des joueurs souvent détestés par l’adversaire mais fort utile à leurs équipes ont peut nommer Daniel Carcillo qui fut l’un des grands acteurs dans la qualification de New-York. Buteur la nuit dernière, le Canadien compte deux buts dans ces séries en seulement 3 matchs (n’ayant pas joué les matchs 1, 2, 3 et 5), Carcillo sera encore fort utile à Alain Vignault dans une série où les Rangers devront jouer à l’intimidation face à des Penguins très sensibles à ce type de jeu.

 

Conférence Ouest

Anaheim Ducks - Los Angeles

La cote : ANA 60% - LAK 40 %.

On ne sait désormais plus à quoi s’attendre avec les Kings de Los Angeles, mais force est de constater qu’ils surprennent tout leur monde avec une nouvelle victoire au match 7 après avoir remonté un handicap de 0-3 face aux Sharks de San-José. Nouvelle série face à un rival californien, du sud cette fois-ci avec les Ducks d’Anaheim vainqueurs en 6 matchs des Stars de Dallas. Deux styles de jeu vont s’opposer, avec un jeu plus offensif des Ducks et un jeu plus fermé de la part des Kings, bien que l’attaque de L.A. est en feu avec déjà 10 points pour Anze Kopitar meilleur compteur des playoffs avec Parise, McKinnon et Stastny. Au niveau des gardiens, Jonathan Quick sera bien sur la clé de voûte des Kings avec 36 arrêts la nuit dernière, il est le grand artisan de la remontée des siens face aux Sharks. Du côté d’Anaheim, c’est un plus compliqué (comme d’habitude avec Boudreau comme coach) puisqu'on ne sait pas si c’est Jonas Hiller ou Frederik Andersen qui aura les faveurs du coach. Andersen paraît en position de faiblesse après son match 6 raté contre Dallas, tandis qu’Hiller, bien que décevant en cette fin de saison, a réalisé une bonne prestation quand il a remplacé le portier danois.

Les joueurs à suivre :

- ANA : Il a tardé à se faire une place dans l’organisation des Ducks mais après le match 6 contre les Stars il y a de fortes chances qu’on revoit Devante Smith-Pelly jusqu’à la fin. Auteur d’un doublé dans ce fameux match, c’est lui qui égalise à 30 secondes de la fin du temps réglementaire. À 21 ans, le natif de Scarborough en Ontario devrait garder sa place sur les deux premiers trios pour le début de cette demi-finale.

- LAK : Révélation lui aussi de ce premier tour, Tanner Pearson commence à ce faire un nom dans l’effectif des Kings. Premier choix de L.A à la draft de 2012 (30e au total), le Canadien de 21 ans en est déjà à 3 points en 5 matchs alors qu’il en a inscrit que 7 en 25 matchs de saison régulière. Sur le trio de Dustin Brow et Tyler Toffoli, Pearson semble être à son aise et devrait sans nul compter une nouvelle fois dans cette série face aux Ducks.

 

Chicago Blackhawks - Minnesota Wild

La cote : CHI 70 % - MIN 30%.

Si les Blackhawks ont réalisé l’un des exploits du premier tour, on s’y attendait tout de même un peu après la fin de saison galère des Blues de Saint-Louis. Cependant, dans une série ultra-serrée, Chicago a su se sortir du piège tendu par son rival pour finalement gagner dans un match 6 largement maîtrisé par les hommes de Quenneville. De son côté, le Wild du Minnesota est sur un nuage après sa victoire en overtime lors du match 7 contre Colorado grâce à un ultime but de Nino Neidererreter, mais ils pourront vite redescendre sur terre si l’avantage de Chicago se fait vraiment sentir. On risque bien d’avoir une série à buts tant les deux équipes sont solidement armées dans le secteur offensif avec Toews et Kane d’un coté et Grandlund et Parise de l’autre. Du côté des gardiens si Crawford semble tenir la dragée haute, rien n’est mois sûr à Saint Paul puisque Mike Yeo a dû jongler entre Kuemper et Bryzgalov lors du premier tour où les deux gardiens ne semblaient pas être au mieux de leur forme.

Les joueurs à suivre :

- CHI : Sa suspension après la très dangereuse charge commise à l’encontre de David Backes n’a pas affecté pour autant Brent Seabrook puisque le solide défenseur canadien réalise de grosses performances lors de ces apparitions. En effet, Seabrook en est à une moyenne de 2 points par match puisqu’il totalise 6 points en 3 rencontres de playoffs. Avec Duncan Keith, les Blackhawks peuvent compter sur deux grands défenseurs pour aller chercher une deuxième coupe Stanley consécutive.

- MIN : le phénomène El Nino continue. Avec un doublé lors du match 7 et surtout le but gagnant, le jeune Suisse Nino Neiderreter continue d’impressionner. À 21 ans il semble se plaire au Wild puisqu’il réalise la meilleure saison de sa jeune carrière avec 36 points en 81 rencontres en saison régulière et 4 points en 7 matchs lors de ces séries. Face à un adversaire d’un tout autre calibre, Niederretter pourra confirmer encore une fois tout son potentiel.