U18 : États-Unis - Suède (demi-finale)

Les Américains cherchent à atteindre leur sixième finale consécutive. Avec quatre médailles d'or et une d'argent depuis 2009, les États-Unis sont le pays le plus titré de l'histoire du mondial U18. Pour se qualifier, il leur faudra se débarasser de la Suède et de son attaque de feu.

 
La partie débute bien pour la Suède puisque les Scandinaves ouvrent le score après moins de trois minutes. William Nylander lance de la bleue et Nedeljkovic laisse un rebond. Gustav Franzen, à l'affût dans l'enclave, le convertit immédiatement (0-1).
 
L'avance suédoise ne dure finalement qu'une trentaine de secondes. La Suède rate une entrée de zone et perd le palet. Kyle Connor déboule à toute allure et passe vers Auston Matthews juste avant de prendre une charge. Matthews, oublié au marquage, égalise d'un tir du poignet ras glace (1-1).
 
Un duel de gardiens s'annonce et à ce jeu, Alex Nedeljkovic, déjà présent dans le tournoi l'an dernier, brille. Il s'impose sur un deux-contre-un mené par Adrian Kempe. Les deux équipes ne convertissent pas leurs supériorités : une côté suédoise, deux côté américain.
 
La deuxième période tourne à l'avantage des États-Unis, qui accentuent leur pression. Noah Hanifin s'illustre encore avec un tir qui piège Linus Söderström. Le portier laisse un rebond dont se saisit Ryan Hitchcock (2-1). Le match se joue de plus en plus à sens unique. Même deux pénalités américaines en fin de deuxième et début de troisième tiers ne permettent pas à une équipe suédoise un peu apathique de désserrer l'étau.
 
L'échec-avant américain étouffe la défense suédoise. Un pressing de Dylan Larkin et Ryan Hitchcock provoque une perte de palet en défense. Larkin sort du coin et creuse l'écart (3-1). Malgré deux pénalités américaines, la Suède ne s'en sort pas, tant Nylander est esseulé offensivement.
 
La sortie de Söderström pour un six-contre-quatre ne permet pas à l'attaque suédoise de sortir la tête de l'eau. Jack Eichel boucle même le score cage vide (4-1).
 
Les États-Unis passent donc en finale et confirment leur domination dans ce tournoi. Avec un avantage de 34-20 aux tirs, ils enchainent un sixième match sur six en dominant dans ce secteur de jeu (250-104 au total).
 
Meilleurs joueurs du match : Alex Nedeljkovic (États-Unis), William Lagesson (Suède).
 
Commentaires d'après-match
 
Louis Belpedio (capitaine des États-Unis) : "Ils ont marqué un but mais nous sentions que nous dominions tout le match. Le but de Larkin a été très important, c'est un joueur qui sait faire la différence dans ce type de match. Pour la finale, nous allons conserver notre plan de jeu, comme aujourd'hui. Peu importe l'adversaire, nous espérons imposer notre jeu et gagner l'or."
 
 
États-Unis 4-1 Suède (1-1, 1-0, 2-0)
Samedi 26 avril 2014, 13h. Lappeenranta Arena. 2038 spectateurs.
Arbitrage de Kendrick Nicholson (CAN) et Aleksandr Sergeyev (RUS) assistés de Jordan Brown (CAN) et Gleb Lazarev (RUS)
Pénalités : États-Unis 14' (4', 4', 6'), Suède 6' (4', 2', 0')
Tirs : États-Unis 34 (8, 14, 12), Suède 20 (8, 5, 7)
 
Récapitulatif du score
0-1 à 02'39" : Franzen assisté de Nylander et Kempe
1-1 à 03'11" : Matthews assisté de Connor
2-1 à 27'47" : Hitchcock assisté de Hanifin
3-1 à 48'38" : Larkin assisté de Hitchcock
4-1 à 59'14" : Eichel assisté de Larkin (cage vide)
 
 
États-Unis
 
Gardien : Alex Nedeljkovic
 
Défenseurs : Jack Dougherty - Brandon Fortunato ; Jack Glover - Louis Belpedio (C) ; Ryan Collins - Noah Hanifin ; John MacLeod.
 
Attaquants : Jack Eichel (A) - Alex Tuch - Sonny Milano ; Anders Bjork - Dylan Larkin (A) - Ryan Hitchcock ; Shane Gersich - Auston Matthews - Kyle Connor ; Joe Wegwerth - Dylan Pavelek - Nolan Stevens : Jared Fiegl.
 
Remplaçant : Edwin Minney (G)
 
Suède
 
Gardien : Linus Söderström (sorti de sa cage à 57'58")
 
Défenseurs : William Lagesson - Andreas Englund (A) ; Sebastian Aho - Marcus Pettersson ; Gustav Forsling - Adam Ollas-Mattsson ; Rasmus Andersson.
 
Attaquants : Gustav Franzen (C) - Adrian Kempe - Anton Karlsson (A) ; Kim Rosdahl - Jakob Forsbacka-Karlsson - Henrik Tornqvist ; Cristopher Ehn - Axel Ottosson - Kevin Elgestal ; Axel Holmström - William Nylander - Oskar Lindblom ; Daniel Muzito-Bagenda.
 
Remplaçant : Markus Olsson.