U18 : Etats-Unis - Répubique Tchèque (finale)

Les États-Unis sont à nouveau en finale. Après la défaite face au Canada l'an passé, il y a de la revanche dans l'air. Il faudra pour cela museler Jakub Vrána, impressionnant dans ce tournoi. Côté tchèque, c'est la toute première finale U18. Elle fait un bien fou à ce pays, qui cherche désespérement une relève à ses anciennes gloires...
 
Ce sera quoi qu'il arrive la 12e médaille américaine sur les 13 dernières éditions, dont cinq en or sur les six dernières années !
 
Les États-Unis démarrent en trombe, se créant d'entrée une échappée de Sonny Milano. Vanecek repousse. Le palet revient à la bleue et Jack Dougherty lance pour l'ouverture du score après seulement 33 secondes (1-0). Vanecek était complètement masqué par Alex Tuch.
 
Les Américains dominent la partie et parviennent à effacer une mauvaise charge de Joe Wegwerth. Prenant le contrôle du palet, ils font la différence peu après. Kyle Connor récupère le palet sur une mise au jeu et contourne la cage. Il donne le palet à Ryan Collins à la bleue, qui lance au but. Auston Matthews saute sur le rebond dans l'enclave (2-0). Moins d'une minute pus tard, Sonny Milano exploite un cafouillage dans l'enclave pour assomer les Tchèques (3-0). Encore une fois, un tir à la bleue signé Belpedio et la défense tchèque, passive, laisse deux Américains près du but... Jakub Petr utilise immédiatement son temps mort.
 
Les Tchèques finissent par réagir à quelques secondes de la sirène. Veselý initie un deux-contre-un et Smejkal finit le travail (3-1). Le début du retour ? Pas vraiment ! La suite est à sens unique. Les Tchèques ne parviendront à lancer que deux tirs en deuxième et trois en troisième tiers...
 
La balade américaine continue donc. Un peu plus d'une minute après la reprise, Sonny Milano chasse un palet derrière la cage et remise du revers, en passe aveugle, sur Dylan Larkin, sorti du banc et tout seul devant Vanecek (4-1). La défense tchèque, passive et bien lente, a laissé Milano récupérer le palet sans même combattre.
 
Cinq minutes plus tard, Fortunato récupère le palet dans sa propre zone. Il profite du changement de ligne tchèque pour trouver Auston Matthews plein axe, lequel s'avance tranquillement entre les deux défenseurs adverses pour fusiller Vanecek (5-1). Un changement bien lent et un placement approximatif de la défense tuent définitivement le match. Les États-Unis, tranquilles, contrôlent le palet. Ils ne profitent pas d'une faute de Zacha et Alex Tuch prend deux minutes à la mi-match. David Kaše réduit alors l'écart en supériorité, à l'aide d'un tir venu de la bleue signé Rašner (5-2).
 
Le troisième tiers, peu intense, sert avant tout à démontrer la supériorité américaine et l'excellente gestion défensive du futur champion. Les États-Unis remportent la médaille d'or sans souffrir. Dominateurs, les Américains ont brillé par la qualité de leur patinage, leur maîtrise du palet et un jeu de passe largement au dessus de la concurrence.
 
De bon augure pour les États-Unis lors des prochaines drafts NHL. Rappelons en effet que Jack Eichel et Kyle Connor ne sont éligibles qu'en 2015, alors que Auston Matthews ne sera disponible qu'en 2016...
 
Les buts américains : 
 
Désignés meilleurs joueurs du tournoi :
 
Meilleur gardien : Mason McDonald (Canada)
Meilleur défenseur : Haydn Fleury (Canada)
Meilleur attaquant : William Nylander (Suède)
 
Commentaires d'après-match
Sonny Milano (attaquant des États-Unis) : "C'est sans doute le plus beau moment de ma carrière. Nous avons perdu contre la Suisse en ouverture, et cela nous a servi de réveil. Nous savions que chaque équipe allait sortir un grand match contre nous. Donc nous devions jouer aussi bien et maintenant, nous avons cette médaille d'or. Je crois que je vais la garder autour du cou jusqu'à la fin de mes jours !"
Jack Eichel (attaquant des États-Unis) : "C'est difficile de trouver les mots, mais c'est le meilleur moment de ma vie. Nous avons traverser beaucoup de choses ensemble depuis deux ans, et terminer cela par ce tournoi, cette médaille, c'est formidable."
 
 
États-Unis 5-2 République Tchèque (3-1, 2-1, 0-0)
Dimanche 27 avril 2014, 19h. Lappeenranta Arena. 3338 spectateurs.
Arbitrahe de Mikk Kaukokari (FIN) et Tobias Wehrli (SUI) assisté de Andreas Malmqvist (SUE) et Jani Pesonen (FIN).
Tirs : États-Unis 41 (17, 15, 9), République Tchèque 17 (12, 2, 3)
Pénalités : États-Unis 6' (2', 2', 2'), République Tchèque 6' (0', 2', 4')
 
Récapitulatif du score
1-0 à 00'33" : J. Dougherty assisté de S. Milano et J. Eichel
2-0 à 06'55" : A. Matthews assisté de K. Connor et R. Collins
3-0 à 07'41" : S. Milano assisté de L. Belpedio et J. MacLeod
3-1 à 19'26" : J. Smejkal assisté de R. Veselý et F. Chlapík 
4-1 à 21'13" : D. Larkin assisté de S. Milano
5-1 à 26'57" : A. Matthews assisté de B. Fortunato
5-2 à 33"20" : D. Kaše assisté de A. Rašner et M. Špacek (sup. num.)
 
 
États-Unis
 
Gardien : Alex Nedeljkovic
 
Défenseurs : Jack Dougherty - Brandon Fortunato ; Jack Glover - Louis Belpedio (C) ; Ryan Collins - Noah Hanifin ; John MacLeod.
 
Attaquants : Jack Eichel (A) - Alex Tuch - Sonny Milano ; Anders Bjork - Dylan Larkin (A) - Ryan Hitchcock ; Shane Gersich - Auston Matthews - Kyle Connor ; Joe Wegwerth - Dylan Pavelek - Nolan Stevens : Jared Fiegl.
 
Remplaçant : Edwin Minney (G).
 
Entraîneur : Danton Cole.
 
République Tchèque
 
Gardien : Vít Vanecek
 
Défenseurs : Filip Pyrochta - Dominik Mašín ; Jan Šcotka - Alex Rašner ; Ondrej Mikliš - Jakub Zboril ; Tomáš Havlín.
 
Attaquants : David Pastrnák - Václav Karabácek - Pavel Zacha ; David Kaše - Jakub Vrána - Michael Špacek ; Radek Veselý - Jirí Smejkal - Filip Chlapík ; Lukáš Vopelka - Filip Kuták - Jan Ordoš ; Jirí Cernoch.
 
Remplaçant : Daniel Vladar (G).
 
Entraîneur : Jakub Petr.