Des lions indomptables en temps réglementaire

En cette saison 2013/2014, la Finlande est euphorique. C'est bien évidemment la médaille de bronze aux J.O. qui a retenu l'attention. Mais il est à rappeler que les Leijonat avaient déjà fait fort en remportant deux des trois étapes de l'Euro Hockey Tour cette saison, et ils semblent bien partis pour finir victoireux de la quatrième qui se dispute chez le rival suédois.
 
Justement, dans cet Euro Hockey Tour, les Finlandais sont invaincus dans le temps réglementaire face à la Tre Kronor et entendent bien poursuivre cette série, y compris sur glace hostile au Globen de Stockholm.
 
Si la Suède doit faire face à son 21e forfait NHL - Gabriel Landeskog de Colorado - elle pourra en revanche compter sur le jeune Calle Järnkrok, propriété de Nashville, pour le prochain championnat du monde qui débute dans moins d'une semaine.
 
Côté finlandais, c'est un autre "Predator" du Tennessee qui est lui déjà présent sur la glace ce samedi. Le sélectionneur Erkka Westerlund titularise aujourd'hui Pekka Rinne qui se dresse devant la cage des Lions. Son coéquipier Mikko Koskinen est donc en tribune, lui qui était à 77 secondes d'un blanchissage face à la Russie avant que Kulemin ne gâche cette performance. En face, Anders Nilsson, déçu de ses placements contre les Tchèques, cède sa place à Joacim Eriksson, exilé à Vancouver mais régulièrement appelé en sélection la saison dernière.  
 
Enfin, cette partie voit les débuts internationaux de la pépite Teuvo  Teräväinen, champion du monde junior et prêt à enflammer la glace de Chicago dans les années à venir. Teräväinen est même propulsé en première ligne aux côtés des olympiens de Sotchi Lehterä et Kontiola.
 
Dès la deuxième minute, la Finlande connaît une bonne possession et propose la première alerte avec un tir de Jere Karalahti qui crée la panique. La Suède réagit de suite par Joel Lundqvist devant le slot. Puis par une frappe de Hjalmarsson suivi d'un rebond de Sjögren, c'est capté du gant par Rinne.
 
Plutôt méfiante, la Finlande débloque le score par une action individuelle qui laisse pantois le public stockholmois. Pekka Jormakka part de sa zone défensive, élimine trois Suédois et lance, Eriksson ne peut maîtriser le palet qui rebondit sur son épaule avant de finir sa course au fond du but (0-1, 11'14").
 
Les Finlandais poursuivent d'ailleurs leurs efforts dans cette première période avec deux occasions nettes. À gauche, Kontiola donne en retrait à Teräväinen qui frappe, sans danger pour Eriksson bien placé à la 13e. Deux minutes plus tard, Tommi Sallinen, poteau gauche, échoue pour le centre mais effectue le tour de la cage, Eriksson se couche sur le dos. Mais à 5 contre 4 en fin de tiers, ils ne pourront convertir ce jeu de puissance face à de soigneux Suédois.
 
Ces derniers commencent tambour battant la deuxième période, plus particulièrement Oscar Möller qui obtient deux occasions coup sur coup, puis Simon Hjalmarsson. Mais c'est en avantage numérique qu'ils font la différence. Joakim Lindström, à droite, transverse pour Möller qui prend le temps d'armer, fixe Rinne et le bat petit côté (1-1, 23'44"). Un but 100% Skellefteå puisque la peste Jimmie Ericsson jouait des coudes devant le slot !
 
Alors que Joacim Eriksson détourne de la jambière gauche un gros lancer de Marttinen, un plexiglas cède suite à une figure acrobatique de Burström. Après de longues minutes d'interruption, la Suède repart à l'abordage. Sur une action rapide couloir gauche, Möller sert sur sa droite Lindström, Rinne effectue un arrêt-réflexe splendide d'extrême justesse. Son équipe en désavantage numérique, Pekka Rinne intervient ensuite sur un rebond brûlant de Lindström puis envenime une action Klasen / Axelsson.
 
Mais la situation devient critique pour les Suédois avec deux pénalités en fin de tiers. Si la première est tuée, la deuxième sourit à la nation suomi. Après plusieurs initiatives, le défenseur gauche Atte Ohtamaa persévère et parvient à conclure une de ses reprises de volée sur un service de Petri Kontiola (1-2, 38'21").
 
En terme de possession, la dernière période sera largement à l'avantage de la Tre Kronor. Si celle-ci s'illustre par un tir en pivot d'Ekholm et une reprise devant le but d'Andersén, la Finlande gère malgré tout défensivement en filtrant parfaitement les arrivées suédoises.
 
À la 52e, les deux formations scandinaves évoluent à 4 contre 4, ce qui aboutit à deux occasions franches. Jimmie Ericsson, délaissé côté droit, tire en pivot avant que Niklas Olausson ne smashe un lancer lointain de Linus Klasen. 
 
Les efforts suédois seront néanmoins récompensés. Le pressing de la première ligne pèse lourd et pousse à l'erreur la Finlande, étouffée, qui gère mal la relance. Backlund, à droite, gagne la rondelle et sert Oscar Möller dont le slap passe au-dessus de la plaque de Rinne (2-2, 56'01"), c'est un doublé pour la fine gâchette de Skellefteå. 
 
Les deux équipes, plutôt méfiantes, ne pourront se départager en prolongation, ce sera donc une séance de tirs au but. Lors de la seconde salve, Jori Lehterä marque entre les jambières de Joacim Eriksson mais Joakim Lindström sauve les Suédois lors de la troisième en égalisant à 1-1. Les deux gardiens prolongeront le suspense jusqu'au sixième tour, jusqu'à ce que Iiro Pakarinen offre la victoire aux Lions finlandais.
 
Avec ce succès, la Finlande se trouvait donc en excellente position pour remporter la quatrième étape de l'Euro Hockey Tour. Il s'agit d'une deuxième défaite de la Suède en l'espace de 48 heures qui peut toutefois se réjouir d'une première ligne très énergique. La session de rattrapage était prévue ce dimanche contre la Russie d'Ovechkin.
 
Commentaires d'après-match
 
Pär Mårts (entraîneur de la Suède) : "Nous avons eu la possession du palet, le moteur est là. La Finlande a un très bon gardien, c'était difficile de marqueur, même en obtenant les meilleures occasions. Nous n'avons pas fait un mauvais match mais l'objectif est avant tout de gagner."
 
 
Suède - Finlande 2-2 (0-1, 1-1, 1-0, 0-0) / 1-2 aux tirs au but.
Samedi 3 mai 2014 à 12h30 au Globen de Sotckholm. 8379 spectateurs.
Arbitrage de Evgeni Romasko et Alekseï Anisimov (RUS) assistés de Henrik Pihlblad et Tobias Haster (SUE).
Pénalités : Suède 8' (2', 4', 2', 0'), Finlande 6' (0', 4', 2', 0').
Tirs : Suède 38 (11, 17, 9, 1), Finlande 19 (7, 9, 2, 1).
 
Évolution du score :
0-1 à 11'14" : Jormakka assisté de Komarov
1-1 à 23'44" : Möller assisté de Lindström et Nygren (sup. num.)
1-2 à 38'21" : Ohtamaa assisté de Kontiola et Hietanen (sup. num.)
2-2 à 56'01" : Möller assisté de Lindström et Backlund
 
Tirs au but
Suède : Möller (non cadré), Klasen (arrêté), Lindström (réussi), Lindström (arrêté), Olausson (arrêté), Nygren (non cadré).
Finlande : Kontiola (arrêté), Lehterä (réussi), Komarov (arrêté), Jormakka (arrêté), Lehterä (arrêté), Pakarinen (réussi).
 
 
Suède (2' pour surnombre)
 
Gardien : Joacim Eriksson.
 
Défenseurs : Mattias Ekholm - Magnus Nygren ; Niclas Burström (-1) - Patrik Hersley ; Daniel Rahimi (+1, 2') - Jonas Ahnelöv ; Johan Fransson - Niclas Andersén.
 
Attaquants : Oscar Möller (+1) - Mikael Backlund (+1) - Joakim Lindström (+1) ; Dick Axelsson (A, -1) - Niklas Olausson (-1) - Linus Klasen (-1) ; Simon Hjalmarsson - Mattias Sjögren - Jimmie Ericsson (A, 2') ; Andreas Thuresson (2') - Joel Lundqvist (C) - Nicklas Danielsson.   
 
Remplaçants : Anders Nilsson (G), William Karlsson.
 
Finlande
 
Gardien : Pekka Rinne.
 
Défenseurs : Atte Ohtamaa (2') - Juuso Hietanen (A, 2') ; Jere Karalahti (-1) - Jyri Marttinen (-1) ; Oskari Korpikari (+1) - Ville Lajunen (+1) ; Ville Pokka - Tommi Kivistö.  
 
Attaquants : Jori Lehterä - Petri Kontiola - Teuvo Teräväinen ; Leo Komarov (C, 2') - Juha-Pekka Hytönen (A) - Iiro Pakarinen ; Tommi Huhtala - Tomi Sallinen - Pekka Jormakka ; Veli-Matti Savinainen - Petteri Wirtanen - Jere Sallinen.
 
Remplaçants : Juuse Saros (G), Eetu Pöysti.