Canada - Slovaquie (Mondiaux 2014, groupe A)

La victoire de la France sur le Canada en ouverture a semé la pagaille. Évidemment, les médias nord-américains, en général bien plus intéressés par les playoffs NHL que par les championnats du monde, n'ont toutefois pas oublié de relayer ce revers-surprise, une débâcle, "une des défaites les plus embarassantes de l'histoire" selon Radio-Canada.
 
Pour éteindre l'incendie, il faut donc réagir au plus vite pour les hommes de Dave Tippett. Mais face au Canada, la Slovaquie est confrontée à une problématique identique puisque, elle aussi, elle a loupé son entrée en lice face aux grands frères tchèques. Les Slovaques ont pourtant cru à une victoire à l'approche de la sirène, menant 2-1 avant que l'éternel Jaromir Jagr n'égalise à la 58e et que Jakub Klepiš n'offre la victoire aux siens en prolongation. Vous l'aurez compris, Canadiens et Slovaques ont chacun 1 point et auront à se départager ce samedi après-midi, malheur aux vaincus.
 
La sélection à la double-croix a pourtant failli annoncer une très mauvaise nouvelle. Samedi matin, tout semblait indiquer que Martin Réway allait déclarer forfait pour une blessure non communiquée. Finalement, le petit attaquant de Gatineau, star du circuit LHJMQ, a été jugé apte au tout dernier moment, cependant aligné seulement pour la troisième période. Il y a tout de même une ligne, reconstituée pour l'occasion, qui pourrait bien retenir l'attention. Tatar - Viedenský - Pánik, c'est un trio qui a déjà bien fonctionné en U20 et qui peut s'illustrer ce samedi.
 
James Reimer ayant connu la déconvenue contre la France, le gardien des Oilers d'Edmonton Ben Scrivens effectue ses débuts internationaux. Vingt-quatre heures après avoir fait face à 33 lancers tchèques, Ján Laco est confirmé devant la cage slovaque.
 
Dès le début, le Canada affiche de l'intensité, du muscle afin de prendre à la gorge les Slovaques. Slap de Turris, transversale de Turris pour Read placé poteau gauche, tour de la cage de Huberdeau, le match est lancé. Le premier danger slovaque sera à la 3e minute : Miroslav Šatan reçoit une longue passe poteau droit, reprend de volée, obtient une deuxième tentative mais Scrivens ne se laisse pas surprendre.
 
Même si Mikúš (slap côté droit dans la mitaine de Scrivens), Nagy (lancer détourné de la jambière) donnent du fil à retordre, Équipe Canada continue de les bousculer, à l'image de Dávid Skokan qui se mange un énorme tampon de Kevin Bieksa dans le camp slovaque. 
 
Malgré tout, même en avantage numérique, l'escouade de Dave Tippett ne parvient pas à trouver la solution. Malgré Troy Brouwer qui est d'ailleurs l'un des plus actifs. L'ailier de Washington, après un tir de Bieksa, offre un lancer balayé, arrêt-réflexe de la jambière gauche de Ján Laco. Quelques minutes plus tard, il propose un nouvel essai plein axe mais tarde un peu à armer. Toujours 0-0 après vingt minutes.
 
Alors que Laco doit intervenir sur un tir en pivot de Read, dès le retour des vestiaires, la Slovaquie continue de s'illustrer. Burrows au cachot, Nagy donne d'intéressantes orientations dont une passe pour Miklík, repoussé de la botte. Mais Coburn au cachot, le défenseur Karol Sloboda est à la relance en zone défensive, passe dans le dos pour... Kyle Turris qui ne peut en profiter. On a frôlé la catastrophe !
 
Šatan, Miklík ainsi que l'arrière Daloga inquiètent sérieusement Scrivens. La persévérance sera finalement récompensée après la troisième pénalité canadienne de ce tiers. Si Pánik échoue sur une reprise acrobatique, c'est bel et bien Sloboda, dont l'erreur tout à l'heure a bien failli coûter cher, qui marque d'un lancer-frappé, côté mitaine (0-1, 32'24").
 
Alors que Nagy touche une fois de plus la jambière de Scrivens, le Canada va réagir avant la pause.
 
À la 34e minute, 2 contre 1 nord-américain mais Joel Ward ajuste mal sa passe. À la 37e, Jason Chimera reprend de volée, Laco réagit par un arrêt-réflexe. Brayden Schenn touche même le poteau après une entrée de zone réussie. Finalement, Jason Garrison a davantage de réussite, ou plutôt Joel Ward qui dévie sous les yeux de Laco la tentative du défenseur de Vancouver (1-1, 37'21"). 
 
Voilà encore les deux équipes à égalité avant l'entame de la dernière période. La Slovaquie ne se démonte pas, mises en échec appuyées, passe dangereuse de Réway malheureusement coupée par Ellis, centre fort de Pánik non exploité, bonne occasion de Šatan. Alors que Ján Laco arrête de justesse un tir de Monahan, il ne pourra empêcher le Canada de prendre les devants. 
 
Nazem Kadri, le long de la bande, laisse à ses côtés à Cody Hodgson, débarquant en zone offensive, son tir-balayé est parfaitement croisé (2-1, 47'07"). À 4 contre 4, ni Daloga, ni Schenn ne parviennent à marquer. Et même à 4 contre 3 ou 5 contre 4, le Canada ne peut en profiter malgré une reprise de volée intéressante de Ryan Ellis. Tatar, lui, effectue un bon tir du revers poteau gauche mais n'a pas plus de succès.
 
Dans les dernières minutes, les Canadiens vont finalement consolider leur victoire. Frappe de Kyle Turris, pressing cage, le palet ressort pour Kevin Bieksa qui lance, la rondelle ricoche sur Nagy et passe dans le dos d'un Laco plutôt malchanceux sur ce coup (3-1, 57'56"). Une minute plus tard, Burrows sert Joel Ward qui reprend de volée (4-1, 58'49"). La messe est dite.
 
Malgré ce score sévère, la Slovaquie n'a pas démérité face à un Canada qui peut s'estimer heureux de cette réaction d'orgueil. Ce résultat a de quoi satisfaire pour le moment la France puisque les Slovaques sont toujours enlisés à 1 point avec un goal-average de -4. Inutile de vous dire qu'ils attendent avec impatience lundi après-match et cette opposition face à Laurent Meunier et ses coéquipiers.
 
 
Élus joueurs du match : Kyle Turris pour le Canada, Martin Marincin pour la Slovaquie.
 
Commentaires d'après-match
 
Cody Hodgson (attaquant du Canada) : "C'est satisfaisant de marquer quatre buts mais le match a été bien plus serré que cela."
 
Joel Ward (attaquant du Canada) : "Quand on a fait appel à moi, j'ai dit qu'il s'agissait de mes jeux olympiques. J'ai grandi en regardant le hockey international et j'étais très heureux à l'idée de vêtir le maillot du Canada. J'essaie simplement de m'impliquer au maximum, de prendre du plaisir et de ne pas être trop nerveux."
 
Miroslav Šatan (attaquant de la Slovaquie) : "Je pense que nous avons bien joué durant deux tiers du match mais, à la fin, nous avons fait quelques erreurs. Je pense que nous n'avons manqué ni de force physique, ni d'espaces. Nous avons affiché un peu de nervosité et effectué des erreurs inutiles dont a tiré parti le Canada."
 
 
Canada - Slovaquie 4-1 (0-0, 1-1, 3-0)
Samedi 10 mai 2014 à 20h45 à la Chizhovka Arena. 6200 spectateurs.
Arbitrage de Mikael Nord (SUE) et Konstantin Olenin (RUS) assistés de Masi Puolakka et Sakari Suominen (FIN).
Pénalités : Canada 8' (0', 6', 2'), Slovaquie 10' (6', 0', 4').
Tirs : Canada 28 (13, 10, 5), Slovaquie 24 (9, 8, 7).
 
Évolution du score :
0-1 à 32'24" : Sloboda assisté de Miklík (sup. num.)
1-1 à 37'21" : Ward assisté de Garrison 
2-1 à 47'07" : Hodgson assisté de Garrison et Kadri
3-1 à 57'56" : Bieksa assisté de Turris
4-1 à 58'49" : Ward assisté de Burrows et Myers
 
 
Canada
 
Attaquants :
Nathan MacKinnon - Brayden Schenn - Alex Burrows (+1, 2')
Matt Read - Kyle Turris (+1) - Jason Chimera (C, +1)
Troy Brouwer (+1) - Nazem Kadri (+1, 2') - Cody Hodgson (+1)
Jonathan Huberdeau (+1) - Joel Ward (+2) -  Sean Monahan (+2)
Mark Scheifele
 
Défenseurs :
Tyler Myers (+2) - Braydon Coburn (2')
Kevin Bieksa (C, +3) - Jason Garrison (+3)
Erik Gudbranson (2') - Ryan Ellis
Morgan Rielly
 
Gardien :
Ben Scrivens
 
Remplaçant : James Reimer (G).
En tribune : Justin Peters (G).
 
Slovaquie
 
Attaquants :
Ladislav Nagy (A, -2) - Marek Hrivík (-2) - Miroslav Šatan (C, -1)
Tomáš Tatar (-1) - Marek Viedenský (-1, 2') - Richard Pánik (-2)
Michel Miklík - Tomáš Marcinko (2') - Radoslav Tybor (2')
Andrej Štastný (-1) - Juraj Mikúš (-1) - Dávid Skokan (-1)
Martin Réway
 
Défenseurs :
Marek Daloga (-1) - Karol Sloboda (-1)
Martin Marincin (-2) - Peter Cerešnák (-1, 2')
Ivan Švarný (-1, 2') - Juraj Valach (-1)
Ján Brejcák (-1)
 
Gardien :
Ján Laco
 
Remplaçant : Jaroslav Janus (G).
En tribune : Július Hudácek (G).