Canada - Danemark (Mondiaux 2014, groupe A)

Morten Green bat ce soir le record de sélection du Danemark avec son 257e match international. Il reçoit une ovation du public et un maillot spécial de la part du staff danois, floqué du numéro 257. À 33 ans, il surpasse ainsi Jesper Damgaard. Et quoi de mieux pour fêter cela qu'un match de gala face au Canada ? Le Danemark n'a pris qu'un point dans l'histoire face au Canada, un nul 2-2 en 2003. L'année dernière, le Canada avait gagné 3-1.

Nous sommes cependant loin du jubilé. Le Danemark est loin d'être assuré de son maintien. La seule victoire contre l'Italie ne suffira peut être pas. Deux renforts sont arrivés il y a deux jours. L'attaquant de Herning, Anders Poulsen, et celui de SønderjyskE Thomas Spelling apportent plus de profondeur offensive. Le Canada reste pour sa part en bonne position pour passer en quarts de finale. L'équipe a pour objectif la première place du groupe afin de s'assurer un tirage au sort favorable.

Les joueurs à la feuille d'érable prennent possession du palet dès les premiers instants. Mais les premières occasions sont danoises. Ben Scrivens s'imposent sur un tir de loin, et, à la cinquième minute, sur une action de Patrick Bjorkstrand à bout portant, sorti du coin. Sur l'engagement, le Canada déboule à toute allure. Cody Hogdson vole le palet à Oliver Lauridsen, déborde toute la défense sur la gauche et ajuste un tir précis mi-hauteur au premier poteau (1-0).

Les occasions commencent à s'accumuler par la suite. Joel Ward teste Patrick Galbraith du cercle droit, puis Hogdson, servi par Tyler Myers, reprend de volée plein axe. Le palet est détourné au dessus du but. Après neuf minutes, il y a déjà 8-4 en tirs.

Le Danemark gagne l'engagement. Un duel en entrée de zone fixe plusieurs Canadiens dont le défenseur Myers. Morten Madsen en profite pour démarrer un deux-contre-un. Il sert Niklas Jensen, dont la reprise trompe Scrivens côté mitaine (1-1). Le portier d'Edmonton sort un nouveau tir dangereux dans la foulée. Les Vikings insistent et Bjorkstrand, encore lui, échoue sur le gardien canadien. Niklas Jensen, très en jambes, efface Hogdson et provoque une pénalité. Galbraith sort pour un attaquant et Larsen envoie un bon tir masqué capté par Scrivens. Le jeu de puissance démarre alors, mais peu de temps car un surnombre danois est appelé. Aucun tir ne survient.

Le Danemark attaque la cage, y compris le gardien. Scrivens, sorti derrière son but, se retrouve assis sur la glace dans un contact avec Bjorkstrand. En face, Hogdson sort de derrière le but et tente un revers. Nielsen sauve et Kadri cherche le rebond, et la défense dégage de justesse. Dans les dernières secondes, Schenn se crée une bonne chance à bout portant avec l'aide de Burrows. L'attaquant des Flyers termine sur le gardien, poussé par Jesper B. Jensen. Le tiers se termine sur ce 1-1 à l'issue de vingt minutes bien disputées. Les deux équipes ont eu leurs chances.

Le deuxième tiers débute de manière assez fermée. Il faut attendre la troisième minute pour un contre danois de Frederik Storm. Le tir de l'attaquant de Malmö est détourné et atterrit sur le dessus du but. En retard pour couvrir l'aile au départ de l'action, Jonathan Huberdeau concède deux minutes. Brouwer et Burrows travaillent fort en zone offensive pour gagner du temps. Bieksa et Kadri contrent les quelques tirs danois et la pénalité se termine. Le speaker annonce la fin de prison et Oliver Lauridsen relance dans l'axe directement sur la palette de Cody Hogdson. L'attaquant des Sabres de Buffalo n'hésite pas. Il s'avance et envoie un slap monstre qui transperce Galbraith (2-1).

Le but donne de l'élan au Canada, qui met le feu dans la défense. La quatrième ligne, avec le vétéran Ward et les deux gamins Scheifele et Monahan, force Galbraith à une série d'arrêts.

Le Danemark n'abdique pas. Bødker vole le disque à Gudbranson et donne en retrait, pour un arrêt de Scrivens.

Le public se fait entendre en réclamant un but, alors que la partie se ferme de plus en plus. Un palet bondissant profite finalement à Schenn, qui pivote et trouve Burrows seul devant le but. L'attaquant des Canucks ne peut vraiment contrôler son tir et Galbraith gèle le disque, mais Markus Lauridsen prend deux minutes pour crosse haute sur l'action. Le jeu de puissance canadien impressionne. Intenable, Hogdson est plusieurs fois mis en situation, avec un gros travail de Ellis et Kadri, avec Brouwer en écran. Le palet ne quitte pas la zone pendant 1'30". La pénalité se termine et Kim Staal lance un contre. Son tir échoue dans la mitaine de Scrivens. La relance canadienne reste dangereuse. Bieksa lance Turris dans le dos de la défense, et le tir du centre d'Ottawa trouve la mitaine de Galbraith. Puis, Huberdeau, écarté depuis sa pénalité, revient en jeu avec Monahan et Scheifele. Le Québécois trouve Galbraith et, dans la continuité, cherche Coburn monté au deuxième poteau. La défense écarte le danger de justesse.

Le Canada ne traîne pas au retour des vestiaires. Un débordement à gauche de Chimera, petite passe vers Turris qui dévie au but, un rebond saisi par Matt Read cage ouverte (3-1).

Cody Hogdson concède deux minutes peu après et offre une chance au Danemark de recoller. Malheureusement pour les Nordiques, Myers gagne son duel derrière la cage de Scrivens et lance Turris en deux-contre-un. La passe pour Read est bonne, la reprise termine sa course entre les jambières de Galbraith (4-1).

La pénalité terminée, le Canada attaque encore. Kadri prend une charge et, vexé, donne un coup de crosse à Stefan Lassen. Les officiels ne le laissent pas passer et c'est un avantage numérique pour le Danemark. La défense coupe les lignes de tir et Scrivens n'est pas inquiété.

Le Canada déroule. Pénalité différée, le palet remonte sur la gauche. Patient,  Rielly envoie un centre-tir croisé qui trouve son chemin à travers une forêt de joueurs vers Huberdeau. Le Québécois, tout seul au second poteau, marque en deux temps (5-1).

Philip Larsen sort deux minutes juste après et le jeu de puissance s'installe. Une minute plus tard, le tir du cercle droit de Garrison est dévié par Kadri. Hogdson saute sur le rebond pour son troisième but du match (6-1).

Le Danemark a le mérite d'essayer encore. Après un premier arrêt de Scrivens, Frederik Storm tente sa chance en tour de cage. La botte ferme la porte et Bieksa dégage. Réplique de Burrows qui centre pour Schenn en déséquilibre, Galbraith sauve. Le portier de Karlskrona sauve ensuite devant Scheifele, planté devant sa cage sur un service de Chimera. La ligne MacKinnon monopolise le palet en fin de match et envoie Kristensen en prison. Le palet tourne sans autre occasion.

Victoire nette du Canada, qui a su se montrer très efficace en fin de match. Après un premier tiers accroché, le Canada a survolé le deuxième tiers sans creuser l'écart. Mais un but dès les premières secondes du dernier tiers a semblé couper les jambes des Danois, qui ont alors explosé en plein vol.

Désignés joueurs du match : Cody Hogdson (Canada) et Frederik Storm (Danemark)

Commentaires d'après-match

Sean Monahan (attaquant du Canada) : « Le début de tournoi n'a pas été simple, car il fallait s’habituer à jouer sur grande glace. Mais nous avons un bon groupe, qui a bien travaillé ces derniers jours. Nous avons fini par concrétiser nos occasions en troisième tiers. »

Cody Hogdson (attaquant du Canada) : « Nous voulions fatiguer les Danois, conserver le palet dans leur zone. Cela a payé dans le dernier tiers. »

Dave Tippett (entraîneur du Canada) : « Le premier tiers était équilibré. Au deuxième, nous nous sommes créés beaucoup d'occasions, sans réussite. Le troisième but a été très important pour la confiance, avec de l'efficacité par la suite. Je suis satisfait. Nous essayons de nous améliorer jour après jour. Les deux jours de pause nous ont permis de travailler des choses à l’entraînement, que les joueurs ont appliqué aujourd'hui. Cody Hogdson a marqué sur deux très beaux tirs tout d'abord, ce qui complique la tâche du gardien . C'est très bien de le voir marquer. L'organisation du tournoi est très bonne jusqu'à maintenant, les déplacements et la préparation de notre équipe sont facilités. Les patinoires sont un peu différentes qu'en Amérique, mais l'atmosphère et les fans sont excellents. C'est une très bonne expérience. »

Jan Karlsson (entraîneur du Danemark) : « Nous avons bien joué dans les deux premières périodes, malgré les deux buts, que je qualifierai de buts faciles pour être poli. Le Canada a commencé à jouer plus appliqué et nous n'avons plus eu beaucoup d'occasions. Le troisième but a été très dur mentalement, et nous avons eu huit à neuf minutes catastrophiques derrière. Le match était plié après le quatrième. Nous allons essayer de garder la confiance intacte pour les prochains matchs. »

 

Canada - Danemark 6-1 (1-1, 1-0, 4-0)
Jeudi 15 mai 2014 à 16h45 à la Chizhovka Arena de Minsk. 7085 spectateurs.
Arbitrage de Igor Dremelj (SLO) et Vladimir Sindler (TCH) assistés de Masi Puolakka (FIN) et Stanislav Raming (RUS).
Tirs : Canada 46 (16, 20, 10), Danemark 30 (13, 8, 9)
Pénalités : Canada (2', 2', 4'), Danemark (2', 2', 4')

Récapitulatif du score
1-0 à 05'24" : Hogdson assisté de Kadri et Ellis
1-1 à 09'06" : N. Jensen assisté de Madsen et Staal
2-1 à 25'03" : Hogdson
3-1 à 41'15" : Read assisté de Turris et Chimera
4-1 à 43'08" : Read assisté de Turris et Myers (inf. num.)
5-1 à 48'35" : Huberdeau assisté de Rielly et Ellis (pénalité différée)
6-1 à 50'24" : Hogdson assisté de Garrison et Kadri (sup. num.)

Canada

Attaquants :

Alex Burrows (-1) - Brayden Schenn - Nathan MacKinnon (-1)
Jason Chimera (A, +1) - Kyle Turris (A, +2) - Matt Read (+2)
Nazem Kadri (+2, 2') - Cody Hogdson (+2, 4') - Troy Brouwer (+1)
Jonathan Huberdeau (+2, 2') - Sean Monahan et Mark Scheifele (+1) en alternance - Joel Ward (+1)

Défenseurs :
Kevin Bieksa (C, +1) - Jason Garrison (+1)
Tyler Myers (+1) - Braydon Coburn
Ryan Ellis (+3) - Erik Gudbranson (+1)
Morgan Rielly (+1)

Gardien :
Ben Scrivens

Remplaçant : James Reimer (G)

Danemark

Attaquants :
Thomas Spelling (-1) - Jannik Hansen - Mikkel Bødker (-1)
Nicklas Jensen (-1) - Morten Madsen (A, -1) - Kim Staal (-2)
Morten Poulsen (-2) - Morten Green (C, -2) - Mads Christensen (-2)
Frederik Storm (-1) - Jesper Jensen - Patrick Bjorkstrand  (-1)

Anders Poulsen [2 présences]

Défenseurs :
Philip Larsen (-1, 2') - Stefan Lassen
Oliver Lauridsen (-3) - Emil Kristensen (-2, 2')
Philipp Bruggisser (+1) - Jesper B. Jensen (A)
Markus Lauridsen (-1, 2')

Gardien :
Simon Nielsen

Remplaçant : Patrick Galbraith (G). En tribunes : Julian Jacobsen