Présentation Finales de Conférence (Playoffs 2014)

Dernière étape avant la finale de la Coupe Stanley avec le début des finales de conférence qui débutent dès ce soir à 19h (heure française) entre Montréal et New-York pour un duel inédit à l’Est. À l’Ouest, ce sera un peu plus classique, puisque nous aurons droit à la même affiche que l’an passé entre les Blackhawks de Chicago et les Kings de Los Angeles victorieux cette nuit dans un match 7 parfaitement maîtrisé face aux Ducks d’Anaheim (victoire 2-6).

 

Conférence Est

Montréal Canadiens - New-York Rangers

MTL 60% - NYR 40%.

Toute une ville, toute une région, attend depuis 1993 cette fameuse Coupe Stanley. Montréal est en train de connaître un nouveau Printemps Erable, heureux celui-ci. Les Habs, qui ont battu leur rivaux de toujours les Boston Bruins en 7 matchs, retrouvent un adversaire qui leur réussit particulièrement, à savoir les Rangers de New-York. Montréal compte 2 victoires à 1 cette saison contre les Rangers et c’est la 15e fois que les deux équipes se rencontrent en playoffs, où chacune compte 7 victoires. Le défenseur P.K. Subban, actuellement meilleur compteur avec 12 points, devrait être une nouvelle fois déterminant pour le Canadien. Les Rangers de New York compteront sur Martin Saint Louis, véritable locomotive de l’attaque des Blue Shirts, et sur Benoit Pouliot, ancien joueur du Canadien.

Cette série sera en tout cas très suivie aussi bien à Montréal qu’a New-York avec des médias qui seront constamment braqués sur les joueurs, mais aussi avec un public très demandeur et des places qui ont de fait atteint des sommets en terme de tarif. Comptez en effet au minimum 200$ le siège pour voir un match de cette série, et les prix sur les sites de reventes dépassent allègrement le millier de dollars pour la majorité des places (certaines loges au Madison Square Garden coûte 68 0000 $ le match).

Les joueurs à suivre:

- MTL. Les regards vont être braqués sur les gardiens, et ce sera en quelque sorte la revanche de la finale des JO. Carey Price semble avoir atteint la maturité qui lui permettra de remporter une Coupe Stanley. Cette année, en 11 matchs de playoffs, Price en est à 2,15 buts encaissés en moyenne par match et 92,6% d’arrêts. Très serein devant la cage et très rapide dans ses déplacements, Price avait pour son dernier match contre les Rangers réalisé un blanchissage (12 avril 2014). Pour atteindre la finale, Price sera sans nul doute le principal facteur de réussite pour le Canadien.

- NYR. À lui tout seul lors du match 7, il a sorti les Penguins de Pittsburgh, réalisant notamment en dernière période des arrêts décisifs pour préserver la maigre avance des Rangers. Dans cette série, Henrik Lundqvist devra oublier le passé, y compris celui contre Montréal. En effet, le portier suédois n’est pas en réussite face aux Habs, sa fiche contre Montréal est de 4-5-2 avec une moyenne de buts de 3,87. L’homme a par ailleurs avoué qu’il avait du mal à jouer au Centre Bell (Montréal a l’avantage de la glace), mais il va sûrement surpasser tout cela pour performer. C’est en tout la condition sine qua non pour atteindre la finale.

 

Conférence Ouest

Chicago Blackhawks - Los Angeles Kings

CHI 55% - LAK 45 %.

Nous aurons droit donc à une revanche qui sent déjà la poudre à plein nez. Si les Blachawks n’ont pas trop eu de difficultés en 6 manches face à une équipe du Minnesota où beaucoup de joueurs jouaient blessés, les Kings de Los Angeles ont dû batailler pour arriver à bout du rival Anaheim. Dans une série qui est allée une nouvelle fois en 7 matchs, les Kings ont parfaitement joué dans ce match ultime avec une nette victoire 2-6.

Dans cette finale, Chicago part légèrement favori tant ils savent bien jouer face à L.A, mais les Kings ont sans aucun doute appris de leurs erreurs et cette année leurs parcours fait énormément penser à celui de 2012 où rien ne peut arriver à la franchise californienne.

Cette confrontation passera également par un duel dans les cages entre Jonathan Quick et Corey Crawford qui est actuellement le meilleur gardien de ces séries. Le portier québecois présente en effet une fiche de 1,97 buts encaissés par match et 93,1% d'arrêts. De son côté, Quick n’en est pas en reste puisqu’il en est à 2,72 de moyenne de buts encaissés et 91,4% d'arrêts. Attendons-nous en tout cas à une série des plus indécises

Les joueurs à suivre

- CHI. Auteur d’un hat trick lors du match 5 l’an passé, Patrick Kane sera une nouvelle fois l’homme à abattre pour les Kings de Los Angeles. Très en forme cette année avec une moyenne d'un point par match, l'ailler américain est le maillon indispensable des Hawks. N’oublions pas qu’il est l’auteur du but victorieux lors du match 6 contre le Wild, sa vitesse ainsi que son puissant tir balayé devraient faire mal aux Kings.

- LAK. Meilleur compteur des playoffs, Anze Kopitar est train de vivre la plus belle saison de sa carrière. Après d’incroyables JO avec la Slovénie, il réalise des playoffs majestueux avec 19 points en 14 rencontres. Il est véritablement l’homme en forme de ce printemps. Associé à Marian Gaborik et Dustin Brow, les trois hommes forment le trio le plus impressionnant de ces playoffs et le seront sûrement encore durant cette finale de conférence qui débute ce dimanche à 21h (heure française).