Kazakhstan - Finlande (Mondiaux 2014, groupe B)

Le Kazakhstan n’a pas beaucoup d’enjeu en abordant la rencontre puisque la défaite face à la Suisse a enterré leurs derniers espoirs de maintien. En revanche, les Kazakhs peuvent toujours empêcher la Finlande d’atteindre les quarts de finale...

En effet, les hommes de Westerlund doivent absolument gagner pour espérer jouer les quarts. Ils doivent également croiser les doigts pour des résultats favorables chez leurs adversaires. Cette rencontre est la dernière en poule pour la Finlande tandis que la Biélorussie et la Lettonie en ont encore deux !

La Finlande prend le jeu en main d’entrée et alerte une première fois Alexei Ivanov par l’intermédiaire de Pekka Jormakka, de près, avant qu’Erik Haula ne le mette à contribution depuis l’aile droite. Ivanov a été titularisé en lieu et place de Vitali Yeremeyev, qui avait été chassé après deux très mauvais buts encaissés face à la Suisse.

Le Kazakhstan se réveille et avec une bonne récupération du palet en zone défensive, les joueurs se présentent à quatre contre deux… Jori Lehterä récupère une mauvaise passe et part en contre dans l’autre sens. Il dribble Alexei Litvinenko en position de dernier défenseur mais ce dernier l’empêche de passer de manière illicite. Lehterä parvient néanmoins à se présenter devant Ivanov avec Petri Kontiola en soutien mais ce dernier ne parvient pas à conclure. C’est un premier avantage numérique du match qu’obtient la Finlande.

Le palet circule en zone offensive, les Finlandais cherchent le bon décalage avant de lancer à la cage. Lehterä fixe bien et sa passe est reprise de volée, du cercle gauche, par Olli Palola. Ivanov n’esquisse pas le moindre geste et la rondelle ne trouve aucune opposition sur sa trajectoire (0-1, 7'53").

La pression est maintenue sur la cage kazakhe et Palola est à deux doigts de doubler la mise. Son lancer en direction de la lucarne est un peu trop enlevé. Tommi Huhtala force également le gardien à l’arrêt. Peu après, la première grosse chance de marquer kazakhe est obtenue par Fyodor Polishchuk. Vadim Krasnoslobodtsev temporise au milieu de trois défenseurs pour permettre à son coéquipier d’alerter Pekka Rinne à ras la glace (12').

La Finlande n’est pas loin de doubler son avance lorsque Leo Komarov trouve Erik Haula seul dans l’enclave. Un retour in extremis de Krasnoslobodtsev dévie son tir dans le filet de protection. C’est au contraire le Kazakhstan qui égalise. Krasnoslobodtsev entre en zone sur l’aile et prolonge le long de la bande pour Polishuk, qui met la rondelle dans l’enclave. Yevgeni Rymarev est perturbé par le retour de Jarkko Immonen et doit s’y reprendre à deux fois, mais son lancer surprend Rinne côté mitaine (1-1, 14'32").

La Finlande repart de l’avant mais s’expose à un contre de Roman Starchenko. Atte Ohtamaa se met à la faute pour contrecarrer son action et est pénalisé pour retenir. Il ne faut que treize secondes au Kazakhstan pour capitaliser en jeu de puissance. Krasnoslobodtsev donne à Rymarev derrière la cage et aspire la défense dans l’enclave. Rymarev embarque Rinne sur un déplacement latéral mais sert dans son dos Polishuk, qui ne rate pas cette cage ouverte. C’est une superbe action collective (2-1, 15'51").

Le Kazakhstan joue totalement décomplexé et inquiète encore Rinne. La Finlande laisse passer l’orage et sur un tir dévié de Jere Karalahti, Jori Lehterä est tout heureux de récupérer la rondelle face à la cage ouverte (2-2, 19'18"). La Finlande a largement dominé le tiers mais quelques minutes de folie du Kazakhstan font que les deux équipes rejoignent les vestiaires sur un score de parité.

Le Kazakhstan obtient rapidement un nouvel avantage numérique dans le tiers médian mais la plus grosse occasion de ces deux minutes est pour Komarov en contre-attaque. Son tir n’est pas cadré.

Andrei Spiridonov est pénalisé pour retenir. Petri Kontiola trouve Olli Jokinen entre les cercles qui tire sur réception… Maxim Semyonov contre la rondelle de la crosse puis elle ricoche sur le visage d’Alexei Litvinenko avant de terminer sa course dans les filets (2-3, 27'24"). Il n’a fallu que six secondes pour mettre l’avantage numérique à profit !

Tommi Huhtala part en prison pour crosse haute trente secondes après le but. Une belle occasion d’égaliser pour le Kazakhstan mais elle n’est pas bien négociée, entre difficultés à rester installé et imprécisions dans le dernier geste.

Leo Komarov croît inscrire le quatrième but finlandais mais il n’a pas entendu le coup de sifflet de l’arbitre pour hors-jeu… ce qui a le don d’agacer les défenseurs Kazakhs et ils lui font savoir ! C’est ensuite Romanov qui est près de marquer, parti dans le dos de Karalahti son tir passe à côté… la faute à un accrochage du défenseur finlandais (34’).

Sur un bon jeu de transition, Romanov sert Andrei Gavrilin au deuxième poteau mais son tir s’écrase sur la barre transversale. C’est ensuite Rymarev qui bute sur Rinne en face-à-face… Le Kazakhstan vendange et la Finlande les punit en toute fin de tiers-temps. Jormakka, Jokinen et Immonen se présentent à trois contre deux. Le dernier nommé conclut l’action plein centre à quelques secondes de la sirène de fin de période (2-4, 39'57"). Cruel pour le Kazakhstan qui a peut-être laissé passer sa chance dans le tiers médian.

Sur une bonne circulation de palet en début de tiers, alors que les deux équipes évoluent à quatre, Semyonov est stoppé par Pekka Rinne. Huhtala alerte Ivanov d’une subtile déviation et dans la continuité, son tir sur réception est non cadré. La Finlande contrôle la rondelle pour tenter de limiter les chances de retour du Kazakhstan.

La Finlande trouve le poteau, a des occasions de cage vide comme ce raté d’Iiro Pakarinen mais ne parvient pas à enfoncer le clou.

Ari-Pekka Selin prend son temps mort et sort à plusieurs reprises son gardien de but en fin de match. Romanov réduit la marque à six contre quatre (3-4, 59'31") mais le score ne bougera plus. La Finlande a rempli tant bien que mal son objectif du jour. Il leur faudra désormais observer les résultats de leurs adversaires pour savoir s’ils participeront aux quarts de finale…

Désignés meilleurs joueurs : Fyodor Polishchuk (KAZ) et Jori Lehterä (FIN).

Commentaires d’après-match

Juuso Hietanen (défenseur de la Finlande) : « Nous savions que nous devions remporter ce match et avons obtenu la victoire dont nous avions besoin. C’était peut-être un peu trop serré tout de même. Nous avions les occasions pour marquer plus et nous simplifier la rencontre mais nous savions que ce ne serait pas facile face au Kazakhstan. »

Jarkko Immonen (attaquant de la Finlande) : « Ils auraient pu marquer plus de buts et les deux gardiens ont fait un bon match. Nous avons été trop pénalisés ce qui leur a donné des opportunités de marquer. Nous étions chanceux qu’à la fin de la troisième période ils ne marquent pas un autre but. »

 

Kazakhstan - Finlande 3-4 (2-2, 0-2, 1-0)
Lundi 19 mai 2014 à 16h45 à la Minsk Arena de Minsk. 12 119 spectateurs.
Arbitrage de Mikael Nord (SUE) et Steve Patafie (USA) assistés de Jon Kilian (NOR) et Pierre Dehaen (FRA).
Pénalités : Kazakhstan 8' (2', 2', 4'), Finlande 14' (2', 6', 6').
Tirs : Kazakhstan 28 (9, 8, 11), Finlande 33 (17, 8, 8)

Évolution du score :
0-1 à 07'53" : Palola assisté de Lehterä et Komarov (sup. num.)
1-1 à 14'32" : Rymarev assisté de Polishuk et Krasnoslobodtsev
2-1 à 15'51" : Polishuk assisté de Rymarev et Krasnoslobodtsev (sup. num.)
2-2 à 19'18" : Lehterä assisté de Karalahti
2-3 à 27'24" : Jokinen assisté de Kontiola et Mäntylä (sup. num.)
2-4 à 39'57" : Immonen assisté de Jokinen et Jormakka
3-4 à 59'31" : Romanov assisté de Zhailauov (sup. num.)

Kazakhstan

Attaquants :
Talgat Zhailauov (A) – Dmitri Upper (C, 4') – Roman Starchenko
Andrei Gavrilin (-1) – Mikhail Panshin (-1) – Konstantin Romanov (-1)
Fyodor Polishuk – Vadim Krasnoslobodtsev – Yevgeni Rymarev
Andrei Spiridonov (2’) – Alexei Antsiferov – Mikhail Rakhmanov

Défenseurs :
Kevin Dallman – Yevgeni Blokhin
Maxime Semyonov (-1) – Artemi Lakiza (-1)
Roman Savchenko – Alexei Litvinenko (A, 2')
Alexei Vasilchenko – Anton Kazantsev

Gardien :
Alexei Ivanov [sorti de 56'16" à 56'36", de 57'40" à 58'32", de 58'54" à 59'31", de 59'40" à 60'00"]

Remplaçants : Pavel Poluektov (G). Non alignés : Vitali Yeremeyev (G), Konstantin Pushkaryov, Nikolai Antropov (suspendu).

Finlande

Attaquants :    
Jori Lehterä (A, +1) – Petri Kontiola (+1) – Iiro Pakarinen (+1)
Olli Jokinen (C, +1) – Erik Haula – Leo Komarov (A) 
Pekka Jormakka – Jarkko Immonen – Olli Palola (4’, -1)
Tommi Huhtala (2’) – Tomi Sallinen – Miikka Salomäki

Défenseurs :
Tuukka Mäntylä (+1) – Juuso Hietanen (4’, +1)
Atte Ohtamaa (2’, +1) – Jere Karalahti (2’, +1)
Tommi Kivistö (-1) – Ville Lajunen (-1)
Jyri Marttinen

Gardien :
Pekka Rinne

Remplaçants : Mikko Koskinen (G), Veli-Matti Savinainen. Non alignés : Juuse Saros (G), Petteri Wirtanen, Jere Sallinen.