Norvège - Canada (Mondiaux 2014, groupe A)

Pour cette dernière journée, le groupe A ne vivra que peu de suspense. Les quatre qualifiés sont connus et seul leur classement reste à déterminer. Pour le Canada, cela consiste à remporter ce match face à la Norvège pour prendre la première place à la Suède et éviter la Russie jusqu'à la finale.
 
La Norvège a raté le train des quarts de finale après sa défaite face à la France. Seul le classement IIHF est donc en jeu aujourd'hui. Morten Ask est forfait pour cette rencontre. Le défenseur Henrik Ødegaard, suspendu pour une charge avec le genou, est remplacé par Nicolai Bryhnisveen, joueur de Lillehammer. Le Canada est privé d'Alex Burrows, blessé face à l'Italie.
 
Stefan Espeland lance involontairement la partie en commettant en faute après moins de deux minutes. Son faire trébucher permet au Canada de faire tourner le palet en zone offensive. Cody Hogdson remet pour Nazem Kadri entre les cercles et le tir du joueur de Toronto manque de précision, directement sur Steffen Søberg. Cette unique occasion lance cependant une phase de domination canadienne. Situé derrière le but, Joel Ward sert ainsi Kevin Bieksa monté aux avant-postes. Søberg s'est bien déplacé et bloque le tir.
 
La première action dangereuse de la Norvège vient de Martin Røymark, bien lancé dans le dos de la défense par une longue passe à la huitième minute. James Reimer ferme bien l'angle et le tir excentré est repoussé.
 
Un feu de paille, les joueurs à la feuille d'érable reprenant le contrôle avec un tir de Mark Scheifele dans l'axe. Puis, Brayden Schenn manque le cadre de volée, et Jonathan Huberdeau glisse un revers dans le dos à ras du poteau.
 
La deuxième incursion norvégienne vient des frères Olimb, très en vue dans ce tournoi. Ils servent le capitaine Anders Bastiansen, dont le tir entre les cercles gène Reimer. Le portier des Leafs laisse glisser la rondelle derrière lui et finit par la couvrir entre les jambières. Deux minutes plus tard, Nathan MacKinnon se rend coupable d'un cinglage dans la neutre. Sanction immédiate : sur l'engagement, Bastiansen vole le palet dans la crosse de Matt Read et trompe Reimer à bout portant côté crosse.
 
Daniel Sørvik sort à son tour pour crosse haute. MacKinnon cherche une déviation de Huberdeau, avant de reprendre le palet et de trouver à l'opposée Kevin Bieksa. L'arrière des Canucks de Vancouver choisit le tir ras glace et trompe Søberg... Le but est refusé car Huberdeau a placé sa crosse dans la zone bleue du gardien ! Une règle qui a coûté cher à la Lettonie la veille et qui paraît bien obsolète...
 
La Norvège tombe dans l'indiscipline et Alexander Bonsaksen (en photo à gauche) prend deux minutes, suivi 1'30" plus tard de Sørvik pour cinglage. Le Canada finit le tiers à deux de plus. MacKinnon tente de profiter de l'écran de Schenn mais Soberg sort la mitaine. La sirène retentit et il restera une minute de supériorité canadienne.
 
Les joueurs de Dave Tippett mènent 15 tirs à 5, mais n'ont pas exploité leurs avantages numériques. La Norvège vire donc en tête avec un but dès la première pénalité adverse...
 
La Norvège ne concède aucun tir à la reprise, mais continue à prendre des pénalités. Mats Trygg accroche Troy Brouwer dans le coin. Cette fois-ci, l'égalisation arrive enfin. Ryan Ellis reçoit le palet sur la mise au jeu gagnée par Sean Monahan, se décale un peu vers le centre et son tir du poignet rapide et précis trouve la déviation de Joel Ward. Le palet passe entre les jambières de Søberg (1-1).
 
La pression canadienne continue. Après une longue présence de la ligne Huberdeau-Schenn-MacKinnon, la ligne Hogdson fait tourner la défense en bourrique. Le meilleur marqueur canadien est libéré au cercle droit après une belle remontée de palet sur la gauche, et son tir nécessite un bel arrêt de Søberg.
 
Après huit minutes, on compte sept tirs à zéro pour le Canada... Monahan s'y met à son tour. Une charge de Ryan Ellis crée un revirement et un deux-contre-un. Le jeune centre de Calgary chauffe la mitaine du portier de Vålerenga.
 
Le premier tir norvégien survient à la mi-match après une série de contres favorables. Nicklas Roest en profite pour percer plein centre et Reimer repousse. La Norvège vit un bon temps fort et capitalise peu après. Un revirement en entrée de zone norvégienne permet d'exploiter un changement de ligne trop lent. Mads Hansen reçoit le palet et a le champ libre pour ajuster Reimer en hauteur côté mitaine (2-1).
 
La rencontre se débride. Ellis de la bleue, Martinsen en tour de cage puis Ken Andre Olimb du cercle, puis Turris ligne de fond... Les deux gardiens ne craquent pas. Mais à quatre minutes de la fin, le Canada finit par trouver l'ouverture. Joel Ward contourne la cage et remise à la bleue. Bieksa expédie un missile, dévié en cours de route par Ward. Søberg laisse le rebond sur la crosse de Scheifele qui ne rate pas l'aubaine (2-2).
 
La ligne met le feu dès la présence suivante avec deux tirs de Monahan et Ward. Les grands gabarits canadiens commencent à gagner tous les duels. Read déborde encore à droite et remise à l'opposée vers Kyle Turris. La volée du centre d'Ottawa percute le poteau, juste avant la sirène...
 
Le troisième tiers débute en fanfare. Søberg réalise deux parades et, sur la dernière, Monahan prend le rebond... Transversale ! Une nouvelle pénalité est appelée contre Roest après trois minutes mais les joueurs de Dave Tippett ne lancent qu'une seule fois à la cage.
 
Le scénario ne varie guère. Le Canada survole en possession du palet, en tirs, et ne trouve pas l'ouverture. À onze minutes de la fin, Skrøder est pris par la patrouille pour brutalité. Impérial, Søberg capte du gant un lancer de Garrison, puis un autre de Turris. Il finit par craquer dans les dernières secondes. Huberdeau réalise une superbe passe dans le dos de derrière la cage pour Joel Ward, qui surprend Søberg au premier poteau (2-3).
 
La Norvège part à l'abordage et manque de se faire prendre en contre. Hogdson et Read déboulent et l'attaquant des Flyers ne peut correctement reprendre, dos au but.
 
Les deux maigres tirs norvégiens dans ce tiers paraissent bien insuffisants pour revenir au score à cinq minutes du terme. Malgré tout, les frères Olimb restent dangereux et Reimer bloque un bon tir venu de sa gauche, puis un essai de Bastiansen dans l'axe après que plusieurs Canadiens se soient trop regardés pour savoir qui dégagerait.
 
Il ne reste que 3'16" lorsque Bieksa touche Mathis Olimb au visage. Le jeu de puissance norvégien voit là une chance d'égaliser et le banc demande immédiatement un temps mort. Søberg laisse sa place à un attaquant et Dahlstrøm est servi pour une belle volée sortie par Reimer. La pénalité est tuée et la Norvège perd du temps à défendre sa cage vide, pressée par Turris ou Brouwer. Le Canada résiste sans concéder d'autre tir et remporte donc une courte victoire, même si largement méritée au vu du nombre d'occasions.
 
Les joueurs à la feuille d'érable prennent la tête du groupe et ne peuvent désormais affronter la Russie qu'en finale...
 
Désignés joueurs du match : Joel Ward (Canada, photo ci-dessus) et Mats Hansen (Norvège).
 
Désignés meilleurs norvégiens du tournoi par le staff : Jonas Holøs, Ken Andre Olimb et Morten Ask.
 
Commentaires d'après-match
 
Jonathan Huberdeau (attaquant du Canada, photo de gauche) : "C'était une partie difficile, il nous fallait trois points. Nous avons trouvé la façon de gagner en troisième. Nous avons eu beaucoup de power-plays, mais il y a eu une belle 'job' de leur part en PK. Nous aurions dû capitaliser. De notre côté, nous avons été disciplinés. L'arbitrage est un peu différent de la Ligue nationale, ils ne sifflent pas les mêmes pénalités. Nous devons nous ajuster."
 
Kevin Bieksa (défenseur du Canada) : "Le but refusé est un peu dur, il n'y a eu que deux secondes dans la zone, aucune obstruction sur le gardien. Nous nous améliorons match après match, et avant celui-ci, nous étions en confiance. Nous avons beaucoup plus lancé au but qu'eux. Pour les quarts, que ce soit la Finlande ou la Lettonie, le match ne sera pas simple."
 
Dave Tippett (entraîneur du Canada) : "La Norvège a fait un match solide devant sa cage, a gardé un score serré, avec un gardien excellent. Il a eu beaucoup de travail et a fait des arrêts difficiles. Peut-être y avait-il des scouts dans les tribunes... Leur jeu en infériorité a été excellent. Je suis fier de la manière dont mes joueurs ont continué à presser, sans tomber dans la frustration. La quatrième ligne (Ward-Monahan-Scheifele) a élevé son niveau et effectué un bon travail. [Au sujet du but refusé] J'aimerais bien que l'on me donne un cours sur cette règle, que je sois éclairé. J'ai vu le match [Lettonie-Bélarus] hier soir et, comme aujourd'hui, il n'y a pas de faute sur le gardien. Nous savons qu'il faut être attentif avec cette zone bleue, ne pas attaquer trop le gardien. Mais dans le même temps, les buts se gagnent dans cette zone et il faut bien attaquer la cage. Sur ce match, personne ne touche le gardien, il n'est pas gêné. L'arbitre nous a juste signalé 'pas de but" et rien d'autre."
 
Roy Johansen (entraîneur de la Norvège) : "C'était notre dernier match, à l'issue d'un bon tournoi pour nous. Tous les matchs ont été très serrés. Aujourd'hui, nous avons travaillé dur mais n'avons pas réussi à marquer en troisième tiers. Bravo au Canada et bonne chance en quarts."
 
 
 
Norvège - Canada 2-3 (1-0, 1-2, 0-1)
Mardi 20 mai 2014 à 12h45 à la Chizhovka Arena de Minsk. 7487 spectateurs.
Arbitrage de Daniel Piechaczek (ALL) et Maksim Sidorenko (BLR) assisté de Stanislav Raming (RUS) et Andre Schrader (ALL).
Pénalités : Norvège 14' (8', 2', 4'), Canada 4' (2', 0', 2').
Tirs : Norvège 16 (5, 6, 5) Canada 42 (15, 13, 14).
 
Évolution du score
1-0 à 13'05" : Bastiansen (sup. num.)
1-1 à 23'36" : Ward assisté de Monahan et Ellis (sup. num.)
2-1 à 32'16" : Hansen assisté de M. Olimb et Bryhnisveen
2-2 à 36'25" : Scheifele assisté de Bieksa et Ward
2-3 à 50'43" : Ward assisté de Huberdeau (sup. num.)
 
 
Norvège
 
Attaquants :
Martin Røymark - Kristian Forsberg - Jonas Djupvik Løvlie
Ken Andre Olimb (+1) - Anders Bastiansen (C) - Mathis Olimb (+1)
Sondre Olden - Mads Hansen (A) - Per-Åge Skrøder (-1, 2')
Robin Dahlstrøm - Niklas Roest (-1, 2') - Andreas Martinsen
 
Défenseurs :
Jonas Holøs (A, -1) – Nicolai Bryhnisveen
Mats Trygg (+1, 2') - Stefan Espeland (2')
Daniel Sørvik (4') - Alexander Bonsaksen (2')
 
Gardien :
Steffen Søberg [sorti à 57'44"]
 
Remplaçants : Lars Haugen (G), Steffen Thoresen, Andreas Stene.
En tribunes : Lars Volden (G), Henrik Ødegaard (suspendu), Morten Ask (blessé).
 
Canada
 
Attaquants :
Jonathan Huberdeau - Brayden Schenn - Nathan MacKinnon
Nazem Kadri (-1) - Cody Hogdson (-1) - Troy Brouwer (-1)
Jason Chimera (A) - Kyle Turris (A) - Matt Read
Sean Monahan (+1) - Mark Scheifele (+1) - Joel Ward (+1)
 
Défenseurs :
Kevin Bieksa (C, +1) - Jason Garrison (+1)
Tyler Myers (-1) - Braydon Coburn (-1)
Ryan Ellis - Erik Gudbranson
Morgan Rielly
 
Gardien :
James Reimer
 
Remplaçant : Ben Scrivens (G)
En tribunes : Justin Peters (G), Alex Burrows (béquille)