Canada - Finlande (Mondiaux 2014, quart de finale)

La Finlande n’est pas passée loin de manquer les quarts de finale pour la première fois depuis 1997… mais elle est bien là en accrochant la quatrième place de la poule B. Elle affronte par conséquent le Canada, premier de la poule A et invaincu depuis la défaite inaugurale face à la France.

Les Finlandais attaquent la rencontre tambour battant et tentent d’inquiéter Ben Scrivens. Jori Lehterä est pénalisé pour obstruction, mais les hommes de Dave Tippett ne parviennent pas à ouvrir la marque. À peine revenu à cinq contre cinq, Tyler Myers est puni pour dureté.

Le jeu de puissance s’installe et après plusieurs tentatives, la solution vient de la crosse d’Olli Palola. Juuso Hietanen lance de la pointe mais la crosse de Joel Ward stoppe la rondelle… qui arrive sur Palola qui reprend immédiatement du cercle gauche. Son tir soudain prend de vitesse Scrivens dans le haut du filet (0-1, 6'14").

Le Canada connaît une meilleure fin de période, bien aidé par une Finlande indisciplinée. Erik Haula, Jere Karalahti et Tommi Kivistö usent le banc des pénalités. Brayden Schenn et Nazem Kadri touchent successivement le poteau de Pekka Rinne. Et sur un tir de la pointe de Kevin Bieksa, Kadri est tout près d’égaliser, mais il ne parvient pas à cadrer, reprenant le rebond laissé par le gardien.

Après un début de rencontre timide, le Canada a repris la main en profitant aussi des fautes adverses. Il ne lui manque plus que la réussite.

Le Canada commence la deuxième période avec une minute à jouer en avantage numérique, mais ne parvient pas à être dangereux. Tout le contraire d’Iiro Pakarinen, qui d’une subtile déviation alerte Scrivens.

Après une récupération de rondelle en zone neutre, Kyle Turris s’appuie sur Matt Read qui entre en zone sur l’aile droite. Il remet en arrière à Turris à la ligne bleue, qui trompe Rinne d’un violent tir frappé (1-1, 25'41"). C’est le troisième but de l’attaquant d’Ottawa dans le tournoi.

Les joueurs à la feuille d’érable maintiennent leur domination et donnent du travail à Pekka Rinne tandis que la Finlande n’évolue plus qu’en contre. Cody Hogdson alerte une première fois Rinne du cercle droit. Le rebond arrive dans la palette de Troy Brouwer qui sert Hogdson dans l’enclave. Son tir sur réception est à nouveau paré (31').

Alors que Turris et Karalahti sont en prison, les deux équipes évoluent à quatre contre quatre. Mark Scheifele dérobe le palet à Petri Kontiola dans sa zone défensive. Il remonte la glace sur l’aile droite, se sert de l’appel de Ward au centre pour fixer Rinne, et il trouve la lucarne d’un vif lancer du poignet (2-1, 32'08").

Dans les derniers instants de la période médiane, le Canada se heurte une troisième fois au poteau de Rinne. C’est cette fois Jason Chimera. Le Canada a tenu son plan de jeu et a continué à mettre la pression sur la défense finlandaise. Ça a payé et ils ont renversé le score.

La troisième période aurait pu mieux commencer pour le Canada. Juuso Hietanen trompe Scrivens d'un tir côté droit en entrée de zone, (2-2, 40'28"). Le cerbère canadien touche la rondelle du bouclier mais après quelques rebonds sur la glace, elle franchit la ligne de but.

Le Canada reprend sa marche après ce mauvais but, encaissé contre le cours du jeu. Joel Ward est derrière la cage et voit Jason Garrison patiner vers l’enclave. Il le sert et le tir de ce dernier est repoussé par la jambière de Rinne, toujours aussi sollicité. Quelques instants auparavant, il a eu du mal à geler un palet, s’exposant à Scheifele prêt à sauter sur la rondelle libre.

Le but semble avoir fait du bien à la Finlande et le jeu est à nouveau équilibré. Aussi bien Scrivens que Rinne font face à des tirs dangereux. Et lorsque Scrivens essuie plusieurs lancers en quelques secondes, Dave Tippett tente de casser le momentum finlandais en prenant son temps-mort.

Chaque équipe alterne les temps forts. Olli Jokinen et Ville Lajunen mettent en difficulté Scrivens aussi bien de près comme de la ligne bleue. Sous la pression de Kontiola, Myers perd la rondelle en zone neutre. Lehterä récupère et la donne à Pakarinen au centre. Son tir passe entre les jambes de Scrivens et laisse entrevoir les demi-finales pour la Finlande (2-3, 56'52"). Une erreur lourde de conséquence pour le Canada.

Dave Tippett n’a plus de temps mort et sort son gardien avec une minute trente à faire. Le Canada peine à s’installer et à garder la rondelle en zone offensive. Un dernier tir de Monahan passe à côté.

Le Canada était meilleur, si l’on regarde l’ensemble du match, mais la Finlande a su être opportuniste et profiter des erreurs adverses, comme cette perte de palet de Tyler Myers en fin de match. On voit beaucoup de frustration sur les visages canadiens

Désignés meilleurs joueurs : Mark Scheifele (CAN) et Iiro Pakarinen (FIN).

Commentaires d’après-match

Erkka Westerlund (sélectionneur de la Finlande) : « On a bien démarré en première période. Le Canada était vraiment très fort en deuxième. On a trouvé la force mentale en troisième. Je suis très fier de mes joueurs. C’était l’anniversaire de ma femme aujourd’hui. Je suis sur la route depuis de nombreuses semaines, c’était un beau cadeau pour elle. »

Olli Jokinen (attaquant et capitaine de la Finlande) : « Nous méritons d’être là et avons encore le sentiment que nous pouvons mieux faire. Nous pourrons jouer sans pression en demi-finale. Nos gardiens de but sont les meilleurs dans le tournoi. Pekka [Rinne] a été incroyable, il nous donne la possibilité de gagner chaque soir. Il fait les arrêts dans les moments-clés. Nous avons tenu notre plan de match tout au long de la rencontre et le sort à tourné en notre faveur. »

Dave Tippett (sélectionneur du Canada) : « C’est une situation difficile pour tout le monde. Ce n’est pas le résultat que l’on aurait souhaité. Globalement, je trouve que l’équipe a bien joué. Nous avons contrôlé de longues séquences de la rencontre. Nous avons fait deux erreurs qui nous coûtent le match. Notre objectif était d’être meilleur chaque jour. Nous avons probablement joué ce soir notre meilleur match du tournoi… »

 

Canada - Finlande 2-3 (0-1, 2-0, 0-2)
Jeudi 22 mai 2014 à 20h à la Chizhovka Arena de Minsk. 8671 spectateurs.
Arbitrage de Lars Brüggemann (ALL) et Konstantin Olenin (RUS) assistés de Paul Carnathan (USA) et Andre Schrader (ALL).
Pénalités : Canada 6‘ (2', 4’, 0’), Finlande 12' (8', 4’, 0’).
Tirs : Canada 38 (12, 14, 12), Finlande 26 (9, 7, 10)

Évolution du score :
0-1 à 06'14" : Palola assisté de Hietanen et Lehterä (sup. num.)
1-1 à 25'41" : Turris assisté de Read
2-1 à 32'08" : Scheifele
2-2 à 40'28" : Hietanen assisté de Lehterä et Kontiola
2-3 à 56'52" : Pakarinen assisté de Lehterä

Canada

Attaquants :

Alex Burrows (+1) puis à 40' Jonathan Huberdeau - Brayden Schenn - Nathan MacKinnon
Jason Chimera (A, -2) - Kyle Turris (A, -1, 2') - Matt Read (-1)
Nazem Kadri - Cody Hogdson - Troy Brouwer
Sean Monahan - Mark Scheifele (+1) - Joel Ward (+1)

Défenseurs :
Kevin Bieksa (C, +1) - Jason Garrison (+1, 2')
Tyler Myers (-2, 2') - Braydon Coburn (-2)
Ryan Ellis (+1) - Erik Gudbranson (+1)
Morgan Rielly

Gardien :
Ben Scrivens [sorti à 58'29"]

Remplaçant : James Reimer (G).
Non aligné : Justin Peters (G)

Finlande

Attaquants :
Jori Lehterä (A, +1, 2') – Petri Kontiola (+1) – Iiro Pakarinen (+2)
Olli Jokinen (C, -1) – Erik Haula (-1, 2') – Leo Komarov (A, -1)
Pekka Jormakka – Jarkko Immonen – Olli Palola
Tommi Huhtala – Tomi Sallinen – Miikka Salomäki

Défenseurs :   
Tuukka Mäntylä (+1, 2') – Juuso Hietanen (+1)
Atte Ohtamaa – Jere Karalahti (4')
Tommi Kivistö (2’) – Ville Lajunen (-1)
Jyri Marttinen (-1)

Gardien :
Pekka Rinne

Remplaçants : Mikko Koskinen (G), Jere Sallinen.
Non alignés : Juuse Saros (G), Petteri Wirtanen, Veli-Matti Savinainen.