Coupe Mémorial - Guelph Storm - Edmonton Oil Kings (Finale)

Impressionnant en première phase, le Guelph Storm agit en véritable rouleau compresseur. En comptant les matchs de playoffs, le champion OHL n'a concédé que quatre petites défaites sur les 23 derniers matchs.
 
La coupe Mémorial n'a pour l'instant pas posé de problème, avec trois victoires en trois matchs en première phase : 5-2 sur Edmonton, 6-3 sur Val-d'Or et 7-2 sur London. Le Storm attend son adversaire depuis mercredi... L'attaque explosive, dirigée par l'ancien joueur NHL Scott Walker, a placé six joueurs en tête du classement des marqueurs dans ce tournoi ! Guelph n'a jamais remporté le trophée suprême du hockey junior. 
 
En face, Edmonton a écrit quelques pages du livre des records. Il a fallu tout d'abord battre Portland en finale WHL. Les Oil Kings sont devenus les premiers de l'histoire de cette ligue à gagner un match 7 de finale à l'extérieur. Puis, après la défaite initiale face à Guelph, Edmonton a battu London 5-2 avant de perdre au bout du suspense contre Val-d'Or 4-3 en double prolongations. Les deux équipes se sont qualifiées pour les demi-finales et les retrouvailles ont à nouveau débouché sur un match à rallonge. Il aura fallu une troisième prolongation et 106 minutes de jeu au total pour que Curtis Lazar envoie son camp en finale, éliminant le champion québécois. C'est le match le plus long de l'histoire de la coupe Mémorial. Une coupe qu'Edmonton a remporté pourla dernière fois en 1967...
 
Les Oil Kings jouent aussi ce match en mémoire de leur coéquipier letton Kristians Pelss, décédé dans une noyade l'été dernier. Tous portent le numéro 23 sur leur casque.
 
La partie sera aussi un duel de gardiens, entre Tristan Jarry (Edmonton), un deuxième choix des Penguins de Pittsburgh en 2012, et Justin Nichols (Guelph), oublié à la draft l'an passé mais qui reste sur 94,1% d'arrêt dans ce tournoi.
 
Entre une équipe qui a tout écrasé et s'est reposée depuis mercredi, et une équipe qui a accumulé les minutes mais gagné en détermination, tout est possible pour ce dernier match junior de la saison. 
 
Le coup d'envoi est donné par quelques champions. Corey Perry, attaquant star d'Anaheim et champion olympique, a remporté en son temps la coupe Mémorial, avec London en 2005. On trouve aussi le légendaire défenseur Bobby Orr. Natalie Spooner, médaillée d'or aux derniers jeux olympiques avec le Canada, fait également partie des personnalités pour le coup d'envoi. 
 
Guelph débute bien
 
Edmonton prend les premières initiatives, par Mitch Moroz. Mais le premier contre de Guelph termine au fond des filets ! Une minute de jeu et Dysin Mayo tente une passe dans la neutre. Il est intercepté par Rychel qui trouve Fabbri, qui retrouve Mitchell. Robby Fabbri reçoit le palet devant une cage ouverte après ce superbe jeu de passes (1-0).
 
Les mises en échec pleuvent. Mads Eller charge Steven Trojanovic, puis Tyler Bertuzzi prend un mauvais coup et la première pénalité est appelée, contre Blake Orban. Zack Mitchell, qui vient de signer avec le Wild de Minnesota, dirige le jeu. La défense des Oil Kings tient bon, bien placée. 
 
Le Storm reçoit une nouvelle opportunité en supériorité immédiatement, suite à une charge dans le dos de Reid Petryk. Mitchell et Fabbri continuent à combiner et Jarry sort un énorme arrêt à bout portant. Edmonton revient au complet et les Oil Kings bénéficient d'une supériorité peu après. Moroz assène une bonne mise en échec et Jason Dickinson répond en retenant la crosse. Il est suivi par Tyler Bertuzzi qui accroche Lazar dans la neutre pour un cinq-contre-trois en faveur du champion WHL. Le jeu de puissance tourne bien et Griffin Reinhart décale à l'opposée Henrik Samuelsson, qui remise en retrait pour la volée gagnante du défenseur espoir de Colorado Cody Corbett, grâce à l'écran de Curtis Lazar (1-1).
 
Les Oil Kings ont retrouvé des couleurs et portent le jeu dans le camp adverse. Guelph manque cependant de peu le 2-1 avec Scott Kosmachuk devant une cage ouverte. Le centre-tir de la bleue est trop puissant pour être repris. Les occasions s'accumulent sur le but de Nichols. Mads Eller (frère du centre de Montréal), Reinhart (premier choix des Islanders) et Kieser échouent sur le gardien tour à tour. De l'autre côté, Kosmachuk, Ebert et enfin Mitchell, bien lancé par une longue passe, échouent sur Jarry. Après avoir fait le dos rond dix minutes (14-1 en tirs pour les Oil Kings durant cette séquence), Guelph repart à l'offensive, à l'image d'une grosse charge très limite de Pierog sur Sautner, sonné. Puis, le Suisse Pius Suter est bien lancé dans le dos de la défense et percute plein centre. Jarry fait l'arrêt et Stephen Pierog prend le rebond et l'expédie au dessus de Jarry, qui se jetait comme il le pouvait. Le gardien a été percuté par Suter, lequel venait de subir un cinglage à la cheville de la part d'Irving. (2-1). Premier point pour Pierog dans cette coupe Mémorial, lui qui n'avait marqué qu'un seul but en playoffs OHL.
 
Les passes de Guelph découpent de plus en plus la défense. Kosmachuk reçoit le palet à gauche et Jarry sauve son camp. Le palet file vers l'autre but pour une bonne chance du premier choix d'Ottawa Curtis Lazar. Les Oil Kings obtiennent une double occasion, repoussée par Nichols. À une minute de la fin, Bertuzzi file en échappée, au duel avec Corbett. Jarry ferme brillamment la porte. Au buzzer, Mitch Moroz obtient le dernier tir et Nichols repousse. Le premier tiers tourne donc à l'avantage de Guelph dans un spectacle incroyable : 20 tirs d'Edmonton, 14 de Guelph !
 
Samuelsson et Kulda renversent le match
 
Le tiers débute idéalement pour l'outsider. Deux minutes de jeu et Tyler Robertson récupère le palet lors d'une mise au jeu offensive gagnée par Cole Benson. Son tir en pivot surprend Nichols (2-2). Edmonton contrôle le palet et le duo Petryk-Lazar frôle le troisième but. Petryk est accroché et Kosmachuk prend deux minutes. Le palet ressort dans la neutre. Ryan Horvat se retrouve pris dans un duel à la neutre avec Reinhart. Un décalage apparait et les Oil Kings en profitent. Samuelson trouve Sautner, lequel donne au Letton Kulda pour un but en hauteur, avec un nouvel écran de Lazar (2-3). Non drafté l'an dernier, Kulda attirera sûrement les recruteurs après cette fin de saison exceptionnelle !
 
Guelph n'a pas été mené souvent au score dans ces phases finales. La dernière fois, c'était justement face aux Oil Kings en deuxième tiers lors du match d'ouverture. Des pénalités simultanées tombent peu après pour un quatre-contre-quatre vers la mi-match, qui ne donne rien.
 
Leslie lance ensuite Kosmachuk, bien repris par un défenseur. L'attaquant ne peut lancer au but dans cette échappée. Quelques instants plus tard, Pius Suter récupère, remise à la bleue pour un tir qui trouve presque Bertuzzi devant une cage ouverte. La pression de Guelph ouvre le jeu. On file d'un but à l'autre et Rychel gaspille un deux-contre-un avec Fabbri. Bertuzzi n'a pas plus de réussite et Edmonton part en contre. Bertolucci travaille fort dans les bandes et les lignes changent. Kulda finit par récupérer en entrée de zone et décale Moroz, pour un lancer du cercle en pleine lucarne (2-4). Sur l'engagement, Petryk frôle le KO mais son tir file hors cadre.
 
Edmonton a pris une avance importante, avec la détermination qui lui a permis de renverser de nombreux matchs cette saison. Guelph, qui n'a pas vécu autant d'adversité, peut-il revenir ? Scott Walker pose un temps mort pour recadrer ses troupes après un dégagement interdit. Quoi qu'il en soit, le champion WHL domine le deuxième tiers assez nettement et continue à appuyer, menant 33 tirs à 21. Kulda, notamment, est intenable. Il sert Moroz pour une nouvelle occasion.
 
Guelph n'a plus guère d'occasions. Il faut attendre la 28e pour voir Pius Suter solliciter Jarry de manière insistante. Edmonton vire en tête à la pause et Guelph va devoir trouver la clé de la défense adverse... 
 
L'attaque gagne des matchs, la défense gagne des titres...
 
Le duo Kosmachuk-Fabbri place la première banderille et Jarry s'impose. Le Storm pousse, sous l'impulsion de Brock McGinn. Une longue séquence offensive place la défense en danger, d'autant que Jarry perd sa crosse. Finn parvient à garder le palet en attaque et le palet tourne, tourne. Rychel part en tour de cage mais surprend le gardien avec une passe en retrait au premier poteau. Jarry a mordu et Mitchell conclut dans la cage ouverte (3-4).
 
Le champion OHL insiste. Kosmachuk puis Rychel, planté dans l'enclave, cherchent l'égalisation. Le palet colle aux crosses de Guelph, qui étouffent leur adversaire. Même les défenseurs s'y mettent, à l'image d'un slalom de Leslie. On compte huit tirs à un après cinq minutes... Mais les Oil Kings aiment les espaces qui se créent dans le dos de la défense. Le palet est dégagé par la bande, Moroz lance Kulda et Samuelsson dans le dos d'un Nick Ebert trop avancé. Le une-deux profite à Samuelsson qui redonne deux buts d'avance (3-5).
 
Tout est à refaire pour le Storm, qui relance la ligne Fabbri. Encore une fois, la défense peine à contenir l'offensive. McGinn déborde à gauche et son tir trouve le poteau. Contre immédiat et Nichols sort le tir ras glace de Lazar de la jambière. Le portier sauve son camp avec trois arrêts consécutifs face à la ligne Kulda pour conserver l'espoir à dix minutes de la fin. La défense des Oil Kings gère très bien l'avance, empêchant Guelph de s'installer durablement et initiant quelques contres piquants.
 
Guelph parait manquer de solutions et évite le pire avec quelques occasions de Lazar ou Moroz. Les hommes de Derek Laxdal verrouillent la neutre et ne concèdent aucune occasion franche, forçant Guelph a des tirs excentrés. A 2'30" de la fin, Nichols sort de sa cage pour un attaquant. À deux minutes de la sirène, un centre puissant devant la cage crée la confusion. Kosmachuk lève les bras mais le palet n'a pas franchi la ligne lorsque Fabbri s'est jeté dans la zone du gardien. Finalement, Samuelsson s'arrache pour marquer cage vide, après avoir volé le palet dans la crosse de Fabbri à la bleue (3-6).
 
Grâce à un deuxième tiers déterminé et efficace, les Edmonton Oil Kings remportent la coupe Mémorial 2014, la première pour une équipe de la WHL depuis cinq ans. L'outsider a renversé le grand favori, porté par un Henrik Samuelsson de feu. Le premier choix de draft des Coyotes de Phoenix, souvent critiqué pour son inconstance, est sort de sa boîte au meilleur moment avec deux buts et trois passes décisives dans ce match.
Les joueurs n'oublient pas Kristians Pelss, portant son maillot tout autour de la patinoire.
 
Pour Guelph, la fin de saison rouleau compresseur aura connu une panne au pire moment...
 
MVP du tournoi : Edgars Kulda (Edmonton, 4 buts et 3 passes en 5 matchs).
 
 
Guelph Storm - Edmonton Oil Kings 3-6 (2-1, 0-3, 1-2)
Dimanche 25 mai 2014, 16h. John Labatt Center de London, Ontario (Canada). 8863 spectateurs.
Arbitrage de Mario Maillet et Sean Reid assistés de Dustin McCranck et Mike Hamilton.
Tirs : Guelph 35 (14, 8, 13), Edmonton 45 (20, 15, 10)
Pénalités : Guelph 6' (4', 2', 0'), Edmonton 6' (4', 2', 0')
 
Récapitulatif du score
1-0 à 01'00" : R. Fabbri assisté de K. Rychel et Z. Mitchell
1-1 à 09'38" : C. Corbett assisté de H. Samuelsson et G. Reinhart (sup. num.)
2-1 à 16'36" : S. Pierog assisté de P. Suter et Z. Leslie
2-2 à 21'58" : T. Robertson assisté de C. Benson
2-3 à 26'06" : E. Kulda assisté de A. Sautner et H. Samuelsson (sup. num.)
2-4 à 34'19" : M. Moroz assisté de E. Kulda et H. Samuelsson
3-4 à 43'23" : Z. Mitchell assisté de K. Rychel et R. Fabbri
3-5 à 45'00" : H. Samuelsson assisté de E. Kulda et M. Moroz
3-6 à 58'34" : H. Samuelsson (cage vide)
 
 
Edmonton Oil Kings
 
Attaquants
Edgars Kulda (2') - Henrik Samuelsson (+1) - Mitchell Moroz
Reid Petryk (2') - Curtis Lazar (A, +1) - Brett Pollock
Luke Bertolucci (-1) - Riley Kieser (A) - Mads Eller (-1)
Tyler Robertson (+1) - Cole Benson (+1) - Brandon Baddock (+1)
 
Défenseurs
Cody Corbett (A, -1) - Griffin Reinhart (C, +1)
Ashton Sautner (+4) - Dysin Mayo (-2)
Aaron Irving (-1) - Blake Orban (+1, 2')
 
Gardien : Tristan Jarry
Remplaçant : Tyler Santos
 
Guelph Storm
 
Attaquants :
Kerby Rychel (+1) - Zack Mitchell (A) - Robby Fabbri (+1)
Tyler Bertuzzi (-1, 2') - Jason Dickinson (-1, 2') - Scott Kosmachuk (-2)
Brock McGinn (A, -1) - Ryan Horvat (A, -1) - Justin Auger
Stephen Pierog - Pius Suter - Marc Stevens
 
Défenseurs :
Nick Ebert (-2) - Matt Finn (C, -3)
Zach Leslie (2') - Steven Trojanovic (+1)
Phil Baltisberger - Ben Harpur (+2)
Suspendu : Chadd Bauman (D), pour une charge au genou de Guillaume Gelinas (Val-d'Or)
 
Gardien : Justin Nichols
Remplaçant : Mathew Mancina (G)