Roller Hockey: La France championne du Monde Junior

Hier soir, les juniors de l'équipe de France de roller hockey sont parvenus à réaliser l'exploit. Ils sont devenus pour la première fois de leur histoire champion du monde en battant le Canada 6-4 au terme d'un match incroyable aux multiples rebondissements. Ce titre récompense largement la magnifique semaine des bleuets et vient atténuer la déception de l'équipe de France féminine qui termine seulement 5ème. Récit de la première semaine du mondial toulousain.

Sur le toit du monde

L'équipe de France junior venait à Toulouse avec de grosses intentions avec au minimum l'objectif d'atteindre le dernier carré. Composé de joueurs talentueux avec de la technique et un très bon patinage, la France ne pouvait que sortir premier de son groupe. Le match d'ouverture face à la Belgique a permis de montrer le réel potentiel de cette équipe. Face à une modeste équipe belge mais possèdent néanmoins un très bon gardien, les bleuets ont longtemps buté sur le portier adverse mais ils ont par la suite enfin trouvé la faille pour s'imposer largement 13-0. Second match face à une équipe d'Italie aux bonnes individualités, si la France pouvait craindre ce match il n'en fut pas moins très bien maitrisé par les joueurs de Bernard Seguy, victoire pour la France sur le score de 5 buts à 2. Déjà qualifié, le dernier match de poule n'était cependant pas à prendre à la légère face à des colombiens techniques, là encore les juniors ont une nouvelle fois impressionné en allant chercher la victoire avec la manière 9-2. Les bleuets finissent donc premier de leurs poule.

En quart de finale la France affrontait l'Espagne dans un match à haut risque, en effet l'Espagne dispose de plusieurs éléments capables de tenir tête à la France. Menés à la fin de la première mi-temps, les bleuets grâce notamment à leurs arrière numéro 1 Hugo Vitou réussissent à reprendre les devants et à conserver cet avantage jusqu'à la fin pour s'offrir le droit d'affronter la République Tchèque en demie-finale.

Les tchèques sont clairement favoris de cette demie finale, cinq fois et unique champion du monde de la catégorie, la très grande majorité évolue en Extraliga U20 et sont dotés d'un gabarit et d'une technique largement supérieur aux français. Et que ce match fut dur pour la France menée tout au long de la rencontre, mais dans les derniers instants du match les juniors arrivent à revenir à égalité grâce notamment au niçois Clément Belot. On aura donc droit à la prolongation et c'est Valentin Morizet, joueur d'Epernay en N1 qui envoie cette équipe de France en Finale après 15 minutes de prolongation. Ce match historique est l'un des plus grand moment du roller-hockey français, à classer avec les victoires des seniors contre les USA en 2010 et contre cette même Tchéquie en 2008 en demie finale du mondial.

Place maintenant à la finale face aux Canada, tombeurs des USA en demie finale. Si les canadiens paraissent moins impressionnants que les tchèques, le niveau est là aussi très élevé avec plusieurs d'entre-eux évoluant en BCHL. Mais désormais plus rien ne fait peur à la France et ce match débute très bien pour les bleuets avec un but inscrit dès le premier tir. Malgré un retour des canadiens, les français parviennent à conserver l'avantage jusqu'à la mi-temps 2-1. Les bleuets ne vont rien lâcher et vont continuer à creuser l'écart jusqu'à trois buts d'avance. C'est à ce moment que la révolte canadienne s'amorce, les joueurs de Thomas Woods réussissent à revenir à 4-3 mais Morizet redonne tout de suite une avance confortable à la France. Les derniers minutes de la partie sont tendues avec un Canada qui parvient à mettre un quatrième but à une minute du terme, mais à deux seconde de la fin Yves Perrot inscrit un but en cage vide qui vient délivrer un palais des sports de Toulouse en délire. La France peut célébrer ce magnifique titre de champion du monde junior.

Ce titre vient récompenser un groupe soudé avec certes de très bonnes individualités (comment ne pas citer Hugo Vitou, futur grand joueur de la discipline) mais qui a joué en équipe pouvant ainsi rivaliser face aux grandes nations de la planète et décrocher ce titre qui va faire énormément de bien au roller hockey français.

Un seul match manqué et des regrets

En perdant son quart de finale contre l'Espagne dans un match très (trop ?) fermé, les bleues n'ont malheureusement pas atteint leur objectif de médaille, pourtant largement à la portée des française.

L'histoire avait pourtant plutôt bien commencée avec une première place de groupe largement méritée. Pour se faire les françaises ont gagné leur trois match contre la Colombie, la Grande Bretagne et la République Tchèque. Ceci leur permettait d'éviter les USA en quart et d'affronter l'Espagne plus à leur portée. Mais les espagnoles ont joué le coup à fond et ont réussi à conserver cette avance de 1-0, le dernier but sera inscrit en cage vide pour une victoire ibérique 2 buts à 0. A la fin de ce match on a ressenti toute la déception du camp français en se disant qu'il y avait tellement mieux à faire.

Les Bleues assurent tout de même l'essentiel en allant chercher la cinquième après une belle victoire contre les tchèques et une plus poussive contre la Namibie. l'avenir est cependant prometteur pour cette équipe de France pour les éditions futures, on pense notamment à des joueuses comme Léna Rault ou la gardienne Marion Mousseaux qui malgré leur jeune âge sont déjà des joueuses majeures de l'équipe.

Dans cette catégorie ce sont les USA qui remporte le traditionnel duel face au Canada en finale. Comme en glace le match fut tendu et serré, les américaines s'imposent en overtime 3-2. La médaille de bronze est décernée à l'Espagne qui après des années de galère à cause de la crise économique retrouve le podium, cette équipe qui peut en surprendre plus d'un sera à surveiller dans les années à venir.

Place désormais au tournoi senior avec une équipe de France qui espère faire aussi bien que les juniors.