The "Canadian way"

Pas moins de 108 joueurs de moins de 17 ans sont regroupés à Calgary depuis le 29 juillet, et jusqu'au 4 août. Le Canada a vu les choses en grand pour son camp d'été en créant six équipes de jeunes nés en 1998.

 

Hockey Canada révolutionne sa formation

Pour entourer ces six équipes, on compte 54 entraîneurs, et un nombre incalculable de personnes pour le matériel et le suivi médical.

Au programme, trois matchs de cinquante minutes chacun, ainsi que de nombreux tests physiques, des séminaires sur la nutrition et la relation avec les médias, des séances d'entrainement technique spécifiques, des séances de préparation mentale... Le staff vise à inculquer le respect et le professionnalisme à l'avenir du hockey canadien.

Traditionnellement, le Canada accueille fin décembre un Mondial des moins de 17 ans. Chaque année, cinq équipes provinciales représentent le pays à la feuille d'érable : Atlantique, Québec, Ontario, Ouest et Pacifique.

Cette fois-ci, le Canada enverra trois équipes sous la bannière nationale. 66 jeunes choisis parmi les invités du camp estival représenteront donc leur pays et non plus leur province.

Le tournoi a par ailleurs été avancé à début novembre. Il se déroulera à Sarnia (Ontario) à une date plus propice. Les jeunes pourront ainsi profiter des fêtes de fin d'année, mais aussi gagner du temps de jeu dans leurs équipes junior pendant que les U20 seront absents pour les Mondiaux junior.

Hockey Canada espère ainsi enseigner dès le plus jeune âge "le style canadien" pour le jeu international. "The Canadian Way", slogan du camp, est floqué sur tous les équipements donnés aux jeunes pour cette semaine.

L'occasion aussi de mêler des jeunes de toutes les régions le plus tôt possible.

L'ambition ? Développer des équipes compétitives pour les U20, qui, après quatorze podiums consécutifs, ont échoué à la quatrième place les deux dernières années.

Et rien de mieux pour donner envie à cette génération 1998 de progresser que de voir arriver les U18 le vendredi 1er. La génération 1997 défendra les couleurs canadiennes au tournoi Ivan Hlinka en République tchèque, comme tous les ans.

Compte-rendu des premiers matchs, avec quelques commentaires sur les joueurs glanés chez les observateurs du camp via Twitter (notamment @RossyYoungBlood et @rossmaclean).

Blancs 5-1 Verts (2-0, 2-0, 1-1)
Tirs : Blancs 31 (13, 8, 10), Verts 20 (4, 6, 10)
Pénalités : Blancs 6', Verts 12'
Récapitulatif du score
1-0 à 09'20" : Ryely McKinstry assisté de Guillaume Beck (sup. num.)
2-0 à 13'48" : Matthew Hotchkiss assisté de Brett Howden (sup. num.)
3-0 à 22'03" : Tyler Nother (sup. num.)
4-0 à 34'49" : Christopher Paquette
4-1 à 40'13" : Tyler Benson assisté de Samuel Asselin
5-1 à 47'21" : Anthony Salinitri assisté de Cameron Morrison
Gardiens :
Blancs, Samuel Harvey (4/4) et Brody Willms (15/16)
Verts, Olivier Lafrenière (11/14) et Reilly Pickard (15/18)

L'équipe blanche a facilement disposé de l'équipe verte 5-1 pour son premier match. Le natif de Calgary Ryely McKinstry a ouvert le score devant ses proches en supériorité numérique. Un secteur qui a bien fonctionné pour les Blancs, avec trois buts avant la mi-match. L'équipe verte n'a pas réussi à s'installer et n'a pas compté le moindre tir avant le milieu du tiers. Palets perdus et mauvaises passes ont jalonné la prestation décevante de ce groupe. Le seul but des Verts est l'oeuvre du grand espoir Tyler Benson dès le début du troisième tiers.
Du côté des observateurs...
Tyler Benson, choisi en n°1 de la draft Bantam 2013 par les Vancouver Giants, était très attendu et n'a pas déçu avec un but ;
Kale Clague, au patinage reconnu ;
Brandon Saigeon, bon patineur et passeur, qui a déjà toutes les allures d'un joueur professionnel ;
Beck Malenstyn, qui a impressionné par sa vitesse et son syle abrasif ;
Cole Candella a pour sa part séduit par sa détermination, se jetant dès l'entrainement pour contrer les tirs adverses ;
David Quenneville (petit frère de John, drafté 30e par New Jersey en juin), au leadership prometteur ;
Sean Day, n°1 de la draft OHL en 2013 avec le statut de "joueur exceptionnel". Le défenseur au patinage époustouflant compte déjà une saison en OHL disputée à l'âge de 15 ans. Il parait clairement au dessus des autres et devrait figurer parmi les premiers joueurs choisis lors de la draft NHL en 2016 ;
La prestation de Ryely McKinstry, très intelligent dans ses choix, a aussi tapé dans l'oeil des observateurs ;
Brett Howden, joueur travailleur et complet.

Rouges 2-4 Noirs (1-1, 1-3, 0-0)
Tirs : Rouges 36 (12, 7, 17), Noirs 23 (9, 10, 4)
Pénalités : Rouges 4', Noirs 8'
Récapitulatif du score
1-0 à 00'57" : Tyler Hylland assisté de Josh Mahura
1-1 à 08'40" : Jake O'Donnell assisté de Pierre-Luc Dubois et Noah Gregor (sup. num.)
1-2 à 24'00" : Nicolas Hague assisté de Cliff Pu
1-3 à 27'40" : Sam Steel assisté de Travis Barron
2-3 à 32'41" : Boris Katchouk assisté de Brett Crossley
2-4 à 35'48" : Lucas Thierus assisté de Jake O'Donnell et Samuel Girard
Gardiens :
Rouges, Ryan Kubic (14/14) et Jack LaFontaine (5/6)
Noirs, Mark Grametbauer (15/16) et Stuart Skinner (19/20)

L'équipe rouge s'impose dans une partie rapide et physique grâce un but et une passe de Jake O'Donnell. Dans une partie serrée, les Noirs ont fait la différence en marquant deux fois en quatre minutes en début de deuxième tiers. La défense a su tenir la distance, bien aidée par la bonne prestation des deux gardiens, avec notamment 19 arrêts de Stuart Skinner dans la deuxième moitié de match.
Du côté des observateurs...
Le patinage du petit Samuel Girard est apparu exceptionnel.
Sam Steel possède lui aussi un patinage explosif et une qualité de contrôle du palet au dessus du lot.
Travis Barron, Mitchell Balmas, Cliff Pu et Sam Dunn ont aussi reçu des éloges de la part des observateurs.