Conférence de presse de Richard Martel

Martel1À peine arrivé à Grenoble, le nouvel entraîneur des Brûleurs de Loups, Richard Martel, tenait sa première conférence de presse, histoire de prendre contact avec l’environnement grenoblois et de lancer la saison 2014/15. Après avoir souligné qu’il était très content d’être là et de commencer son aventure grenobloise, il s’est prêté volontiers au jeu des questions/réponses.

Entraîneur depuis 2 saisons à Visby/Roma en Division 1 suédoise (le troisième niveau suédois), Richard Martel se voyait bien poursuivre son aventure en Suède jusqu’à ce que son intérêt pour la Ligue Magnus lui fasse prendre une autre orientation dans sa carrière. Plusieurs clubs étaient en recherche d’entraîneur-chef en France, dont Amiens qui a finalement jeté son dévolu sur Barry Smith. Jean-François Dufour n’ayant pas été reconduit à Grenoble, Richard Martel a alors opté pour les Brûleurs de Loups, un club dont l’environnement lui a été chaudement recommandé par des joueurs ayant joué en Europe et qu’il connaît pour avoir été le premier club de Cristobal Huet.

Concernant le recrutement, l’importance de pouvoir disposer d’un contingent sans limite d’extra-communautaires a pesé dans son choix car à l’inverse « les Suédois jouent entre eux ». Il a pu ainsi composer son effectif « en recrutant des joueurs qu’il connaissait », soit parce qu’il les avait déjà eu sous ses ordres, soit parce qu’ils avaient évolué dans la ligue où il coachait, en junior majeur au Québec. Cette évolution du règlement devrait permettre selon lui notamment de rendre la ligue Magnus encore plus compétitive.

Richard Martel reconnaît en revanche qu’il devra s’adapter au nombre de matchs peu élevés, tout comme la plupart de ses joueurs habitués à jouer en Amérique du Nord, et insiste du coup sur la nécessité d’avoir des entraînements de qualité.

Martel2Parmi les éléments clés du recrutement, Richard Martel s’est particulièrement satisfait de la venue d’Eric Chouinard et Danick Bouchard, deux éléments « capables d’apporter la créativité en offensive » qui pouvait manquer par le passé. Mais l’attaque ne reposera pas que sur eux et Martel se satisfait de pouvoir disposer de trois bons blocs.

Même s’il est plutôt partisan d’un système de jeu offensif, Richard Martel attend que les cinq joueurs attaquent et défendent ensemble et « ne laissent pas les tâches défensives seulement à la défense et au gardien ». Il insiste sur la « qualité de l’exécution », la nécessité de protéger son filet, de bloquer les lancers notamment.

Quant au gardien, autre point clé du recrutement, Richard Martel se montre élogieux envers le nouveau portier grenoblois Mitch O’Keefe dont il a eu « de très bons échos » en Amérique du Nord et a de « bonnes références » en ECHL où il partageait le filet. Gardien doté d’un « bon gabarit, discipliné, travailleur », il a aussi une « bonne mentalité ». Un point commun entre tous les joueurs recrutés par Martel : outre leur côté travailleur et passionné, ils ont encore de belles années de hockey devant eux…

Concernant le banc un peu « juste » quantitativement, Richard Martel considère son effectif suffisant et a fait le choix de donner une chance aux jeunes joueurs du centre de formation pour s’exprimer et tenter de se faire une place dans l’alignement. Il se réserve tout de même la possibilité de faire un ou deux ajustements si nécessaire d’ici la date limite des transferts (fixée au 15 décembre cette saison) selon le déroulement du début de saison.

Martel3Quant à la présence comme assistant de Jean-François Dufour, elle se justifie pleinement dans ce rôle car ce sera pour lui « une chance de prendre l’expérience » qu’il cherche à acquérir et dont l’organisation manquait. En plus d’apporter sa connaissance de l’organisation, des joueurs et de la ligue, lui et Dufour seront très « complémentaires » selon le nouvel entraîneur grenoblois. Dufour sera en effet à même de tempérer les ardeurs du coach Martel, réputé pour son côté bouillant ! Bref « le courant est très bien passé » entre l’ancien et le nouveau coach des Brûleurs de Loups et Dufour devrait être « très à l’aise dans son nouveau poste cette année ».

Richard Martel n’évacue pas pour autant la pression du résultat qui existe et qui est normale à Grenoble qui « doit avoir une équipe en haut du classement tous les ans ». Il faut « vivre avec les spectateurs » même si selon lui le groupe doit lui-même « prendre la pression » et avoir l’exigence du résultat indépendamment du public ou des réseaux sociaux.

Place désormais à la préparation, une occasion de se « familiariser avec les joueurs ». Alors que les joueurs arrivent les uns après les autres, tous seront à l’entraînement ce lundi pour une première prise de contact et une semaine de remise en forme avec un premier match à l’Alpe d’Huez face à Lyon. L’occasion également de faire le point sur les blessés ! Mais il espère que « l’équipe sera au complet pour le tournoi de Vaujany ». À partir de lundi, Richard Martel va donc pouvoir enfin entrer dans le vif du sujet….

Le programme de reprise des Brûleurs de Loups :

11 Août : reprise des entrainements.

14 ou 15 Août (en fonction du temps) : match amical à l'Alpe-d'Huez contre Lyon (Ligue Magnus)

Du 22 Août au 24 Août : tournoi de Vaujany avec Epinal, Lyon et Karaganda (Kazakhstan).

Du 29 Août au 1er Septembre : tournoi de Bordeaux avec Angers, Gap et Bordeaux.

9 septembre : Grenoble-Gap, première journée de Coupe de La Ligue.

13 septembre : Grenoble-Brest, première journée de Ligue Magnus.

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album)