Publicité

U18 : Ivan Hlinka Memorial, 1ère journée

Le Mémorial Ivan Hlinka (http://hlinkamemorial.com/) se déroule tous les ans en République Tchèque et Slovaquie, à Břeclav et Piešťany. Il oppose les meilleurs U18 de la planète hockey, avec les huits meilleures équipes mondiales.

Ce tournoi donne le coup d'envoi de la saison des recruteurs. en vue de la draft NHL. Le Canada se taille la part du lion dans l'histoire, en restant sur six victoires consécutives et un total de dix-huit titres en vingt-trois éditions.

Résumé de la première journée avec Suisse - Canada, Russie - Finlande, Slovaquie - Suède et République Tchèque - Etats-Unis.

 

Pour mémoire, Ivan Hlinka est un ancien joueur et entraineur tchèque, décédé en 2004 dans un accident de la route. Joueur légendaire (joueur tchèque de l'année 1978, introduit au Temple de la renommée IIHF en 2002), il a remporté trois fois les championnats du monde et deux médailles olympiques en tant que joueur, avant d'entraîner l'équipe tchèque médaillée d'or aux Jeux olympiques de Nagano (1998) puis aux Mondiaux de 1999.


Première journée - lundi 11 août

Groupe B : Suisse - Canada

Le Canada remporte une victoire convaincante en ouverture.
La Suisse bénéficie d'une pénalité d'entrée pour une faute de Lawson Crouse, mais n'exploite pas sa chance. Le gardien Zachary Sawchenko s'impose peu après sur une action de Dominik Diem, sorti du coin. Après cinq minutes, le Canada commence à imposer son jeu. Tim Guggisberg doit s'interposer sur un slap de Guillaume Brisebois, et, à la huitième minute, Mitchell Marner gagne un duel derrière la cage, remise sur Graham Knott devant le but, qui décale Dylan Strome pour le premier but du match (0-1). Une action qui a pour origine une grosse mise en échec de Marner pour prendre possession du disque. La pression continue. Deux minutes plus tard, Tyler Soy travaille au fond, Mathew Barzal récupère le disque, pivote au cercle et envoie un tir en hauteur (0-2). Le score aurait pu s'alourdir immédiatement mais Matthew Spencer trouve la barre. Puis, une faute de Fabian Haberstitch place le Canada en supériorité. Guggisberg sauve les siens devant Strome, Marner, Nicolas Roy et Stephens à quelques secondes d'intervale. Les Suisses subissent et Yanik Buren prend deux minutes. Guggisberg sauve devant Nicolas Meloche, puis reçoit l'aide de sa barre sur un tir de Travis Konecny. Le tiers se termine sur une pénalité contre Lawson Crouse.
Le deuxième tiers débute par une faute de Nick Merkley, qui n'aboutit sur rien. Tim Guggisberg maintient son équipe à flots face à un deux-contre-un Knott-Strome, mais dès la quatrième minute, Lawson Crouse marque le troisième but du match en deux temps (0-3). Les tirs pleuvent sur le but helvète. Konecny, Barzal, Spencer échouent, mais à la mi-match le jeu de passe déborde la défense. Au cercle droit, Connor Hobbs décale Mathew Barzal ligne de fond. L'attaquant lit bien le jeu et envoie une passe transversale vers Mitchell Vande Sompel. Le défenseur est bien monté, repique dans l'axe et trompe le gardien du revers (0-4). Le Canada se relâche et une minute plus tard, Calvin Thürkauf déborde à gauche et trouve en retrait Dominik Schmidt pour la réduction du score (1-4). Le score ne bouge plus dans le deuxième tiers, malgré des occasions franches : échappée de Knott, attaque de Barzal, tir de Beauvillier sur un trois-contre-un côté canadien, et action de Thürkauf côté suisse. Le tiers s'achève sur un cinq-contre-trois pour le Canada.
La Suisse tue la pénalité mais craque dès le retour au complet. Nick Merkley gêne un dégagement suisse dans le coin et la rondelle glisse jusqu'à Mitchell Stephens, qui ajuste le gardien côté opposé (1-5). Joren van Pottelberghe remplace alors Tim Guggisberg dans les cages. Le portier tiendra le score jusqu'au bout, malgré une occasion franche de Meloche. La Suisse finit bien le match et se crée quelques situations chaudes par Roger Karrer, Fabian Haberstitch et Nathan Marchon.

Suisse 1-5 Canada (0-2, 1-2, 0-1)
Lundi 11 août 2014, 14h. Piešťany. 251 spectateurs.
Arbitrage de MM. Jonák et Novák assistés de Orolin et Tvrdoň.
Tirs : Suisse 21 (4, 9, 8), Canada 36 (12, 12, 12)
Pénalités : Suisse 10', Canada 12'

Récapitulatif du score
0-1 à 07'59" : Dylan Strome assisté de Graham Knott et Mitchell Marner
0-2 à 10'12" : Mathew Barzal assisté de Tyler Soy
0-3 à 24'06" : Lawson Crouse assisté de Nicolas Roy
0-4 à 29'24" : Mitchell Vande Sompel assisté de Mathew Barzal et Connor Hobbs
1-4 à 30'24" : Dominik Schmid assisté de Calvin Thürkauf
1-5 à 42'21" : Mitchell Stephens assisté de Nick Merkley

Composition des équipes
Suisse : Van Pottelberghe (Guggisberg) – Auriemma, Burren, Fischer, Frick, Karrer, Moor, Pinana, Weber – Diem, Haberstich, Holdener, Hollenstein, Impose, Lanz, Marchon, Miranda, Riat, Roberts, Schmid, Thürkauf.
Canada: Sawchenko (Booth) – Bear, Vande Sompel, Brisebois, J. Roy, Meloche, Spencer, Hobbs – Beauvillier, Merkley, N. Roy, Harkins, Barzal, Soy, Marner, Crouse, Konecny, Strome, Knott, Stephens, Musil.

Groupe A - Finlande - Russie

La Finlande prend le contrôle du groupe A avec une victoire nette face à la Russie.
La Finlande débute en fanfare avec un but marqué à la treizième seconde ! La défense russe statique se fait surprendre dès la mise au jeu et la passe croisée de Petrus Palmu trouve Jesse Puljujärvi (1-0).
La Russie réagit bien et profite d'une pénalité du franco-finlandais Sami Tavernier pour égaliser en supériorité. Servi à la bleue, Egor Rykov expédie un tir puissant côté mitaine et trompe Veini Vehvilainen (1-1). La Russie a pris l'ascendant et domine les minutes qui suivent. Kaprizov manque une bonne occasion sur un service de Zhukenov, puis son équipe obtient une supériorité pour un retard de jeu de Matilla. A la fin du jeu de puissance, Mikhail Sidorov trouve la faille d'un tir du poignet, avec l'aide de la barre (1-2). La Finlande réagit en fin de tiers avec une occasion de Piipponen, puis un jeu de puissance sur une faute de Denis Alekseev. Les Nordiques se heurtent à Kolesnikov, qui sauve devant Puljujärvi, Aho et Palmu.
La Finlande manque de refaire le coup de l'engagement gagnant mais Puljujärvi rate le cadre. La partie s'équilibre et la Russie n'exploite pas une faute de Piipponen, ni la Finlande une faute de Zhebelev. A la septième, Podluboshnov rate une chance et la Finlande riposte dans la foulée. Kasper Björkqvist égalise d'un tir du poignet (2-2). Le match a tourné. Zhukenov prend deux minutes et Puljujärvi rate une échappée. La pénalité est tuée, mais, une minute plustard, Sami Tavernier bonifie un rebond de Piipponen laissé par Kolesnikov (3-2). La Russie manque de craquer sur un surnombre : Saarijarvi trouve le poteau. A la dernière minute, Zhebelev échoue sur la botte de Vehvilainen et Niemila s'échappe en contre. Kolesnikov maintient le score.
Encore une fois, les Nordiques débutent fort et, après 1'30", Patrick Laine part en échappée, feinte une passe et trompe le gardien (4-2). Les Russes reçoivent une série de jeux de puissance, qu'ils ne convertissent pas. La Finlande se montre plus réaliste et Sebastian Aho, très attendu par les recruteurs, porte la marque à 5-2 en débordant à gauche. Sa vitesse le place en bonne position et son tir du poignet fait mouche (5-2). Plus rien ne sera marqué, malgré les efforts de Palmu, Laine et Tamella. Vehvilainen a pour sa part été irréprochable et décisif dans les cages.

Finlande 5-2 Russie (1-2, 2-0, 2-0)
Lundi 11 août 2014, 15h30. Břeclav. 300 spectateurs.
Arbitrage de MM. Fraňo et Hodek assistés de Lhotský et Ondráček.
Tirs : Finlande 34 (10, 11, 13), Russie 23 (10, 5, 8)
Pénalités : Finlande 14', Russie 12'

Récapitulatif du score

1-0 à 00'13" : Jesse Puljujärvi assisté de Petrus Palmu et Vili Saarijärvi
1-1 à 06'34" : Egor Rykov assisté de Timur Fatkullin (sup. num.)
1-2 à 14'27" : Mikhail Sidorov assisté de Dmitry Zhukenov (sup. num.)
2-2 à 27'32" : Kasper Björkqvist
3-2 à 31'11" : Sami Tavernier assisté de Topi Piipponen
4-2 à 41'27" : Patrik Laine
5-2 à 51'44" : Sebastian Aho

Composition des équipes
Finlande : Vehviläinen (Heljanko) – Saarijärvi, Juolevi, Järvinen, Vainio, Mattila Je., Parika, Välimäki – Palmu, Nättinen, Puljujärvi – Aho, Tamella, Laine – Tavernier, Ruotsalainen (C), Piipponen – Niemelä, Mattila Ju., Björqkvist – Mäkinen.
Russie : Kolesnikov (Krasotkin) – Sidorov, Kozyrev, Fatkullin, Rykov, Bannikov, Platonov, Nesterov, Emets – Ivashov, Alekseev, Karnaukhov – Zhukenov, Zhebelev, Kaprizov – Bochkarev, Ivanyuzhenkov, Byakin – Barabanov, Volkov, Podluboshnov.

Groupe B : Slovaquie - Suède

La Suède se défait de la Slovaquie après un match plus accroché que le score ne l'indique.
Le gardien slovaque Vladimír Cibulka est l'homme du match en dépit des six buts encaissés. Les premières minutes tournent au duel de gardien entre Cibulka et Felix Sandström. Une pénalité contre Filip Lestan offre la première grosse occasion aux Suédois, lorsque Rasmus Asplund dévie un tir d'Oliver Kylington sur le poteau. Puis, le portier slovaque gagne son duel devant Lucas Carlsson, servi par Oliver Erixon. Le premier but survient à la mi-période. Gabriel Carlsson trouve son compère défenseur Alexander Younan, qui expédie une volée puissante au fond des filets (0-1). Cibulka multiplie les parades pour tenir son équipe dans la partie. Les Slovaques reculent, plient mais ne rompent pas. Ils finissent même par égaliser à trois minutes de la pause, lorsque le tir de Vojtěch Zeleňák traine dans le slot. Marek Hecl s'empare du rebond (1-1). Un but qui donne de l'énergie aux locaux, qui finissent bien le tiers.
La Suède passe devant dès la reprise, Oliver Kylington décalant Rasmus Asplund au cercle pour une volée gagnante (1-2). La pression monte sur le but de Cibulka, qui s'illustre mais ne peut rien faire sur le troisième but. Un contre mené par Carl Grundström attire toute la défense à droite et deux joueurs se retrouvent seul face au gardien. Joel Ek Eriksson ne tremble pas à bout portant (1-3). Une minute plus tard, John Dahlström trouve le poteau, puis les arbitres refusent un but aux Scandinaves. Cibulka continue à tenir son équipe à bout de bras, sauvant notamment devant Kylington et Jacob Larsson lors d'une supériorité. Sandström n'est pas en reste en fin de tiers, gagnant des duels contre Miroslav Struska et Bondra. Kylington tue finalement le match à treize secondes de la sirène en recevant un centre de Filip Ahl entre les deux cercles (1-4).
Le dernier tiers débute par une lourde charge de Filip Ahl sur Marek Sloboda, qui peine à se relever. Les officiels sanctionnent le Suédois de cinq minutes et d'une méconduite. Le public pousse son équipe, qui ne convertit pas l'occasion et se retrouve même peu après à trois contre cinq. Les Jaunes ne ratent pas l'aubaine. Jonathan Davidsson est crédité d'un but lorsque le palet est envoyé dans le trafic en hauteur et termine derrière la ligne après une partie de billard (1-5). La Slovaquie revient au complet et craque encore à neuf minutes de la fin lorsque le tir de la bleue de Jacob Larsson est dévié par Joel Ek Eriksson (1-6). Cibulka sort encore plusieurs arrêts difficiles dans la fin de match, et le score ne change plus.

Slovaquie 1-6 Suède (1-1, 0-3, 0-2)
Lundi 11 août 2014, 17h30. Břeclav. 589 spectateurs.
Arbitrage de MM. Baluška et Müllner assistés de Šefčík et Junek.
Tirs : Slovaquie 19 (9, 4, 6), Suède 38 (10, 17, 11)
Pénalités : Slovaquie 8', Suède 2'+5'+20'

Récapitulatif du score
0-1 à 10'44" : Alexander Younan assisté de Gabriel Carlsson et Jens Lööke.
1-1 à 16'45" : Marek Hecl assisté de Vojtěch Zeleňák et Luke Žiak.
1-2 à 20'34" : Rasmus Asplund assisté de Oliver Kylington
1-3 à 25'41" : Joel Ek Eriksson assisté de Carl Grundstrom
1-4 à 39'47" : Oliver Kylington assisté de Filip Ahl
1-5 à 47'34" : Jonathan Davidsson (sup. num.)
1-6 à 51'08" : Joel Ek Eriksson assisté de Jacob Larsson

Composition des équipes
Slovaquie : Cibulka (Huska) – Grman, Vadovic, Hatala, Roman (A), Zelenak, Kolesar, Nemec, Sefcik – Horvath, Valent (C), Bondra – Patoprsty, Sadecky (A), Lestan – Andrisik, Hecl, Sloboda – Ziak, Osko, Struska
Suède : Sandstrom (Werner) – Kylington, G. Carlsson, Younan, L. Carlsson, Alftberg, Leman (A), Larsson, Kalte – Davidsson, Asplund (C), Magnusson – Looke, Olund A), Dahlen – Emanuelsson, Erixon, Dahlstrom – Grundstrom, Eriksson, Ahl

Groupe A - République Tchèque - Etats-Unis

La République Tchèque fait plaisir à son public en remportant son match d'ouverture 4-2 face aux Etats-Unis. Les Tchèques ont parfaitement exploité l'indiscipline adverse.

La partie débute par un cinglage de Brock Boeser dès le coup d'envoi. Evan Sarthou évite la catastrophe avec quelques bons arrêts, puis la situation s'inverse suite à un surnombre. Daniel Vladar réplique de la mitaine devant Jackson. Les pénalités se suivent : Erik Foley d'un côté, Jakub Zboril de l'autre, qui accroche Ryan Moore parti en échappée. A la huitième, David Kase cherche Filip Suchy en deux-contre-un, et Sarthou sort la mitaine. Une minute plus tard, le tir du poignet de Dennis Yan percute le poteau et revient sur Boeser, qui le pousse au fond (0-1). Le jeu de puissance tchèque entre en piste peu après et Sarthou continue son bon travail. Vladar se montre tout aussi efficace devant Boeser. La dernière occasion revient à David Kase, qui manque le cadre en fin de tiers.
Le match rythmé reprend sur les mêmes bases. Thomas Novak trouve Yan pour une bonne chance américaine et Vladar sort un bel arrêt. Les Etats-Unis tombent dans l'indiscipline avec deux pénalités simultanées, contre Zach Wilkie et Tanner Laczynski. Le cinq-contre-trois est une aubaine pour les Tchèques, qui égalisent par Jakub Zboril en pleine lucarne (1-1). Les fautes s'enchainent : Tory Dello et Nick Swaney se suivent en prison et les Etats-Unis sauvent le trois-contre-cinq. Boeser sort à son tour peu après la mi-match et cette fois-ci, les Tchèques en profitent. Zboril sert Filip Chlapik, dont la volée de la bleue termine au fond des filets (2-1). Les Etats-Unis concèdent une nouvelle faute de Matt Filipe, sans dommage, mais Zach Wilkie commet en fin de tiers une faute stupide. Son coup de crosse au visage n'échappe pas aux officiels qui lui infligent une pénalité majeure de cinq minutes et une méconduite de match. Une minute plus tard, Lukas Jasek envoie une belle volée pour le but du break (3-1). Les Etats-Unis rentrent au vestiaire avec deux buts de retard à l'issue d'un tiers à sens unique (19 tirs à 2).
Le troisième tiers débute mieux pour les Etats-Unis. Après une bonne chance de Spenser Young en supériorité, Robert Jackson s'échappe en infériorité. Jakub Zboril l'accroche et le tir de pénalité est appelé. Jackson s'élance et trompe Vladar entre les jambières (3-2). La fin de match est très disputée. Sarthou et Vladar se livrent un beau duel de gardiens. A douze minutes de la fin, Lukas Andel, servi par Radek Koblizek, trouve la barre transversale sur un deux-contre-un. Vladar sauve son camp deux minutes plus tard, sortant un tir de Troy Terry et le rebond de Thomas Novak. Les Américains tuent deux pénalités et obtiennent une chance en supériorité à cinq minutes de la fin. Grant Gabriele tente sa chance et la pression est intense. Mais Vladar résiste, porté par le public. Jasek manque de tuer le match à trois minutes du terme, mais la défense se dégage. Finalement, Sarthou sort pour un attaquant et Lukas Jasek termine le travail cage vide (5-2).


République Tchèque 4-2 Etats-Unis (1-2, 2-0, 2-0)
Lundi 11 août 2014, 19h00. Břeclav. 1200 spectateurs.
Arbitrage de MM. Hradil et Šír assistés de Hlavatý et Tošenovjan.
Tirs : République Tchèque 39 (13, 19, 7), Etats-Unis 24 (7, 2, 15)
Pénalités : République Tchèque 10', Etats-Unis 24'+5'+20'

Récapitulatif du score
0-1 à 08'42" : Brock Boeser assisté de Dennis Yan
1-1 à 24'37" : Jakub Zboril assisté de Martin Weinhold et Lukas Jasek (sup. num.)
2-1 à 32'51" : Filip Chlapik assisté de Jakub Zboril et Lukas Jasek (sup. num.)
3-1 à 36'09" : Lukas Jasek assisté de Martin Weinhold et Filip Chlapik (sup. num.)
3-2 à 41'50' : Robert Jackson (tir de pénalité)
4-2 à 59'52" : Jasek

Composition des équipes
République Tchèque : Vladar – Zboril, Weinhold, Krenzelok, Kanak, Hajek, Doudera, Kalina – Jasek, F. Chlapik (A), Koblizek, Dufek, D. Kase (C), Suchy (A) – Andel, Soustal, Dymacek – Gago, F. Dvorak, Stransky – Durac.
Etats-Unis : Sarthou – Wilkie, Dello (C), Blaisdell, Cecconi, Olson, Gabriele, Young – Yan, Novak, Boeser (A) – Jackson, Filipe, Terry – Laczynski, Moore, Swaney – Bachman, Foley, Smith.