U18 : Ivan Hlinka Memorial, 2e journée

Retour sur la deuxième journée de la coupe Mémorial Ivan Hlinka, première grande compétition U18 de la saison.

 

Deuxième journée - mardi 12 août

Groupe B - Canada - Suède

Le Canada s'impose nettement en montant en puissance au fil du match, et assure sa qualification en demi-finales.
Le début de match est un véritable round d'observation, très physique. La Suède débute par plusieurs tirs sur Zachary Sawchenko, alors que le Canada doit attendre la sixième minute pour son premier tir, lors d'une supériorité numérique. Les pénalités se suivent et la meilleure occasion revient à Travis Konecny, avec rebond pris par Mathew Barzal. Les joueurs à la feuille d'érable tuent ensuite un trois-contre-cinq. A cinq minutes de la pause, durant une pénalité contre Nick Merkley, Jansen Harkins file en échappée et trouve le poteau. Un deuxième trois-contre-cinq survient dans la foulée et le Canada s'en sort : pas de but à la pause.
Le deuxième tiers débute en avantage numérique canadien et Nicolas Roy décale Dylan Strome pour une volée sortie par Sandstrom. Cinq minutes plus tard, une faute de Jonathan Davidsson débloque le compteur. Le Canada installe son jeu de puissance. Mathew Barzal expédie un tir violent en entrée de cercle. Le palet est repoussé par la barre vers le cercle opposé, où Travis Konecny reprend sans contrôle (1-0). Le match s'ouvre, avec des occasions de part et d'autres. Les Rouges tuent une nouvelle pénalité et finissent par faire le break. Lawson Crouse est servi en retrait, tout seul entre les cercles. Son tir est au dessus, mais le disque revient devant la cage et Crouse ne manque pas la deuxième occasion (2-0). La Suède n'est pas distancée et deux minutes plus tard , une action côté gauche aboutit à une passe en retrait vers Filip Magnusson, dont le tir trouve son chemin à travers une forêt de jambes (2-1). La Tre-Kronor enchaîne, domine et Sawchenko sauve son camp à deux minutes de la sirène, concédant sur l'action une pénalité.
Le troisième tiers se révèle à sens unique. Le Canada passe la vitesse supérieure et multiplie les occasions. Merkley, Konecny, Barzal, Crouse, Meloche testent Sandstrom en quelques minutes. Finalement, Tyler Soy tire de l'aile gauche et Mitchell Stephens dévie sur la botte de Sandstrom. L'attaquant, dans son élan, parvient à prendre le rebond (3-1). Sandstrom est sous pression et tient le choc. A onze minutes de la fin, Ahl sert Joel Ek Eriksson et Sawchenko sauve son revers. Trois minutes plus tard, Mitchell Stephens s'offre un doublé, un but quasi copie conforme du précédent, avec une déviation d'un tir de Soy (4-1). La Suède se désorganise et Sandstrom doit sortir le grand jeu devant Nicolas Roy, servi par Julien Brisebois. Puis, Jansen Harkins est accroché par Alexander Younan en échappée. Le tir de pénalité est signalé et l'attaquant canadien glisse le disque entre les jambières du gardien (5-1). Merkley et Knott obtiennent deux chances en fin de match, mais le score reste inchangé.

Canada 5-1 Suède (0-0, 2-1, 3-0)
Mardi 12 août 2014, 14h. Pieštany. 212 spectateurs.
Arbitrage de MM. Jonák et Novák assistés de Stanzel et Šefcík.
Tirs : Canada 41 (8, 9, 24), Suède 28 (12, 9, 7)
Pénalités : Canada 12', Suède 10'

Récapitulatif du score
1-0 à 26'36" : Travis Konecny assisté de Mathew Barzal et Mitchell Vande Sompel (sup. num.)
2-0 à 34'30" : Lawson Crouse assisté de Nicolas Roy et Nick Merkley
2-1 à 36'34" : Philip Magnusson assisté de Alexander Younan
3-1 à 43'21" : Mitchell Stephens assisté de Tyler Soy
4-1 à 52'09" : Mitchell Stephens assisté d'Adam Musil et Tyler Soy
5-1 à 56'46" : Jansen Harkins (tir de pénalité)

Composition des équipes
Canada : Sawchenko (Booth) – J. Roy, Spencer, Brisebois, Meloche, Sompel, Bear (A), Hobbs – Crouse, N. Roy, Merkley (A) – Knott, Strome, Marner – Harkins, Barzal, Konecny (C) – Soy, Stephens, Musil
Suède : Sandstrom (Werner) – G. Carlsson, Kylington, L. Carlsson, Younan, Leman, Alftberg, Kalte, Larsson – Magnusson, Asplund (C), Davidsson – Dahlen, Olund, Looke – Dahlstrom, Erixon, Emanuelsson – Ahl, Ek Eriksson, Grundstrom

Groupe A - Russie - Etats-Unis

La défense russe prend l'eau dans la deuxième partie du match. C'est la deuxième lourde défaite de suite pour la Russie, pendant que les Etats-Unis se relancent dans la course à la demi-finale.
Le début de match se dispute sur un faux rythme et sans grande occasion. Kolesnikov sauve devant Lanczynski puis Olson, Blaisdell et Jackson au rebond. La Russie ouvre pourtant la marque sur sa première vraie chance. Contre le cours du jeu, Alekseev vole un palet sur une mauvaise relance américaine et trouve Kirill Kaprisov seul au cercle droit. L'attaquant glisse le palet entre les jambes de Sarthou (1-0). Les Etats-Unis ne se désorganisent pas et répliquent rapidement. Dennis Yan rôde dans le slot et convertit une passe de Thomas Novak ligne de fond (1-1). Les défenses explosent. Moins d'une minute plus tard, erreur américaine à la bleue offensive et contre à toute allure des Russes, en trois-contre-un. Alekseev sert Artem Ivanyuzhenkov sur sa droite pour une volée gagnante (2-1). La vitesse de jeu augmente et la Russie doit défendre une première pénalité. En fin de tiers, la situation s'inverse. En infériorité, Bachman élimine un défenseur, lance au but. Kolesnikov laisse un rebond que reprend Bachman, sur le poteau. Wilkie sorti à son tour, la Russie convertit le cinq-contre-trois par Ivanyuzhenkov, servi en tête de cercle droit. Son slap ne laisse aucune chance à Sarthou (3-1). La Russie prend les commandes, mais se fait piéger. A la dernière seconde, un palet dégagé par la défense américaine retombe en entrée de zone. Dennis Yan décide d'y aller, pas le gardien. L'attaquant américain se présente seul et gagne son duel avec quatre dixièmes de seconde à jouer (3-2).
Un but qui change la donne. Les Russes, hésitants, laissent un boulevard dans la défense. Novak et Yan combinent et remisent sur Brock Boeser en retrait pour l'égalisation après 1'30" (3-3). Les Américains étouffent leur adversaire, qui ne sort plus de sa zone. Gabriele trouve le poteau en supériorité, et la Russie reprend l'air à mi-période sur une faute de Boeser. A la toute fin de la supériorité, Sarthou sauve une déviation de Bannikov et Kirill Kaprisov prend le rebond (4-3). Ce même Bannikov prend une pénalité sur l'engagement et les Etats-Unis en profitent. Grant Gabriele et Dennis Yan sont encore dans le coup et une passe de derrière la cage trouve Brock Boeser planté dans l'enclave (4-4). Le rythme ne baisse pas. Sarthou sauve deux belles occasions, dont une superbe de Karnauchov. Une dernière pénalité contre Fatkullin ne débouche sur rien : 4-4 après deux périodes.
Le troisième tiers est à sens unique. Kolesnikov, bombardé, contribue à tuer une pénalité contre Bochkarev, puis une contre Fatkullin. Mais quatre secondes après le retour au complet, Gabriele expédie une volée puissante plein axe (4-5). A dix minutes de la fin, Zhukenov comet une grosse faute et prend dix minutes de méconduite pour charge à la tête. Dans les dernières secondes du jeu de puissance, Boeser complète son triplé en débordant la défense sur la droite (4-6). Il n'y a plus qu'une équipe sur la glace. Après avoir tué une autre péalité, la Russie s'incline à trois minutes du terme. Nicholas Swaney et Erik Foley sont servis par Zach Wilkie à leur bleue et démarrent en deux-contre-un dans le dos de la défense. La passedu premier pour le deuxième libère la cage (4-7).

Russie 4-7 Etats-Unis (3-2, 1-2, 0-3)
Mardi 12 août 2014, 15h30. Breclav. 415 spectateurs.
Arbitrage de MM. Frano et Hodek assistés de Lhotský et Ondrácek.
Tirs : Russie 25 (8, 10, 7), Etats-Unis 46 (14, 11, 21)
Pénalités : Russie 18' + 10', Etats-Unis 8'

Récapitulatif du score
1-0 à 06'51" : Kirill Kaprizov assisté de Denis Alekseev
1-1 à 08'50" : Dennis Yan assisté de Thomas Novak et Spencer Young
2-1 à 09'43" : Artem Ivanyuzhenkov assisté de Denis Alekseev
3-1 à 18'38" : Artem Ivanyuzhenkov assisté de Alexey Platonov (sup. num.)
3-2 à 19'59" : Dennis Yan
3-3 à 21'27" : Brock Boeser assisté de Thomas Novak et Dennis Yan
4-3 à 33'23" : Kirill Kaprizov assisté de Roman Ivashov (sup. num.)
4-4 à 35'14" : Brock Boeser assisté de Grant Gabriele et Dennis Yan (sup. num.)
4-5 à 45'18" : Grant Gabriele assisté de Thomas Novak
4-6 à 52'04" : Brock Boeser
4-7 à 57'18" : Erik Foley assisté de Nicholas Swaney et Zach Wilkie

Composition des équipes
Russia: Kolesnikov (Krasotkin) – Sidorov (A), Kozyrjev, Fatkullin, Rykov (C), Bannikov, Platonov, Nesterov – Jemec, Zukenov (A), Zebelev – Bjakin, Bockarev, Ivanjuzenkov – Ivasov, Alexejev, Kaprizov – Podlubosnov, Barabanov, Volkov - Karnauchov.
USA: Sarthou (Jurusik) – Wilkie, Dello (C), Blaisdell, Cecconi, Olson, Gabriele, Young – Yan, Novak, Boeser – Jackson, Laczynski, Terry – Bachman, Foley, Smith – Filipe, More, Swaney.

Groupe B - Slovaquie - Suisse

La Suisse remporte un match crucial dans la course aux demi-finales face à l'équipe locale. La Slovaquie est déjà éliminée.

Adam Huska remplace Cibulka dans les cages slovaques et le portier est le premier en action, avec quelques arrêts dans un début de match attentiste. La première pénalité survient à la cinquième minute. La Suisse défend bien le but de Tim Guggisberg. Petit à petit, la Slovaquie prend le contrôle du palet et obtient de bonnes chances. Au quart d'heure de jeu, deux pénalités de suite contre Peter Horvatch puis Mario Grman placent les locaux en situation difficile. La Suisse finit par exploiter cette opportunité et ouvre la marque. Húska se fait bouger par le jeu de passe suisse. Le palet navigue derrière son but et il perd l'équilibre en se retournant. Fabian Haberstich, au fond, remise en retrait vers Dominik Schmid, qui profite d'un gardien au sol pour marquer en angle fermé (0-1).
La Slovaquie pousse en deuxième période, mais la Suisse se montre plus dangereuse. Après un slap de Burren bien sauvé, Húska s'incline à nouveau sur un contre suisse. Nathan Marchon déborde à gauche en deux-contre-un. Il envoie une passe précise entre deux défenseurs vers Lee Roberts, qui contrôle et tire instantanément en hauteur (0-2). Trois minutes plus tard, les Helvètes convertissent leur jeu de puissance. Robert Karrer reçoit le palet en retrait et reprend de la bleue à travers la foule (0-3). La Slovaquie peine à franchir la neutre dans ce tiers et Húska sauve son camp à 1'15" de la pause, lorsque Diem et Holdener traversent une défense passive. La Slovaquie concède une série de pénalités. Valent puis Kolesár assistent à une bonne défense en trois-contre-cinq.
De retour au complet en début de dernière période, les Slovaques reprennent espoir lorsque Peter Valent reçoit le palet dans le slot et, esseulé, parvient à contourner le gardien (1-3). Les minutes défilent sans grande occasion. Guggisberg sort la mitaine devant Žiak, puis contrôle un cafouillage devant sa cage. Une ultime pénalité slovaque en fin de match complique la tâche des locaux, qui s'inclinent donc 3-1.

Slovaquie 1-3 Suisse (0-1, 0-2, 1-0)
Mardi 12 août 2014, 17h30. Breclav. 267 spectateurs.
Arbitrage de MM. J. Konc et D. Konc assistés de M. Orolin et Kacej.
Tirs : Slovaquie 20 (9, 3, 8), Suisse 25 (7, 11, 7)
Pénalités : Slovaquie 16', Suisse 4'

Récapitulatif du score
0-1 à 18'08" : Dominik Schmid assisté de Fabian Haberstich (sup. num.)
0-2 à 25'26" : Lee Roberts assisté de Nathan Marchon
0-3 à 28'15" : Robert Karrer assisté de Dominik Diem et Damien Riat (sup. num.)
1-3 à 43'07" : Peter Valent assisté de Miroslav Struška et Martin Trudman

Composition des équipes
Slovaquie : Huska (Cibulka) – Grman, Vadovic, Hatala, Roman (A), Zelenak, Kolesar, Nemec, Sefcik – Horvath, Valent (C), Bondra – Patoprsty, Sadecky (A), Lestan – Ziak, Hecl, Andrisik – Struska, Osko, Trudman
Suisse : Guggisberg (Van Pottelberghe) – Burren, Karrer (C), Pinana, Moor, Weber, Frick, Auriemma, Fischer – Riat (A), Diem (A), Holdener – Impose, Marchon, Roberts – Haberstich, Thurkauf, Schmid – Miranda, Hollenstein, Lanz


Groupe A - République Tchèque - Finlande

Une énorme prestation du gardien Daniel Vladar permet aux Tchèques de battre la Finlande et de s'envoler vers les demi-finales.
A domicile, les Tchèques commencent tambour battant. Après seulement trente secondes, Fili Chlapik déborde à droite et centre entre les deux défenseurs. Radek Koblizek est à la réception de ce deux-contre-un et reprend sans contrôle (1-0). Cueillis à froid, les Finlandais répliquent par Puljujärvi, qui échoue sur Vladar. Le gardien se montre très solide dans les miniutes qui suivent, notamment lors d'une pénalité de Filip Suchy. Le match s'interrompt à la huitième minute lorsqu'un panneau de plexiglas se brise. Quelques secondes après le changement de panneau, les Nordiques égalisent. Puljujärvi déborde à droite et envoie un tir qui parait anodin. Irréprochable depuis le début du tournoi, Daniel Vladar se fait surprendre en laissant un trou minuscule le long de son poteau (1-1). Une pénalité de chaque côté ne donnent rien. Vladar s'est bien reconcentré et les Tchèques ne parviennent pas à se créer d'occasions, cherchant trop la passe.
Le jeu de puissance tchèque n'exploite pas une situation en début de deuxième tiers et la Finlande reprend le fil. Järvinen trouve la barre et, peu après, Puljujärvi attaque la cage. L'action est confuse et le palet traîne dans le slot. Une pile de joueurs finit par forcer l'arbitre à interrompre le jeu. Les Tchèques sont dominés et leur entraineur doit prendre n temps mort après un dégagement interdit. Il n'y a pas vraiment d'effets. La Finlande obtient un jeu de puissance immédiatement et Saarijärvi expédie un lancer puissant de la bleue, qui tape le plexiglas au fond. Le palet revient sur Petrus Palmu collé au poteau (1-2). Les Tchèques répliquent par un deux-contre-un que Dufek exploite mal. Martin Weinhold tente sa chance à son tour. Il cherche un rebond et les esprits s'échauffent, plaçant la Finlande à trois-contre-cinq. Les Tchèques en profitent. L'échange à la bleue se termine par une volée de Jakub Zboril qui trompe Heljanko, masqué (2-2). La tension monte et plusieurs échauffourées remplissent la prison. Le tiers se termine par un exploit individuel de Chlapik, qui efface deux défenseurs et tire du revers au ras du poteau.
Le bras de fer se poursuit et les Tchèques passent devant après 1'37". Jan Dufek se retrouve seul sur la gauche du gardien sur une action lancée, et pousse au fond des filets une passe contrée de Filip Suchy (3-2). La Finlande peine à attaquer. Une faute de Zboril les aide bien. Jesse Puljujärvi déborde à droite et donne en retrait à Petrus Palmu. Le tir de l'attaquant est précis, en hauteur (3-3). Les Tchèques reçoivent un jeu de puissance pour une faute de Tammela quelques secondes plus tard. Chlapik gagne la mise au jeu, Zboril reçoit le palet à la bleue, donne au centre pour Lukas Jasek qui ajuste le gardien de loin (4-3). Réplique finlandaise de Sebastian Aho et Vladar sort la jambière. Le gardien se montre intraitable sur la fin de match. Il multiplie les arrêts, les Tchèques se contentant d'un bon échec avant et de quelques contres. David Kase sert par exemple Jan Dufek, qui rate le cadre. A 1'15" de la fin du match, la Finlande se crée une dernière occasion : Julius Nättinen voit son tir percuter la barre.

République Tchèque 4-3 Finlande (1-1, 1-1, 2-1)
Mardi 12 août 2014, 19h30. Breclav. 1060 spectateurs.
Arbitrage de MM. Cech et Hribik assistés de Blümel et Skopal.
Tirs : République Tchèque 17 (6, 7, 4), Finlande 37 (16, 8, 13)
Pénalités : République Tchèque 18', Finlande 20' + 2x10'

Récapitulatif du score
1-0 à 00'30" : Radek Koblizek assisté de Filip Chlapik
1-1 à 09'23" : Jesse Puljujärvi assisté de Julius Nättinen
1-2 à 27'38" : Petrus Palmu assisté de Vili Saarijärvi et Julius Nättinen (sup. num.)
2-2 à 31'25" : Jakub Zboril assisté de Martin Weinhold et Lukas Jasek (sup. num.)
3-2 à 41'37" : Jan Dufek assisté de Filip Suchy
3-3 à 46'58" : Petrus Palmu assisté de Jesse Puljujärvi (sup. num.)
4-3 à 47'30" : Lukas Jasek assisté de Jakub Zboril et Filip Chlapik (sup. num.)

Composition des équipes
République Tchèque : Vladař (Stezka) – Zbořil, Weinhold, Krenželok, Kaňák, Hájek, Doudera, Kalina – Jašek, F. Chlapík, Koblížek – Dufek, D. Kaše (C), Suchý – Anděl, Šoustal, Dymáček – Gago, F. Dvořák, Stránský – Ďurač.
Finlande : Heljanko (Vehviläinen) – Saarijärvi, Juolevi, Järvinen, Vainio, Mattila Je., Parikka, Välimäki – Palmu, Nättinen, Puljujärvi – Aho, Tamella, Laine – Mäkinen, Ruotsalainen (C), Piipponen – Niemelä, Mattila Ju., Björqkvist – Tavernier.