U18 : Ivan Hlinka Memorial, 3e journée

Pour cette dernière journée de la première phase, le Canada et la République Tchèque sont déjà assurés de leur qualification en demi-finales. Les vainqueurs de Suède-Suisse et de Etats-Unis-Finlande les y rejoindront.

 

Groupe B - Suède - Suisse

La Suède écrase la Suisse pour se qualifier en demi-finales, grâce à un premier tiers maîtrisé.
La Suède change de gardien, avec l'entrée d'Adam Werner à la place de Felix Sandström. Joren van Pottelberghe remplace Tim Guggisberg dans les cages suisses. Et le portier helvète ne va pas tarder à souffrir. Dès la première minute, Jens Looke, à la bleue offensive, prend la défense à revers et lance Jonathan Dahlen au duel avec le gardien pour l'ouverture du score cpoté mitaine (1-0). Sur l'engagement, la Suisse concède une pénalité, et l'équipe spéciale travaille bien. A la quatrième minute, Fabio Hollenstein se plante devant le gardien et dévie superbement un tir en entrée de cercle de Robin Frick, qui avait gagné son duel le long de la bande (1-1). Après cela, le premier tiers est dominé par la Suède, qui multiplie les occasions. Le fils de l'ancien joueur NHL Ulf Dahlen, Jonathan, obtient une chance à bout portant sortie par van Pottelberghe. Le gardien se montre décisif lors d'une pénalité de Nathan Marchon, en sortant un tir d'Ahl et un rebond d'Eriksson. Il s'incline à mi-période sur un bon jeu de passe suédois. Carl Grundstrom envoie ligne de fond vers Phillip Magnusson, qui remise immédiatement sur Jonathan Davidsson à travers l'enclave. La reprise sans contrôle est au fond des filets (2-1). Quelques secondes plus tard, le break survient après un travail dans le coin d'Anton Kalte, qui ressort le palet. Un défenseur suisse cherche à dégager mais envoie le disque directement sur Oliver Erixon, qui ne rate pas l'aubaine mi-hauteur côté mitaine (3-1). Il n'y a plus qu'une seule équipe sur la glace. Jens Looke travaille le long de la bande, pivote et envoie le palet vers la cage. Jonathan Dahlen sort du fond, contrôle le disque juste devant le gardien et le contourne du revers (4-1). Van Pottelberghe doit s'employer sur la fin de tiers, sauvant des essais de Davidsson, Looke et Asplund. La Suisse tue une pénalité avant de recevoir en fin de tiers un avantage numérique sur une faute d'Oliver Erixon, coupable d'une charge dans le dos qui lui vaut dix minutes de méconduite.
Le deuxième tiers prend le même chemin, avec une domination scandinave. Van Pottelberghe s'incline une cinquième fois assez vite. Einer Emanuelsson se retrouve seul devant la cage et son tir est repoussé par la botte du gardien sur la crosse d'Anton Kalte (5-1). L'entraîneur suisse lance alors Tim Guggisberg dans les buts. Deux minutes plus tard, une pénalité suédoise permet aux Suisses de réduire la marque. Fabian Haberstich lance de la bleue. Makai Holdener se saisit du rebond et Werner, masqué, le repousse sur sa droite. Damien Riat finit le travail cage ouverte (5-2). La Suède réagit deux minutes après lorsque le centre de Carl Grundstrom trouve Joel Ek Eriksson lancé. L'attaquant, au milieu de trois défenseurs suisses passifs, marque en deux temps (6-2). Le sscore est bouclé après la mi-période, d'un tir précis en lucarne de Lucas Carlsson entre les cercles, sur un service en pivot de Kalte (7-2). La Suisse n'exploite pas une pénalité de Kylington, trouvantle potau par Auguste Impose. Puis, Linus Olund et Rasumus ratent chacun leur tour leurs échappées en fin de tiers.
Le troisième tiers débute par la blessure de Filip Ahl, sonné dans une collision. La Suède se crée les meilleures occasions, avec un exploit individuel de John Dahlstrom et un poteau de Jonathan Léman. Le score ne change plus et la Suède affrontera la République Tchèque en dem-finales.

Suède 7-2 Suisse (4-1, 3-1, 0-0)
Mercredi 13 août 2014, 14h. Pieštany. 285 spectateurs.
Arbitrage de MM. Jonák et Lokšík assistés de Stanzel et Tvrdoň.
Tirs : Suède 42 (21, 10, 11), Suisse 19 (5, 8, 6)
Pénalités : Suède 8' + 10', Suisse 8'

Récapitulatif du score
1-0 à 01'04" : Jonathan Dahlen assisté de Jens Looke et Lucas L. Carlsson
1-1 à 04'20" : Fabio Hollenstein assisté de Robin Frick
2-1 à 09'23" : Jonathan Davidsson assisté de Phillip Magnusson et Carl Grundstrom
3-1 à 10'17" : Oliver Erixon assisté de Anton Kalte et Alexander Younan
4-1 à 12'21" : Jonathan Dahlen assisté de Jens Looke
5-1 à 23'49" : Anton Kalte assisté de Einar Emanuelsson et John Dahlstrom
5-2 à 25'42" : Damien Riat assisté de Makai Holdener et Fabian Haberstich (sup. num.)
6-2 à 27'44" : Joel Ek Eriksson assisté de Carl Grundstrom et Filip Ahl
7-2 à 34'20" : Lucas Carlsson assisté de Anton Kalte et Jonathan Léman

Composition des équipes
Suède : Werner (Sandstrom) – Kylington, Larsson, Younan, L. Carlsson, Emanuelsson, G. Carlsson, Alftberg, Leman – Grundstrom, Ek Eriksson, Ahl – Looke, Olund, Dahlen – Davidsson, Asplund, Magnusson – Kalte, Erixon, Dahlstrom.

Suisse : Van Pottelberghe (remplacé par Guggisberg à 23'49") – Burren, Karrer, Pinana, Moor, Weber, Frick, Auriemma, Fischer – Riat, Diem, Holdener – Impose, Marchon, Roberts – Haberstich, Thurkauf, Schmid – Miranda, Hollenstein, Lanz.

Groupe A - Etats-Unis - Finlande

Les Etats-Unis rejoignent le Canada en demi-finales en écrasant la Finlande, portés par un triplé de Troy Terry et une énorme deuxième moitié de match.
Les Américains tuent une pénalité concédée d'entrée, puis obtiennent la première occasion par Novak. Vehviläinen laisse trainer le palet sur sa ligne. La Finlande ouvre le score à la cinquième minute. Aho déborde sur l'aile gauche et lance au but. Sarthou repousse à l'opposée et Jonne Tammela a bien suivi pour convertir le rebond (0-1). Les deux gardiens ferment la porte dans les minutes qui suivent avec une série d'arrêts. Au quart d'heure, Dennis Yan tire sur le poteau. Les Américains obtiennent un jeu de puissance quelques secondes après et l'exploitent bien. Spencer Young fixe la défense et glisse le palet à Thomas Novak ligne de fond. L'attaquant sort du coin et attaque la cage pour l'égalisation (1-1). Le tiers se termine par une supériorité finlandaise, qui laisse un deux-contre-un américain. Thomas More échoue sur Vehviläinen.
Au retour des vestiaires, Petrus Palmu profite d'une grossière erreur d'un défenseur américain, qui lui donne le palet devant le but (1-2). Deux minutes plus tard, Järvinen attend le palet en attaque et se retrouve piégé par un contre américain. Jackson fixe à gauche et donne en pivot à Novak, qui décale Troy Terry, qui feinte le gardien et égalise (2-2). La Finlande n'exploite pas une pénalité de Yan, puis Ruotsalainen sort à son tour. Vehviläinen sort le grand jeu pour tenir le score. A la mi-match, Wilkie prend deux minutes pour charge avec la crosse. Le jeu de puissance finlandais échoue : Saarijärvi perd le palet à la bleue et Karch Bachman démarre en échappée pour un but côté crosse (3-2). Il célèbre son but un peu trop devant le banc adverse et les officiels le sanctionnent de dix minutes de méconduite. Sarthou sauve devant Vainio sur le jeu de puissance restant, qui se transforme en trois-contre-cinq. La Finlande exploite la faute de Cecconi et Saarijärvi se fait pardonner d'une volée puissante en tête de cercle (3-3). Boeser réplique une minute plus tard en débordant à gauche. Il attaque la cage et Vehviläinen laisse glisser le disque son son corps. Robert Jackson a bien suivi et pousse le rebond au fond (4-3). Le tiers se termine par une pénalité de Tammela, tuée, puis une de Novak qui se jouera au troisième tiers.
Les Américains effacent la pénalité au retour des vestiaires et marquent au retour au complet. Thomas Novak déborde la défense à droite et se retrouve en un-contre-un avec un défenseur. Il lance, Vehviläinen sauve mais laisse un rebond que Novak convertit (5-3). Sur l'engagement, Filipe et Terry prennent deux minutes, ce qui offre un long cinq-contre-trois à la Finlande. Après une occasion de Vainio sortie par Sarthou, la Finlande réduit la marque. Vainio et Aho échangent le palet à la bleue. Un premier tir de Vainio est contré, mais il reprend le palet et le redonne à Aho au cercle droit pour une volée gagnante (5-4). Mattila, puis Noval prennent des pénalits, qui ne donnent rien car Sarthou et Vehviläinen restent vigilants. Les Nordiques manquent de précision en attaque malgré leurs efforts pour égaliser. A la sortie d'un quatre-contre-quatre, Tammela manque une occasion et les Américains partent en contre. Bachman percute l'axe, s'écarte vers le cercle et tire au but. Dennis Yan, qui venait de sortir de prison, dévie le palet après s'être infiltré dans le dos d'un défenseur finlandais (6-4). Quinze secondes plus tard, Jackson déborde à gauche, attaque la cage. Vehviläinen le bloque mais l'attaquant conserve le palet et centre pour Troy Terry devant la cage ouverte (7-4). L'entraineur finlandais demande un temps mort et son équipe pousse. Mais les Etats-Unis font preuve d'un réalisme clinique. Boeser repique dans l'axe, résiste à son défenseur et son tir finit sous la barre (8-4). Les Bleus s'écroulent. Novak percute la défense et fixe plusieurs joueurs. De la ligne de fond, il trouve en retrait Troy Terry sorti du banc. L'attaquant conclut son triplé sous la barre (9-4). Victoire américaine avec un dernier quart d'heure de feu.

Etats-Unis 9-4 Finlande (1-1, 3-2, 5-1)
Mercredi 13 août 2014, 15h30. Breclav. 372 spectateurs.
Arbitrage de MM. Čech et Hribik assistés de Blümel et Skopal.
Tirs : Etats-Unis 44 (18, 11, 10), Finlande 31 (12, 2, 8)
Pénalités : Etats-Unis 16'+10', Finlande 12'

Récapitulatif du score
0-1 à 05'16" : Jonne Tammela assisté de Sebastian Aho
1-1 à 16'55" : Thomas Novak assisté de Spencer Young et Grant Gabriele (sup. num.)
1-2 à 20'49" : Petrus Palmu
2-2 à 22'32" : Troy Terry assisté de Thomas Novak et Robert Jackson
3-2 à 33'45" : Karch Bachman (inf. num.)
3-3 à 35'15" : Vili Saarijärvi assisté de Petrus Palmu (sup. num.)
4-3 à 36'25" : Robert Jackson assisté de Brock Boeser
5-3 à 42'19" : Thomas Novak
5-4 à 44'30" : Sebastian Aho assisté de Veeti Vainio (sup. num.)
6-4 à 53'39" : Dennis Yan assisté de Karch Bachman
7-4 à 53'54" : Troy Terry assisté de Robert Jackson et Grant Gabriele
8-4 à 56'47" : Brock Boeser assisté de Erik Foley
9-4 à 57'54" : Troy Terry assisté de Thomas Novak

Composition des équipes
Etats-Unis : Sarthou (Jurusik) – Wilkie, Dello, Blaisdell, Cecconi, Olson, Gabriele, Young – Yan, Novak, Boeser (C) – Jackson, Laczynski, Terry – Filipe, More, Swaney – Bachman, Foley, Smith.
Finlande : Vehviläinen (Heljanko) – Juolevi, Saarijärvi, Järvinen, Vainio, Parikka, Je. Mattila, Välimäki – Palmu, Nättinen, Puljujärvi – Aho, Tammela, Laine – Piipponen, Ruotsalainen (C), Tavernier – Björkqvist, Ju. Mattila, Niemelä – Mäkinen.

Groupe B - Slovaquie - Canada

Le Canada remporte son troisième match de suite sans trembler. La Slovaquie s'incline pour la troisième fois, à cause d'une attaque anémique.
Il n'y aura pas vraiment eu de match entre l'attaque explosive des Canadiens et une faible équipe slovaque. Les Rouges entament bien la partie et sont récompensés dès la cinquième minute. Jansen Harkins attaque la cage et le rebond file sur le côté du but. Ethan Bear, qui contournait la cage, le reçoit et marque face à un gardien hors de position (0-1). Une pénalité de Stephens n'arrête pas les visiteurs, qui filent en échappée. Grman parvient à stopper l'action. A mi-période, Lešťan s'échappe à son tour et tente un tir du revers. Callum Booth s'interpose. Le gardien reste vigilant sur une supériorité slovaque consécutive à une faute de Brisebois et le Canada reprend le jeu à son compte, repoussant la Slovaquie dans sa zone. Logiquement, les joueurs à la feuille d'étable doublent la mise. Nicolas Roy gagne une mise au jeu et Lawson Crouse récupère entre les cercles pour glisser le palet entre les jambières d'Húska (0-2). La pression ne cesse pas jusqu'au coup de sifflet.
Le deuxième tiers débute de la même manière. Grman défend bien sur Crouse, mais une minute plus tard, une attaque sur la gauche de Dylan Strome décale Graham Knott au centre, qui libère Mitch Marner. L'attaquant met un genou au sol pour reprendre et rate le palet... qui finit tout de même au fond des filets (0-3). Le tiers se poursuit par une succession de pénalités. La Slovaquie frôle la réduction du score avec un bel arrêt de Booth sur un rebond pris par Roman. Malgré tout, le match est à sens unique et le gardien canadien a peu de travail. Ce n'est pas le cas d'Húska qui s'interpose devant Konecny, Knott, Jérémy Roy et Merkley en quelques minutes.
Le troisième tiers ne change pas de scénario. Après cinq minutes, Harkins bataille dans le slot et finit au sol. Mais le palet vole, Húska est sur la glace et Travis Konecny le reprend mi-hauteur devant une cage vide, sans aucun défenseur à proximité (0-4). Une minute plus tard, Tyler Soy s'infiltre dans le dos de la défense et réalise un festival technique pour feinterHúska à bout portant (0-5). Le score aurait pu s'agraver peu après, cependant les officiels refusent un but qu'ils jugent marqué avec le patin. Le Canada concèdent deux pénalités de suite. Marner et Hobbs sont sur le banc et la Slovaquie en profite. Servi à la bleue, Lešťan envoie un lancer balayé qui surprend Booth (1-5). Le Canada joue en roue libre pour finir, ne convertissant un ultime jeu de puissance.


Slovaquie 1-5 Canada (0-2, 0-1, 1-2)
Mercredi 13 août 2014, 17h30. Pieštany. 586 spectateurs.
Arbitrage de MM. J. Kubuš et Müllner assistés de Kacej et M. Orolin.
Tirs : Slovaquie 13 (3, 3, 7), Canada 36 (14, 10, 12)
Pénalités : Slovaquie 10', Canada 14'

Récapitulatif du score
0-1 à 05'20" : Ethan Bear assisté de Jansen Harkins
0-2 à 16'24" : Lawson Crouse assisté de Nicolas Roy
0-3 à 21'15" : Mitchell Marner assisté de Graham Knott et Dylan Strome
0-4 à 44'40" : Travis Konecny assisté de Jansen Harkins et Guillaume Brisebois
0-5 à 45'50" : Tyler Soy assisté d'Adam Musil
1-5 à 52'19" : Lešťan assisté de Hatala (sup. num.)

Composition des équipes
Slovaquie : Húska (Cibulka) – Grman, Vadovič, Hatala, Roman, Kolesár, Zeleňák, Nemec, Šefčík – Horváth, Valent (C), Bondra – Pätoprstý, Sádecký, Lešťan – Žiak, Hecl, Andrisík – Struška, Oško, Trudman.

Canada : Booth (Sawchenko) – J. Roy (A), Spencer, Brisebois, Meloche, Bear, Hobbs – Crouse, N. Roy, Merkley (A) – Harkins, Barzal, Konecny (C) – Knott, Strome, Marner – Soy, Stephens, Musil


Groupe A - République Tchèque - Russie

La Russie subit une véritable déroute en explosant dans les deuxième et troisième tiers. Un fiasco pris très au sérieux par la presse russe. Les Tchèques confirment pour leur part leur bon début de tournoi.
Les Tchèques entament bien avec un tir sur le poteau signé David Kaše dès la première minute. Partie remise pour les locaux qui ouvrent la marque à la sixième minute. Ivanyuzhenkov manque une occasion et les Tchèques partent en contre. Šimon Stránský se trouve servi en tête de cercle et le gardien laisse un rebond dont s'empare Filip Dvořák (1-0). Sur l'engagement, les Russes marquent mais le but de Pavel Karnaukhov est refusé pour crosse haute. Sous pression, les Russes finissent par marquer contre le cours du jeu. Egor Rykov s'avance pour recevoir une passe entre les deux cercles et son tir est bloqué. Le palet revient sur Kirill Kaprizov sur le côté du but (1-1). Les Tchèques échouent à convertir un jeu de puissance, tout en s'installant durablement en attaque. Quelques secondes après la fin de la pénalité, Petr Kalina conserve le palet à la bleue offensive et fixe un adversaire. Il trouve Roman Dymáček à sa droite. Esseulé, il peut reprendre de volée et profite des écrans pour tromper Krasotnil (2-1). Le public pousse son équipe. Suchý ne marque pas de près en supériorité, puis à quatre-contre-quatre en fin de tiers. La période s'achève, disputée à un rythme élevé.
Le deuxième tiers est un calvaire pour les Russes. Daniel Krenželok entame par un tir de loin et Filip Suchý bonifie le rebond en deux temps (3-1). Une faute d'Andrey Nesterov place les visiteurs en difficulté. Suchý, intenable, manque une belle occasion. Les Russes en obtiennent deux, par Alexander Zhebelev et Dmitrij Zhukenov, qui échouent sur Aleš Stezka. A mi-période, en supériorité, Martin Weinhold à la bleue trouve David Kaše le long de la bande. L'attaquant vedette tchèque - en l'absence de Pavel Zacha - trouve Jan Dufek entre les cercles, pour un tir en hauteur (4-1). Sept secondes plus tard, Tomáš Šoustal décale à sa droite Roman Dymáček qui reprend sans contrôle poteau opposé (5-1). Moins d'une minute plus tard, l'addition devient salée avec un nouveau but signé Stránský (6-1). La Russie change de gardien : Nikita Kolesnikov remplace Krasotkin. Cela ne change guère la physionomie de la partie, Šoustal et Kaše manquant une chance de près, Dymáček transperçant la défense... Finalement, à la dernière minute, Stránský démarre en échappée et ne tremble pas (7-1).
Après avoir tué une pénalité à cheval sur les deux tiers, les Russes continuent à sombrer. Kaše marque en pivot dans le slot (8-1). Une minute plus tard, Dmitrij Zhukenov reçoit le palet entre les cercles et trompe Stezka (8-2). Ivan Yemets obtient une occasion peu après et les Tchèques partent en contre. Libor Hájek sert Filip Dvořák (9-1). Le public heureux réclame la dizaine... Les Russes enchainent avec deux pénalités de suite. Le cinq-contre-trois tchèque tourne bien le palet et Jakub Zbořil répond à l'attente des supporters (10-1). L'indiscipline coûte cher avec deux nouvelles fautes et Zbořil s'offre un doublé (11-2). Les Tchèques restent invaincus et joueront la Suède en demi-finales.

République Tchèque 11-2 Russie (2-1, 5-0, 4-1)
Mercredi 13 août 2014, 19h00. Breclav.
Arbitrage de MM. Hradil et Šír assistés de Gebauer et Lederer.
Tirs : République Tchèque 40 (9, 20, 11), Russie 27 (12, 8, 7)
Pénalités : République Tchèque 6', Russie 24'+10'

Récapitulatif du score
1-0 à 05'54" : Filip Dvořák assisté de Šimon Stránský
1-1 à 08'33" : Kirill Kaprizov assisté de Egor Rykov
2-1 à 12'23" : Roman Dymáček assisté de Petr Kalina et Tomáš Šoustal
3-1 à 23'49" : Filip Suchý assisté de Daniel Krenželok
4-1 à 32'29" : Jan Dufek assisté de David Kaše et Martin Weinhold (sup. num.)
5-1 à 32'36" : Roman Dymáček assisté de Tomáš Šoustal
6-1 à 33'25" : Simon Stránský assisté de Lukáš Doudera
7-1 à 39'10" : Simon Stránský
8-1 à 45'33" : David Kaše assisté de Filip Suchý et Aleš Stezka
8-2 à 46'34" : Dmitrij Zhukenov assisté de Kirill Kaprizov
9-1 à 49'33" : Filip Dvořák assisté de Libor Hájek
10-1 à 54'36" : Jakub Zbořil assisté de Martin Weinhold (sup. num.)
11-2 à 57'39" : Jakub Zbořil assisté de Martin Weinhold et Filip Chlapík (sup. num.)


Composition des équipes
République Tchèque : Stezka (Vladař) – Zbořil, Weinhold, Krenželok, Kaňák, Hájek, Doudera, Kalina – Koblížek, F. Chlapík (A), Jašek – Dufek, D. Kaše (C), Suchý (A) – Anděl, Šoustal, Dymáček – Stránský, Dvořák, Gago.

Russie : Krasotkin (Kolesnikov) – Sidorov (A), Bannikov, Nesterov, Rykov (C), Fatkullin, Platonov, Kozyrev – Ivashov, Alexeev, Zhebelev – Byakin, Bochkaryov, Ivanyuzhenkov – Yemets, Zhukenov (A), Kaprizov – Podluboshnov, Barabanov, Volkov – Karnaukhov.