Ajoie - Dijon (match de préparation)

Pour ce premier match dijonnais de la saison, les Ducs retrouvent des opposants devenus familiers : le HC Ajoie, club suisse évoluant à Porrentruy, où se déroule le match.

quessandier1Trente secondes de jeu suffisent à ce qu'un premier palet rebondisse sur la botte d'Henri-Corentin Buysse, portier bourguignon, sans conséquence. Ajoie a pris l'entame de match à son compte, et il faut près de 3 minutes pour qu'Anthony Rech, aligné sur la première ligne en compagnie de Gascon et Salmivirta, signe le premier tir dijonnais. Ajoie ne s'en laisse pas conter et force dans la foulée Buysse à un arrêt en extension. Les quelques supporters dijonnais présents y voient là le retour de « Riton » et ses arrêts surnaturels.

Ce premier tiers n'emballe cependant pas les foules. On se bat des deux côtés, mais les équipes se maîtrisent, et les actions de jeu vraiment notables restent rares. Gascon témoigne qu'il n'a rien perdu de sa vista, mais la superbe passe qu'il signe devant la cage reste inexploitée.

La défensive dijonnaise – plus gros point d'interrogation pour cette saison – s'appuie sur un gardien bien au point pour pallier les traditionnels ajustements nécessaires pendant la phase préparatoire. Pour un tout premier match, le jeu est au demeurant assez satisfaisant.

Guttierez, autre jeune transfuge rouennais, y va de son shoot, mais il y a définitivement trop de monde devant la cage. À l'instar de Gascon, la passe de Stefan Mäder côté suisse, devant la cage bourguignonne, reste inexploitée. Heureusement.

Dijon finit d'ailleurs par ouvrir la marque par Ilpo Salmivirta qui, laissé seul face au portier d'Ajoie, ne fait pas de chichis (0-1, 17'04"). Pour peu de temps, puisqu'Ajoie réplique par Josh Primeau (1-1, 17'53"), sur un semi-but gag, où le palet commence par rebondir sur la transversale.

Signe que des ajustements sont nécessaires, Dijon oublie de protéger un côté de sa cage sur une infériorité numérique. Thomas Beauregard pour Ajoie n'a aucune pitié et crucifie Buysse quelques secondes avant la fin du tiers (2-1, 19'22").

Le premier engagement du deuxième tiers est remporté par les locaux. Signe de la reprise, d'un côté comme de l'autre, les passes ont encore du mal à trouver les palettes. Une sortie prolongée de Buysse hors de sa cage fait pousser un « oh » au public local. Le score n'évolue pas pour autant ; Ajoie tente sa chance mais un Buysse des grands soirs s'interpose régulièrement. La défense dijonnaise fait également le boulot, entre autre sur une double infériorité tuée sans trop de dommages.

Gauthier SébastienEn milieu de tiers, les locaux ont envahi la Bourgogne, sans qu'un palet ne parvienne à rentrer. Les Ducs repoussent finalement l'agresseur au prix d'une vilaine charge suisse. Les esprits s'échauffent un peu mais le trio arbitral tient son match.

La deuxième moitié du tiers voit une nette accélération des trios offensifs, au plus grand plaisir du public qui applaudit l'engagement des deux équipes. En un contre un, Buysse dégoûte encore Ajoie en repoussant un palet dans le coin de la cage du bout de la jambe. Les arrêts s'enchaînent, Dijon tient mais ne rompt pas, et repart à l'attaque à la première ouverture. Le banc local se plaint au passage de l'arbitre, et écope d'une pénalité que Dijon met à profit pour revenir au score par Dame-Malka (2-2, 35'33"). Ajoie essaie bien de reprendre l'avantage avant la fin du tiers, mais à ce jeu-là, c'est Buysse le plus fort ce soir.

La reprise laisse le public sur sa faim. Les tirs sont simples et une nouvelle fois les deux équipes se neutralisent. Le jeu est néanmoins plaisant à voir, dans un match amical pris au sérieux par les deux équipes.

Sur un retour de pénalité d'Ajoie, il y a foule devant la cage. Pas de quoi effrayer Gascon qui passe le palet à Briand, qui n'a plus qu'à le pousser au fond d'une cage trop ouverte (2-3, 44'03"). Les Dijonnais présents jubilent, a fortiori quand Gutierrez est récompensé de ses efforts, tout comme Rech l'avait été avant lui (2-4, 45'15"). Les Bourguignons ont accéléré, et si Ajoie tente de retourner en attaque, le palet ne traîne pas bien longtemps devant Buysse avant de retourner occuper les défenseurs suisses.

Le portier dijonnais finit tout de même pas craquer sur un tir flottant, et encaisse un but qu'on lui reprochera difficilement (3-4, 48'46"). Pour Dijon, il faut tenir. Pour Ajoie, il faut continuer à pousser. Le jeu s'est rééquilibré, et une déviation de Zigerli manque de remettre les compteurs à zéro. Quelques minutes avant la fin, Dijon est en infériorité. Ajoie mitraille. Buysse dit non. Il reste une minute à jouer, Ajoie ne parvient pas à sortir son gardien. Dijon mène toujours d'un but. Rochow finit par rejoindre le banc, mais trop tard. Dijon l'emporte de belle manière, et les supporters dijonnais s'offrent leur premier ban bourguignon de la saison.

Réactions d'après-match :

Jonathan Paredes (coach assistant DHC) : "Pour mon premier match avec l'équipe Magnus, c'est toujours bien de commencer par une victoire, donc c'est ce qu'on va retenir aujourd'hui. Même s'il y a beaucoup d'enseignements à tirer, j'ai pris énormément de plaisir ce soir. Ce que je veux faire toute l'année, c'est vraiment prendre du plaisir et aider du mieux que je peux toute l'équipe. Pour ce début à deux sur le banc, ça s'est plutôt bien passé, on va prendre nos marques même si ça va prendre un peu de temps pour se mettre tous les deux d'accord sur comment on gère les joueurs, l'équipe. Voilà, c'était plutôt positif. C'était une bonne ambiance ce soir."

Martin Gascon (capitaine DHC) : "La première période a été assez laborieuse. Cela faisait 4 mois que personne n'avait joué un match, en plus, nous sommes une équipe qui a un effectif nouveau pour moitié. Ca fait que nous devons trouver nos repères, ça fait juste une semaine qu'on est sur la glace. Je pense que c'est ça qui nous a manqué un peu, les jambes de match qu'on peut appeler là... Après en deuxième période, on tirait de la patte un peu mais le powerplay a réussi à renverser la vapeur, et puis en troisième période, on a trouvé la façon d'aller gagner."

 

Ajoie - Dijon 3-4 (2-1, 0-1, 1-2)
Jeudi 21 août 2014 à la patinoire Voyeboeuf. 615 spectateurs.
Arbitrage de Daniel Wirth assisté de Stany Gnemmi et Steve Wermeille.
Pénalités : Ajoie 16' (8x2'), Dijon 14' (7x2').

Évolution du score :
0-1 à 17'04" : Salmivirta assisté de Rech
1-1 à 17'53" : Primeau assisté de Zigerli
2-1 à 19'22" : Beauregard assisté de Barras et Cloutier (sup. num.)
2-2 à 35'33" : Dame-Malka (sans assist) (sup. num.)
2-3 à 44'03" : Briand assisté de Gascon
2-4 à 45'15" : Guttierez assisté de Gauthier et Mielonen (sup. num.)
3-4 à 48'46" : Mettler (sans assist)